De la fcondation dans les cryptogames

De la fcondation dans les cryptogames

-

Français
152 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Tinl»rf de la Société île R de la Société de la Sociétéologie, pliilomaliqiie, de de lafîéolofiique France, d'AnlliiopoIogie, Memlii.' de l'Académie d'Arras.correspondant LIBRARY NEW YORK BOTANICAL PARIS F. LIRRAIRE-ÉDITLURSAYY, 2î. RUF. nVBTfFFlIIHF 1 8G3 ^ JUGES MM. DEiNONVlLLIRR-, Prés. MM. OAVAUHt'i, Sccrèi.BAILLON, LONOET. BALARD. ROBIN. BOrcnAHDAT. wrnTz. CHATIIS. % CANDIDATS IRelouées iialiirt-lli'.**.l'Iiyttiqur. l'IiariuacoluKii FOliRNlER. HEBERT,I^LSLÉONET. DESPLATS. DE SEYINES. NAOIET VAILLANT.MORIN. — il.de rue Monsicur-lc-l'iiiitc,*,iii«. A de h l''.'i(ulU' iMidccino,I'abkm, iiii))rimcur A M.M. E. Ali'H,MLSSAT, MIL.NE-BLWARDSBUUJLILLO.N, , Paul BI UT DE LA FECONDATION l,brary NEW YORK BOTANICAL DA.s GARDEN. LES CRYPTOGAMES INTRODUCTION Parmi les de l'histoire natu-points importants relle les recherches des savants modernes ontque lafait reproductionparticulièrement progresser, sexuelle des être àcitée, justecryptogames peut litre. Bien Linné l'auteur de la nomenclature,que en ces dé-moderne, eût, sorte,quelque pressenti comme le assez le nomcouvertes, prouve qu'il à ces deimposa végétaux, cependant queh|ues-uns ses successeurs ne crurent devoir cettepas adoi)ter idée et allèrent même ces êtresjusqu'à regarderg comme A la fin siècle^ ducomi>létcment agames. et au commencement de lecelui-ci, jour'^dernier 1> CD — —2 ce al lesà se faire surcommeiira [)oiîit,ccpeiulant de Palisol detravaux de deYauclicr, Lamouroux, nes'ilsetc.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 28
Langue Français
Poids de l'ouvrage 7 Mo
Signaler un problème

T<
ty^i
^.
mDE LA FECONDATION
IIANS LKs
CRYPTOGAMES
i^S?-|@^
•••ésoBBléc au Concoiars poiii* ragi*és;ation
D'HISTOIRE(SECTION NATURELLE)
ET SOUTEME K LA FACULTÉ DE MÉDECINE DE l'ARIS
PAR
LÉON VAILLANT
I). M. P.
.*}
^
Licencie es scienres
naturelles,
M>inl»rf de la Société île R de la Société de la Sociétéologie, pliilomaliqiie,
de de lafîéolofiique France, d'AnlliiopoIogie,
Memlii.' de l'Académie d'Arras.correspondant
LIBRARY
NEW YORK
BOTANICAL
PARIS
F. LIRRAIRE-ÉDITLURSAYY,
2î. RUF. nVBTfFFlIIHF
1 8G3^
JUGES
MM. DEiNONVlLLIRR-, Prés. MM. OAVAUHt'i,
Sccrèi.BAILLON, LONOET.
BALARD. ROBIN.
BOrcnAHDAT. wrnTz.
CHATIIS.
%
CANDIDATS
IRelouées iialiirt-lli'.**.l'Iiyttiqur. l'IiariuacoluKii
FOliRNlER. HEBERT,I^LSLÉONET.
DESPLATS. DE SEYINES. NAOIET
VAILLANT.MORIN.
— il.de rue Monsicur-lc-l'iiiitc,*,iii«. A de h l''.'i(ulU' iMidccino,I'abkm, iiii))rimcurA M.M.
E. Ali'H,MLSSAT, MIL.NE-BLWARDSBUUJLILLO.N, ,
Paul BI UTDE LA FECONDATION
l,brary
NEW YORK
BOTANICAL
DA.s
GARDEN.
LES CRYPTOGAMES
INTRODUCTION
Parmi les de l'histoire natu-points importants
relle les recherches des savants modernes ontque
lafait reproductionparticulièrement progresser,
sexuelle des être àcitée, justecryptogames peut
litre.
Bien Linné l'auteur de la nomenclature,que
en ces dé-moderne, eût, sorte,quelque pressenti
comme le assez le nomcouvertes, prouve qu'il
à ces deimposa végétaux, cependant queh|ues-uns
ses successeurs ne crurent devoir cettepas adoi)ter
idée et allèrent même ces êtresjusqu'à regarderg
comme A la fin siècle^ ducomi>létcment agames.
et au commencement de lecelui-ci, jour'^dernier
1>
CD— —2
ce al lesà se faire surcommeiira [)oiîit,ccpeiulant
de Palisol detravaux de deYauclicr, Lamouroux,
nes'ilsetc.,Beauvois, jugèrent pas complètement
au moins les dans unela portèrent espritsquestion,
meilleure. Mais c'est surtout dans les travauxvoie
auteurs l'on doit rechercherdes contemporains que
l'oc-les Nous auronsles documents plus précieux.
dans le cours de ce lescasion, travail, d'indiquer
àobservateurs ont le contribuépatients qui plus
ces aussi neélucider croyons-nousquestions,
leur énumèra-devoir ici nous surpas appesantir
tion.
seramarche nous allons suivreLa plutôtque
nous sommes con-yanalytique que synthétique,
môme du et laet la naturetraint sujet, parpar
D'unenature des travaux rapportent. partqui s'y
un certain nombre deles formentcryptogames
ait cruclasses assez distinctes pour qu'on pouvoir
différence àadmettre entre elles une presque égale
division descelle la grande végétauxqui sépare
eten monocotylé-phanérogames dicotylédones
a doive leson doncdones, priori qu'oncomprend
cesles autres. D'autreexaminer les unes après part,
assez avancéessont encore pour quepeuquestions
être considérétravail ne quepuisse guèrechaque
d'une oucomme une espècesquelquesmonographie
d'en-aussi aucune vueexaminées l'auteur,par
avoir été tentée.semble ne jusqu'ici,paraît-elle,
de laau de vueNous examinerons donc, point
en nousisolémentchacun desfécondation, groupes