Dématérialisation des spots publicitaires
7 pages
Français

Dématérialisation des spots publicitaires

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

LIVRE BLANC
Dématérialisation des
spots publicitaires
La dématérialisation des spots
publicitaires effective en Belgique
à l’aide du service SmartJog
Juillet 2008 Introduction
Ce document décrit l’ensemble du travail effectué
en Belgique pour la mise en place de la livraison
dématérialisée des contenus publicitaires.
Ce projet s’inscrit dans une démarche Interpro-
fessionnelle pour la contribution des spots publi-
citaires sous forme de fi chiers ‘PAD Broadcast’,
depuis les laboratoires de post-production, vers
les régies publicitaires et les chaînes de télévi-
sion.
Ce document décrit particulièrement le fonction-
nement totalement automatisé du système entre
la RMB (Régie Média Belge) et le diffuseur BeTV
(ex Canal+ Belgique).
SmartJog - Page 2 Workfl ow Régie Média Belge
Quelque soit le type de contenu (SD, HD, format Le spot est encodé conformément aux spécifi ca-
court, format long…) un ordre de production et tions techniques d’exploitation des régies techni-
livraison est toujours initié par le détenteur de ques, à savoir :
droits et en particulier par l’agence dans le cas
en un fl ux vidéo élémentaire MPEG-2 ISO/des spots de pub. 
IEC 13818-2Cet ordre est envoyé à la régie publicitaire, aux
en un ou plusieurs fl ux audio élémentaires chaînes et au laboratoire de post-production. 
AES3 (PCM non compressé).Cette information est acquittée au sein de chaque
Système d’Information destinataire, provoquant la
Une fois l’encodage réalisé et le contrôle qualité ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 126
Langue Français

Exrait

Dématérialisation des
spots publicitaires
La dématérialisation des spots
publicitaires effective en Belgique
à l’aide du service SmartJog
Juillet 2008
L
I
V
R
E
B
L
A
N
C
SmartJog - Page 2
Introduction
Ce document décrit l’ensemble du travail effectué
en Belgique pour la mise en place de la livraison
dématérialisée des contenus publicitaires.
Ce projet s’inscrit dans une démarche Interpro-
fessionnelle pour la contribution des spots publi-
citaires sous forme de fi chiers ‘PAD Broadcast’,
depuis les laboratoires de post-production, vers
les régies publicitaires et les chaînes de télévi-
sion.
Ce document décrit particulièrement le fonction-
nement totalement automatisé du système entre
la RMB (Régie Média Belge) et le diffuseur BeTV
(ex Canal+ Belgique).
SmartJog - Page 3
Workfl ow Régie Média Belge
Quelque soit le type de contenu (SD, HD, format
court, format long…) un ordre de production et
livraison est toujours initié par le détenteur de
droits et en particulier par l’agence dans le cas
des spots de pub.
Cet ordre est envoyé à la régie publicitaire, aux
chaînes et au laboratoire de post-production.
Cette information est acquittée au sein de chaque
Système d’Information destinataire, provoquant la
génération d’un identifi ant unique interne.
La livraison d’un spot publicitaire présuppose
donc son identifi cation sans risque d’erreur, par
l’ensemble des chaînes avant sa diffusion.
Il existe ainsi en Belgique un système d’identifi ca-
tion unique des messages publicitaires, permettant
la traçabilité de chaque spot au sein des différents
SI hétérogènes.
À la réception d’une bande antenne (BA), le
technicien de RMB initialise une ‘Fiche de bande
électronique’ dans le système de Gestion Pub de
la Régie Média Belge, dénommé ‘MAYA’ et associe
cette fi che à la campagne publicitaire prise en
commande dans le planning pub de ‘MAYA’.
Cette étape est la seule et unique durant laquelle
des informations sont saisies manuellement.
Les données saisies accompagneront le processus
jusqu’à son terme. Elles ont vocation à être suffi -
santes pour le processus dans son entièreté.
Le spot est encodé conformément aux spécifi ca-
tions techniques d’exploitation des régies techni-
ques, à savoir :
en un fl ux vidéo élémentaire MPEG-2 ISO/
IEC 13818-2
en un ou plusieurs fl ux audio élémentaires
AES3 (PCM non compressé).
Une fois l’encodage réalisé et le contrôle qualité
effectué, l’ensemble des spots ainsi que leur fi che
de bande électronique au format XML, directe-
ment extraites du système ‘MAYA’, sont localisés
sur un espace de stockage temporaire.
L’envoi vers le diffuseur est alors planifi é dans le
système de gestion Pub ‘MAYA’.
A l’instant prévu, le spot et sa fi che de bande sont
déposés automatiquement sur le serveur Smar-
tJog de la RMB.
Le fi chier audio / vidéo est alors encapsulé dans
un container MXF OP1a, puis livré à BeTV de ma-
nière totalement automatisée.
SmartJog - Page 4
Le processus de livraison est signé électroniquement et consigné en base de données sur la plate-
forme SmartJog.
Cette livraison s’accompagne :
d’un suivi en temps réel et en ligne des actions et transferts, ainsi que des logs détaillés des transferts
effectués,
d’un système de Numéro de Compte permettant une facturation détaillée et automatique, à destination
du compte payeur adéquat.
Selon les Systèmes d’information, le déclenchement des envois peut être également optimisé au travers de la
mise en place d’un WebService, qui est un ensemble de protocoles et de normes informatiques utilisés pour
échanger des données entre applications
SmartJog - Page 5
Workfl ow BeTV
Durant la livraison, l’application du serveur Smar-
tJog chez BeTV reconstruit le fi chier encrypté au
fur et à mesure de la réception des paquets.
Un système de vérifi cation automatique permet
de déceler tout paquet manquant ou erroné et
d’en demander automatiquement sa retransmis-
sion.
Une fois que le fi chier est complet et intègre
(c’est-à-dire que tous les paquets sont arrivés), le
fi chier est accessible en utilisant la clé de décryp-
tage propre au serveur SmartJog.
La signature électronique du fi chier décrypté est
alors vérifi ée afi n de garantir l’intégrité des don-
nées (fi chier source = fi chier destination).
A cet instant, le serveur destinataire renvoie à la
plateforme SmartJog l’accusé de réception défi -
nitif.
L’expéditeur et le destinataire sont ainsi informés
de la livraison et la disponibilité du spot publici-
taire.
À la différence de la réception en mode cassette,
qui elle est livrée en général à une personne en
charge de sa numérisation, le spot est ici livré sur
le serveur SmartJog en version déjà numérisée,
accompagné des métadonnées qui le décrivent.
Les fi chiers ainsi reçus sont transférés vers un
stockage temporaire où une version basse ré-
solution de chaque fi chier est automatiquement
créée. Les métadonnées sont également vérifi ées
et transmises au Traffi c Antenne. Le spot est alors
visionnable sur l’application de Traffi c Antenne et
ainsi disponible pour sa programmation.
D’autre part, la RMB informe BeTV des playlists
publicitaires à diffuser, et celles-ci sont mises à la
disposition des responsables du planning avec les
identifi ants que l’application trafi c a attribué aux
spots.
Une fois un spot programmé, l’application trafi c
donne l’ordre au système MSI de SGT de procé-
der au référencement et à la copie du sopt vers
les serveurs de la plateforme d’ingest / diffusion.
Les opérateurs en charge du contrôle qualité sont
alors informés qu’un nouveau spot doit être véri-
fi é et déclaré conforme (PAD) ou (NPAD).
Dès sa présence sur le serveur vidéo, le pro-
gramme rentre dans la chaîne d’exploitation
habituelle.
Ce contrôle qualité déclare le programme con-
forme (PAD) ou non (NPAD).
Le statut du spot est renseigné dans la base de
données technique et permet la mise à jour de la
liste de diffusion ainsi que le Trafi c Antennes.
L’ingest en mode fi chier permet d’économiser :
le transport et le suivi physique d’un média,
son stockage et la réduction de son em-
preinte carbone,
la vérifi cation de la ‘’source’’,
le ‘’lecture/enregistrement’’ du contenu en
ingest bande de base, effectué en temps réel.
Le processus de livraison électronique élimine
la phase de numérisation sur les serveurs. Selon
les architectures et les workfl ows associés, le
temps de traitement d’un spot publicitaire de 30
secondes à partir d’une cassette pouvait prendre
jusqu’à 10 minutes.
SmartJog - Page 6
Le processus de livraison est signé électroniquement et consigné en base de données sur la plate-
forme SmartJog.
Cette livraison s’accompagne :
- d’un suivi en temps réel et en ligne des actions et transferts, ainsi que des logs détaillés des transferts effec-
tués,
- d’un système de Numéro de Compte permettant une facturation détaillée et automatique, à destination du
compte payeur adéquat.
Selon les Systèmes d’information, le déclenchement des envois peut être également optimisé au travers de la
mise en place d’un WebService, qui est un ensemble de protocoles et de normes informatiques utilisés pour
échanger des données entre applications
SmartJog - Page 7
Conclusion
La livraison dématérialisée des spots de publicité
a dépassé le cadre de l’expérimentation et est
aujourd’hui en cours de déploiement de manière
globale.
Les premières études concernant les fl ux HD ont
débuté, avec pour objectif, une mise en produc-
tion à la fi n de l’année 2008.
Description générale sur :
http://www.d-mat.be
Contacts
RMB
Bernard Vandenhoofden
Tel : +32 2 730 47 47
bernard@rmb.be
http://www.rmb.be/
BeTV
Dominique Van Laeys
Tel : +32 2 730 02 43
dominique.vanlaeys@betv.be
http://www.betv.be
SmartJog
Fernando Ribeiro
Tel : +33 1 5868 6210
fernando.ribeiro@smartjog.com
http://www.smartjog.com
Une société du Groupe