2006
36 pages
Français

2006

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
36 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

L’ENVIRONNEMENT SUISSE
STATISTIQUE DE POCHE 2006 SYMBOLES UTILISÉS LIENS INTERNET
Etat www.statistique.admin.ch Général
Evaluation de l’état actuel www.environnement-suisse.ch Général
d’un indicateur par rap- www.statistique.admin.ch Thème Population Chapitre 1
port à l’environnement: www.environment-stat.admin.ch Chapitr2
positif www.eco-efficiency.de Chapitr2/3

neutre wwwThème Agriculture et sylviculture Chapitre 4
négatif www.blw.admin.ch Chapitre 4
pas évalué www.monet.admin.ch Chapitr5
www.statistique.admin.ch Thème Transports Chapitr6
Evolution www.are.admin.ch Chapitr6
Tendance de l’évolution www.suisse-energie.ch Chapitr7
d’un indicateur au cours www.iea.org Chapitr7
des 3 à 10 dernières an-www.worldenergy.ore 7
nées: www.environnement-suisse.ch/sol Chapitr9
tendance à la haussewww.soil.ch Chapitr9
stable www.environnement-suisse.ch/climat Chapitr10
tendance à la baissewww.environnement-suisse.ch/air Chapitr10
www.proclim.ch Chapitr10
* = glossaire page 33www.cerclair.ch Chapitre 10
www.nitrate.ch Chapitr11
www.environnement-suisse.ch/eau Chapitr11
www.dechets.ch Chapitr12
www.environnement-suisse.ch/dechets Chapitr12
www.environnement-suisse.ch/electrosmog Chapitr13
REMARQUES
www.environnement-suisse.ch/bruit Chapitr14
www.landuse-stat.admin.ch Chapitre 15
Indice
www.vogelwarte.ch Chapitr16Les indices permettent
www.redlist.org Chapitr16
aussi de comparer les
www.cscf.ch Chapitr16évolutions de grandeurs
www.crsf.ch Chapitr16
totalement différentes ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 73
Langue Français

Exrait

L’ENVIRONNEMENT SUISSE STATISTIQUE DE POCHE 2006
Leisndrofrifchs  tnos sesidnorraCih srafferurie ce,que pei a turiovuop oc r à la valeur supréeiru euoi fnréid sidnorra serfl.tatodue èrff eal euqeucnsnqéhif-es cme d som
www.statistique.admin.ch Général www.environnement-suisse.ch Général www.statistique.admin.ch Thème Population  Chapitre 1 www.environment-stat.admin.ch Chapitre 2 www.eco-efficiency.de Chapitre 2/3 www.statistique.admin.ch Thème Agriculture et sylviculture  Chapitre 4 www.blw.admin.ch Chapitre 4 www.monet.admin.ch Chapitre 5 www.statistique.admin.ch Thème Transports  Chapitre 6 www.are.admin.ch Chapitre 6 www.suisse-energie.ch Chapitre 7 www.iea.org Chapitre 7 www.worldenergy.org Chapitre 7 www.environnement-suisse.ch/sol Chapitre 9 www.soil.ch Chapitre 9 www.environnement-suisse.ch/climat Chapitre 10 www.environnement-suisse.ch/air Chapitre 10 www.proclim.ch Chapitre 10 www.cerclair.ch Chapitre 10 www.nitrate.ch Chapitre 11 www.environnement-suisse.ch/eau Chapitre 11 www.dechets.ch Chapitre 12 www.environnement-suisse.ch/dechets Chapitre 12 www.environnement-suisse.ch/electrosmog Chapitre 13 www.environnement-suisse.ch/bruit Chapitre 14 www.landuse-stat.admin.ch Chapitre 15 www.vogelwarte.ch Chapitre 16 www.redlist.org Chapitre 16 www.cscf.ch Chapitre 16 www.crsf.ch Chapitre 16 www.environment-stat.admin.ch Chapitre 17
600
LIENS INTERNET
SYMBOLES UTILISÉS
Etat Evaluation de l’état actuel d’un indicateur par rap-port à l’environnement:  positif  neutre  négatif  pas évalué Evolution Tendance de l’évolution d’un indicateur au cours des 3 à 10 dernières an-nées:  tendance à la hausse  stable   tendance à la baisse * = glossaire page 33
REMARQUES Indice Les indices permettent aussi de comparer les évolutions de grandeurs totalement différentes, pour autant que l’on prenne la même année comme base (p. ex. 100=1990)
cop 2 ehqutidee St  isatsies tusmeneornnenvi: LOFEVOFS/
LEIQST DUEESSSTITATNEMIUS RIVNENNO006HC2E EOP0620
                  
 
poe e chqitsd euS  eitatnt suissironneme:VL evnO1SFO/EF
1  P o p u l a t i o n P a g e 2 2  F l u x d e m a t i è re s P a g e 3 3  E c o n o m i e P a g e 4 4  A g r i c u l t u re e t s y l v i c u l t u re P a g e 5 5  M é n a g e s e t c o n s o m m a t i o n P a g e 7 6  Tr a n s p o r t s e t m o b i l i t é P a g e 9 7  E n e rg i e P a g e 12 8  B i o t e c h n o l o g i e P a g e 15 9  S o l P a g e 16 10  C l i m a t e t a i r P a g e 18 11  E a u P a g e 21 12  S u b s t a n c e s e t d é c h e t s P a g e 23 13  R a y o n n e m e n t s n o n i o n i s a n t s P a g e 24 14  B r u i t P a g e 25 15  P a y s a g e e t t e r r i t o i re P a g e 26 16  B i o d i v e r s i t é P a g e 29 17  C o m p t a b i l i t é e n v i ro n n e m e n t a l e P a g e 31  G l o s s a i re e t I m p re s s u m P a g e 33
 TA B L E D E S M AT I È R E S
Population Densité de la population zones urbaines Densité de la population zones rurales Quotient de vieillissement (pop >64 / pop <15)
110
Corrélations – Comparaisons – Evolutions (Indice 100=1981) 140
100
120
130
1 Population
Densification Indicateur Etat Evolution de la population Structure CDreonissistaé ndcee  lda ep loa ppuloaptiulat ion  en zones rurales en zones urbaines on  Densité de la population   en zones rurales Quotient de vieillissement (OCDE)  
La structure démographique (densité, âge, taille des familles, etc.) exerce une influence sur le ni-veau de vie et les conditions de logement de la population. Ces deux facteurs influencent à leur tour la consommation et la production: plus le niveau de vie est élevé, plus la consommation aug-mente, plus il faut produire. Davantage de ressources sont utilisées et la charge sur l’environne-ment augmente. Ainsi, dans une région donnée, si la densité de la population s’accroît, l influence humaine sur l’environnement s’accroît également. Aujourd’hui, 73 % de la population vit dans des zones urbaines. Les centres des villes tendent à de-venir des lieux de travail tandis que les lieux de résidence se déplacent vers les ceintures urbaines et les régions environnantes. En conséquence, les constructions s’étendent à la périphérie des vil-les (cf. 15 Paysage et territoire) et les flux de pendulaires augmentent.
S ©FOO2EF:VSFO/nvir LementonneceurOf: So larl ed ecédéftique.a statis06 e02ophcd  eqieutist Stasse  sui
0620e  suiment Stasse qieuittsophcd  e3O/OFS:VEFeL rivnenno
Source: Office fédéral de la statistique.
© OFS
Evolution des flux entrants (DMI*), de l’efficacité matérielle et de la part des importations dans les flux entrants (Indice 100=1981)  160 140 120 100 80
Efficacité matérielle Part des importations dans les flux entrants Flux entrants (DMI)
Chaque année, plus de 100 millions de tonnes de matières sont directement utilisées par l’économie en Suisse, ce qui représente plus de 14 tonnes par habitant. Seul un quart de ces matières est re-nouvelable. Toutes les matières entrant dans le système économique sont comptabilisées, tant cel-les extraites en Suisse, que les matières et produits manufacturés importés. L’efficacité matérielle, représentant la valeur ajoutée par unité de matière directement consommée (Fr/kg), a crû depuis le début des années 90. Cette amélioration est partiellement imputable à un gain d’efficacité dans cer-tains processus de production ou techniques et une augmentation de la réutilisation et du recyclage de divers matériaux. De ce point de vue, la croissance de l’efficacité matérielle est positive pour l’en-vironnement. Mais ce constat doit être nuancé pour deux raisons. D’une part, les activités de services vers lesquels s’oriente de plus en plus l’économie suisse sont nettement moins gourmandes en ma-tières que les activités du secteur secondaire. D’autre part, les importations de produits manufactu-rés augmentent régulièrement. Or, si l’on tient compte des produits importés dans les flux entrants, les matières et l’énergie utilisées à la fabrication de ces produits ne sont quant à elles pas comptabi-lisées; ce sont des flux indirects dont la quantification se heurte à des difficultés considérables. Des estimations montrent cependant que par tonne de produits importés, plusieurs tonnes de flux indi-rects sont générées dans les pays de fabrication. Ainsi la croissance de l’efficacité matérielle dans notre pays est aussi due à un transfert des charges environnementales vers l’étranger.
2 Flux de matières
La dématériali-Indicateur Etat Evolution sation de l’éco-Flux entrants Quantité de matières directement   nomie: un enjeu dEfafnics alcéitcéonomie PuItiBli/sTéoensn (eDs MdIe* )matières crucial pour le Pmaartt édrieeslle %di rdeec tlea mqeunatn tcitoén sdoe mmmaétieèsres   développement importations directement utilisées (DMI*) durable
Intensité de dioxyde de carbone (CO 2 ) et intensité énergétique de l’économie nationale* L’intensité CO 2  de l’économie (rapport CO 2 / PIB ) a diminué au cours des dix dernières consommation finale d’én années. L’intensité énergétique de l’économie (rapport ergie / PIB ) est restée stable. L’évolution des émissions de CO 2  montre que l’intensité CO 2  des processus industriels diminue et donc que l’on tend vers une optimisation des flux de matières. Mais les pays d’Europe occidentale ont tendance à exporter vers d’autres pays les activités de produc-tion dont l’intensité CO 2 est élevée et à développer chez eux le secteur des services, dont l’intensité CO 2 est faible. La diminution de l’intensité CO 2 est aussi à mettre en relation avec les hivers relativement doux des années 1990. L’évolution de la consommation finale d’énergie de l’économie montre en revanche que la croissance économique reste intimement liée à la consommation d’énergie. Corrélations – Comparaisons – Evolutions (Indice 100=1990) 115 110 105 100 95 90
La consommation Indicateur Etat Evolution énergétique conti-Vie active Produit intérieur brut (PIB) nue d’augmenter Iàn dlaic ceo snusiossmem daetiso nprix au même rythme ATactuifxs  doec cchuôpmésage que la croissance Durée de travail économique Ressources Consommation finale d’énergie   Intensité énergétique de l’économie   Emissions de dioxyde de carbone (CO 2 )   Intensité de dioxyde de carbone (CO 2 )   de l’économie
1 Selon la loi suisse sur le CO 2 . Sources: Office fédéral de la statistique, Office fédéral de l’énergie, Office fédéral de l’environnement. © OFS
Produit intérieur brut Consommation finale d’énergie Emissions de CO 21
3 Economie
itsi euq  estatS00 26 pdeheocLneVE :/SFO4FOsuisent nnemviro
ssui snttita Se vneL :Vemennori/OFE5OFS2006tsqieud  eophc e
4 Agriculture et sylviculture
Exploitations Exploitations bio Surface agricole utile Surface agricole utile bio Surfaces de compensation écologique 1 Apports d’azote Ventes de produits phytosanitaires
L’importance Indicateur Etat Evolution des Exploita-No al d’exploitations  biolocuglitqures tUiotinlissation NSourmmfabbcrreee   tadogetrxicpolloeit auttiiloen (sS bAiUo)logiques ues augmente du sol Part des cultures bio datinosn l aé cSoAloUgique Surfaces de compensa Pollution Apports d’azote   Ventes de produits phytosanitaires   Cheptel  
Pour promouvoir une agriculture plus respectueuse de l’environnement, le législateur a défini des prestations écologiques requises (PER), que les exploitants sont tenus de fournir pour obtenir des contributions publiques. Les prestations suivantes sont requises: bilan de fumure équilibré, surfa-ces de compensation écologique (au moins 7 % de la SAU), assolement régulier, protection adé-quate du sol et des animaux, utilisation restrictive et ciblée de produits phytosanitaires. Les objec-tifs fixés sont notamment de promouvoir la diversité naturelle des espèces, d’abaisser la teneur en nitrates et en pesticides des eaux souterraines et de l’eau de source, ainsi que de réduire la teneur en phosphore des eaux de surface (cf. 11 Eau) et d’assurer une garde d’animaux de ren-te respectueuse de l’espèce. En Suisse, on exploite entre 4 et 5 millions de mètres cube de bois par année, ce qui correspond à un cube de 150 à 170 mètres d’arête. En 2004, 18 % du bois abattu l’a été dans le Jura, 44 % sur le Plateau, 27 % dans les Préalpes, 11 % dans les Alpes et 1 % au Sud des Alpes. Corrélations – Comparaisons – Evolutions (Indice 100=1996) 220 200 180 160 140 120 100 80 60
1  Qui bénéficient d'une contribution, sans arbres à haute tige. Sources: Office fédéral de la statistique: Annuaire statistique de la Suisse 2006. Neuchâtel 2006; © OFS Recensement des entreprises agricoles.
tâ sd gésép acsua tear le Lompêtv ud evixe emulo stéoiplux ateui0021002200230024000: hausse mass04321785601919299020000 2heoc pdee qu
Protection des eaux Estivage Garde d’animaux de rente particulièrement respectueuse de l’espèce Culture biologique Prairies extensives aménagées sur des terres  assolées gelées Culture extensive de céréales et de colza Contributions selon l’ordonnance sur la qualité écologique Compensation écologique © OFS
Répartition et évolution des contributions écologiques de la Confédération, 2000 – 2004 500 450 400 350 300 250 200 150 100 50 0 2000 2001 2002 2003 2004 Source: Office fédéral de l’agriculture. Rapport agricole 2005. Berne 2005.
Jura Plateau Préalpes Alpes Sud des Alpes
6nnement LenvirotStasiitussies  mbce 1rearthdé (FO/S :VE)999FO6.oSSFO ©4fO :ecrudéfée c ldel raz nol serosesef es, tièr2001999rèit.e atstasiituq:es tatistique foresoipltitaExs sinoled noob u
110
105
Toujours plus Indicateur Etat Evolution de surface Population Population habitable par MNéonmabgrees  dde umnéen paegressonne personne Ménages de 2 personnes Consommation/ Surface habitable   Pollution Consommation d’eau potable   Consommation d’énergie   Déchets urbains   Dépenses de consommation  
Toute modification du nombre des ménages, de leur composition et de leur consommation a un impact sur l’environnement. En 2000, les Suisses disposaient en moyenne d’une surface habita-ble de 44m 2 par personne, soit environ 10m 2 de plus qu’en 1980. Or, nos habitudes en matière de logement et de consommation déterminent fortement les quantités d’énergie et d’eau potable que nous utilisons et les quantités de déchets que nous produisons. En 2004, les ménages et le petit artisanat consommaient près de 29 % de l’énergie totale et 66 % de l’eau potable. La même année, 348 kg de déchets par habitant ont été incinérés ou mis en décharge et 325 kg par habi-tant ont été collectés et recyclés. Corrélations Comparaisons – Evolutions (Indice 100=1990) 115
Consommation d’eau potable des ménages et du petit artisanat 1 Dépenses de consom-mation 2 par personne Surface habitable par personne Nombre de ménages Population
5 Ménages et consommation
© OFS
2003: explosion de la consommation d'eau en raison de la sécheresse. 1 Extrapolation. 2 En termes réels.  Sources: Office fédéral de la statistique, Société suisse de l’industrie du gaz et des eaux.
100
95
s iuss enoenemtnique de  StatistO7e Lirnv/OFSV:FE6002 ehcop
Evolution et composition des déchets urbains 6 5 4 3 2 1 0
450 400 350 300 250 200 150 100 50 0
2003
O8SFO/EF:VL evnironnement suissS  eitatqitsd eupoe e ch0620
Autres biens et services Loisirs, spectacles, formation et culture Transports et communication Santé Meubles, appareils et équipements ménagers, entretien du ménage Loyer du logement, électricité, gaz, combustibles Habillement et chaussures Produits alimentaires, boissons et tabac © OFS
2000
Répartition des dépenses de consommation 100 % 90 % 80 % 70 % 60 % 50 % 40 % 30 % 20 % 10 % 0 % 1990 1995 Source: Office fédéral de la statistique.
t to eudsed lad ts uéchensInrbaised ecidstehcéd léycec rFS O ©s1itxe.selEP ,t ,Tmiluumnianbl ac,IdncisopmoC 1.tnemennrovienle  daléref-rer ,v reot,n carr etapiet, p)D theéc rtsycechcédegraim( ed oource: Ofce fédél1s( im oedt S)chDés ounéré en  misruabte sniicni s
0260hc e
© OFS
Source: Office fédéral de la statistique: Statistique suisse des transports, Statistique suisse de la superficie.
Voitures de tourisme (transports privés) Véhicules de transport de marchandises légers (poids total ≤3,5 t) Véhicules de transport de marchandises lourds (poids total >3,5 t) Surface imperméabilisée (routes et parkings)
6 Transports et mobilité
La croissance Indicateur Etat Evolution de la mobilité est Volume du trafic Trafic routier dommageable TTrraaffiicc  faeérrrioevniaire pour l’environne-Evolution du trafic DNuorméeb rdee ds ed voitures prnitvsées ment Distance jouérnplaalicèerem/epers. Utilisation de la surface Surface de transport   Emissions* (polluants Oxyde d’azote (NO x )   atmosphériques) Poussières fines (PM10)   Immissions* Ozone (O 3 , proche du sol)   (qualité de l’air) Immissions* Trafic routier   (pollution sonore) Trafic aérien   Trafic ferroviaire   Gaz à effet de serre Dioxyde de carbone (CO 2 )   transports Consommation finale Transports de personnes   d’énergie Transports de marchandises   Corrélations – Comparaisons – Evolutions (Indice 100=1980) 210 200 190 180 170 160 150 140 130 120 110  100 90
9OFSO/EF:VL evnrinomene sntssui Se itatqitsd euop e
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents