Entre l'Italie et les Flandres : la «Virgo inter virgines» de Hans Holbein l'Ancien et ses sources - article ; n°1 ; vol.117, pg 36-47

-

Documents
13 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Revue de l'Art - Année 1997 - Volume 117 - Numéro 1 - Pages 36-47
12 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1997
Nombre de visites sur la page 115
Langue Français
Signaler un problème

Monsieur Didier Martens
Entre l'Italie et les Flandres : la «Virgo inter virgines» de Hans
Holbein l'Ancien et ses sources
In: Revue de l'Art, 1997, n°117. pp. 36-47.
Citer ce document / Cite this document :
Martens Didier. Entre l'Italie et les Flandres : la «Virgo inter virgines» de Hans Holbein l'Ancien et ses sources. In: Revue de
l'Art, 1997, n°117. pp. 36-47.
doi : 10.3406/rvart.1997.348341
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rvart_0035-1326_1997_num_117_1_348341Martens Didier
Entre Italie et les Flandres
la Virgo inter virgines
de Hans Holbein Ancien et ses sources
il sans doute eu contusion avec le On pourrait proposer de rebaptiser
célèbre tableau des frères Van Eyck con le tableau le Puits des eaux vivantes
servé au Prado et il conviendrait de mais ce serait là accoler un titre excep
ne plus utiliser La fontaine représentée tionnel une peinture dont le thème en
au premier plan laquelle le tableau de réalité est des plus courants la fin du
Moyen Age Un autre titre me paraît de Lisbonne doit son noru par métonymie
parspro toto) esr en effet pas la Fon ce fait préférable celui de Virgo inter
taine de Vie le Fons des Psaumes irgines Les historiens de art emploient
??> 10 associé dans exeeèse médiévale equemment cette expression moderne
Dieu et au Christ Comme indique pour désigner les assemblées de vierges
inscription en toutes lettres Putens autour de Marie dans un jardin paradi
aquariim Ln mm sic) il agit une siaque que on voit apparaître vers 1400
autre fontaine le Puits des eaux vivan dans art occidental9 Je propose de ap
tes pliquer aussi au tableau de Lisbonne La
présence Anne et de Joachim est pas Le Puits des eaux vivantes est une
inconciliable avec ce nouveau titre car expression tirée du Cantique des Canti
les parents de la Vierge occupent une ques 15 Depuis Li fin du Moyen Anne Apolline grâce perspective haut famille tateur mort bonne plus anges1 bleau bien positions littérature au XIXe hmt res On tal agneau) rite beille Enfin Vierge Barbe et exacte 1465-1524 Museu Fontaine milieu roue et En Le Depuis reconnaît construit dragon Jésus de que siècle un comportant et .ostie puisse peintre du Hans Nacional plus deux leurs après royale 1519 Joachim se et décor fig rosés un devenue point tenaille les la scientifique peu de Madeleine trouvent et Vierge vers la achevait Conservé attributs siècles identifier plus avoir l) Vie jardin suivant Holbein uvre patène) portugaise moins architectural peu de fait De premier de seconde près entoures le traditionnelle vue ambitieuses est fait en des et parc Arte années paradisiaque fond Cecre et de arie une iconographiques iconographique sorte Larsille les dent vase désignée sous plusieurs collections Catherine hui partie Dorothée deux et Ancien plan antiga quarante il et autre de règles appellation on moitié que monumen le représente ses mètres et parfum saintes avant Margue ses pendant nom flèche) aper le parents dans de est un Agnès épée de com spec cor figu vers Lis En- ra- in du oit au de sa la et 1ë position marginale dans image der Age elle est traditionnellement associée rière le trône mariai Ils se trouvent donc Marie Dans iconographie chré en dehors du groupe des vierges propre tienne le Puits apparaît souvent dans les ment dit qui domine le tableau représentations de Immaculée Con
ception notamment celle figurant au La plupart des auteurs qui se sont
centre un triptyque brugeois attribué intéressés la Virgo uter virgines ae Hol
par Max Friedländer Isenbrant La bein Ancien ont décelé des influences
présence du Puits sur le tableau de Lis multiples On notamment fait valoir
bonne devant la figure de la Vierge et que la construction massive en forme
en combinaison avec un lys autre sym arc de triomphe visible dans le fond
bole mariai issu du Cantique des Canti porte la marque de art italien de la
ques 16) se comprend aisément Renaissance et des échos il suscita en
Situés au premier plan de la composi Allemagne dès les années 1500 une
tion le Puits et le Ivs servent en quelque part cette archirecture semble en effet
sorte introduire la figure de la Vierge procéder de monuments funéraires lom
installée quelque distance sur un trône bards et vénitiens tels celui du doge
de pierre Limage de la Merge est ainsi Andréa Vendramin anciennement en
annoncée par deux de ses préfigura église Santa Maria dei Serri de Venise
tions vétérotestamenraires Il agit une uvre de Tullio Lombar-
REVUE DE ART no 1177 36-47 Didier Martens Entre Italie et les Flandres
Illustration non autorisée à la diffusion
Hans Holbein
Ancien Virgo inter
virgines Lisbonne
Museu Nacional de Arre
antiga Didier Martens Entre Italie et les Flandres
Illustration non autorisée à la diffusion
Illustration non autorisée à la diffusion
Tullio Lombardo Tömbi;!: doge Andrea Vendramin Venise San Giovanni Paolo Albrecht er S:lnte Famille édiciile le OffendiiAe Kunstsammlungen
Kupferstichkabinett
de influence profonde que art fla do remontant la dernière décennie du partie centrale de édifice en arc de mande La composition évoque Gérard
mand avait exercée sur le maître Augs- David Quentin Me svs Adriaen Isen- XV siècle fig autre parc triomphe du panneau de Lisbonne Ce
dc triomphe de Lisbonne présente éga- bourg dès sa prime jeunesse Ainsi brant le paysage avec les architectures et même édifice apparaît aussi dans deux
lemenr des parentés étroites avec un édi- Ludwig Von Baldass signalait en 1929 le palmier Joachim Patenler17 Et Al reliefs dus au sculpteur souabe Hans
le förr parallélisme existant avec la cule figurant dans un dessin de Durer Daucher datés respectivement 15 et fred Stange écrivait deux ans plus tard
peinture contemporaine des anciens conserve au Kupferstichkabinett de 152U1 On accorde considérer que que dans la manière dont Holbein
Baie fig Le maître franconien réa Pays-Bas en particulier avec des créa disposé en demi-cercle autour de la fon le sculpteur aurait emprunté le motif au
lisa ce dessin qui représente la Sainte tions de entourage de Gérard David taine Marie et les vierges assises ses peintre
Famillf en 1509 au retour de son se Il précisait que la parenté va au-delà du côtés il inspire une fois encore de com cote de la composante italienne cond séjour italien style des figures et étend même au positions flamandes comme aussi dans on souvent aussi voulu voir dans la le paysage 18 paysage ... qui lui rappelait Patenier est vraisemblablement en terre Virgo inter virgines de Lisbonne une Cette parenté avec art flamand lui pa souabe que édicule durérien et un ou composante flamande Au siècle der Ces multiples rapprochements ré rut si étroite il se sentit obligé de autre tombeau-fa ade de Italie du nier malgré une signature HOLBEIN il est pétés article en article de livre en livre supposer pour expliquer un second Nord furent amalgamés en une cons vrai refaite la peinture fut même donnée demeurent toutefois assez vagues Ils ne voyage de Holbein Ancien dans le truction unique La synthèse des deux par Alfred Weltmann entourage de reposent sur aucune comparaison pré Nord16 on accorde penser que le modèles pourrait avoir été réalisée par Gérard David14 tandis que Salomon cise avec des uvres réalisées dans les maître souabe visita une première fois les Holbein Ancien lui-même vers 1515 Vögelin découvrait la main un anciens Pavs-Bas au xve siècle Seul anciens Pays-Bas dans sa jeunesse comme paraît indiquer une i..idone peintre italianisant des anciens Pays- Friedrich Winkler en 1964 proposé
mi-corps signée et datée de cette an Bas 15 Par la suite après que attribu De même Hans Reinhardt notait de voir dans le panneau de Lisbonne la
née12 La Vierge et Enfant déta tion Holbein Ancien se fut en 1955 Les vêtements que portent plus mémorable des adaptations dont
chent en effet sur un fond architectural définitivement imposée on reconnut les élégantes saintes les coiftes les riches aurait fait objet un modèle flamand
dans lequel on reconnaît fore bien la dans oeuvre une ultime manifestation étoffes brillantes sont de pure coupe fla connu la Virgo inter tradition- Didier Martens Entre Italie et les Flandres
nellement attribuée Hugo van der
Goes19 historien art allemand avait
fait état de ce rapprochement dès
195720
la suite de Friedländer er de
Winkler les spécialistes de la peinture
flamande accordent considérer que
Hugo van der Goes peignit une Virgo
inter virgines hui perdue dont
on peut reconstituer aspect grâce plu
sieurs copies ec variantes principale
ment brugeoises Les échos les plus
anciens dus notamment au Maître de la
Légende de sainte Lucie remontent aux
années 1480 les échos les plus tardirs se
situent aube duXVIIème siècle Vers
1500 Gerard David dû réaliser une
copie relativement fidèle de la Virgo in
ter virgines copie dont procéderait no
tamment le panneau de Munich
attribué Adriaen Isenbrant21 fig
La paternité goesienne du modèle sem
ble prouvée par un dessin dans le style
du maître gantois qui parfois été con
sidéré comme une uvre autographe
fig 22 Malgré quelques différences
on peut facilement reconnaître sur cette
feuille conservée au Courtauld Institute
de Londres la sainre lisant qui figurait
dans angle inrerieur gauche de la Virgo
inter virgines perdue
Winkler affirme que surtout dans Illustration non autorisée à la diffusion les figures de Marie et des deux vierges
du premier plan du panneau de Lis
bonne) on retrouve de manière rrès pré
cise dans le drapé au-dessous du genou
le même système que dans la composi
tion goesienne 23 Cette observation
demande être nuancée De fait seules
sainte Marguerite et sainte Dorothée
peuvent être rapprochées des deux figu
res situées peu près au même endroit
sur le modèle goesien En outre dans le
cas de saince Dororhée le drapé au-
dessous du genou ne dérive nullement
de la figure correspondante sur la Virgo
inter virgities du maître gantois
Une seconde source Ramande du
panneau de Lisbonne ici échap
pé aux historiens art Il existé la fin
du Moyen Age dans les anciens Pays-
Bas une représentation de la Virgo inter
virgines qui diffère de la composition
attribuée Van der Goes Son succès
auprès des peintres et de leur clientèle
semble avoir été comparable Dès 1917 Adrian Isenbrant ?) Virgo inter ginrs Munich Alte Pinakothek
Max J.Friedländer dénombrait déjà de
cette seconde image une demi-douzaine
exemplaires24 Depuis lors leur nom
bre peu près doublé25 Plusieurs ver
sions ont pu être attribuées des artistes
bien connus des spécialistes de art fla
mand reis le Maître de Hoogstraten et
celui dit de Francfort deux anonymes
actifs autour de 1500 vraisemblable
ment Anvers Le musée des Beaux-Arts
de Bruxelles possède aussi une version de
la composition due Marcellus Corïer- Didier Martens Entre Italie et les Flandres
gle tournée vers la gauche elle la tête debout le bras droit replié et relevé la
inclinée et les bras repliés La retombée main gauche abaissée la hauteur du
de sa robe dessine ses pieds une mer ventre la retombée en ligne brisée de la
de plis Les parentés sont particulière robe vers arrière ornementation
ment étroites entre la sainte Barbe de la dense du brocart la coiffe noire qui
version Dollfus29 fig de la Virgo inter enserre le visage Cerre coiffe noire se
rencontre aussi dans autres versions de rummes oblique et la Vierge de Annon
la go niter virgines oblique notam ciation bruxelloise
ment celles de San -ï Diego de Brisbane Holbein Ancien possédait une con er de Princeton Il est vraisemblable naissance au moins partielle de la com de ce tait elle apparaissait aussi dans position de la Virgo inter virgines oblique uvre de départ le tableau de Lisbonne en inspire
par plusieurs détails Ainsi la sainte la De manière générale on peut dire couronne de roses fig peinte par le que le peintre souabe repris la Virgo Souabe dérive manifestement de la inter virgines oblique idée agencer le sainte au livre assise dans angle infé groupe des vierges en fonction une rieur droit Sont communs aux deux diagonale descendante qui relie une Illustration non autorisée à la diffusion figures la position du visage et du bras figure au corps redressé du côté gauche gauche les grandes lignes du drapé de la une figure assise du coté droit En outre robe la localisation dans le champ pic il reproduit de manière assez fidèle la tural La sainre Barbe de la version Doll- sainte assise du modèle flamand Sa fus fig cr.1 pourrait presque exactement cons ur au corps redressé en revanche être superposée la sainre Dorothée de est pas immédiatement reconnaissable Lisbonne sur le tableau de Lisbonne Holbein
Ancien adaptée son répertoire fi La sainte Ursule Cfîg du pan
neau portugais également ère emprun guré personnel La physionomie et le
tée la Virgo inter nics oblique Elle hennin de sainte Ursule procèdent en effet
procède de la figure de suinre vue de un dessin fig 10 il réalisa après un
profil gauche Sainre Lasule partage portrait de Marie de Bourgogne31
avec la sainte Catherine du panneau de Comme indiqué Bruno Bushart le
Coffermans fig Bruxelles les traits maître souabe était déjà servi de ce
suivants la localisation près du bord dessin conservé Francfort dans un
gauche de image la droite de la projet réalisé vers 1507 pour le couvent
Vierge le corps vu de profil la position de Sainte-Catherine àAua.sboura
Hugo Van der Goes ?) Sainte lisant Londres Coiirtauld Institute Galleries
mans26 fig 6) un peintre anversois ar- présenter une forte dynamique descen
chaïsant de la deuxième moitié du xvie dante Elle était dominée par une dia
siècle connu pour ses copies après les gonale reliant la tête des deux saintes et
Primitifs La même composition en traversant le corps de la Vierge En rai
outre servi de modèle une représenta son de cette particularité je propose de
tion de Bethsabée an bain figurant dans baptiser la composition Virgo inter vir-
le livre Heures de Gérard van der Stap gines oblique
pen abbé de Saint-Laurent de Liège La Virgo inter virgines oblique est entre 1520 et 155827 attestée partir des années 1500 dans
Il est difficile de reconstituer le pro la peinture des anciens Pays-Bas agit-
totype dans le détail En effet le témoi il pour autant une création tardive
remontant la fin du xve siècle Ou bien gnage des versions identifiées ce jour
est loin être entièrement concordant est-on en droit de postuler existence Illustration non autorisée à la diffusion
Le groupe de la Vierge Enfant par un modèle plus ancien La possibilité
exemple varie ce point une uvre une origine flémallienne de image
autre il faut renoncer dans état me semble devoir être envisagée En ef
actuel du corpus vouloir visualiser par ter la figure de sainte lisant assise dans
voie deductive son aspect sur le modèle angle inférieur droit de la composition
de départ La chose est plus aisée en rappelle par bien des traits le répertoire
revanche pour les autres personnages figuré du Maître de Flémalle On re
gauche on apercevait une figure de trouve une figure analogue de femme
sainte de profil debout ou agenouillée assise dans trois peintures qui lui sont
suivant les versions ses côtés un peu attribuées la Madone Salting et la Ma
en retrair il avait un saint Joseph dont done an tde la National Gallery
la tece dépassait celle de la sainte Dans de Londres ainsi que Annonciation des
angle intérieur droit de image était Musées Rovaux des Beaux-Arts de
Bruxelles -)28 Dans ces trois assise une seconde figure de sainte avec
vres la Vierge Marie instar de la uil livre ouvert sur les genoux Au centre
se trouvait le groupe de la Vierge En sainte assise de la Virgo inter virgines
fant La composition originale devait oblique inscrit da ns un triangle rectan Maître de Flémallr èè< détail) Bruxelles musées Royaux des Be.uix-Ai ts
40 Martens Emre Italie et les Flandres Didier
Si le canevas de la composition de la
Virgo inter virgines de Lisbonne dérive
donc de la Virgo inter virgines oblique il
ne faudrait pas croire pour autant que ce
soit là la seule source flamande utilisée
par le peintre allemand dans ce tableau
Winkler avait vu juste il affir
mait que Holbein Ancien connaissait
la Virgo inter virgines perdue tradition
nellement attribuée Van der Goes Les
rapprochements il opéra pour étayer
sa thèse ne sont toutefois pas entière
ment convaincants
Si on peut se fier ëè témoignage
concordant de 1ë maj orice des exemplai
res conservés la composition goesienne
présentait dans angle inrérieur gauche
une figure de sainte assise avec un livre
ouvert sur les genoux Elle avait le bras
droit replié et la main droite posée sur la
page de droite Le bras gauche était lui
aussi replié et la main formait
une sorte de pince accrochée au livre
Hans Holbein Ancien est inspiré de
cette figure On en convaincra en com
parant sa sainte Marguerite fig 11 la
sainte lisant assise au premier plan du
tableau munichois fig Le drapé
comme le signalait déjà Winkler est fort Illustration non autorisée à la diffusion
semblable il faut signaler en particulier
la large boucle aplatie que dessinent les
plis de la robe aux pieds de la sainte La
position des mains est elle aussi analo
gue même si Holbein Ancien mo
tivée une autre manière sainte
Marguerite tient de la main gauche le
signe de la croix par lequel elle
triompha du dragon et non les pages
un livre ouvert Sa main rouretois
évoque également une pince On ne re
trouve pas dans le tableau munichois le
pan du manteau de la sainte retombant
du côté droit ni la position légèrement
inclinée vers avant du livre Ces détails
en revanche apparaissent sur le dessin
de Institut Courcauld cité plus haut
fig 5) ainsi que dans une miniature du
Bréviaire Grimani qui lui ressemble
beaucoup et représente sainte Barbe3
en croire le témoignage de plu
sieurs répliques on apercevait au pre
mier plan de la Virgo inter virgines
goesienne du côté droit une sainte
Agnès accompagnée de son agneau Elle
faisait pendant la sainte au livre ouvert
Sur la version de Munich fig -i er sur
les peintures qui lui sont apparentées
cette sainte Agnès prescrire des manches
largement ouverres la haureur des poi Marcellus Coffermans Virgo inter virgines Bruxelles musées Royaux des Beaux-Arts
gnets Il est impossible de dire dans
état actuel du corpus si ce détail se
retrouvait déjà sur le prototype goesien
ou il agit une interpolation an
cienne Toujours est-il que la sainte Do-
rothée de Lisbonne arbore également
des manches largement ouvertes aux
poignets évidence celles-ci ont dû
être inspirées soit par le modèle goesien Didier Martens Entre Italie et les Flandres
sok par un de ses échos On notera
aucune des versions conservées de la
Virgo inter virgines oblique ne comporte
le motif des manches largement ouvertes
la hauteur des poignets
Le panneau de Lisbonne combine
donc deux images différentes de la Virgo
inter virgines issues de la tradition des
Primitifs flamands une remontant
selon toute probabilité Hugo Van der
Goes autre peut-être au Maître de
Flémalle Faut-il imputer cette synthèse
Holbein Ancien lui-même lequel au
rait de sa propre initiative greffé sur la
Virgo inter virgines oblique certains élé
ments de la composition goesienne de
même sujet Dans cette hypothèse on
devrait supposer que le maître Augs-
bourg eut sous les yeux des copies des
deux uvres la manière des peintres
éclectiques actifs dans les anciens Pays-
Bas la fin du xve et au début du xvie
siècle il aurait cherché réunir dans un
seul tableau ce on peut considérer
au vu du nombre des versions conser
vées comme les deux interprétations fla
mandes les plus prestigieuses du thème
de la Virgo inter virgines Il aurait ainsi
totalisé une tradition iconographi
que
Une hypothèse alterne toutefois
doit être envisagée Holbein Ancien
Illustration non autorisée à la diffusion fort bien pu partir une uvre éclecti
que flamande comportant des figures
empruntées aux deux images Dans ce
cas il aurait eu de la Virgo inter virgines
oblique comme de la composition goe
sienne une connaissance incomplète
et interprétation il donnée de ces
deux modèles reposerait sur des docu
ments largement interpolés
Cette seconde hypothèse présente
une certaine vraisemblance En effet il
existe plusieurs Virgo inter virgines fla
mandes des années 1500 qui combinent
les deux compositions est le cas no
tamment une image connue elle aussi
par plusieurs exemplaires attribués au
Maître de Hoogstraten et son entou
rage un eux appartient aux Collec
tions royales britanniques35 fig 12 La
Vierge et Enfant sont représentés au
centre de image flanqués par les figures
de sainte Catherine gauche et de
sainte Barbe droite toutes deux
assises Sainte Catherine procède du
modèle goesien Elle peut être rappro
chée de la figure féminine assise au pre
mier plan gauche sur le panneau de
Munich Le drapé de leurs robes et la Anonyme flamand Virgo inter virgines Paris Vente Dollfus 1912
position de la main gauche sont tout
fait comparables En revanche sainte
Barbe est un avatar de la sainte au livre
figurant dans angle inférieur droit de la
Virgo inter virgines oblique Ici aussi le
drapé de la robe trahit la provenance de
la figure La confrontation avec la sainte
42 Didier Martens Entre Italie et les Flandres
Barbe du panneau Dollfus fig est
cet égard révélatrice
Une peinture de la Galleria degli Uf
zi Florence fig 13) attribuée tort
selon moi au Maître de Hoogstraten
combine également les deux modèles36
Il agit une fois encore une représen
tation de la Vierge Enfant entourée
de sainte Catherine gauche et de
sainte Barbe droite Cette dernière
constitue un nouvel avatar de la sainte
au livre de la Virgo inter virgines oblique
tandis que la première dérive du modèle
goesien Elle est représentée dans la
même attitude ec est habillée de la même
manière que la saince Catherine visible
au second plan du panneau munichois
Le panneau des Collections royales
britanniques ec celui de Florence mon
trent que dès les premières années du
xvie siècle circulaient dans les Flandres
des compositions réunissant en une
seule image les deux Virgo inter virgines
les plus prestigieuses de la tradition fla Illustration non autorisée à la diffusion mande Il est possible que Holbein An
cien se soit inspiré une telle uvre
reprenant ainsi son compte une
synthèse déjà opérée par un de ses de
vanciers La composition connue no
tamment par le panneau des Collections
royales britanniques ne combine-t-elle
pas elle aussi comme le tableau de Lis
bonne la sainte assise au premier plan
gauche de la Virgo inter virgines goe-
sienne et celle assise au premier plan
droite dans la îï liiter rirgina obli
quei On imagine fore bien que Holbein
Ancien ait pu connaître une peinture
ressemblant au panneau anglais mais
comportant en outre du coté gauche la
sainte au corps redressé de la Virgo inter
virgines oblique Peut-être doit-il au
Maître de Hoogstraten ou un de ses
imitateurs flamands le premier plan de
sa Virgo inter virgines
analyse des sources permet donc
de reconnaître dans le panneau de Lis Hans Holbein
Ancien irgii iarcr bonne une uvre éclectique on
virgines /1 pourrait qualifier italo-flamande
si la construction en arc de triomphe bien les vides que les chevauchements années 37 er que ai proposé de rendre profondeur de image Cet écrase visible arrière-plan inspire de ar Sainte Marguerite occupe angle infé en fran ais par ornement figuratif 38 ment spatial est toutefois que de chitecture vénéto-lombarde de la Re rieur gauche de image sainte Dororhée donne naissance une spatialité insta courte durée car avec le temps un mou naissance et de ses échos dans une uvre angle inférieur droit Le vide qui les ble La perception une profondeur vement de va-et-vient instaure dans la de Durer réalisée au retour du second sépare est comblé par le Puits des eaux su érée par les quelques rares empiè- vision du spectateur entre les deux lec séjour italien les modèles du groupe des vivantes et par la figure frontale de la tements par le jeu des fuyantes en tures possibles de la partie inférieure du vierges au premier plan doivent être re Vierge trônante Sur les côtés espace grande partie dissimulées er par la di tableau celle qui reconnaît une pro cherchés dans la peincure des anciens qui demeure entre les deux saintes assises minution des dimensions des figures en fondeur naturelle et celle qui voit plu Pays-Bas Mais éclectisme du tableau fonction de éloignemem ne cesse de du premier plan er les montants du ca tôt une sorte de bas-relief est ce ne se limite pas aux seuls mocirs utilisés dre accueille les figures debout de sainte faire place une autre perception celle mouvement de va-et-vient qui constitue il étend leur mise en uvre dans Ursule gauche et de sainte Madeleine une mince tranche espace plein tan attrait optique majeur de ornement espace de la représentation Cet espace droite Quant aux figures agenouillées gente la surface du panneau Cette figuratif présente lui aussi un caractère double de sainte Barbe et de sainte Catherine tranche espace est constituée par le Sous sa torme la plus radicale or italien dans la moitié supérieure du elles rerment les intervalles entre le buste corps des saintes qui du fait elles nement figuratif donc les racines se panneau il est flamand dans la moitié des deux saintes assises et Marie emboîtent instar des pièces un trouvent dans le Gothique internatio inférieure puzzle tendent effectivement ne for Semblable agencement couvrant nal procède une tradition inaugurée
Holbein Ancien agencé le groupe mer un seul plan matériel Il en ré un BU inns selon expression qui par le Maîcre de Flémalle et prolongée
des vierges en cherchant éviter aussi sulte une résorption partielle de la fut introduite par Otto Pacht dans les par ses successeurs dans les anciens Pays-
43 Didier Martens Entre Italie et les Flandres
Illustration non autorisée à la diffusion
Illustration non autorisée à la diffusion
O.Hans Holbein
Ancien Etudes
Francfort-sur-le-
Main Städelsches
Kunstinstitut
11 Hans Holbein Ancien Virgo inter virgines détail)
chirectural en intégrant partiellement le Bas Tant la composition de la Virgo deuxième quart du xve siècle par les fon fuyante du pavement traversant la
second dans espace retractile du pre couronne de sainte Barbe En outre si inter virgines oblique que celle de la ver dateurs de la Renaissance avant être
sion goesienne inscrivent clairement mier Tant arc de triomphe que la cour on relie par une ligne gauche les adoptée dans le reste de la péninsule
dans cette tradition qui ne pénétrera en italienne et plus tard dans Europe dallée qui le précède au plan médian fronts de sainte Marguerite de sainte
terre allemande au milieu du xve siè entière Face au panneau de Holbein peuvent en effet associer des degrés Barbe et de Joachim et droite ceux de
divers ornement figuratif cle Ancien le spectateur qui passe de as sainte Dorothée de sainte Catherine et
de sainte Anne on obtient les deux côtés semblée des vierges architecture du Le contraste est net dans le tableau La vue en perspective de la cour des un triangle dont le sommet corres fond est donc soumis du point de vue de Lisbonne entre la profondeur insta sine un triangle prolongeant certaines spatial un changement de régime pond la limite du pavement arrière- ble et réversible de assemblée des vier lignes de force du groupe des vierges Du est un peu comme si après avoir con plan ges et celle suggérée par édifice en côté droit il est aisé de reconnaître une templé Annonciation de Bruxelles du forme arc de triomphe En effet ce oblique reliant le lapin visible derrière Les points de contact entre orne Maître de Flémalle il portait ses regards décor architectural complexe été mis sainte Dorothée la nuque de cette der ment figuratif du premier plan et archi sur la Flagellation Urbin de Piero della en uvre par artiste de manière nière avant de toucher la tête de la vierge tecture du plan médian sont on le voit Francesca suggérer une profondeur constante Un anonyme portant une double chaînette multiples Ils font que la cour pavée peut
dense réseau de fuyantes qui toutes con Et pourtant en dépit de leur hétéro autour du cou Cette ligne se poursuit être intégrée par le regard dans orne
vergent vers ouverture centrale impose généité on constate que le maître soua- dans une des fuyantes du sol de la cour ment figuratif Elle en reprend alors la
au regard la perception un espace clai be est efforcé de mettre en relation les pour aboutir horizon De même spatialité instable et devient par inter
rement tridimensionnel Ici est la spa- deux parties de son tableau Il cherché gauche oblique constituée par la chute mittence une simple surface triangu
tialité toscane que nous retrouvons telle atténuer le contraste entre ornement du manteau et épaule droite de sainte laire orientée la verticale et située dans
elle fut élaborée Florence dans le figuratif du premier plan et le fond ar- Marguerite se confond avec une autre le prolongement direct du bas-relief
44