Amschaspands et Darvands

Amschaspands et Darvands

-

Documents
412 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

AMSCHASP.4NDS ET DARVANDS. — 1.Paris. Imp. Scbneideb et LAiNGRA?iD, rue d'Erfurth, ^Oi 4MSCHASPANDS ET DAR\ AN' DS PA1\ F. LAMENNAIS Troisième Édition. PARIS, PAGNKRRE, ÉDITEUR, BUr DB 55EI>E \\ , BIS. 1845 :iv....\A OrmuzdAu commencement étoit \ Du sein de la lumière, il proféra son comman- ^dement : Qu'on accomplisse le Honover ! 'Ahrîman dit : Non ! D'Ormuzd et d'Ahriman naquirent des génies bons et mauvais, auxquels sont attribuées diverses fonctions dans Funivers, soit pour mainteniry Tordre, soit le troubler, lepour pour répandrey bien , ou propager le mal la nature, selon dey l'Être quide ils tirent leur origine. *D'Ormuzd émanent les Amschaspands et les ' Le roi très savant, en zond ahwô-mazdaù. ^ L'adoration , la prière. * Le méchant intelligent, en zend alniro-maimju^. Les inunortels saints, amriia çpenta.du zcnd 2 * Da-d'Ahriman les Dews , Darvands ouIzeds : , \roudjs en guerre , ces génies se dis-Perpétuellement unputent l'empire de la Création. Mais, après la durée aura son terme , les géniescombat dont mal, Ahriman,mauvais et le Principe même du pointde vaincus en-le de ceux qui n ont chefchef ^ fin, la puissance supérieure du Prin-reconnoîtront cipe du bien, et cesseront de lutter contre elle.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 01 octobre 2012
Nombre de lectures 28
Langue Français
Signaler un abus

AMSCHASP.4NDS
ET
DARVANDS.— 1.Paris. Imp. Scbneideb et LAiNGRA?iD, rue d'Erfurth,^Oi
4MSCHASPANDS
ET
DAR\ AN' DS
PA1\ F. LAMENNAIS
Troisième Édition.
PARIS,
PAGNKRRE, ÉDITEUR,
BUr DB 55EI>E \\
, BIS.
1845:iv....\AOrmuzdAu commencement étoit \
Du sein de la lumière, il proféra son comman-
^dement : Qu'on accomplisse le Honover !
'Ahrîman dit : Non !
D'Ormuzd et d'Ahriman naquirent des génies
bons et mauvais, auxquels sont attribuées diverses
fonctions dans Funivers, soit pour mainteniry
Tordre, soit le troubler, lepour pour répandrey
bien , ou propager le mal la nature, selon dey
l'Être quide ils tirent leur origine.
*D'Ormuzd émanent les Amschaspands et les
' Le roi très savant, en zond ahwô-mazdaù.
^ L'adoration , la prière.
* Le méchant intelligent, en zend alniro-maimju^.
Les inunortels saints, amriia çpenta.du zcnd2
* Da-d'Ahriman les Dews , Darvands ouIzeds : ,
\roudjs
en guerre , ces génies se dis-Perpétuellement
unputent l'empire de la Création. Mais, après
la durée aura son terme , les géniescombat dont
mal, Ahriman,mauvais et le Principe même du
pointde vaincus en-le de ceux qui n ont chefchef ^
fin, la puissance supérieure du Prin-reconnoîtront
cipe du bien, et cesseront de lutter contre elle.
malLes génies du bien , comme ceux du , cor-
de Tuni-respondent entre eux de tous les points
par des moyens dont nous ne pouvons nousvers
,
faire aucune idée , et , à certaines époques , Or-
muzd et Ahriman chargent des envoyés, choisis
parmi les plus élevés des Amschaspands et des
afinDarvands, de parcourir les mondes, d'être
par eux de ce qui s'yplus exactement instruits
passe , et de la manière dont les ministres subal-
ternes préposés à chacun de ces mondes, s'ac-
' yazata.Dignes de sacrifice, du zend
' Littéralement tueurs.