étude
14 pages
Français

étude

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
14 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Les auteurs remercient chaleureusement les bénévoles et salariés des huit asso-
ciations qui nous ont ouvert leurs portes, leurs expériences et leurs réunions.
Nous remercions également les divers partenaires et financeurs mobilisés autour
de l’élaboration de cet outil, et tout particulièrement les membres du comité de pilo-
tage pour leur regard exigeant et constructif.
Une mention spéciale, enfin, pour la communauté universitaire, dont la disponibilité
et l’ouverture, notamment à l’occasion d’un séminaire international sur l’économie
sociale, a fortement enrichi nos réflexions.
--------------------------------------------------------------
France Bénévolat est le premier réseau français de mise en relation des associa-
tions et des bénévoles. Sa vocation est de développer le bénévolat associatif et de
faire progresser la gestion des ressources humaines bénévoles. Pour réaliser ces
missions, France Bénévolat s’appuie sur un réseau de 260 points d’accueil et sur
son site internet.
www.francebenevolat.org
France Bénévolat Sarthe se donne comme finalité la promotion du bénévolat et de
la vie associative. Faisant appel à la participation, à la solidarité et à la responsabili-
té, l’association entend contribuer au développement d’un environnement favorable
à la vie associative.
- Orienter les personnes qui souhaitent faire du bénévolat vers les associations
- Informer sur le tissu associatif local et développer la mise en réseau
- Conseiller et accompagner les ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 88
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Exrait

0 6101 4l : Te0 : xaF - 16 10 on5c 7997  6451 talogro..wwwnarfcttara@febncevenwwp.saesoptrb-necebenevolat.orgwèiuglaF laH - erore.olevue r27g1E tnsi- ap rér e - 7l B1 Par5015ntieha cres rcmeua sruet1 eleL33es et sa bénévolemtnl seelruueesqus ontiia-csoas tiuh sed séirales, porturs t levuretno suo  ionusNos.oncierem rlagé snoel tnemes exleurencepéril ue steuéinsrr  mrsilobésisut a ruol edaléarobs divers partenarisee  tifancnue sel tnemerèilucitom cdus rembmeuoitec td  eitnoartiut pt tol, e te snocgixetnaee Unntmeuctrf.ti-oategp  éedp li regard our leur,ed atriald no tuté munaersiunivuop ,nifmoc al récspn ioen, leiaoi ndnus méniiaamment à loccasuoltrev,eruton poisbinitélit  e nosichi enrmentroeta f la,eosice minocoé lur slanoitanretni er------------------------------------------------.sno----fér ixeln deatio rele enno s-aitosic ssaesolévén bes detse noitacov aS .--FRANCE--------TAe tsl B NÉVÉLOrér ausepre ieemed ssim arf iaçntsoi aeg ser nedrcesssouaine humovénéb suoP .selisalrér  mes cer tedd vélepoep rle bénévolat assaico fitd teaf ee irogprssre lerenretni etis nosr sut  eilueccaCN EFgAR.troovalbeneancew.frt.wws tuppaénéBalovra Fe ncsiiss,onopnistd d  e62 0n réseauie sur utiiaocssisFa. ve ed te ta eiv alcipaarti, à tionpaepna talp  l àe  snndocoe e mmÉNÉBALOVAS TEHTRtion du bénévolanlati éalp orom fntoravonirmeneiv asa eelbal à u déveloribuer adnue vnppmene tiaocssa lé,-tlitnoc dnetne noité etaritolidla sasibpsno aerà l remrrus  el ssitasu cisoifatoc llotav re sel ssasociations- Infos iuq senetiahuoe irfat évén bdutaviosicrOei.e - lesntersonn per– 5  ,ur taStrehbénévolasFrance icosfitatejosa s drspre pos eurt relgaenocpm tcaer eeillConsau- esér ne esim al erpplovedét  eal-----------------r--------------vie@e-llmale.fnsebecovenstalhtrarrie/Coufranl : 4  3 :20 004785 e  L0020l TensMaaJ sed e7 snibocticipatir la parafoviresv si e àass cisoenmmdet  ,suatond noot ee leon ductinstr aocà l no,s-aitneagmpcoacS EA CeL.eriotirret ru--------------L----------------- TE CADNOITCOS CEE RENTE DDETU tnu Eseosic esa DE IALEARTHLA Slupop noiuq eriadn ioattia-ucéduetcl srevida srs,luro pauoc(éx le,sr seefssoinns associponsablestnatibah ,sfitaernt iASCEe .L…)opruss i tuaivnes asr leteni souin a dsi cesleolvitcséti uo  sedinstitutions dan salm si enep aldye  dceesquminaicitrap ,sevitapées  baslécsur  eneahgnel srt elomp ees dontidailosnoc al rediaé à stin, dementgaenocpmdcAac ltuul ereonti Calaeséan u eitr udfait parLe CEAS aiitsf .sia sscoecalp alcEl ed cor ou pr teornf srpelru stejoteatiosocians ns dD elopsiitisoL fimanene ar Se th toSiladri.eI  lonomie Sociale eéts itill u nedncorou ele, ociaorp ed ehcraméd ioatluvaé lt,jeirneec . elxeép– 5 PlacCEAS 72 annoassial ecer quac dise ncs dealismutus mée delogohtdouas ei sotomPrt ui qn,iomirépxe  te etneenne, dans des dmoiaen socmm ealvier dcelae ar picititapc noyotie auédiéteurx ac eested sed vrcie,alcisonemuom cél ed s eimonoc-------CHORUM es----------------e fr pdeduros itel tmon  ed fol-----r--tef.etnrb-in@cluas72: ce--------------------------------00L  eaMiaen7 02tes du Me de Comrruo lei 15 C/38 402763 Tens: l cca te rrengapmorente lrieuenprcoaitas treh.laS de Paysoirela L eimicos,elalôp dee ec rrches heted atcoisnd setiné à promouvoiho Cs,deCié ré c sevitaitinI murloppdéve le pouroconl é' tedmenef ofdéMé M àakalautuétil cirM tese Prévo FrançaihCromua ay-nec .
ÉTUDE RÉALISÉE PAR FRANCE BÉNÉVOLAT SARTHE ET PAR LE CENTRE D'ÉTUDE ET D'ACTION SOCIALE DE LA SARTHE
Premier emploi associatifQuel impact sur la dynamique bénévole?ETUDES DE CAS ET EXEMPLES DE BONNES PRATIQUES 
    oitÉd  
VOUS TROUVERE ZDAN SCE GUID E• Une analyse des fonctionnements associatifs qui évoluent ou qui, au contraire, perdurentà l’arrivée d’un salarié. P. 3• Une schématisation des étapes « types » de la transition vers l’emploi dans les associa-tions de notre panel.P. 4• Un repérage de plusieurs constats récurrents qui éclairent, parfois de manière surpre-nante, les enjeux du passage au salariat.P. 6• Une présentation des associations étudiées avec, pour chacune, le repérage de ses pointsclés, outils et pratiques spécifiques.P. 8• Pour aller plus loin : des lieux ressources. P. 12• Des fiches pratiques, exposant de manière détaillée et illustrée les divers outils récoltéset leurs utilisations possibles. P. 12
 La fin des années 1990 a connu une forte montée en puissance de l’emploi associatif.Sous l’effet du dispositif emplois-jeunes ces emplois se sont notamment développés dans depetites structures, auparavant exclusivement bénévoles. De ce fait, aujourd’hui presque la moitiédes associations employeuses ne comptent que 1 ou 2 salariés. Le salariat s’est ainsi répanducomme une solution pour faire face à la croissance des activités bénévoles.On observe pourtant une méfiance persistante des associations de bénévoles vis-à-vis du sala-riat : le risque d’une dépendance économique et d’une gestion compliquée semble fort, et bonnombre de décideurs craignent un engrenage qui leur ferait perdre la maîtrise du projet initial,porté par les bénévoles.De nombreux guides « du premier emploi » existent, mais semblent paradoxalement sous-uti-lisés. Sans doute les blocages, les questions des dirigeants bénévoles ne se retrouvent-ils pastotalement dans les réponses proposées : « définition des objectifs stratégiques », plan de«financement », « structuration partenariale » arrivent peut-être trop tôt dans le cheminement deces structures.Pour tenter de nous approcher au plus près des situations vécues par les responsables béné-voles, nous avons choisi ici une autre porte d’entrée : présenter, à partir d’observation de casconcrets, « comment d’autres ont fait » plutôt que définir « ce qu’il faut faire ». Une certaine dis-tance critique s’impose donc : aucun des exemples exposés ici ne prétend être parfait ou dupli-cable. Leurs témoignages, leurs outils, leurs pratiques n’en sont pas moins des appuis précieuxpour les bénévoles qui s’engagent dans une réflexion sur le premier emploi.Que toutes les associations ayant prêté leur concours à cette étude en soient vivement remer-ciées.
lar yn diqam bueuQ -i lecapmus tPLOI ASSOCIATIF HT E -RPMEEI RME DASCE/ AR SLAE ÉB ECNAR TALOVÉNF 1 e?olévén
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents