Annales de l

Annales de l'Académie d'archéologie de Belgique

-

Documents
698 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

s-*â^,vflli.^\>à:^j ANNALES DE L'ACADÉMIE D'ARCHÉOLOGIE DE BELGIQUE. ANiNALES L'ACADÉMIE D'ARCHÉOLOGIE BELGiaUE. XXI, 2« SÉRIE, TOME PREMIER, ANVERS, •l.-E. BUSCHMANN, RUE DES ISRAÉLITES. (Imprimeur de l'Académie). 1865. IHEGOTYCENTER LIBRApy . LES VITRAUX INCOLORES DES ANCIENS MONUMENTS DE BELGIQUE. MÉMOIRE PAR un. H. VAirni: veiiDe, Procureur du roi à Anvers, Président annuel de l'Académie Nous reconnaissons volontiers la supériorité que les vitraux peints ont sur les vitrages blancs surtout pour la décoration des , églises. Indépendamment du mérite artistique les effets merveil- , leux d'un tableau transparent exposé contre le jour, et le brillant éclat des rayons du soleil lorsqu'ils projettent dans l'intérieur du temple les couleurs vives du verre sont , singulièrement propres à relever la majesté des lieux. Cette considération ne justifie pas cependant l'oubli auquel sontgénéralement condamnées des verrières qui se recommandent par des qualités plus modestes. Nos vieux panneaux de fenêtres composés de verres incolores retenus dans leurs réseaux de plomb ont aussi leur attrait pourvu que le métal , d'assemblage dessine en traits opaques sur un fond diaphane des Commissaires rapporteurs Ma^ P.-F.-X. : De Ram et M. le chevalier Eurbure.Léon de 1 —— 6 avec le style de l'édificefigures qui se marient auquel ils s'ap- pliquent.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 13
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

s-*â^,vflli.^\>à:^jANNALES
DE L'ACADÉMIE D'ARCHÉOLOGIE DE BELGIQUE.ANiNALES
L'ACADÉMIE D'ARCHÉOLOGIE
BELGiaUE.
XXI,
2« SÉRIE, TOME PREMIER,
ANVERS,
•l.-E. BUSCHMANN, RUE DES ISRAÉLITES.
(Imprimeur de l'Académie).
1865.IHEGOTYCENTER
LIBRApy.
LES
VITRAUX INCOLORES
DES ANCIENS MONUMENTS DE BELGIQUE.
MÉMOIRE
PAR
un. H. VAirni: veiiDe,
Procureur du roi à Anvers, Président annuel de l'Académie
Nous reconnaissons volontiers la supériorité que les vitraux
peints ont sur les vitrages blancs surtout pour la décoration des
,
églises. Indépendamment du mérite artistique les effets merveil-
,
leux d'un tableau transparent exposé contre le jour, et le brillant
éclat des rayons du soleil lorsqu'ils projettent dans l'intérieur du
temple les couleurs vives du verre sont
, singulièrement propres à
relever la majesté des lieux. Cette considération ne justifie pas
cependant l'oubli auquel sontgénéralement condamnées des verrières
qui se recommandent par des qualités plus modestes. Nos vieux
panneaux de fenêtres composés de verres incolores retenus dans
leurs réseaux de plomb ont aussi leur attrait pourvu que le métal
,
d'assemblage dessine en traits opaques sur un fond diaphane des
Commissaires rapporteurs Ma^ P.-F.-X.
: De Ram et M. le chevalier Eurbure.Léon de
1—— 6
avec le style de l'édificefigures qui se marient auquel ils s'ap-
pliquent. Ce système de vitrages convient spécialement aux églises
et aux chapelles qui ne sont pas assez riches pour faire do fortes
occuper undépenses et peut utilement rang secondaire dans les
grandes cathédrales. Lorsque toutes les fenêtres ne reçoivent pas
indistinctement des vitraux coloriés , ce qui arrive presque toujours,
bon goût d'accorder alorsil est de aux fenêtres les moins impor-
tantes un autre genre d'ornementation. Combien de fois nos regards
n'ont-ils pas été arrêtés avec admiration tantôt sur un dédale de
rubans de bagues et de chaînes qui se croisent et s'entrelacent,
,
tantôt sur un parterre de fleurs pluset souvent sur une multitude
de croix, d'étoiles et de cristaux qui se pressent, s'embrassent et
entrerayonnent les meneaux des fenêtres d'un monument religieux?