L

L'INSOMNIE APPRIVOISEE

-

Documents
21 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Des conseils et techniques simples pour ne plus connaître les affres de l'insomnie.
-hygiène de vie
-relaxation
-réflexologie
-yoga
-hypnose
-auriculomassage ...

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 07 février 2016
Nombre de visites sur la page 37
Langue Français
Signaler un problème
1 L’INSOMNIEAPPRIVOISÉE Conseils et pratiques simples pour profiter du sommeil naturel ou le retrouver.
 Jef BLANCHARD  Edition de la Rochette  SAINT JEAN DE MUZOLS  Ardèche jefblanchard@free.fr
À Jeannette qui m’a incité à rassembler ces pratiques. Centre Hélio Marin - Montalivet -1994
2
 SOMMAIRE AVANT D’AGIR RELAXATION EQUILIBRE DES ENERGIES UN PEU DE BON SENS AURICULOMASSAGE YOGA REFLEXOLOGIE
3
4
AVANT D’AGIR
 Ce traité n’a d’autre prétention que d’offrir à ceux qui souffrent d’insomnies, passagères ou chroniques, un espoir de s’en sortir par eux-mêmes en pratiquant l’une ou l’autre des quelques techniques proposées.  Volontairement, il ne sera décrit qu’un nombre restreint d’applications car en ce domaine ce n’est pas l’étendue de toutes les possibilités d’action ni non plus la connaissance intellectuelle du processus de guérison qui compte mais bien la pratique, une pratique suivie, une pratique qui demande de s’impliquer.  Cela demande du temps, mais nous, qui ne dormons pas assez actuellement, nous ne pouvons pas dire que nous en manquons, du temps, nos nuits sont si longues !  Essayons donc la méthode qui nous convient au premier abord. Si celle-ci amène, dès le début, une amélioration, poursuivons, n’en changeons pas.  Si rien ne s’améliore, passons à une autre technique mais sachons que le simple fait déjà d’avoir à notre disposition une batterie de thérapies à notre portée contre notre hantise, l’in-somnie, cela nous la rend à l’évidence moins redoutable.  Sachons aussi qu’on observe souvent, après un début d’amélioration, un retour en force du mal, patientons un peu encore, c’est sans doute le dernier assaut avant guérison !  Sachons enfin qu’aujourd’hui tel moyen réussit, demain ce pourra être un autre. C’est l’insomnie qui a une autre origine ou bien c’est nous qui changeons… Quant à vouloir satisfaire notre curiosité légitime sur les principes d’action de ces exercices, quelques titres sont proposés en dernière page.
5
Pour ne plus jamais connaître les affres de l’insomnie  Consultez votre médecin qui recherchera la ‘‘vraie’’ cause, s’il y en a une; il la traitera en consé-quence. Surtout ne créez pas vous-même la cause qui n’existe pas. Faites confiance à votre médecin.  Les somnifères, les tranquillisants et compagnie, par accoutumance, par confort, par habitude, par automédication, et du fait de leurs actions et effets secondaires redoutables et néfastes, sont formellement déconseillés dans des cures ininterrompues à longueur des années.  Hygiène de vie simple et naturelle : travail, repos, sports, loisirs, détente; exercices modérés, sans excès, sans surmenage.  Diététique : repas du soir léger, sans excitants - vin, café- mais plutôt tisanes...
6
7  Causes courantes d’insomnies  Avant de passer aux causes psychologiques, rappelons que l’insomnie peut avoir des causes matérielles et physiques qu’il est facile de supprimer avec un grain de bon sens, plutôt que de devenir esclave des somnifères.  Votre matelas est-il de bonne qualité, assez ferme ?  La température de votre chambre est-elle assez fraîche ?  Entre 17 et 20 degrés c’est l’idéal.  Vos vêtements de nuit ne vous serrent-ils pas trop ?  Vos repas du soir ne sont-ils pas trop copieux ?  Commettez-vous l’erreur de faire du sport deux heures  avant d’aller vous coucher ?  N’y a-t-il pas assez d’obscurité dans votre chambre ?  Êtes-vous suffisamment fatigué physiquement  avant d’aller dormir ?  Au contraire l’êtes -vous trop ? agité ? Si vous partagez votre lit, votre partenaire est-il trop  Vos draps ne sont-ils pas d’étoffe irritante ? Ne sont-ils  pas en fibres synthétiques responsables d’hyperactivité ?  Votre oreiller est-il trop dur, trop mou, trop haut ?  Enfin une suggestion toute simple : avez-vous essayé de  placer votre lit dans le sens nord-sud ?
8
Faites le point sur vous-même  Les causes les plus fréquentes de l’insomnie sont, malgré tout, d’ordre psychologique. On dort mal parce qu’on est anxieux, soucieux. On emporte ses soucis dans son lit au lieu de les abandonner au rez-de chaussée.  Evidemment, un cercle infernal ne tarde pas à se dessiner.  Vous dormez mal parce que vous êtes anxieux et plus vous dormez mal, plus vous êtes anxieux. L’idée même d’aller vous coucher et de rester des heures à écouter voler les mouches finit par vous obséder et de ce fait, vous empêche de dormir.  Par conséquent, vous allez devoir apprendre à faire le ménage parmi vos angoisses.  On pourrait faire un raisonnement similaire dans le cas suivant : on dort mal parce qu’on est excité, ‘‘accro’’ à une réalisation, une œuvre à accomplir... Le premier secret du bien dormir Pour bien dormir, il faut savoir se décontracter. Si vous n’y parvenez pas spontanément, apprenez à le faire consciemment.  Tous les soirs, en vous couchant, approximative-ment à la même heure si possible, relaxez-vous par un exerci-ce approprié.
9
RELAXATION
 1  2  3
Exercices de préparation au sommeil Décontractez-vous entièrement, en respectant les étapes suivantes : Respirez profondément, tranquillement. Fermez les yeux. Décontractez d’abord le visage : front, sourcils, bouche, menton. Passez ensuite au buste, aux épaules, aux bras. Détendez enfin l’abdomen, les jambes et les pieds. Vous devez sentir vos muscles se relâcher. Cette étape est capitale, ne la négligez pas. Chaque fois que vous sentez un groupe de muscles se détendre,  comptez jusqu’à dix avant de passer au suivant. L’étape suivante consiste à détendre votre esprit ce qui demande  un léger entraînement. Essayez, tout d’abord, de laisser défiler toutes les idées  qui vous passent par la tête, sans vous y attarder. Ne les laissez pas s’incruster en vous. Au bout d’un moment, vous vous rendrez compte que votre esprit  est allégé. Toutes les pensées se sont peu à peu dissipées. Elles ont laissé la place à une merveilleuse sérénité. À présent vous êtes disponible pour des idées neuves et positives. Essayez d’imaginer une promenade, dans un décor que vous aimez. Vous êtes ce promeneur. Vous avancez tranquillement, vous regardez… Cette scène doit contenir toutefois trois éléments :  - elle est paisible et silencieuse  - elle se termine par la tombée de la nuit  - vous finissez toujours par fermer les yeux.
10
11