9 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Contribution à une histoire du mobilier japonisant : les créations de l'Escalier de Cristal - article ; n°1 ; vol.85, pg 76-83

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
9 pages
Français

Description

Revue de l'Art - Année 1989 - Volume 85 - Numéro 1 - Pages 76-83
8 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1989
Nombre de lectures 188
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Exrait

M. Philippe Thiébaut
Contribution à une histoire du mobilier japonisant : les créations
de "l'Escalier de Cristal"
In: Revue de l'Art, 1989, n°85. pp. 76-83.
Citer ce document / Cite this document :
Thiébaut Philippe. Contribution à une histoire du mobilier japonisant : les créations de "l'Escalier de Cristal". In: Revue de l'Art,
1989, n°85. pp. 76-83.
doi : 10.3406/rvart.1989.347791
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rvart_0035-1326_1989_num_85_1_347791Philippe Thiébaut
Contribution une histoire
du mobilier japonisant les créations
de Escalier de Cristal
Paris 1890) dont le nom demeure Paris 1944 et Henry Paris Paris
indissociable un fameux service 1935 Pannier qui le 27 novembre
japonisant en faïence imprimée 1885 avaient constitué une société
édité sans interruption de 1866 en commandite9 pour exploitation
1940 la conception et la fabri du commerce familial Ils succé
cation duquel avaient activement daient en effet leur père Emile
participé Félix Bracquemond et la Augustin Pannier Paris 1828 Paris
manufacture de Creil et Montereau 1892) homme du métier également
En revanche Escalier de Cristal qui il était le fils un marchand
présentait dans ses vitrines des ver faïencier Augustin Benjamin Pan
reries de Rousseau6 signalons-le nier Paris 1800 Paris 1859) ins
tallé rue Sainte-Marguerite 10 Ce fut afin de suggérer la complexité de la
recherche de paternité des uvres en 1852 par son mariage avec Celina
portant sa marque) ne cesse encore Lahoche Emile Pannier se trouva
intriguer le chercheur aussi bien mêlé aux affaires de Escalier de
que amateur Cela est autant plus Cristall avant en devenir seul
irritant que sa signature elle soit responsable entre 1864 et 1866
peinte imprimée gravée sur les selon toute vraisemblance12 Pan-
céramiques et verreries posée au fer nier-Lahoche succédait ainsi Laho
sur les meubles ou elle se limite che et Pannier eux-mêmes succes
une étiquette7 est la plupart du seurs de Lahoche Pour Emile Pan médiaire Eugène cation lui Si rôle puis tes puleuse livrer refusé un renommée célèbre est teur de cant pièces menée ponctuelles assurément place chez cemment fortement bonne décoratifs ciants chel3 ler XIXe nalité tels ques dot-Bottin nucLire-almanach noiseries nons le En II favoriser être entendu leur seuls que sans exploitation milieu et siècle pas du titre essentiel Bing4 est celui-ci exacte la dans variée marche absence Laques Des Propagateur étude contesté de le artistiques Rousseau nature parmi commerce goût intelligent bien été et de pour éléments tributaire dans Cette qui client la une spécifique éclaircissements sur ces un et chez que japoneries et créateur gestation la apportés un tous de le alimentent telle mériterait eux personnage ne renouvelée et de éditeurs tâche autant seconde histoire marchand-éditeur du ses celui-là celui tinrent nous Chine capable intérêt le saurait ceux les livres susceptibles ou partir entre Paris Commerce qui affaires déterminer des volume japonisme et délicate peut Desoye2 de importateurs telle ne sur nuire la une originales ces moitié de pour habitudes Fran les bien et propaga éveiller peut diffusion des le moindre lui études compre se dont person le ont 1827 comp rubri négo priori inter fabri précis VAn- révé scru Chi plus être que ois- arts des Di- est ré Si du de le la il
temps synonyme de qualité et de nier maintenir accolé son nom
raffinement Nous ne tenterons celui de son beau-père était pas
point entreprendre ici une seulement une marque de reconnais
monographie de Escalier de Cristal* sance mais contribuait affirmer la
mais seulement de présenter sa continuité et ancienneté de af
participation au mouvement japoni faire garanties de sérieux et de
sant en nous limitant de plus au seul qualité aux yeux de la clientèle
domaine du mobilier Entreprise juste titre car est incontestable
relativement aisée puisque ont été ment Pierre-Isidore Lahoche
soigneusement consignés dans des Beuvraignes 1805 Saint-Ger-
carnets qui nous sont parvenus les main-en-Laye 1892 que Escalier de
modèles des meubles il édi Cristal devait sa célébrité et sa
tait prospérité Certes la fondatrice de
Au plus fort de la vague japoni établissement en 1804 la veuve
sante époque où Escalier de Désarnaud née Rosalie Charpen
Cristal présente des créations de tier avait acquis une certaine re
style sinojaponais la raison so nommée renommée qui donnait
ciale du somptueux magasin sis pleinement raison au choix de son
angle des rues Scribe et Auber est enseigne galerie de Valois puis
Pannier Frères et de Pannier Frères elle était la première commer
est-à-dire Georges Paris 1853 ante de son temps proposer des nées La rapidité avec laquelle il une Louis XVI figures de fem aux meubles de Escalier de Cristal pendules candélabres et vases or impose en est que plus remarqua- mes genre Clodion autre de style Il est vrai que les envois successifs nement associant le cristal taillé et ble- Empire ... et des montures de vases de établissement sont présentés le bronze doré parti elle poussa Les locaux de la galerie de Louis XV et Louis XVI qui sont dans les classes de la céramique et un haut degré de perfection Ses Valois tels que les font apparaître autant de compositions originales de la verrerie sa spécialité première prouesses sont unanimement saluées les représentations contemporaines Signalons un grand et superbe demeurant le service de table même Exposition des produits de in ne se prêtaient absolument pas une meuble Louis XVI en bois Am- si les montures de bronze sont dustrie fran aise en 1819 où la présentation de mobilier Il en est assurément dans le cas des pièces de boine et panneaux de laque bron présentation un lavabo et une tout autrement une fois Emile zes gras et soignés 21 Le témoi fantaisie objet une recherche toilette respectivement destinés la Pannier décidé en 1872 le transfert gnage est intéressant il montre que soignée Mais en 1900 Escalier de princesse Etrurie et la reine du magasin il suit en cela le malgré son absence Exposition Cristal expose non plus dans les Espagne lui vaut une médaille mouvement général qui fait éloi universelle de 1889 Escalier de classes réservées aux arts du feu or3 Son successeur un tailleur et gner les grands négociants du Pa Cristal jouit toujours une solide mais dans celle consacrée aux bron graveur dénommé Boin14 ne semble lais-Royal au profit des quartiers réputation et surtout que sa produc zes art et ameublement ce dont guère avoir su maintenir une telle nouveaux et riches plus favorables tion mobilière en 1900 est chose se réjouit le rapporteur MM réputation Il faut attendre Exposi leur rayonnement deux pas du reconnue Il est décevant pour notre Pannier frères dont la maison pres tion de Industrie de 1844 pour que nouvel Opéra dans le même immeu propos dans la mesure où il révèle que centenaire est connue sous le Escalier de Cristal se fasse remar ble que le Grand Hôtel anime que cette production privilégie la nom Escalier de Cristal exposent quer et brille nouveau de tous ses une clientèle des plus aisées Afin copie et le pastiche des styles du pour la première fois dans notre feux La publication officielle rela que enseigne demeure réalité les XVll siècle et accorde guère de classe bien ils tiennent une place tive la manifestation consacre en balustres en cristal de escalier de la place Extrême-Orient en tant que importante et des meilleures dans effet une de ses rares planches au boutique du Palais-Royal sont réuti source inspiration si ce est sous industrie du bronze et du meuble luxueux envoi de la maison Laho- lisées elles resteront ailleurs en la forme de panneaux de laque art 20 Le même poursuit il che15 lustre en cristal quatorze place la fermeture du maga ornant un meuble Louis XVI dans agisse ... de simples reproduc branches vases chinois sur sin en 192322 Une planche de Illus ce cas cependant la référence est tions ancien ou de compositions bronze jardinières rocailles peintes tration flg donne une idée de évidence plus classique que japoni interprétées de ces mêmes époques de scènes dans le goût de Watteau ampleur des volumes et de la sante Ce aurait peut-être dû leurs modèles sont toujours particu services de table ornés de guirlandes magnificence de la nouvelle installa souligner auteur du rapport est lièrement bien choisis le goût dis ou de bouquets de fleurs Le promo tion23 Il désormais place pour en matière de bronzes Escalier tingué exécution parfaite un teur de ce goût évidence néo- quelques pièces de mobilier Celui-ci de Cristal bénéficiait une longue grand trépied brûle-parfums Louis rococo est Pierre-Isidore Lahoche se limite tout abord après la tradition mais il était en revan XVI une colonne marbre et bronze propriétaire depuis 1840 au plus gravure de Illustration des élé che un nouveau venu dans art du copiée au Louvre quelques fines du magasin 162-164 galerie ments de présentation de propor meuble En effet son expérience montures de porcelaines sont des de Valois Il est dès lors plus tions diverses et ornementation dans ce domaine se limitait reproductions exactes notons au exposition prestigieuse où VEsca- variée qui ont rien voir avec les croyons-nous une dizaine an tre part deux charmantes vitrines lier de Cristal ne participe et rem
porte une récompense médaille de
bronze Exposition universelle de
Londres en 1851 médaille argent
aux expositions de New York en
1853 et de Paris en 1855 médailles
de bronze aux Expositions univer
selles de Londres en 1862 de Paris
en 1867 et 1878 médaille or
Exposition universelle de Paris en
1900 Escalier de Cristal devient
une image du luxe et de élégance
parisiens Toutes les fortunes
tous les gens qui ont le discernement
éclairé viennent Paris de tous les
pays du monde pour lui demander
son goût régulateur 17 Pan
nier est un chef orchestre qui Illustration non autorisée à la diffusion
donne le ton et qui conduit en
mesure toute une armée artistes
résolus bien faire 18 aussi
louangeuses appréciations sont fré
quentes de la part des critiques
Quant aux artistes ils semblent avoir
fait preuve une certaine confiance
ainsi Emile Galle jeune industriel
encore soucieux de ne point laisser
galvauder sa marque accorde
Escalier de Cristal il considère
comme une exposition permanente
art exclusivité pour Paris de NOUVEAUX MAGASINS DE ESCALIER DE CRISTAL son célèbre motif herbier 19 PORCELAl CRISTAUX
On chercherait en vain dans les ACTUELLEMENT iae SCRIBE cl rue ALBER 11- côté ilu NOUVEL OP RA rapports des expositions antérieures
celle de 1900 la moindre allusion
intérieur de Escalier de Cristal gravure parue dans Illustration du décembre 1872
77 Illustration non autorisée à la diffusion
Illustration non autorisée à la diffusion du carnet no page
Pied palmes Japon palmes japonais) Magnier 200 Berne
bronze Rond jours bronze Bellecour) Gd duc Wladimir
500 dairin) David 500 Charbonnier
400 japonais) Galoppe 000 Le-
Clients Rudolph Flersheim loir Gi ycki 800 japonais
Ecran carré Japon petit montant Etagere palissandre Mod Liè-
peluche vre-Doucet) jours appliques
Clients Me Léchât Caillot bronze Fétu Kroeller
Clients David Lagardor glaces Meuble mod Lièvre) panneau
peinture huile cadre bronze 100) Montherot 600)
doré palissandre très foncé cui Blanc 600) Galoppe glace
vres oxydés 200) Stokes Grooshank
Clients Sieber 000 panneau 600)
champ de activité paternelle ce qui tables dressées et les étagères basses
formant vitrines de la galerie de sous-entend pour eux qui ne sont
Valois Il est cependant peu proba point fabricants la nécessité de
ble Emile Pannier ait envisagé nouer des liens avec de nouveaux
extension de son activité un autre corps de métiers et surtout de mettre
domaine que celui de la verrerie de au point de nouveaux modèles rele
la céramique et du bronze est vant une pratique qui ne leur est
ses fils que revient une telle initia guère familière Rien étonnant
tive Deux sources permettent de donc ce ils ne se sentent pas
affirmer une part ce est en prêts affronter une compétition
1891 que Escalier de Cristal appa internationale La première exposi
Edouard Lièvre Meuble deux corps armoire sur table applique 1877 raît dans une des rubriques de an tion laquelle ils apparaissent en
Paris Musée dOrsay nuaire Didot-Bottin consacrées la tant que producteurs de mobilier
fabrication et au commerce du revêt un caractère plus intime il teur du modèle celle des exécutants dimir de Russie qui paie la somme
meuble en occurence celle intitu agit de Exposition Art Décoratif la nature des matériaux employés le de 500 francs-or pour exemplaire
nom des clients28 le prix qui leur lée Meubles de fantaisie et petits Moderne organisée par la galerie orné une figure féminine japo
meubles il figurera en Georges Petit en décembre 1894 Et été demandé Ainsi apprenons-nous due au pinceau de George
1913 autre part les dessins et est une création japonisante qui que le meuble exposé en 1894 et Clairin Ce meuble se trouve au
annotations des carnets de modèles témoigne de la nouvelle orientation désigné dans le carnet comme hui Leningrad au Musée de
Meuble panneau-peinture auxquels nous avons fait allusion de Escalier de Cristal elle inti Ermitage
huile cadre bronze doré palissan sont au témoignage des descen tule Meuble style oriental palis élaboration du modèle pose
dants de Georges et Henry Pannier dre très foncé cuivres oxides été problème En effet si les frères sandre massif et bronzes dorés dans
qui les possèdent24 de la main réalisé par Kroeller pour la partie la porte une aquarelle originale de Pannier décident de le montrer en
Vibert Baccara 23 Henry Pannier celui-ci assurant ébénisterie et Pestât pour la 1894 est assurément il apparaît
bronzes29 après un dessin de Liè au sein de association fraternelle cette date comme une de leurs On retrouve sans la moindre
les responsabilités ordre artistique difficulté ce meuble dans un des vre il été édité en six exemplai créations les plus récentes Or
trois carnets Henry Pannier26 Georges étant davantage homme res les variantes résidant dans le Edouard Lièvre né Blamont dans
affaires Ainsi comprend-on mieux Comme pour la plupart des autres décor du panneau central qui pou la Meurthe en 1829) désigné
vait être soit uvre un artiste la non-participation Exposition modèles la désignation est accom comme auteur du modèle meurt
japonais soit uvre un peintre universelle de 1889 Paris Devenus pagnée un croquis et annota en 1886 De plus il existe dans les
les maîtres de Escalier de Cristal les occidental fig Parmi les ac collections du Musée Orsay une tions quelques-unes sont co
frères Pannier décident élargir le dées27 livrant identité de au- quéreurs figure le grand-duc Wla- version dont le vantail est occupé
78 une peinture Edouard Detaille Avec leurs corniches saillantes par
représentant un guerrier japonais et bords relevés en fa on de toiture de
üM >7/ fc datée de 1877 fig En revanche pagode leurs tablettes asymétriques J.A aucune trace de la signature de leur profusion de bronzes ciselés
Escalier de Cristal été décelée ajourés repercés et dorés leurs
colonnettes autour desquelles en alors que celle-ci apparaît clairement
77 pM sur le meuble de Leningrad Il faut roulent des dragons en furie inter /- --à se rendre évidence un exem prétations fort libres des richesses
plaire avait déjà été réalisé plus de des temples Asie et des intérieurs 1?2êé -é i> dix ans avant que Escalier de Cristal dessinés par Outamaro ou Hokusaï
ne se approprie il est en effet les meubles Edouard Lièvre ap fc ïeT Vui li- Illustration non autorisée à la diffusion fait aucune mention de Lièvre dans parentent ceux qui sortaient des
le catalogue de exposition de 1894 ateliers une autre fournisseur de jp et du vivant même de son concep Escalier de Cristal la maison Viar- IL-.
teur Par qui Sans aucun doute dot fig considérée comme
sous la direction de Lièvre lui- la plus ancienne être spécialisée Vw -i 5é même Nous savons que cet artiste dans ce genre de productions Des tHtJLX -i rw peintre formé dans atelier de Cou récompenses médaille argent
ture mais qui était surtout consacré Exposition universelle de Paris en iw aux arts industriels et notamment 1878 médaille or celle Anvers -A art du mobilier ainsi que le prou en 1884 de Paris en 1889 et 1900
vent ses luxueuses publications assurent la renommée de Gabriel
était dans les dernières années de Viardot Paris 1830 Paris 1906
sa vie préoccupé de la réalisation des tout au long du dernier tiers du XIXe Page du meubles par lui dessinés34 Ceux-ci siècle inspirant des meubles ex
Pied mod Lièvre avec bronze Vitrine bas armoire furent dispersés au cours de deux portés par la Chine et le Japon
Charbonnier) palissandre Client de Keppen 500 ventes une du 21 au 24 mars 1887 Viardot sut le premier les approprier
Clients Heil Hunnebelle Guéridon Charbonnier mod autre le 27 février 1890 du moins aux goûts et usages européens Ne
pied Viardot plat cristal fond 300) Chessé Millot 360) ceux qui avaient pas été placés du retenant que de manière fort vague
Me Ch Bal Lady Robert Mira martelé Décor coqs Dammouse vivant de artiste Car certains la forme des exemples originaux il
beau Aclocque Thomassin) bronze agissait-il de commandes leur confère un aspect plus riche
Clients Ct Eu Hamoir cloi Meuble japonais Viardot pan avaient été auprès Edouard plus exotique en les ornant de pan
neau laque mod Salet sonné) Warden dessus peluche) Détaille par exemple auteur de la neaux laqués en provenance de
Clients Salet David Piat Petit fantaisie japonaise du meuble du Extrême-Orient incrustations de
Musée Orsay Ce qui laisserait nacre du Tonkin et de bronzes dont
supposer que Détaille avait de il concevait lui-même les modèles
mandé ce meuble Lièvre Or il en Escalier de Cristal lui demanda t- C-- td rô est rien on en trouve pas trace exclusivité de six modèles ébénis- ifl èë dans les ventes qui suivirent la mort terie trois étagères un cabinet
du peintre sont seulement mention deux corps deux supports) occu )ltJ lAA a-
nés comme provenant de la maison pant quant lui en assurer orne tu.M t- At 1- ü- H..3 Ar ttt - 1 l- JM phm.y Lièvre un grand meuble formant mentation selon ses propres choix
vitrine et un important lit tous deux qui assuraient une certaine person
de style chinois 35 Le meuble se nalisation est ainsi que telle éta -
trouvait en réalité chez Albert Vieil gère se trouve enrichie un grand
lard 1841-1895)36 un des direc ibis en bronze doré dû Pestât déjà iaüf Illustration non autorisée à la diffusion teurs de la célèbre manufacture cité telle autre de plaques en cloi
bordelaise de faïence fine fort sen sonné ou en Satzuma car on aime -ë- it tC -i sible dans le choix de ses décors aux toujours intégrer des structures
suggestions du Japon Pour que le japonisantes des éléments authenti- eau Ct iAï
modèle soit devenu la propriété de quement japonais Sur telle autre
Escalier de Cristal une seule expli dont le Corning Museum of Glass
cation est possible les frères Pan possède un exemplaire fig 7) Es-
nier acquirent la vente des Modè calier de Cristal réaffirme sa voca
les en bronze Croquis et plans exé tion première en pourvoyant les
cution pour éhénisterie pour Meubles portes des divers compartiments
art et de décoration de style Renais latéraux de plaques de verre décor
sance style Louix XVI style Japonais animalier directement emprunté au
provenant de la succession de répertoire des estampes japonaises Page du carnet no
Edouard Lièvre Artiste peintre et et en insérant dans la partie cen Meuble mod Viardot Plaques du vase tête bronze chimère dessinateur qui eut lieu Hôtel trale un demi-vase lobé en cristal cristal 1/2 vase lobbe aigle cou- bronze en haut
Drouot le jeudi 27 février 1890 la surface duquel un splendide tra verele bronze chimères bronzes Clients Me Laniel 000) Modèles croquis et plans étaient vail de gravure fait apparaître un enroulées aux colonnes support lor 600) Ralli 800) vendus avec leur droit de reproduc aigle lui aussi inspiration japo
tion était assurément une aubaine naise37
pour les industriels et Georges et Autre grande maison réputée aux
Henry Pannier profitèrent de occa services de laquelle Georges et
sion pour acheter les deux autres Henry Pannier firent appel Majo
modèles que on trouve attribués relle de Nancy38 fig Là encore
Lièvre dans les carnets fig 4) il agit un nom lié apparition
79 Illustration non autorisée à la diffusion
Illustration non autorisée à la diffusion
Illustration non autorisée à la diffusion
Table carré Kroeller Plaque Clients Needham Tellier Ber-
cloisonné soubassement massif nardaki
renflements monture bronze Meuble étagère Panneaux cristal
jours en bois décoré Tiroir en sapin et appli
Clients de Joly Sieber 300) ques panneaux cloisonné ou la
Gabriel Viardot et Escalier de Cristal Etagere vers 1895 Coming The Havemeyer Atkins Zarifi que Modèle Majorelle Char
Coming Museum of Glass Paravent bandeau étoffe japo bonnier
naise glaces carrées longues dé 900
corées Thomassin Garniture Clients Meley Chabrol Dotres
peluche feuilles Soudé Béraldi
000
80 des premiers meubles japonisants et laqué par Bonny les panneaux du
En effet si époque où Escalier corps menuisés par Schaal et enri
de Cristal intéresse au meuble est chis de bronzes ciselés par Vivenot f- Mt .-
La mention de tous ces intervenants Louis Majorelle Toul 1859 Nancy
si elle est utile pour appréhender les 1926 qui assure la direction de
conditions dans lesquelles sont nés affaire celui-ci prolongé la pro
duction paternelle de meubles la les modèles proposés par VEscalier
qués qui apparaît au début des de Cristal est tout autant pour SW années 1860 Auguste Majorelle tenter une datation des différentes
Lunéville 1825 Nancy 1879 avait pièces Ainsi le cabinet qui vient
JtOa 7Zlfl w-> Sï être cité se situe dans une four dès Exposition universelle de Metz
chette comprise entre 1909 et 1914 Illustration non autorisée à la diffusion de 1861 présenté des meubles en
puisque Loidrault travaille de 1880 imitation de laque et dans le plus I-A- ë. ë! >> 73 ft Ttsr ëà fo :. 8
pur style chinois 39 et pris le 14 1914 Schaal de 1867 1914 que Ac -- ry -ri W.S
Bonny et Vivenot débutent respecti mars 1878 un brevet pour la déco éê fm diii fa- vement en 1908 et 1909 et en ration de meubles en laque avec W. ly -U lu.CWl incrustations de faïence40 Louis 1914 les frères Pannier ont aban
Majorelle fournit le modèle un donné depuis peu la création de
meuble vieux Chine avec pan petits meubles de fantaisie
neaux laqués or et peintures chinoi Le titre de créateur ne peut leur
ses dans le goût de Watteau et être contesté car mis part les
quelques modèles dus Lièvre piètement Louis XV le lien avec
la vogue des meubles en vernis Viardot et Majorelle tous les autres
Martin dont Majorelle était aussi un plus une vingtaine sont de carnet no Page du leur composition Certes ils ne té grand spécialiste établit aisément
et le modèle un de ces petits moignent pas une grande origina Meuble panneau laqué coulisse bonnier)
lité et inspirent évidence des meubles fort prisés savoir les Charbonnier Têtes Griffes Clients Schuter 800) Collin
étagères structure asymétrique réalisations de leurs précédesseurs bronze ur cristal gravé au Warden Betzold du Boulay
privilégiant les vides Dans ce der dont en réalité il ne cherchent pied Etagere fe Vase Kroeller Pan
nier cas les portes des comparti nullement se démarquer Viardot 000 neau tiroirs plaques cristal
lui-même ne était guère renouvelé Clients Aubry-Vitet Fon ments furent garnis par les soins de décoré Thomassin
Escalier de Cristal soit de vitres durant sa longue carrière plus de taine Martin Raffalovitch 000
décorées soit de panneaux en cloi trente ans de fabricant de meu glace Client Perret-Vibert
sonné bles genre chinois-japonais Et si Etagere forme tonneau Char-
Quant aux autres noms liés aux les frères Pannier ils déci
dent de se lancer dans industrie du créations japonisantes de VEscalier
meuble accordent une place 41 un de Cristal il semble il faille les
considérer comme des noms exé genre dont il Paris déjà
cutants et non de créateurs Ils ne plusieurs représentants pourvus
une solide réputation est que en sont en effet jamais précédé de la
commer ants avisés parfaitement au mention modèle la différence
fait des goûts de leur clientèle ils de Lièvre Viardot ou Majorelle
supputent une source de profit En mais le plus souvent mis en rapport
avec une technique un matériau ou dépit de son goût fugitif et capri
un élément précis du meuble Citons cieux acheteur est encore en ce
Illustration non autorisée à la diffusion quelques exemples exécution début des années 1890 sensible aux
séductions de Extrême-Orient une étagère après un dessin de
Pour cette même raison Escalier de Lièvre est confiée trois personnes
Cristal hésitera pas éditer au différentes Kroeller qui réalise le
même moment un service se situant bâti en palissandre Liévaux qui se -i- .+ dans le sillage direct du Service charge des portes Fétu qui cisèle les
Rousseau qui en dépit de ses appliques de bronzes fig Telle
autre étagère dont la forme est trente-cinq ans âge ne cesse de se
vendre il agit du Service des inspirée un vase japonais en
bronze est née de la collaboration Grands Oiseaux lui aussi en faïence
fine imprimée et peinte 42 et dont le de Kroeller qui de nouveau utilise
décor puise également au répertoire le palissandre ciré essence privilé
10 Page 11 du carnet no giée pour ce type de créations et de des estampes japonaises
Thomassin qui décore les plaques de Toujours soucieux de la qualité Client Le Bargy 500)
cristal des tiroirs fig Dans un du matériau et du raffinement de
autre cas Schaal fournit les plateaux exécution Escalier de Cristal se
une guéridon que Callières la situe emblée dans la tradition des
quera de vert intérieur de rouge plus luxueuses productions de ébé-
extérieur tandis que les bronzes nistene parisienne Il est point
du piètement en forme de tiges de question pour lui de tomber dans la
bambou sortent de atelier de Roy camelote proposée par les boutiques
fig 10 La spécificité des tâches de japoneries Son ambition est tout
peut être dans certains cas très autre est de recréer délibérément
poussée Ainsi de ce cabinet dont le un Orient imaginaire mais selon des
piètement est sculpté par Loidrault modes occidentaux Nous ne som-
81 étrangère ou Mercure Technologique III seau Paris Musée Orsay 1988 Catalogue VHI août 1820 77 La veuve Desarnaud rédigé par J.-P Bouillon Chr Shimizu Ph . ;1 est pas fabricant les cristaux bruts lui sont Thiébaut to ft. fournis par la manufacture de Vonèche dans Ainsi que le prouve la double signature les Ardennes namuroises que dirige Aimé- Escalier de Cristal Rousseau sous un vase Gabriel Artigues 1778-1848) le maître-ver conservé au Musée orsay inv 968 Le rier le plus notoire de époque puis taillés et modèle date au plus tard de 1878 puisque montés dans des ateliers parisiens fc l- L+tUA Rousseau le présente Exposition universelle 6 tei..-à àä bW tf ë. de Paris de cette année-là le décor souris 14 Boin tailleur et graveur services en cristal li la n- laiuti.] î.i Lt .n J. ..fl -i herbages et insectes est directement issu du 13 i/tllfc K- pour la table cristaux pour orfèvres porcelaine
répertoire de Extrême-Orient Des deux si pour la table objets de fantaisie pour étrennes est
gnatures est celle de Escalier de Cristal mentionné dans annuaire du commerce Illustration non autorisée à la diffusion peinte or qui est honneur celle de Didot-Bottin de 1830 1839 On notera que ta --l Rousseau très discrètement gravée la pointe la mention Magasin de Escalier de Cristal HWew tM est peine visible Il est probable que Escalier disparu
î.l<> HrfU il hitit de Cristal demandé Rousseau exclusivité 15 Exposition de Industrie fran aise année du modèle les autres exemplaires décor 1844 Texte par Jules Burat Ingénieur civil différent mais toujours japonisant que nous ancien élève de Ecole Polytechnique rédacteur en connaissions ne portant que la seule signa I.U ftAt en chef du journal Le Commerce Paris II UV- MMt ture de Escalier de Cristal Rappelons que les -è ë hors-texte entre 16 et 17 9- fi àïë verreries de Rousseau étaient fabriquées la At fîm verrerie Appert frères Clichy puis gravées 16 est cette date que le mentionne pour soit par Eugène Michel Lunéville 1848 Paris la première fois annuaire du commerce 1904) soit par Auguste Reyen Didot-Bottin Que faisait-il auparavant Dans
étiquette peut occasion occulter le nom une supplique Napoléon III datée du 15
du véritable créateur fournisseur de Escalier août 1862 Lahoche informe empereur il
de Cristal tel était le cas de celle collée au occupe spécialement de industrie céramique 11 Page dû carnet no revers du grand plat ornement en faïence depuis vingt-cinq ans Paris Archives nationa
les F12 5181) ce qui situe ses débuts dans le Croulard 000) de Sin ay Emile Galle représentant un banquet de Clients Lawrence 000) Le- métier vers 1837 autre part son contrat de personnages asiatiques Musée Orsay inv 000) Brémond Ars 800) ferrier 000) Chouanard mariage en date du 20 septembre 1834 avec 713) oeuvre se situe vers 1878 Gantillon 500) Sutter 100) Doucet 000) Woet- Antoinette Louise Elisabeth Réaulté fille un Rédigé par Marie-Madeleine Massé partir 500) Hollande 500) zling Motte 600) Lorieux marchand de vins de Montmartre nous ap indications fournies par Monique Nonne et Motte 600) Patchitch prend il était fils un cultivateur de la 700) Rouville 800) nous-même un bref historique de Escalier de Somme et exer ait la profession de mar- 800) Romieu 500) Le Bargy 200) Ulmo 800) Cristal figure dans les annexes du Cataloque chand-layetier le fonds de commerce rue sommaire illustré des arts décoratifs du Musée Jeannisson il apportait en mariage était Orsay Paris 1988 230 et du catalogue de estimé avec son achalandage 000 francs exposition Le Japonisme Paris Galeries na réalisations du xvil siècle comme mes point là dans le domaine du Archives nationales Minutier central tionales du Grand Palais 1988 324 ailleurs les frères Pannier LXXIV 273) pastiche mais dans celui un
Paris Archives de la Seine 32 Socié eux-mêmes qui possédaient une éclectisme qui sait choisir et trans 17 Exposition Universelle de Londres Catalo tés Actes divers octobre 1885-31 août importante collection de peintures et gue de la section fran aise Paris 1962 175 poser avec une grande liberté Les 1886 La Société sera prorogée tous les dix dessins de cette époque 44 Le mobi créations de Escalier de Cristal ne ans la cessation des affaires en 1923 18 Dubouché Poteries décoratives
dans Exposition Universelles Internationale de lier japonisant de Escalier de Cristal présentent aucun rapport avec les 10 après deux lettres respectivement datées 1878 Paris Groupe III classe 20 Rapport sur intégrait aisément dans ces inté exemples alors connus du mobilier de 1826 et 1829 archives privées) il semble la céramique Paris 1880 137 rieurs de privilégiés par la richesse civil japonais Elles sont le fait une Augustin Pannier traitait surtout avec des
19 Cf Lettre du 1er février 1877 au marchand des matériaux le caractère extrê adaptation habile des formes et des fabricants de Nevers de cristaux et porcelaines Scanzio 87 rue mement soigné et raffiné de exécu ornements de Extrême-Orient qui 11 acte passé devant notaire le 16 novembre Saint-Lazare vous me demandez en particu tion il faisait bon ménage sinon ne se soucie nullement la 1852 précise clairement que Lahoche et Pan lier de vous fournir le dessin-herbier Je dois vous
nier établissent une société pour le cas où le différence des recherches anglo- rivalisait avec les plus somptueuses dire que ce dessin ne se livre M.M Pan-
mariage projeté entre Mr Pannier et 11 nier-Lahoche archives privées) productions un rococo authenti saxonnes celles un Godwin Bris Lahoche aurait lieu Paris Archives nationales que ou non 45 tout en sacrifiant 20 Exposition Universelle Internationale de tol 1833 Londres 1886 par exem Minutier central XCVI 789) 1900 Paris Rapports du jury international une mode dont la durée même ple qui visent assimiler esthéti Groupe XV classe 97 par Vian Paris 1902 12 Nous avons pas retrouvé la date exacte trahissait un profond besoin de que japonaise de parvenir saisir 493 laquelle le gendre succède son beau-père essence de ses modèles Le but dépaysement Mais dans une supplique adressée au Ministre 21 Ibid poursuivi est la création un bel de Agriculture du Commerce et des Travaux 22 Le petit-fils de Georges Pannier nous publics en vue obtenir la croix de chevalier objet les emprunts faits une civili informé elles avaient été rachetées par un de la Légion honneur supplique datée du 26 sation exotique ont une valeur décorateur de cinéma juillet 1863 Lahoche précise Au moment de décorative et pittoresque Envisagés NOTES me retirer des affaires et abandonner mon 23 Elle est publiée dans le numéro du dans ce contexte spécifiquement gendre et associé le soin de ma maison Paris décembre 1872 et accompagnée un texte Propriétaire du magasin la Porte chinoise fran ais les meubles de Escalier de Archives nationales 5181 autre part admiratif signé Flavier où les Goncourt semble-t-il achetèrent leurs est Pannier qui dirige envoi de Escalier de Cristal comptent assurément parmi 24 Ils ont tenu garder anonymat Nous ne premières estampes japonaises cf Edm et Cristal Exposition universelle de 1867 les meilleures réussites un genre de Goncourt Journal Mémoires de la vie les remercions pas moins vivement de nous formule la demande admission Archives né de la quête un Orient imagi avoir autorisé étudier ces carnets et com littéraire Monaco 1956 IV 209 Juin nationales F12 3041 et re oit issue de la muniqué autres documents relatifs aux pro manifestation une médaille de bronze dans la naire Quête dont seule une élite 1861) priétaires de Escalier de Cristal classe 17 celle des porcelaines faïences et fortunée pouvait se procurer les Les Goncourt ont donné un savoureux autres poteries de luxe Dans annuaire du portrait de sa femme Journal XI 13-14 25 Numéro 546 du catalogue merveilleux résultats un guéridon commerce Didot-Bottin la raison sociale du 31 mars 1875 qui tenait la boutique 220 rue valant de 000 400 francs une 26 Seuls deux entre eux sont entièrement magasin ne devient partir de Rivoli mentionnée de 1863 1888 dans remplis le troisième ne est moitié et de 1867 elle était auparavant Lahoche et table de 000 500 une annuaire Didot-Bottin contient quelques esquisses de meubles la Pannier Mais annuaire enregistre souvent étagère de 200 800 francs un mine de plomb sans la moindre mention Les frères Sichel Philippe et Auguste tien avec un décalage les modifications de ce genre meuble deux corps de 800 donnant impression un travail involontai nent commerce de japoneries partir de 1875 ainsi Lahoche et Pannier était apparu en rement inachevé Aucun ordre de classement 200 francs Banquiers magistrats Philippe laissé des Notes un bibeloteur au 1854 alors que la société était constituée ne impose priori En tout cas la typologie Japon Paris 1883 avocats médecins et têtes couron depuis 1852 les collaborateurs les clients les prix en nées 43 représentent le gros de la Voir en dernier lieu le premier chapitre de 13 Cf Rapport du jury central sur les produits constituent pas les critères Pas plus que la la monographie de G.P Weisberg Art Nou clientèle de Escalier de Cristal de industrie fran aise présenté S.E.M le comte chronologie dont les dates activité des veau Bing New York 1986 Cette clientèle reste profondément Decazes par M.L Costaz Paris 1819 exécutants que nous avons pu établir partir
312-313 et Annales de industrie nationale et de YAnnuaire-Almanach du commerce Didot- Art industrie etjaponisme Le service Rous attachée et sensible aux prestigieuses
82 Bottin donne une vague idée On plutôt de Doucet Gillet Caiman-Levy Georges 44 Elle regroupait des uvres de Boucher
impression de se trouver en présence une Perit Yousoupoff Concourt Maurice de Van Loo Natoire Saint-Aubin Fragonard.
récapitulation de la production de VEscalier de Rothschild Les plaques qui servaient im Cf P.-André Lemoisne Les collection de préciser dépassent rieurs ceux 41 Louis Une qui XV trois Les place inspirent de Louis modèles cents peu restreinte XVI la cinquantaine des des et meubles Empire styles il convient Louis japonisants sont alors de supé XIV que le Cristal relative au meuble et au bronze pression des motifs se trouvent hui en MM et Pannier Les Arts mars 1907
ameublement La présence de ex-libris de possession de la faïencerie de Gien qui 10-29
éditeur Jean-Rodolphe-Rousseau sur chacun réédité en 1987 quelques assiettes du service 45 Des amateurs et connaisseurs aussi avertis des carnées peut fournir un élément de data Grands oiseaux en les présentant comme des 42 Exposé en 1894 comme le meuble Lièvre que Edmond de Concourt Salomon de tion est en 1917 que ce dernier épouse la pièces du service Rousseau la Galerie Georges Petit 556) il était Rothschild la comtesse de Béarn ou Jacques fille de Georges Pannier Or cette date composé de cinquante dessins différents et 43 La reine de Hollande la reine du Portugal Doucet hésitent pas acquérir une com Escalier de Cristal ne créait plus de meubles fabriqué par la faïencerie de Choisy-le-Roi Il Nicolas II les grands ducs Wladimir et Serge mode un guéridon un bureau ou une biblio Henry Pannier éprouva-t-il peut-être alors le connut un beau succès comme en témoigne la sont plusieurs reprises mentionnés dans les thèque Escalier de Cristal désir de dresser le bilan de ce qui avait longue liste des acheteurs dressée par Henry listes acheteurs représenté une grande partie de son activité Pannier lisie dans laquelle on relève les noms
27 est ainsi que nous avons pas pu
découvrir la signification des lettres PH qui
accompagnent certains modèles
28 Par conséquent le nombre minimum
exemplaires exécutés
29 Le deux artisans sont mentionnés dans
annuaire Didot-Bottin de 1885 1905 un LISTE DES COLLABORATEURS dans la rubrique Ebéniste autre dans la
rubrique Monteurs en bronze DE ESCALIER DE CRISTAL
30 dairin Vibert Leloir Berne-Bellecourt
établie partir de Annuaire 31 Les autres exemplaires ont été vendus
800 500 000 000 et 200 francs Almanach du commerce Didot-Bottin 32 En creux sur la plaque de serrure au
revers du vantail
33 Citons surtout Les Arts décoratifs toutes
les époques par Edouard Lièvre Introduction par
Alfred Darcel Paris 1870 Musée impérial du
Louvre Collection Sauvageot dessinée et gravée
eau-forte par Edouard Lièvre accompagnée ADAM Edouard LIEVRE THOMASSIN un texte historique et descriptif par Sauzay Vraisemblablement laqueur Blamont 1829 Paris 1886 Paris 1863 et Le Musée universel par Edouard Décorateur de cristaux et porcelaines
Lièvre avec le concours des artistes et des écri Artiste peintre Connu Paris de 1879 1918 BERRUE vains les plus distingués Paris 1868-1869 Adresses successives rue du Buisson- monteur en bronze ou LOIDRAULT Saint-Louis 72 rue du Faubourg Saint- ciseleur 34 Il parvient grouper autour de lui tout un Ebéniste Fabricant de sièges sculptés Denis Connu Paris de 1880 1914 Notable petit monde de collaborateurs habiles et aidé de Siegfried BING commer ant partir de 1900 son frère dont le concours ne lui ajam is manqué Gabriel VIARDOT Hambourg 1838 Vaucresson 1905 20-22 rue Sedaine il fit exécuter après les modèles il composait Paris 1830 Paris 1906 Marchand Curiosités chinoises et japo des bronzes des céramiques des tissus sans parler Ebéniste naises Louis MAJORELLE des meubles luxueux où il fait apparaître tant Adresses successives rue des Archives 19 rue Chauchat Toul 1859 Nancy 1926 ingéniosité et de goût Mantz) introduction 36 rue Amelot Ebéniste Fabrique spéciale de meubles BONNY au Catalogue des meubles art. dépendant de laqués Vernis Martin) Laqueur réparateur spécialiste de laques VIVENOT la succession de feu Edouard Lièvre Paris Monteur en bronze de Chine et Japon Aventurines et Coro- PERTHUIS Hôtel Drouot 21-24 mars 1887 10) Connu Paris partir de 1909 Successeur mandel vernis Martin) Vraisemblablement laqueur 35 Cf Catalogue des Tableaux Anciens et de Pestât Connu Paris partir de 1908 Modernes Objets Art et Ameublement prove PESTAT 13 rue Jean Beausire Adresses successives rue Gobert rue nant de la Succession de Edouard Détaille Monteur en bronze Gerbier Paris Hôtel Drouot 10-11 mars 1913 nos 222 Connu Paris de 1883 1908 CAILLERES Adresses successives 45 rue du Che et 223 Laqueur min-Vert passage du Chemin-Vert 13 36 Cf Musée Orsay Catalogue sommaire 25 rue de Meudon Billancourt rue Jean Beausire illustré des Arts décoratifs Paris 1988 162 CHARBONNIER PETITHOMME notice par Baseou Le Musée Orsay Ebéniste acquis en 1987 une table de Lièvre de style Ebéniste Chinoiseries et japoneries Meu
bles sièges vitrines Ecrans paravents sino-japonais provenant également de Vieil Albert DAMMOUSE socles Réparations Transformations lard Paris 1848 Sèvres 1926 Connu Paris partir de 1910 Céramiste et verrier 37 Qui en est auteur Son nom apparaît Adresses successives 102 rue de Cha- pas dans le carnet où figure le modèle DUGAST ronne 66 rue des Boulets Peut-être est-ce Thomassin plusieurs fois Ebéniste Fabricant de sièges
mentionné pour des travaux de gravure et Connu Paris de 1875 1918 Notable ESTAT
peinture sur verre moins il ne agisse commer ant partir de 1900 Peintre et doreur sur cristaux et porcelai
Eugène Michel ou Auguste Reyen qui ont Adresses successives Passage Saint- nes
produit des uvres de ce type alors ils Sébasrien 70 rue Amelot Cité de la Connu Paris de 1876 1918
travaillaient pour Eugène Rousseau puis pour Roquette 152 Faubourg Saint-Martin
son successeur Ernest Leveillé Paris 1848 FETU Vaucresson 1913) ROY Monteur en bronze Vraisemblablement monteur en bronze 38 Naturellement point est besoin aux Connu Paris de 1890 1910
propriétaires de Escalier de Cristal de se 69 rue Saint-Lazare SCHAAL rendre Nancy afin traiter leurs affaires Ebéniste Fabricant de meubles de style KROELLER puisque Majorelle disposait depuis 1884 un Connu Paris de 1867 1914 Ebéniste important dépôt situé au 56 rue de Paradis Adresses successives 99 Faubourg Connu Paris de 1885 1905 Saint-Antoine boulevard Henri et 39 Lemachois Nancy exposition de Adresses successives 13 rue Sainte-Anas- rue Bretonvilliers 30 rue des Francs- Metz Nancy 1862 271 tase 25 rue de Sévigné 40 rue de Sévi- Bourgeois gné 40 Paris Institut national de la Propriété
artistique brevet 123 198 Le plus célèbre LIEVAUX SCHUGT et RAGUET exemple de ce genre de décor de caractère Ebéniste Meubles de luxe Ebénistes Meubles et bronzes art mixte est un piano queue présenté Exposi Connu Paris de 1890 1893 Connu Paris partir de 1906 tion universelle de 1878 et hui au Adresses successives 27 rue Keller 26 Adresses successives rue Saint-Claude Musée de Ecole de Nancy rue de la Roquette 6-8 rue Saine-Claude rue de Thorigny
83