Biographie universelle ancienne et moderne/CARONDELET (Jean de)
1 page
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Biographie universelle ancienne et moderne/CARONDELET (Jean de)

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
1 page
Français

Description

Michaud - Biographie universelle ancienne et moderne - 1843Tome 7 page 31CARONDELET (Jean de)CARONDELET (Jean de), fils de Jean de Charonde, chancelier de ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 132
Langue Français

Exrait

Michaud - Biographie universelle ancienne et moderne - 1843 Tome 7 page 31
CARONDELET (Jean de)
CARONDELET (Jean de), fils de Jean de Charonde, chancelier de Bourgogne, que la petitesse de sa stature fit appeler Carondelet, Naquit a Dôle en 1499. Dès l’an 1503, il remplit les fonctions de conseiller ecclésiastique au conseil souverain de Malines. Les Bourguignons jouissaient à cette époque de la haute faveur de Charles-Quint, témoin les Carondelet, les Grancelle, les Boisot, les Richardot, les Bonvalot, etc. De Malines, Carondelet passa à Bruxelles, où il présidait le conseil ecclésiastique en 1527. Il fut encore, entre autres dignités, revêtu de celles d’archevêque de Palerme, de primat de la Sicile, de chancelier perpétuel de Flandre, et de secrétaire de l’Empereur. Il conserva ces dernières places jusqu’en 1540, où son grand âge le détermina à renoncer aux affaires publiques. Il n’est pas indifférent d’ajouter à tant de titres celui d’ami d’Erasme ; la preuve en est dans les lettres que lui a adressées ce grand homme, et dans la dédicace qu’il lui fit de son St. Hilaire, en 1522. Carondelet mourut à Malines, le 8 février 1544, âgé de 75 ans. Il avait laissé manuscrits quelques traits sur différentes questions de droit; mais suivant le P. Laire, on a imprimé en 1565, à Anvers, in-8°, un ouvrage de lui, intitulé :de Orbis Situ. Le P. Laite assure avoir vu un exemplaire de cet ouvrage dans la bibliothèque du Vatican : nous ne connaissons aucun autre bibliographe qui en fait mention. Foppens, dans saBibliotheca Belgica, nous a conservé son portrait, et l’épitaphe inscrite sur son monument à Bruges, dans l’église de St-Donatien, dont il était recteur.
M—ON et W—s.