Aux sources du post-impressionnisme. Les expositions de 1910 et 1912 aux Grafton Galleries de Londres - article ; n°1 ; vol.113, pg 7-18

-

Documents
13 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Revue de l'Art - Année 1996 - Volume 113 - Numéro 1 - Pages 7-18
12 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1996
Nombre de visites sur la page 98
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

Madame Anne-Pascale Bruneau
Aux sources du post-impressionnisme. Les expositions de 1910
et 1912 aux Grafton Galleries de Londres
In: Revue de l'Art, 1996, n°113. pp. 7-18.
Citer ce document / Cite this document :
Bruneau Anne-Pascale. Aux sources du post-impressionnisme. Les expositions de 1910 et 1912 aux Grafton Galleries de
Londres. In: Revue de l'Art, 1996, n°113. pp. 7-18.
doi : 10.3406/rvart.1996.348277
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rvart_0035-1326_1996_num_113_1_348277Anne-Pascale Bruneau
Aux sources du post-impressionnisme
Les expositions de 1910 et 1912 aux
Grafton Galleries de Londres
Illustration non autorisée à la diffusion
Paul Cézanne Le Viaduc Estaque 1882-1885 huile sur toile 54 655 cm Helsinki Arencumm Taidemuseo
REVUE DE ART no 113 1996-3 7-18 Anne-Pascale Bruneau Aux sources du post-impressionnisme
Bien que cette appellation soit
devenue relativement courante il
est pas aisé de définir ce est le
post-impressionnisme En général
les dénominations de ce type doivent
leur origine un critique qui en
sert pour caractériser souvent ironi
quement une nouvelle école
Comme dans le cas de impression
nisme du fauvisme et du cubisme
le terme post-impressionnisme fut
effectivement forgé par un critique
mais dans des circonstances opposées
celles dans lesquelles ces mouve
ments ont acquis leur nom
est en Angleterre il fit son
apparition Il fut créé par le critique
Illustration non autorisée à la diffusion Roger Fry pour désigner un groupe
artistes fran ais lors une exposi
tion il avait lui-même organisée
aux Grafton Galleries de Londres
Manet et les post-impression
nistes Les uvres avaient été re
groupées assez hâtivement et cette
appellation devait permettre de jus
tifier posteriori les choix effectués
par Fry Apparemment réservée un
usage anglais elle recouvrait des
courants déjà connus en France sous
autres noms tels que synthé-
tisme néo-impressionnisme inti
misme fauvisme voire impres
sionnisme En fait elle visait ren
dre intelligible la sélection proposée
pour un public londonien assez peu
familiarisé avec la peinture fran aise André Derain Vue de Martigues 1908 huile sur toile 73 91 cm Zurich Kunsthaus contemporaine en dégageant une vi
sion unifiée des diverses tendances
comprises entre la fin de impres nant important dans le langage de Manet et les post-impression part des toiles mais aussi une cin
sionnisme et amorce du cubisme art en Grande-Bretagne tant au ni nistes fut présentée aux Grafton quantaine de dessins treize sculp
Bien que contestée son origine veau de interprétation théorique Galleries du novembre 1910 au 14 tures de Maillol et de Matisse et une
cette dénomination est imposée de que dans la pratique artistique Ce janvier 1911 La sélection des uvres dizaine de céramiques fauves
fa on durable dans la critique art qui les différenciait autres exposi avait été effectuée par Roger Fry qui Rétrospectivement on peut être britannique.1 tions où avaient déjà figuré certains était connu en tant que peintre mais frappé de ce que la plupart des toiles des peintres représentés était le dis aussi et surtout comme critique et Si le post-impressionnisme ne avaient été peintes vingt trente ans cours interprétatif de Fry qui inter historien de art spécialiste de la Re constituait pas une école dans la auparavant accent était mis essen naissance italienne.4 disait de considérer ces derniers quelle un groupe artistes aurait fini tiellement sur Cézanne Van Gogh et autrement que comme des artistes par se reconnaître il en fut pas exposition était centrée sur Cé Gauguin tandis que art contempo majeurs Cela devait nécessairement moins considéré comme tel notam zanne 21 toiles fig 1) Van Gogh rain occupait le second plan Fry de conduire reconsidérer le statut de ment sous effet des théories déve 22 toiles et Gauguin 36 toiles et vait lui-même reconnaître que la peinture anglaise dans la mesure loppées par Fry pour justifier 10 dessins) les trois grand maîtres Picasso et Matisse étaient insuffisam évolution de la peinture moderne où avant-garde affirmait comme du mouvement La première salle ment représentés.7 exposition lais Celles-ci avaient presque valeur de un mouvement origine étrangère comportait outre les Cézanne huit sait dans ombre une partie de Pendant les années avant-guerre en manifeste tant cette conception de toiles de Manet ce qui était visible évolution la plus récente de la pein Angleterre le post-impressionnisme art pourtant déjà théorisée par cer ment destiné ancrer le mouvement ture en France le cubisme en par était plus un nom désignant plus tains des artistes)2 était alors inédite dans la tradition même si Un Bar ticulier devant lequel Fry avouait ou moins bien un mouvement étran pour la majorité du public Mais sur aux Folies Bergère déconcertait encore déconcerté.8 En revanche elle don ger il devint une référence obliga tout après exposition de 1910 et quelques critiques Aux côtés de ces nait un assez bon aper du fau toire pour la peinture anglaise en grande partie sous influence de quatre peintres les salles suivantes visme même il apparaissait pas en contemporaine Symbole dans un Fry on put apercevoir que le post présentaient leurs successeurs tant que mouvement distinct.9 impressionnisme avait fait école en premier temps un affranchissement Matisse Picasso Derain 2) par rapport aux institutions tradi Angleterre est bien ce que Fry Friesz Marquei Vlaminck Puy Väl Bien que Gauguin fût le peintre tionnelles la Royal Academy bien voulut montrer en organisant en tät Manguin Cross Seurat Signac le mieux représenté par le nombre sûr mais aussi le New English Art 1912 une Seconde exposition post Denis fig 3) Sérusier Vallotton oeuvres Cézanne était au centre vé impressionniste où artistes fran ais Club)3 il suscita rapidement des in Flandrin Girieud Herbin Laprade ritable de exposition Ce était pas terrogations sur identité de la pein et britanniques figureraient côte Redon et Rouault de une huit le premier contact avait eu le pu
côte ture anglaise Les controverses toiles chacun Le catalogue de ex blic anglais avec sa peinture mais elles firent naître sur le rôle de Fry position notoirement approximatif6 Les deux expositions post-im- alors il avait été per comme sont loin être résolues pressionnistes marquèrent un tour- fait état de 228 pièces pour la plu une figure mineure de impression- Anne-Pascale Bruneau Aux sources du post-impressionnisme
nisme.10 La plupart des critiques de bleau une dimension subjective.16
exposition en tinrent ce point de Les composantes de la représenta
vue et lui reprochèrent son dessin tion définies par Fry dès 1909
ils jugeaient maladroit Pourtant comme rythme des contours
introduction du catalogue le dési masse espace lumière et
gnait comme le libérateur de la couleur sont justement nommées
éléments affectifs du design 17 Aus peinture moderne Il était le lien qui
unissait la peinture post-impression si est-il pas forcément contradic
niste Manet tandis que impres toire de louer un tableau la fois
sionnisme ne constituait une pour son caractère expressif et pour
parenthèse Les rapports de ces pein une géométrie formelle qui le range
tres impressionnisme étaient mi du côté du classicisme La vision
nimisés ils étaient dits accidentels classique que loue Fry celle qui ca
plutôt intrinsèques ou con us ractérise Cézanne dégage du visible
de fa on négative le mouvement un ordre de relations nécessaires
moderne semblant se définir essen dont naît émotion Pour Fry
tiellement par son rejet de impres comme pour Maurice Denis auquel Illustration non autorisée à la diffusion sionnisme art des apparences Fry devait en partie sa lecture de Cé
prisonnier une conception natura zanne est la forme qui est expres
sive 18 liste de la peinture.11 Déjà en 1908
Fry avait insisté sur la nécessité de introduction du catalogue inno
dissocier Cézanne Gauguin et leurs vait par emploi une terminologie disciples de impressionnisme les essentiellement formaliste il était
qualifiant alors de protobyzantins question de composition linéaire
par rapprochement avec les peintres linear design) effet architectu byzantins du Vie siècle.12 Naturelle ral de forme abstraite har
ment interprétation du nouveau monie linéaire de
courant était aussi influencée par les rythme de décoration ex conditions de la production artisti pressivité de la composition de
que en Angleterre et cette critique synthèse Mais il est aisé de re
de impressionnisme doit être resi connaître aussi dans la terminologie
tuée dans le contexte une réaction employée des expressions qui allaient
de plus en plus vive contre tous les alimenter les débats suscités par ex
dangers institutionnalisation de position renfor ant même certains art réaction de défiance vis-à-vis préjugés contre la peinture moderne Maurice Denis Madone au jardin fleuri 1907 huile sur toile 92 77cm non seulement des préceptes imita- Car la recherche formelle effectuée collection particulière tifs de la Royal Academy mais aussi par les peintres était inscrite dans le des conceptions impressionnistes ou cadre idéologique un retour au naturalistes de la peinture qui préva primitif une révolte contre les
laient au NEAC conventions picturales académiques
appliquée vingt ans plus tôt au mou objective une réalité elle était né Dans introduction du catalogue et un besoin expression person vement de Art pour Art Whis cessairement le reflet un psychisme rédigée par Desmond MacCarthy nelle Ainsi Matisse effectuait-il tler en particulier les toiles furent morbide Si le tableau ne choisissait partir de notes que lui avait fournies par sa recherche une harmonie li
qualifiées expérimentations pué pas de représenter des sujets dégéné Fry apparaissent plusieurs concepts néaire abstraite sa quête un riles révélant le tempérament pro rés il était une représentation dégé qui devaient jouer un rôle important rythme ... un retour art primi fondément égoïste cynique voire nérée et devenait donc incarnation tif peut-être même barbare lc dans la théorisation du post-impres dégénéré de leurs auteurs.23 Les toiles même de la dégénérescence Van sionnisme Loin de se préoccuper une ap de Gauguin offraient un spectacle Gogh on ne mentionnait pas sans Les notions expression et de préciation formelle nombre de criti monstrueux faire allusion sa démence en ap design sont primordiales ques se contentèrent de dénoncer portait la preuve.27 Dans une toile tout fait typi mitation passive des apparences na avec force les prémisses supposées de que des femmes hideuses de couleur turelles et tout fonctionnement cette peinture Les artistes furent De telles critiques dépassant lar brune aux cheveux violets et au vi narratif de uvre art se substitue qualifiés tantôt anarchistes tantôt gement un cadre artistique reflètent sage vitriolé sont accroupies au mi expression individuelle de artiste de réactionnaires20 et condamnés la dimension symbolique avait ac lieu un paysage de cauchemar sa capacité de transmettre une émo pour leur mépris systématique de la quise une exposition dont la profes composé de palmiers enivrés herbe tion née de son interprétation du tradition Il est naturel que les réac sion de foi anti-académique semblait vert pomme de rochers vermillon et vouloir menacer tout édifice social visible Le propre du tableau post tions les plus hostiles soient venues de nombreuses excroissances aux impressionniste est sa capacité ap de peintres associés Académie tels Rien de surprenant donc ce que ces couleurs criardes impossibles iden commentaires aient le plus souvent préhender par la forme les relations Ebenezer Wake-Cook Sir William tifier 24 pris un ron francophobe.28 Contre essentielles constitutives de objet Richmond Henry Holiday et Sir
La plupart des critiques avaient ceux qui qualifiaient les post-imp res- exprimer ce que introduction dé Philip Burne-Jones qui dans les
signe comme the treeness of the colonnes du Morning Post se mon du mal accepter la violence faite sionnistes de révolutionnaires et
tree arbritude de arbre trèrent particulièrement virulents aux conventions de la représentation certains défenseurs de exposition
cet égard le concept de design autres critiques art connus et condamnaient le refus imiter la exaltaient cette qualité faisant ainsi
nature.25 Si la difformité des person le jeu des détracteurs29 Fry effor tient une place fondamentale La re comme Robert Ross et Laurence Bi-
ait de légitimer le mouvement en présentation est pas imitation des nyon ainsi que le peintre Charles nages et des paysages les palmiers
enivrés de Gauguin la mer or insistant sur son appartenance la apparences mais design dessin et Ricketts21 se joignirent eux pour
dessein;15 elle est visée subjective dénoncer anarchisme et la déca enragée de Van Gogh un paysage tradition30 le groupe de peintres
dence dans lesquels inscrivait ex épilep tique de Matisse26 ne dont les oeuvres sont exposées la ayant pris forme Ce concept intègre
position.22 Suivant une terminologie Grafton Gallery est en réalité le plus ordonnancement formel du ta correspondait pas la représentation Anne-Pascale Bruneau Aux sources du post-impressionnisme
revue Rhythm qui confirmaient la des critiques hostiles Peu peu un
langage de la forme commen se place de Cézanne au sein du mou
vement post-impressionniste en si substituer une critique littéraire
tuant les sources du cubisme dans ou morale de la peinture est
cette infiltration plus ou moins oeuvre de Cézanne Fry pour sa
consciente travers le langage de part demeurait dubitatif quant la
valeur du cubisme.45 nouveaux critères esthétiques que se
mesure impact de Manet et les exposition était organisée sur un Post-Impressionnistes 37 mode différent de la précédente Aux
Cette première exposition fut le côtés de la nouvelle génération post
prélude de nombreuses manifes impressionniste fran aise figuraient
tations artistiques Londres Les an de jeunes artistes britanniques et
russes Ni le futurisme ni expres nées 1911 et 1912 virent se succéder
sionnisme allemand avaient retenu des expositions de jeunes artistes bri
attention de Fry.46 Le catalogue tanniques notamment dans le cadre
du Friday Club et du Camden Town comportait outre une préface de Fry
trois introductions rédigées par Fry Group et furent marquées par in
ternationalisation de la scène artisti Clive Bell et Boris von Anrep47 et
que Une exposition consacrée consacrées chacune un groupe ar
Gauguin et Cézanne en novembre tistes Fry était chargé de la sélec
1911 par la Stafford Gallery re ut un tion des artistes fran ais Bell de Illustration non autorisée à la diffusion accueil favorable comme en té celles des britanniques et
moigne le revirement attitude du Anrep des artistes russes Les uvres
critique Konody russes passèrent pratiquement ina
per ues.48 Leurs liens avec le post Nous sommes désormais si ac
impressionnisme fran ais étaient coutumés au post-impressionnisme pas explicités clairement et on et au nouveau jargon il intro impression que leur inclusion avait duit dans la critique art que
une fonction quelque peu rhétori exposition de tableaux de Paul Cé que renforcer idée du post-impres zanne et Paul Gauguin qui ouvre ses
sionnisme comme mouvement portes la Stafford Gallery. plus inspiration primitive apparenté rien de déroutant et ne nous apparaît
art byzantin en rien anormale 38 Van Gogh
Gauguin et les Nabis39 faisaient dé Parmi les artistes fran ais Van
sormais figure de classiques surtout Gogh et Gauguin étaient plus pré
en comparaison de Picasso dont on sents en photographie De Cé
commen ait découvrir les toiles cu zanne figuraient cinq toiles et six
bistes40 ou côté des futuristes ita aquarelles puis lorsque exposition
liens Le succès de scandale de fut réaménagée début janvier 1913
exposition futuriste présentée en une trentaine oeuvres.49 exposi
mars par la Sackville Gallery contri tion se concentrait sur les successeurs
bua finalement faire passer le des trois maîtres Picasso50 et Ma
post-impressionnisme pour un mou tisse51 occupant désormais les de Alben Marquet Nu contre-jour 1911 huile sur toile vement relativement modéré vants de la scène avec des uvres 73 60 cm Bordeaux musée des Beaux-Arts récentes Les tendances fauvistes et Lorsque la Seconde exposition
cubistes étaient plutôt bien représen post-impressionniste ouvrit ses traditionnel de tous les groupes ar de qualifier Cézanne de post-impres tées avec des toiles de Lhot Bra portes le octobre 1912 le ton de tistes récents 31 II rapprochait ainsi sionniste enraciné comme il était que Derain Friesz Van Dongen la critique avait beaucoup changé Cézanne de Mantegna Piero della dans le mouvement impression Vlaminck Puy Marchand Marquet Très rares furent ceux qui osaient en niste 34 II évoquait donc les liens Francesca et Chardin en lui oppo fig 4) et Herbin Bonnard et le core remettre en question la santé sant la sensibilité romantique de Van plus immédiats qui unissaient Cé Douanier Rousseau étaient aussi pré mentale de Matisse et de Van Gogh Gogh il comparait Rembrandt zanne la tradition soulignant in sents ainsi que Doucet Asselin ou la qualité du dessin chez Cézanne et Blake.32 fluence de Delacroix Daumier et Flandrin Girieud Chabaud et des Ce dernier semblait désormais occu Courbet la différence de Sickert peintres plus mineurs comme Max La tâche de Fry consistait donc per une place similaire celle Spencer Gore son disciple au sein du Camis Jacqueline Marval Charles par un langage de évaluation for vait tenue Manet dans la précédente Fitzroy Street Group adoptait dans Villette et Henri Ottman melle replacer ces artistes dans la exposition Considéré comme le fon sa défense de exposition la même tradition En réalité il était pas dateur de la peinture moderne il bé Du côté britannique se trouvaient justification des distortions formelles seul invoquer le poids de la tradi néficiait un consensus critique de jeunes artistes en qui Fry et Bell que Fry.35 Quelles que fussent les ob tion Walter Sickert bien que criti mais ses liens avec le post-impres voyaient les héritiers du mouvement jections de Sickert ou de Gore quant sionnisme étaient contestés.41 on que envers exposition prenait la fran ais les peintres Bernard Ade- aux préjugés de Fry sur impression défense de Gauguin en le rattachant peut difficilement qualifier Cézanne ney Vanessa Bell fig 6) Frede nisme leur discours se situait sur un Ingres et Poussin via Degas Mil de post-impressionniste si ce même rick Etchells Jessie Etchells tout autre plan que celui des défen let et Corot via Pissarro.33 Mais il terme applique Picasso et Ma Spencer Gore fig 7) Duncan Grant seurs de académisme opposait Fry sur la validité des tisse écrivait P.G Konody42 tandis fig 10) Henry Lamb Wyn-
distortions formelles sévère La pénétration du langage criti que D.S MacColl niait tout classi dham Lewis fig 11) Stanley Spen
gard de Cézanne de Van Gogh et de que employé par Fry devint de plus cisme chez Cézanne il considérait cer fig 12) ainsi que Roger Fry
Picasso il était insensible art de en plus sensible non seulement dans comme un pur impressionniste fig 13 et le sculpteur Eric Gill.52
Matisse Surtout il contestait le rejet les compte-rendus favorables ex rapprocher de Turner et de Monet.43 Fry aurait souhaité les voir caution
position36 mais aussi chez certains de impressionnisme il est absurde Seuls se démarquaient le Times et la ner par la présence artistes plus éta-
10 Anne-Pascale Bruneau Aux sources du post-impressionnisme
blis comme Sickert Tonks Steer et
William Rothenstein mais ceux-ci
lui avaient refusé leur concours.53
La théorisation de cette seconde
exposition par Fry dans introduc
tion du catalogue marque autant
volution de sa pensée que celle une
partie de la critique il était plus
nécessaire de convaincre dans les
mêmes termes inscription du post
impressionnisme dans la tradition
était désormais considérée comme un
hiit acquis car il était clair que on
avait affaire un mouvement mûr
envergure internationale Qui plus
est Fry metnut moins accent sur le Illustration non autorisée à la diffusion
retour au prirnitir la force expres
sive de la peinture que sur la notion
de classicisme expression une
voix et une émotion individuelles
comptaient moins que la transcrip
tion un détachement contemplatif
un fonctionnement de esprit dé
sincarné disembodied hmction-
ing of the spirit) porteur de
passion désintéressée Classic art
... records positive and disinteres
tedly passionate state of mind
Bien que cette introduction ait
constitué une étape importante dans
la théorisation du post-impression
nisme par Fry55 elle suscita assez peu
de commentaires contrairement
Vanessa Bell Asheham House 1912 huile sur carton 47 535 cm collection particuliere celle de la précédente
Mais encore une fois sa terminologie
se généralisa La métaphore inspirée
de Pater de la peinture comme mu et dynamique expression de ce qui ont pas lieu avoir honte de leurs la première exposition post-impres
alliés 63 sionniste.65 sique visuelle fut notamment re est essentiel en homme et dans la
prise par le Times nature expression de la masse asso Sa sélection visait ouvertement exposition rompait la solidité ciée celle du mouvement 60 Ce qui intéressait Cézanne identifier les héritiers naturels des des associations traditionnelles et fai tait pas tant le fait particulier en lui- post-impressionnistes fran ais indé Pour ce qui était de la peinture sait prévaloir une optique internatio même une sorte de musique pour contemporaine les commentaires se pendamment de toute affiliation nale révélant existence en les yeux57 il recherchait dans tous concentraient presque exclusivement Inévitablement elle fut qualifiée Angleterre une scène artistique les faits et laquelle il les subordon sur Matisse et Picasso Matisse fut arbitraire mouvante au cours des années nait tous ... Mais les compositions beaucoup mieux accueilli que Picas 1910-14 les associations artistiques Au regard de la classification de Cézanne aussi abstraites fussent- so la Danse donnant lieu maint ne cessèrent effectivement de se for adoptée par les responsables de ex elles étaient toujours con ues en mer et de se défaire.66 absence de commentaire sur le rythme de sa position des Grafron Galleries le trois dimensions sa musique mettait peinture.61 Mais ses sculptures en certains artistes qui auraient pu Camden Town Group est totalement en eu des masses non des lignes ou particulier trois des bustes de la série compter parmi les post-impression- éparpillé et personne mis part des espaces plats 58 nistes Ecossais Peploe par exem Jeannette suscitèrent la même in Roger Frv et Clive Bell est en La réception de cette exposition ple les sculpteurs Epstein et compréhension que les toiles cu mesure de dire qui est post-impres- tut beaucoup moins hostile en bistes considérées comme de pures Gaudier-Brzeska ou plusieurs mem sionnisre er qui ne est pas 1910 Si la Danse de 1909 de Ma- bres du Camden Town Group67 te expérimentations Quant aux pein
tisse pièce maîtresse de exposition tres britanniques une remarque du Fauc-il vraiment regretter que la nait sans doute en partie la
et les toiles cubistes de Picasso dé Times semble bien résumer la fa on plupart des critiques aient été ame négligence de Fry et de Bell mais
routaient 11 était pas pour autant nés établir dès 1912 des rapproche aussi hostilité que ces derniers dont ils étaient jugés Dans en
question de revenir sur la place at semble les tableaux anglais sont ments entre la démarche de Lewis et suscitaient en octroyant le rôle de
tribuée ces arristes en tant que suc inférieurs aux fran ais pré celle de Picasso ou entre celle de chefs de le de la peinture mo
cesseurs des trois Krands maîtres du derne.68 En tout état de cause les ar cisément là où on pouvait atten Göre et de Gauguin ou de Cézanne mouvement 11 Confronté dre dans leur rendu des masses et plutôt que de faire prévaloir une pa tistes britanniques rencontrèrent un
la Danse Sir Claude Phillips tentait de la forme 62 Présentés sous éti renté artificielle emre eux ou avec accueil plutôt favorable mais la
intégrer au mieux une terminologie Sickert par exemple du rait de leur dette évoquée par Bell était un quette du post-impressionnisme ces
empruntée Fry artistes pouvaient difficilement être appartenance commune au Camden point sensible et il leur fut souvent
Ce que Henri-Marisse sem plus que de simples successeurs Town Group Si Gore contraire reproché être tombés dans le ma
ment Lewis était bien un disciple niérisme en voulant adopter un ble rechercher mais avoir pour Bell avait donné le ton dans son in
Idiome étranger.69 De fait les in instant atteint en sacrifiant route de Sickert lui même émule de De troduction Ils ont une dette
beauté esthétique et route vérité énorme envers les Fran ais Aucune gas) inspiration il puisait chez fluences étaient incontestables celle
émotionnelle est le rythme de la Gauguin et chez Cézanne était deve du cubisme et du futurisme sur Le personne sensée ne niera la supério
wis celle de Matisse sur Bell et vie expression de la force statique rité des Fran ais Pourtant ceux-ci nue beaucoup plus manifeste depuis
11 Anne-Pascale Bruneau Aux sources du post-impressionnisme
NOTES Gauguin Cézanne Pissarro jus
aux courants contemporains fau
visme cubisme futurisme et Je remercie de leur aide J.P Bouillon J.J orphisme) en passant par le néo-im Lecercle et Topia
pressionnisme subdivisé en pointil Le sens de appellation évidemment lisme divisionnisme et intimisme évolue depuis s.i première apparition sans
tre vérit.ibleinent fixé il semble exister un La peinture anglaise était rapportée cert.lin consensus puur situer logiquement le ces différents mouvements.75 La début dr lu periode post-impressionniste la présence uvres futuristes deux fin des innées ISSU son extension apparaît va
toiles de Severini et expression riable Ainsi Alan Bowness considere que cette
phase prend fin en ivre les débuts du nistes avait aucune incidence sur fauvisme et du cubisme introduction du ca interprétation des rapports entre les talogue de exposition i.P ressionism diftérems mouvements européens Cross-Cwrents Elirop il P.iinting Lon
vue essentiellement sous angle des dres Royal Academy of Arts 9-12
John Rewald lui envisageait inclusion du ascendants tran ais et un moindre fauvisme Post-Impressionism From Van Gogh degré italiens de la peinture an to Gauguin. New York the Museum of Mo glaise dem Art 1978 3e édition rev.) Rewald
Si Fry ne peut être tenu pour res prévoyait un second volume qui aurait intégré
le fauvisme et les uvres de jeunesse de Picas ponsable des orientations picturales so Au Musée Orsay les salles post-impres- anglaises des années avant-guerre sionnistes sont pour leur part centrées sur le Illustration non autorisée à la diffusion ses deux expositions ont joué un rôle symbolisme de Gauguin et des Nabis Redon
central dans le passage un climat et le néo-impressionnisme exposition que
consacrait la Royal Academy au post-impres artistique plutôt insulaire une prise sionnisme en 1979 incluait des uvres de Too- de conscience de importance des rop de Munch des peintres de la Brücke et nouveaux langages visuels nés en des expressionnistes allemands alors que Fry
France évolution du langage criti meme il envisageait la dimension euro-
péennr du mouvement dans sa seconde expo que marque bien ce changement de sition de 1112 en ivait exclu expressionnisme climat compter de 1913 la criti et tiiturisinc que du post-impressionnisme chan Il esc peu probable que Fry ait cette épo gé de sens Elle provient une partie que lu M.irisse dont les Notes un Peintre de avant-garde qui se définit contre avaient paru en 1908 Les cories de Maurice
Denis ne furent éditées sous torme de recueil ce elle considère comme le style en 1912 mais Frv conn.ilss.iit bien son ar post-impressionniste est post-im- ticle sur Cézanne public d.ins Occident en pressionnisre toute peinture qui ins 1907 car il en avait lui-même donné une tra crit dans la continuation de Matisse duction dans le Burlington [ !: Cé
et donne priorité unité décorative zanne Burlington Magazine vol XVI janv
1910 207-219 et fév 1910 275-280) de oeuvre en conservant des formes
organiques77 mais qui en réalité Fondé en 1886 par des artistes frustrés par
attitude rigide de la Royal Academy le NEAC se définit surtout contre la person avait donné la possibilité exposer des pein nalité de Fry Il en reste pas moins tres plein-airistes et de tendance impression que les questions elle se pose sont niste son tour son jury de sélection donc
bien celles que Fry avait commencé Fry démissionna en 1908 fut jugé trop aca Vanessa Bell Femme espagnole 1912 huile sur c.irron CO 535 cm démique La formation en 1907 du Fitzroy poser dès 1909 avec son Essay Leicester Leicestershire Museum and Arr Street Group autour de Walter Sickert mem in Aesthetics 78 puis au moment des bre du NEAC depuis 1888) illustre bien le expositions post-impressionnistes er désir affranchissement ressenti par certains
que Bell79 et lui devaient continuer peintres Affirmant leur identité artistique dis- Grant emploi aplats tranchés et garde continentale cubisme et fu tincre notamment par le choix des thèmes explorer Nées du rejet une théo de volumes géométriques très mar turisme le vorticisme reniait juste intérieurs music-h.ills et des tonalités sou rie imitative ou descriptive de la qués chez Gore ee Spencer Le mo- ment ces modèles pour revendiquer vent sombres in.lis toujours dans une veine im- peinture elles ont trait une part saïcismc de certains des tableaux de son appartenance une tradition pressionnisrei les membres du Fitzroy Street
la valeur de la représentation me Group continuèrent néanmoins exposer au Granr nor.unmenr La Reine de Sa nordique 73 tandis que Frv et Bell AC en lu Il faut aussi mentionner nant en jeu la capacité des seules re ba er 11 onif ss il évoquait le étaient accusés asservissement aux le Friday Club tonde en 1905 par Vanessa lations formelles susciter émotion théories fran aises.74 néo-impressionnisme faisait ostensi Bell et la Allied Artists Association créée en ainsi que la nature de cette blement référence arc bvzanrin en 1908 sur le modèle des Indfpend.mrs Voir Quelles aient été les insuffi et autre part la construction Wendy Baron Thé viip Lon accord avec les rapprochements éta sances des deux expositions post-im dres The Solar Press 19 11 cr Richard Shone une version de la tradition qui in blis par Fry entre ces deux périodes pressionnistes il est clair elles The Friday Club ;.7 ; vol tègre le mouvement moderne picturales 117 mai 1975 S- devaient garder valeur de référence
La brouille survenue entre Fry et de fa on durable dans la définition La plupart des études sur Fry relèvent une
approche essentiellement historique voire bio Lewis quelques mois après exposi des orientations de la peinture an graphique On pourra consulter la biographie tion70 joué un rôle crucial dans la glaise après 1910 Moins un an de Fry par Virginia Woolf Roger Fry Lon fa on dont le rôle de Fry reste per après la seconde exposition Frank dres Hogarth Press 1940 rééd 1991) celle par certains critiques modernes.71 Il Rutter mir sur pied la Doré Gallery de Frances Spalding Roger Fry Art and Life
Londres Toronto Sydney New York Grana- est fréquemment accusé avoir dé une Exposition post-impression d.i 1980 les introductions bien documentées truit la possibilité pour art moderne niste et futuriste qui visait des deux ouvrages suivants Denys Sutton Let- de affirmer au sein une tradition contrecarrer les partis-pris de la se rs of Roger Fry Londres Ch tro Windus spécifiquement britannique re conde exposition des Grafton Galle 1972 vols.) J.B Bullen Post-Impressionists
ries Plus éclectique elle en England The Critical Reception Routledge proche qui sa source chez les vor- Londres New York 1988 Sur introduction cicisres et leurs champions Ezra poursuivait pas moins la même voie du post-impressionnisme en Angleterre voir Pound er Hulme.72 Tout en retra ant les origines du posr-impres- aussi Dougl.is Cooper The Courtauld Collec inspirant très rorrement de avant- sionnisme dans art de Van Gogh Londres Albione Press 1954 lan Dun-
12 Anne-Pascale Bruneau Aux sources du post-impressionnisme
lop Shock of the New Londres Weiden
feld Nicolson 1972 Cooper er Dunlop
appuient tout particulièrement sur article de
Benedict Nicolson Pose-Impressionism and
Roger Fry Burlington Magazine vol 93 janv
li?! 11-15 Al.in Bowness introduction
dll C.lt.llot Ue PüSt-Iin pre.iS OSS-C.l
in fc !4 Pointing cit Simon XVatnev
English st-Inipressivnisn Londres Studio
Visr.i St plucôc hostile Frv Rich rd
Shone omslury ï r[ irs Bell Dunfin Gr.iiit ind cir rl Londres Ph.il-
don 19 .asse anecdotique Judith Collins
/f Omcg.i Londres Seeker and
.irburg S-L Slir l.i constitution des mou vements iva t-l.i rd en Ane.leterre voir
Rich rd Cork ürndsm ti Ahsrr.u Art in the
First chini- Agi 12 Londres Cordon
Fr.iscr Scell.i Tilly.ird 77. mp vf
Modernism The Visual Arts in Edwardian En
Illustration non autorisée à la diffusion si gland Londres et New York Roucledge 1988
documenté et rigoureux quoiqu insistant
tort selon nous sur inscription de Fry dans la
lignée de William Morris et de la tradition Arts
cr Crafts) et dans une perspective histoire
des idées Christopher Butler Early Moder
nism Literature Music and Painting in Europe
1900-1916 Oxford Clarendon Press 1994
Sur esthétique de Fry Solomon Fishman
The Interpretation of Art Essays on John Ru
skin Walter Pater Clive Bell Roger Fry and Herbert Read Berkeley et Los Angeles Uni
versity of California Press 1963 Jacqueline
Falkenheim Roger Fry and the Beginnings of
Formalist Art Criticism Ann Arbor UM Re
search Press 1980 David Dowling Bloomsbu- ry Aesthetics Londres et Basingstoke
Macmillan 1985 Beverly Twirchell Cézanne
and Formalism in Bloomsbury Ann Arbor
UMI Research Press 1987 plus rigoureux) et
Richard Shiff Cézanne and the End of Impres
sionism Study of the Theory Technique and
Critical Evaluation of Modern Art Chicago et
Londres University of Chicago Press 1984
Les Cézanne comprenaient 21 tableaux de
diverses périodes prêtés par Druet et Vollard Matisse en raison de absence un col dont La Vieille au Chapelet Venturi Cézanne lectionneur renommé est insuffisamment re Paris Rosenberg 1936 No 702) Le Grand présenté et Picasso aurait dû figurer par des Pin 669) Les Ondines 538) Les Pétunias oeuvres plus grandes et plus ambitieuses Fry 198 La Toilette 254 Les Baigneurs au Re The Post-Impressionists II Nation dec pos 273 Le Viaduc Estaque 402 La 1910 402 De Picasso figuraient Fillette Montagne de Estaque 489 ces toiles pré Nue la Corbeille Fleurie 1905 Zervos cédemment identifiées par Benedict Nicolson Pablo Picasso Paris Cahiers Art 1942 Post-Impressionism and Roger Fry art cit.) No 256) et son très cézannien Portrait de Clo- il faut ajouter Portrait de Paul Cézanne Venturi vis Sagot Zervos II No 129) ainsi que 578) et vraisemblablement La Maison du sept dessins Les trois Matisse étaient Fille aux Pendu Anvers 133 Parmi les Gauguin on Yeux Verts et deux paysages dont un avait peut identifier Le Christ au Jardin des Oliviers été prêté par Bernheim-Jeune autre par Be Wildensrein Gmi uin Paris Les Beaux rnard Berenson alors grand admirateur de Ma- Arts l-t No crie L. Femmc tisse Si on ajoute 12 dessins sculptures Rtibf Hg ES .CrtS ./t -V. et une céramique Matisse était néanmoins ar
tiste le mieux mis en valeur après les maîtres tiph.ir inspire di hon selon Illustration non autorisée à la diffusion du mouvement Held d.ins Canguri 1960 42 cite
p.ir Vildensreiii 22 Appc 1.612) F.i- Ces dernières années le style de Picasso est remarquablement transformé Le peintre niHl ïè 16 et M.irfrnit vr sem-
bl.iblciuenr 5S1 on 5S2 Dc Cogli est pris de la plus étrange passion pour abs
igur.lienr entre nitres Les Usines de l.i traction géométrique et développe avec une
Faille li gh iris Hyperion logique systématique quasi-désespérée certaines 193 No Le listici ou possibilités entrevues chez Cézanne Fry Fleurs soleils L.i Resurrection de L.i: The Post-Impressionists -II ibidem)
après Rembrandt kW Psrlr.iit Docteur Cinq des huit Vl.iminck peints en lOO0- Cachet 752) Le Jardin de Daubigny 760) 10 iv.licnt de evidence ete choisis rcc Homme au Bleuet 772) Champ de Blé aux Corbeaux 809) Pietà après Delacroix vrai z.inniene semblablement No 625) et en toute probabi
lité Pont Asnieres 373) Les Cyprès 618 et 10 En les Granön G.illeries iv.iieiit ac Nature Morte Iris 700) cueilli exposition Diir.iiid-Ruel qui compor- Manet and the Post-Impressionists Londres t.ii rr lis rnii lesquels se
Ballantyne 1910 Benedict Nicolson aidé en
tre autre de Clive Vanessa Bell réussi retenu .iircntioii ITV découvrit le pein Duncan Grane La Reine de Saba 1912 huile sur bois 120 120 cm identifier une partie des uvres Nous avons tre .iiinée suivante lors du s.ilon iniiuel de
tenté de préciser sa liste pour les peintres les iiitern.irion.il Society et des cerre époque Londres Tace Gallery plus importants Voir aussi Clive Bell How soulign.i des parentes entre lin et M.inet Cr
England met Modem Art Art News 49 oct Frv -The New U.illcry. 13 mv
1950 24-27 19ûû -57 au Sillon de International So- Anne-Pascale Bruneau Aux sources du post-impressionnisme
ciêty en 1908 où Matisse était également pré
sent puis quelques mois avant Manet and
the Post-Impressionists dans une exposition
intitulée Modern French Artists Brighton
Celle-ci comprenait aussi des toiles de Gau
guin Matisse Derbilt Cross Si nac Vla-
mi ick Frics Druis emsler Vallonen rt Renault er Frv en inspira pour l.i constitu
tion de M.mer er les post-impressionnistes Cf -B Bullen en introduction 11-
13
11 Les Post-Impressionnistes conslderenr
que les Impressionnistes craienr trop natura listes ... Car bien souvent leur attitude de
receprivite passive envers apparence des choses les empêchait en rendre la significa
tion véritable ... lelle est la Lause dc la que relle opposant les Impressionnistes et le groupe
de peintres dont les tableaux sont exposes ici
Cela revenait dire aux Impressionnistes
Vous avez exploré la nature dans toutes les di
Illustration non autorisée à la diffusion rections possibles ce qui vous honore mais
vos méthodes et vos principes ont empêché les
artistes exprimer la signification émotive que
possèdent les choses et qui est objet le plus
important de art atal. op cit. 7-9 Cette vision est rapprocher de celle de Mau
rice Denis au sujet de Cézanne Ainsi nous
définissons abord Cézanne en reaction contre
la peinture moderne en réaction contre im
pressionnisme Cézanne 1907 dans Le
Ciel et Arcadie éd J.P Bouillon Paris Her
mann 1993 133)
12 MM Cézanne et Paul Gauguin ne sont
en fait nullement des impressionnistes Ce sont des proto-Byzantins plutôt que des néo-impres
sionnistes Fry The Last Phase of Impres
sionism Lettre au Burlington Magazine vol 12 mars 1908 375 Fry répondait aux at
taques de C.J Holmes qui ne voyait en ces
néo-impressionnistes exposés au Salon de
International Society que des impressionnistes
décadents Commentant la peinture de Gau
guin Signac et Matisse Holmes affirmait
en elle Impressionnisme était parvenu
au stade une véritable désintégration voire
de la sénilité The Last Phase of Impres
sionism Burlington Magazine vol 12 fév
1908 272-273)
13 Manet and the Post-Impressionists op cit.
14 Le terme design pose un problème de
traduction difficilement soluble en raison de sa
polysémie analysée en détail par Michael
Baxandall dans Patterns of Intention On thé
Historical Explanation of Pictures New Haven
et Londres Yale University Press 1985 Dans
la traduction fran aise de ouvra de Baxan dall Fnrnit !4tc nt!un sur xfi irmn ..
riqu rahlrtiux Trad Fraixe Niines
Chamb 1 ngn est rendu par
dessi in 3-
15 Dans ce conrcxt dessin est prendre
au sens lar comme ordonnancemLiit de
tormos la couleur étant comprise Illustration non autorisée à la diffusion forme
lo Certains critiques modernes ont voulu
souli ner le romanrisine inherent une
conception expressive de ccuvrc arr Frv avait-il pas son baptiser ces peintres ex
pressionnistes et le caractère contradictoire
de sa pensée ostensiblement favorable au clas
sicisme Pourtant il nous semble que cette in
terprétation méconnaît la force du concept de design qui interdit de considérer que Fry pré
conisait une peinture expressionniste
10 Hors exposition Duncan Grani
Danseurs 1917 huile sur toile
localisation inconnue
14 Anne-Pascale Bruneau Aux sources du post-impressionnisme
17 Cf. Fry An Essay in Aesthetics 1909 ment au fait que tout mouvement artistique dans Vision and Design Oxford Oxford Uni parisien remuera toujours beaucoup air que
versity Press 1981 1920) 23-24 on doit la présence sur certains murs des
Grafton Galleries de cette camelotte puérile 18 Maurice Denis Définition du Néo-Tra- présentée de fa on si pompeuse Post-Im- ditionnisme 1890) repr dans Le Ciel et pressionists Saturday Review 12 Nov. dans Arcadie op cit. p.17 Dans son article de Bullen op cit. 111) 1907 sur Cézanne Denis écrivait il arriva 24 II est arrivé de voir des baigneurs que art de sut garder la sensibilité
écrivait Henry Holiday au sujet des Baigneurs son rôle essentiel tout en substituant la ré au Repos de Cézanne mais étant pas post flexion empirisme dans ibid. 136 Tandis que introduction du catalogue de impressionniste je ai pas remarqué épaisse
Manet et les post-impressionnistes se ligne lig noire ceignant leurs membres Paint
concentrait effectivement sur la notion ex Run Mad Post-impressionists at Grafton Gal
pressivité il semble on ait peut-être pas leries Daily Express nov 1910 dans
suffisamment tenu compte des articles publiés Bullen op cit. 105)
par Fry cette époque 25 Henry Holiday Post-Impressionism
Nation 24 dec 1910 539 19 Catai. 11
26 Drunken palm trees Van raging 20 Cf par exemple Weld-Blundell Tout golden sea Ie critique fait allusion Champ comme anarchisme en politique est le rejet de Blé aux Corbeaux an epileptic landscape by de tout ce que nous apporté la civilisation Henri Matisse Paint Run Mad art cit. en bien comme en mal Post Impressionist dans Bullen op cit. 107-108) Painting Times nov 1910 12)
Wake Cook ..ces mouvements sont équi 27 Le choix de son tableau Homme au valent des mouvements anarchistes dans le Bleuet figurant dans le catalogue sous le titre monde politique le but étant de réduire au Jeune Fille au Bleuet La Folle dans Germinal Illustration non autorisée à la diffusion chaos toutes les institutions de renverser toutes de Zola) apparaît comme un double hommage les idées communément acceptées en toutes la folie Selon Robert Ross Van Gogh est questions The Post Impressionists Mor le cas typique du mattoide et du dégénéré ning Post 19 nov 1910 4) le Tatler titrait que connaissent bien les sociologues modernes Anarchy in High Art 23 nov 1910 Jeune Fille au Bleuet 67 et Champ de Blé 228) et le Spectator précisait qu en France aux Corbeaux 71 sont la transcription vi tout mouvement de réforme comprend aussi suelle des délires un aliéné adulte Si est
ses partisans des barricades de la guillotine et cela que on appelle art il faut le proscrire de la bombe Anarchiste 12 nov 1910 comme les poètes banis de la république de 798 Charles Ricketts dénon ait le mouve Platon Ross lettre au Morning Post nov ment reactionnaire auquel Manet se trouvait 1910 Le terme mattoide était em associé et anarchisme du mouvement let prunté Nordau op cit.) tre au Morning Post nov 1910 6) Pour 28 Cf Wake-Cook est de France que sa part Michael Sadler critiquait les post-im viennent Les Fleurs du Mal le satanisme et les pressionnistes pour leurs tendances archaisantes messes noires là-bas nombre de gens aiment Post-Impressionism lettre au Nation passer une matinée la morgue est aspect dec 1910 405-406 Pour une analyse dé pathologique de la question les Grafton Gal taillée de la réception critique des expositions leries se sont transformées en morgue pour art voir Stella Tillyard Thé Impact o/Modernism de la modernité Thé Post-Impressio- The Visual Arts in Edwardian England op cit nists Morning Post 19 nov 1910 4) Bullen réuni nombre de ces articles dans
Post-Impressionists in England The Critical re 29 Cf entre autres Holbrook Jackson Les
ception op cit esprits les plus vivants ont pris les armes contre tout ce il de traditionnel établi de 21 Wake-Cook Burne- îï Richmond et classique Pop Goes the Past TP Wee Holiday étaient membres de la Royal Acade kly 16 dec 1910 829 dans Bullen op cit. my Sir Philip Burne-Jones était le fils Ed 145-147 Voir également Frank Rutter Re ward Burne-Jones Richmond était connu 11 Wyndham Lewis Timon of Athens The Thebaid 1912 encre lavis aquarelle volution in Art Londres The Art News Press pour ses mosaïques de la cathédrale Saint-Paul 1910 Cet essai inspiré par exposition des 377 272 cm collection particulière Wake-Cook était auteur un ouvrage intitulé Grafton Galleries fut publié en décembre Anarchism in Art 1904) dans lequel il avait 30 Cf ses trois articles parus dans le Nation défendu Académie contre le péril impression Thé Grafton Gallery Nation 19 nov niste et le NEAC En revanche Robert Ross 1910 331 The Post-Impressionists II propriétaire de la Carfax Gallery ami de Wilde Picasso et Matisse ne fussent pas représentés 37 On pourrait être surpris par la terminolo et de Beardsiey avait soutenu le mouvement art cit Postscript on Post-Impressionism de fa on plus exhaustive gie employée en janvier 1911 par académicien esthétique de la fin du XIXe siècle contre Nation 24 dec 1910 536-537 et la confé Richmond qui deux mois plus tôt fustigeait
rence il donna pour clore exposition cadémie hostilité de Ross et du peintre 36 Voir par exemple article de Clutton- exposition Nombre de nos peintres vont Post-Impressionism Fortnightly Review Brock qui fut un des premiers défenseurs de Ricketts répondait sans doute au dédain af efforcer exprimer la signification profonde janv 1911) dans Bullen op cit. 166-179 Cézanne contre la charge habituelle de mala fichait Fry vis-à-vis du mouvement pré-raphaë- des choses plutôt que de produire un simulacre lite comme atteste la lettre de Ricketts au dresse Pour lui comme pour Titien et de la réalité plastique Ils chercheront un nou 31 Fry The Grafton Gallery -I art cit Morning Post Ricketts rejoignit Académie Rembrandt] structure et masse se révélaient veau rythme de la ligne et de la couleur une 32 Fry The Post-Impressionists II art dans les années vingt John Singer Sargent au dans la couleur. ses tableaux ne contiennent formulation sommaire des caractéristiques réel cit origine de la vision de Cézanne comme tre Académicien réprouvait lui aussi exposi aucun illusionnisme habile ni aucun sacrifice lement essentielles W.B Richmond Fo peintre classique rapprocher de Chardin se tion mais en termes plus nuancés de la couleur la forme Ils ne représentent recast of the New Year London Magazine vol trouve dans article de Denis que Fry avait tra pas son aspiration un état idéal et ne sont 25 janv 1911 551 De même le compte- 22 Décadence et Anarchisme avaient duit quelques mois plus rôt Cézanne pas davantage expression lyrique de quelque rendu du Connoisseur hostile expo une très forte résonnance une époque où les Nous sentons que cet art-là est plus près de émotion fugace de son esprit est un peintre sition empruntait-il une terminologie dérivée fondements de empire commen aient être Chardin que de Manet et de Gauguin art classique de nature et non en vertu de son de introduction du catalogue il était no ébranlés La lecture de ouvrage de Max Nor- cit. repr dans Le Ciel et Arcadie op cit. admiration pour les classiques Sans aide du tamment question de galbe de la ligne et dau Dégénérescence traduit en anglais en 1895 133) passé il efforce par un équilibre classique de de cadence rythmique de la couleur sous tendait bon nombre des commentaires la représentation exprimer la permanence de 33 Walter Sickert Post-Impressionists French Post-Impressionists at the Grafton 23 Sir William Blake Richmond qualifie les sa propre relation la réalité en insistant sur Gallery and Works by Jules Flandrin at the Fortnightly Review janv 1910 dans Bullen op toiles de croûtes hystériques et dénonce le ses éléments permanents Clutton-Brock Stafford Gallery Connoisseur vol 28 dec cit. 163 cynisme dégénéré de leurs auteurs dont il The Post-Impressionists Burlington Maga 1910 315-316) 34 Sickert ibidem 161 met en cause la santé mentale et la virilité zine vol XVII janv 1911 dans Bullen op 38 P.G.Konody Cézanne and Gauguin Lettre au Morning Post 16 nov 1910 35 Spencer Frederick Gore Cézanne Gau cit. 198 article du Pall Mall Gazette du Observer dec 1911 10 Robert Morley condamne avilissement des guin Van Gogh ore. at the Grafton Galle janv 1911 reprenant en partie argumenta
peintres vivant dans le gai Paris Lettre au ries Art News 15 dec 1910 dans Bullen tion de Clutton-Brock évoque la qualité sculp 39 Absents des Grafton Galleries en 1910
Nation 10 nov 1910 406 Laurence Bi- op cit. 140-142 Gore trouvait néanmoins turale de la peinture de Cézanne G.R.H. Bonnard et Vuillard figurèrent aux côtés de Art Notes Thé Révolution in Art dans Gauguin et de Denis au salon de International nyon écrit Est-ce implacable logique le jugement de Fry sur impressionnisme et le divisionnisme réducteur Il regrettait aussi que Bullen op cit. 179-184 Society de 1912 fran aise dont on nous parle tant ou seule-
15