//img.uscri.be/pth/7ce84a228b253061c06259d81723ace786fa8ae7
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Animaux domestiques et faunes sauvages en territoire Arverne (Vème avant JC - 1er siècle après JC), Domestic animals and wild fauna in the Arverni territory (5th century BC - Ist century AD)

De
286 pages
Sous la direction de Patrice Méniel
Thèse soutenue le 06 janvier 2010: Dijon
L’étude présentée se fonde sur l’examen de plus de 160 000 ossements animaux provenant de 23 occupations du second âge du Fer de la région Auvergne. Ces ensembles, qui représentent différents contextes archéologiques (fermes, habitat aristocratique, agglomérations, oppida, zones cultuelles et funéraires), permettent ainsi d’aborder les problématiques propres à l’élevage des animaux et à l’utilisation qu’il en est faite dans la sphère domestique, artisanale et sacrée, par l’analyse des mobiliers archéologiques. Cette étude a pour objectif de rendre compte de l’implication de l’animal dans le fonctionnement de la société gauloise.Ce travail s’est attaché à replacer les données dans leur contexte chronologique, celui de la Gaule laténienne et augustéenne (entre le Ve s. av. J.-C. et le Ier s. de notre ère), et géographique, le territoire des Arvernes ; tout particulièrement le bassin de Clermont-Ferrand et la Grande Limagne d’Auvergne.
-Auvergne
-Faune
-La Tène
-Modalités de l'élevage
-Consommation carnée
-Artisanat
-Pratiques culturelles
-Pratiques funéraires
This thesis is based upon the study of 160 000 animal bones issued from 23 late iron-age sites excavated in the Auvergne region of central France. The assemblages represent different types of archaeological contexts (farms, aristocratic settlements, agglomerations, oppida, religious/ritual zones and funeral areas) which enable us to study their role in the domestic, craft and sacrificial spheres. The aim of this thesis is to show the implications of animal use within the Gallic society.This thorough study also replaces the data into the chronological context of Gaul between the LaTèneien and Augustian periods, and the geographical territory of the Clermont-Ferrand Basin in the Limagne plain of the Auvergne.
Source: http://www.theses.fr/2010DIJOL002/document
Voir plus Voir moins

UNIVERSITE DE BOURGOGNE
UFR Sciences Humaines
Ecole doctorale LISIT ; UMR 5594 ARTeHIS
Thèse pour obtenir le grade de
Docteur de l’Université de Bourgogne
en Archéologie
par
Sylvain FOUCRAS
Animaux domestiques et faunes sauvages
en territoire arverne
e er(V s. av. J.-C.- I s. ap. J.-C.)
sous la direction de
Patrice Méniel
composition du jury :
M. Patrice Méniel, Chargé de Recherches au CNRS, HDR (directeur)
meM Marie-Pierre Horard-Herbin, Maître de conférence, Université de Tours (rapporteur)
M. Matthieu Poux, Professeur, Université Lumière Lyon II, HDR (rapporteur)
me M Ginette Auxiette, Ingénieur archéozoologue INRAP (examinateur)
M. Louis Chaix, Professeur, Muséum d'histoire naturelle de Genève, HDR (examinateur)
M. Vincent Guichard, Directeur du Centre Archéologique Européen, Bibracte (examinateur)
M. Claude Mordant, Professeur, Université de Bourgogne, HDR (examinateur)
soutenance le 06 janvier 2010Résumé
Animaux domestiques et faunes sauvages en territoire arverne (Ve s. a. J.-C. – Ier s. ap. J.-C.).
L’étude présentée se fonde sur l’examen de plus de 160 000 ossements animaux provenant de 23
occupations du second âge du Fer de la région Auvergne. Ces ensembles, qui représentent différents
contextes archéologiques (fermes, habitat aristocratique, agglomérations, oppida, zones cultuelles
et funéraires), permettent ainsi d’aborder les problématiques propres à l’élevage des animaux et à
l’utilisation qu’il en est faite dans la sphère domestique, artisanale et sacrée, par l’analyse des mobiliers
archéologiques. Cette étude a pour objectif de rendre compte de l’implication de l’animal dans le
fonctionnement de la société gauloise.
Ce travail s’est attaché à replacer les données dans leur contexte chronologique, celui de la Gaule
e erlaténienne et augustéenne (entre le V s. a. J.-C. et le I s. de notre ère), et géographique, le territoire
des Arvernes ; tout particulièrement le bassin de Clermont-Ferrand et la Grande Limagne d’Auvergne.

Mots clés : Auvergne - faune - La Tène - modalités de l’élevage - consommation carnée - artisanat -
pratiques cultuelles - pratiques funéraires.
Abstract (J. Dunkley)
Domestic animals and wild fauna in the Arverni territory (5th century BC- 1st century AD).
This thesis is based upon the study of 160 000 animal bones issued from 23 late iron-age sites excavated
in the Auvergne region of central France. The assemblages represent different types of archaeological
contexts (farms, aristocratic settlements, agglomerations, oppida, religious/ritual zones and funeral
areas) which enable us to study their role in the domestic, craft and sacrificial spheres. The aim of this
thesis is to show the implications of animal use within the Gallic society.
This thorough study also replaces the data into the chronological context of Gaul between the
LaTèneien and Augustian periods, and the geographical territory of the Clermont-Ferrand Basin in the
Limagne plain of the Auvergne.
Key words : Auvergne - fauna - La Tène - animal husbandry - meat consumption - craft industry -
ritual practices - funeral practices.
Zusammenfassung (F. Hospital)
Das vorgestellte Studium gründet sich auf die Prüfung über 160 000 tierische Gebeine aus
23 herkommenden zweiter Eisenzeit der Auvergne Besetzungen. Diese Gesamtheiten, die
unterschiedliche archäologische Zusammenhänge darstellen (Bauernhöfe, aristokratische
Siedlungsräume, Ballungsgebiet, Oppida, Grab- und kultische Zonen), erlauben so, durch die Analyse
des archäologischen Mobiliars die Problematiken anzusprechen, die für die Zucht von den Tieren und
deren Benutzung im häuslichen, handwerklichen und heiligen Bereich rein sind. Dieses Studium hat
zum Ziel, die Auswirkung des Tieres im Funktionieren der gallischen Gesellschaft klarzumachen.
Diese Arbeit hat sich bemüht, die Daten in ihrem chronologischen Kontext zu sehen, das heißt,
denjenigen des latenischen und augusteischen Galliens zwischen des fünften Jh(dt). vor J.C. und des
ersten Jh(dt). unserer Zeitrechnung, und im geographischen Kontext des Territoriums der Arvernes,
ganz besonders das Becken von Clermont-Ferrand und der Grande Limagne der Auvergne.
Stichwörter: die Auvergne - Fauna - La Tène - Modalitäten der Zucht - Der Fleischverbrauch -
Handwerk - kultische Praxen - Grabpraxen.
3Table des matières
Remerciements
Introduction .......................................................................................... 13
L’archéozoologie du second âge du Fer en Auvergne : état de la recherche ...................... 13
Présentation générale .............................................................................................................. 14
eI partie
Le cadre géographique ........................................................................ 17
La Limagne .............................................................................................................................. 17
Le climat .........................................................................................................................19
Les températures ............................................................................................................19
Essai de caractérisation : le climat de la Limagne à l’âge du Fer .................................20
L’exploitation du milieu .................................................................................................20
eII partie
Les Arvernes : le cadre (proto)-historique ......................................... 23
Caractérisation du peuple arverne ........................................................................................ 23
Limites du territoire ............................................................................................................... 24
Occupation du sol et peuplement ........................................................................................... 25
eIII partie
Présentation des données .................................................................... 27
Représentativité des échantillons 27
Distribution chronologique ..................................................................................................... 29
Présentation des ensembles 31
Sarliève, Grande Halle ...................................................................................................31
Pulvérières, La Cime des Bruyères ................................................................................33
Gerzat, Rochefort ..........................................................................................................34
Clermont-Ferrand, le Pâtural ..........................................................................................36
Chantier de l’autoroute A710 .........................................................................................37
Chaniat / Malintrat ..................................................................................................................38
Clermont-Ferrand, Av. Albert Elisabeth .........................................................................39
Artonne, La Mothe .........................................................................................................40
Gannat, les Chazoux .......................................................................................................41
La fosse 62 ...............................................................................................................................42
Varennes-sur-Allier, 33 rue Claude Labonde .................................................................42
Le complexe d’Aulnat ....................................................................................................44
Clermont-Ferrand, La Grande Borne .............................................................................45
Clermont-Ferrand, Gandaillat ........................................................................................47
Clermont-Ferrand, Rue Elisée Reclus ............................................................................49
Clermont-Ferrand, Le Brézet .........................................................................................50
Aigueperse, Le Clos Clidor ............................................................................................52
5L’oppidum de Corent ......................................................................................................54
Les sanctuaires ........................................................................................................................54
L’habitat ..................................................................................................................................57
L’oppidum de Gondole ...................................................................................................58
Gondole, la zone artisanale ............................................................................................58
Les Piôts .........................................................................................................................60
Le Cendre, l’Enfer ..........................................................................................................62
L’oppidum de Gergovie ..................................................................................................63
Le rempart 64
Le sanctuaire .................................................................................................................66
L’oppidum de Cusset ......................................................................................................67
La fosse dépotoir F7 ................................................................................................................68
L’oppidum de Cordes-Chateloi, Hérisson ......................................................................68
St Paulien, fouille du jardin public .................................................................................70
eIV partie
Morphologie des mammifères domestiques (IIe s. av. J.-C. – Ier s.).71
Les caprinés .............................................................................................................................. 71
Distinction de la chèvre et du mouton ............................................................................71
Sexage ...........................................................................................................................74
Estimation de la stature des ovins ..................................................................................76
Estimation de la stature des caprins ...............................................................................77
Essai de synthèse ............................................................................................................79
Le bœuf ................................................... 79
Composition des troupeaux ............................................................................................79
Essai de synthèse 85
Des aurochs arvernes ? ...........................................................................................................85
Le porc 86
Estimation de la stature ..................................................................................................86
Porc ou sanglier ? ...........................................................................................................89
Le chien .................................................................................................................................... 90
La taille des chiens arvernes ...........................................................................................90
Chien, loup ou chien-loup ? 91
Essai de synthèse ............................................................................................................96
Le cheval ................................................... 97
La taille des chevaux arvernes .......................................................................................97
Différentes formes équines ? ..........................................................................................99
Essai de synthèse ..........................................................................................................101
La morphologie des mammifères domestiques et l’élevage arverne ................................. 101
eV partie
e erÉlevage et productions animales (V – I s. av J.-C.) ...................... 105
L’établissement agricole du Pâtural ..................................................................................... 105
L’élevage : une activité centrale ...................................................................................107
Les modalités de gestion des troupeaux .......................................................................108
L’élevage porcin ....................................................................................................................108
L’élevage ovi-caprin ..............................................................................................................109
L’élevage bovin......................................................................................................................111
L’élevage équin .....................................................................................................................112
Un élevage canin ? ................................................................................................................113
Évolution des cheptels, évolution des besoins .............................................................113
6Les troupeaux du Pâtural :
révélateurs d’un établissement aristocratique en Limagne ? (140 – 110 av. J.-C.) ......115
Essai d’interprétation ............................................................................................................115
L’élevage et les habitats ruraux arvernes : éléments de comparaisons ............................ 117
Fréquence des espèces, âges d’abattage et gestion des cheptels arvernes ...................117
Sex-ratio et gestion des cheptels arvernes ...................................................................120
Élevage arverne, élevage gaulois ......................................................................................... 123
Essai de synthèse ..........................................................................................................123
eVI partie
e erBoucherie et consommation carnée (V – I s. av. J.-C.)................. 129
Du bœuf, du porc et du mouton dans l’alimentation .......................................................... 129
Les pratiques bouchères ...............................................................................................129
La découpe du bœuf ...............................................................................................................129
La découpe du porc 133
La découpe du mouton ..........................................................................................................136
La pratique de la boucherie : essai de synthèse ............................................................138
Des zones de découpes et des zones de consommation ....................................................... 139
L’oppidum de Corent, une boucherie au second âge du Fer (100-50 av. J.-C.) ...........................140
La consommation carnée : le choix de la bête et des quartiers ........................................ 143
Le choix de l’espèce et du sujet ..................................................................................143
Le choix des parties .....................................................................................................145
L’hippophagie : une pratique mal établie ........................................................................... 148
La cynophagie ........................................................................................................................ 152
Activités cynégétiques et alimentation ................................................................................ 155
Poissons et activités halieutiques .................................................................................158
Les oiseaux dans la consommation....................................................................................... 159
Boucherie et consommation carnée en territoire arverne.................................................. 161
Essai de synthèse ..........................................................................................................161
eVII partie
Animal et pratiques artisanales ........................................................ 165
Le "faubourg artisanal" de l’oppidum de Gondole ............................................................ 165
Les espèces en présence ...............................................................................................165
De l’ambiguïté de certains vestiges : entre alimentation et artisanat ...................................166
L’artisanat de la corne ........................................................................................................... 168
Le bois de cervidé .................................................................................................................. 171
L’artisanat de l’os 174
Un atelier d’envergure à Sarliève ................................................................................174
Le travail des peaux et de la fourrure .................................................................................. 178
Animal et pratiques artisanales ............................................................................................ 179
Essai de synthèse ..........................................................................................................179
eVIII partie
er eLes animaux dans les sanctuaires (I s. av. J.-C. – II s.) ............... 183
L’exemple du sanctuaire de Corent ..................................................................................... 183
Le sanctuaire ................................................................................................................183
Le banquet gaulois : une consommation sacrée ..........................................................186
Répartition des vestiges osseux .............................................................................................186
Un espace pour la découpe de boucherie ?...........................................................................191
7Ustensiles bouchers et culinaires ..........................................................................................191
Le déroulement du culte : essai d’interprétation ..........................................................192
Organisation du sanctuaire et protocole rituel ....................................................................193
Le partage des viandes ..........................................................................................................195
Le déroulement du culte : le parcours de la bête ..................................................................195
Les traces du rituel en marge du festin .........................................................................197
chevaux et crânes humains ....................................................................................................197
Les formes sauvages..................................................................................................... 200
La symbolique du prédateur .................................................................................................200
Les animaux sauvages consommés ........................................................................................203
Des rejets atypiques de consommation courante .................................................................204
Après la Conquête ........................................................................................................204
Évolution des pratiques avant et après la conquête ........................................................... 205
Le sanctuaire de Gergovie ............................................................................................205
Les dépôts de faune : conformité des pratiques ...................................................................206
Une pratique singulière : la découpe des crânes de mouton ................................................208
Traitement du chien et du cheval ...........................................................................................209
Après la conquête : continuité et changements ............................................................210
Un mouton en dépôt de fondation .........................................................................................210
La favissa : une structure nouvelle pour des pratiques nouvelles ? .....................................211
Les restes animaux .......................................................................................................211
Les oiseaux : une consommation nouvelle ............................................................................213
Pratiques romaines et tradition gauloise .......................................................................213
Le Temple de Mercure au sommet du Puy de Dôme ..............................................................214
Les pratiques cultuelles arvernes : entre singularité et conformité .................................. 216
Essai de synthèse ..........................................................................................................216
eIX partie
e erRituels et pratiques funéraires (II s. av. J.-C. – I s.) .................... 221
Un contexte régional particulier .......................................................................................... 221
L’animal en quartiers : vestiges alimentaires et variétés des pratiques funéraires ........ 221
Entre inhumation et crémation, les sépultures de guerriers .........................................223
Sacrifice animal et pratiques rituelles particulières .............................................................229
Rituels et inhumations d’animaux ....................................................................................... 235
Le chien ........................................................................................................................235
Le cheval .....................................................................................................................238
Le phénomène des « fosses à chevaux arvernes » .................................................................240
Les animaux dans les pratiques funéraires ......................................................................... 245
Essai de synthèse .........................................................................................................245
Synthèse
Animaux domestiques et faunes sauvages en territoire arverne ... 249
Conclusion .............................................................................................................................. 253
Références bibliographiques ............................................................ 257
Rapports et notes d’études ................................................................ 277
Index des figures ................................................................................. 282
Index des tableaux.............................................................................. 285
Annexe I, références des sites utilisés........................................................................................286
8Remerciements
Je voudrais exprimer ma plus sincère gratitude à tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué à
l’aboutissement de ce travail.
En premier lieu, je souhaite remercier Patrice Méniel (CNRS, Université de Bourgogne) qui m’a dirigé
tout au long de mon parcours archéozoologique et guidé dans l’élaboration de cette thèse de doctorat par ses
relectures et nombreuses suggestions.
A Matthieu Poux (Professeur, Université Lyon II) je dois également adresser d’immenses mercis, non
seulement pour la confiance témoignée depuis le premier jour d’une certaine fouille du côté de Corent, mais
aussi parce qu’il m’a ouvert la route et jamais laissé sur le bas côté.
L’ARAFA (Association pour la Recherche sur l’Âge du Fer en Auvergne) m’a apporté un soutien sans
failles. Je souhaite exprimer toute ma gratitude envers son Président Vincent Guichard (Directeur Général,
Bibracte centre archéologique européen) et à travers lui à tous les membres du conseil d’administration,
ainsi qu’aux bénévoles, étudiants et membres des équipes de fouilles qui se sont succédés à la maison
Domat. Ce long travail de synthèse débuté en 2001 s’est accompli dans ces locaux : l’ARAFA apporte un
soutien logistique et financier nécessaire aux étudiants, sans cet appui jamais cette étude n’aurait pu aboutir.
me me Merci beaucoup à M Marie-Pierre Horard-Herbin (Maître de conférence, Université de Tours) M
Ginette Auxiette (Archéozoologue, INRAP), M. Louis Chaix (Professeur, Muséum de Genève) et M.
Claude Mordant (Professeur, Université de Bourgogne) pour leur participation comme membres du jury.
Durant ces quatre dernières années, nombreux sont ceux qui m’ont apporté leur aide. En tête, Yann Deberge
(INRAP Auvergne), qui m’aura soutenu et souvent conseillé très judicieusement.
Toute ma sympathie et mes remerciements à Pierre Caillat (archéozoologue, INRAP Auvergne), formidable
joker pour déterminations difficiles, toujours disponible et bienveillant à mon égard.
Mes remerciements vont aussi à tous les responsables d’opérations qui m’ont accueilli sur leur site avec
amitié. Ils m’ont fait confiance en me laissant une liberté totale dans l’étude des mobiliers dont ils avaient
la responsabilité et ont toujours témoigné la plus grande attention à mes travaux.
A ceux déjà cités s’ajoutent Magali Garcia (doctorante, Université Lyon II Lumière), Thomas Pertlwieser
(Université de Vienne, Autriche) ainsi que David Lallemand (Archéologue départemental, Conseil Général
de l’Allier). Egalement, Christine Mennessier-Jouannet (INRAP Auvergne) dont la connaissance des sites
auvergnats m’aura été salutaire, John Collis (Professeur émérite, Université de Sheffield) et Patrick Pion
(maître de conférence, Université Paris X).
Merci aux responsables d’opération de l’INRAP Auvergne : Christine Vermeulen, Ulysse Cabézuelo,
Guy Alfonso, et François Baucheron.
Il me faut également remercier mes prédécesseurs britanniques qui m’ont ouvert la voie et cédé leurs
données : Stephen Jones et Jane Richardson (WYAS archaeology). Merci à Isabelle Rodet Belarbi
(archéozoologue, INRAP), Vianney Forest (archéozoologue, INRAP) et Marie-Christine Marinval
(CNRS, Université Paris I).
Enfin, un Grand merci à Christelle Ballut (CNRS, Geolab Université Clermont-Fd II, Blaise Pascal) pour
les précisions apportées et Béatrice Prat (palynologue, Oxford Archaeology), toutes deux ont toujours
répondu positivement à mes questions et demandes. Enfin, à Jemima Dunkley (INRAP Auvergne) qui s’est
occupée de la traduction en anglais et Floriane Hospital de celle en Allemand.
A mon entourage, mes amis, à ma famille, mes parents et ma sœur qui m’ont soutenu, encouragé et souvent
plaint, avec une mention spéciale à ma mère pour ses relectures assidues. Et puis à ma cyrénéenne qui a bien
voulu partager avec moi un peu du fardeau, avant de commencer sa propre ascension.
10