Etude du métier de chauffeur-livreur

Etude du métier de chauffeur-livreur

Documents
10 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Etude
du metier de chauffeur-livreur
decembre 2008 Sommaire
Creation de l’observatoire
Outils de l’observatoire prospectif des metiers et des qualifications.................[ 3 ]
Rappel des objectifs
Logique de travail .................................................................................................................................................................................[ 4 ]
Resultats de l’etude terrain
Definition du metier .............................................................................................................................................................................[ 5 ]
Effectifs ...............................................................................................................................................................................................................[ 5 ]
Constats [ 6 ]
Facteurs d’evolution .........................................................................................................................................................................[ 7 ]
Donnees de l’environnement .................................................................................................................................................[ 7 ]
Analyse des constats ......................................................................................................................................................................[ 8 ]
Diagnostic ............................................... ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 119
Langue Français
Signaler un problème
Etude
du metier dechauffeur-livreur
decembre 2008
Sommaire
Creation de l’observatoire
Outils de l’observatoire prospectif des metiers et des qualifications.................[ 3 ]
Rappel des objectifs
Logique de travail.................................................................................................................................................................................[ 4 ]
Resultats de l’etude terrain
Definition du metier [ 5 ] .............................................................................................................................................................................
Effectifs [ 5 ] ...............................................................................................................................................................................................................
Constats..................................................................................................................................................................... ..........[ 6 ] ................................
Facteurs d’evolution.........................................................................................................................................................................[ 7 ]
Donnees de l’environnement [ 7 ] .................................................................................................................................................
Analyse des constats......................................[ 8 ] ................................................................................................................................
Diagnostic...........................................................................................................................................................................................................[ 9 ]
Scenarios d'evolution
Introduction................................................................................................ ..[ 10 ] ................................................................................................
Scenario 1 [ 10 ] .........................................................................................................................................................................................................
Scenario 2........................................................................[ 10 ] ................................................................................................................................
Scenario 3 [ 10 ] ........................................................................................................................................................................................................
Étude du métier de chauffeur-livreur[ 2 ]
Creation de l’observatoire
Dans le cadre de l’accord de branche du 15 novembre 2005, le Groupe Technique Paritaire des DCHD a décidé de mettre en place un observatoire prospectif des métiers et des qualifications.
Dans cette perspective, il a confié le soin à l’AGEFAFORIA de mener les travaux de l’observatoire.
L’AGEFAFORIA a sollicité deux prestataires pour réaliser les travaux de l’observatoire : >Additiv sur la partie communication >Co&Sens sur les études et les outils
Une consultation a été menée auprès des acteurs du secteur pour définir leurs attentes.
À la suite de cette consultation 5 outils ont été définis et un site Internet a été mis en place.
Outils de l’observatoire prospectif des metiers et des qualifications
Le site Internet www.observatoire–dchd.fr
Cinq outils >Cartographie des emplois >Données de la formation >Baromètre de la formation, de l’emploi et des qualifications >Partage d’expérience >Études métier >Trois métiers étudiés : chauffeur-livreur, télévendeur, responsable clientèle
Les études métier sont le cœur du travail de l’observatoire.
Rappel des objectifs
Le rôle des groupes ressource : >La prospective des métiers - Définir un métier : ses missions, ses spécificités - Repérer les grands enjeux autour de ce métier : quels points sensibles ? quels savoir-faire rares ? >Apporter une expertise sur un métier : - Quels sont les changements survenus dans le secteur qui ont pu modifier le métier ? - Quel impact des changements du marché ? >Identifier les évolutions : - Quelles évolutions le métier a-t-il suivies au cours des dix dernières années ? - Quel sont les déterminants de cette évolution ?
À quoi va servir ce travail ? >L’observatoire prospectif des métiers et des qualificationswww.observatoire–dchd.fr >Une journée de synthèse sur les métiers en novembre >Le rapport d’activité de l’observatoire Étude du métier de chauffeur-livreur[ 3 ]
Logique de travail
1
4
3
2
Validation des constats
>Quels sont les constats clefs de l’étude ? >Ces constats sont-ils différents de ceux de l’année précédente ? >Quels sont les domaines dans lesquels il y a eu une évolution ?
Analyse des constats
>S’il y a eu une évolution, à quoi est-elle due ? >Cette évolution est-elle susceptible de se généraliser ? Accélération ? Décélération ? >Quelles sont ses conséquences ? >Ses effets ? >Quel impact sur les autres facteurs ?
Données de l’environnement
>Quelle(s) mutation(s) du secteur ? >Quelles mutations de l’effectif du poste ? >Quelle(s) innovations importantes ? >Quelle(s) tendances économiques ?
Facteurs d’évolution identifiés
>Nombre d’entreprises CHR >Nature des produits livrés >Conditions de travail >Répartition du CA entre les trois marchés >Développement interne/externe
5
Poser le diagnostic
>Énoncer le(s) lien(s) cause – constat – conséquences – effets >Quelles modifications des facteurs clef d’évolution ? >Quel(s) lien(s) avec les mutations de l’environnement ?
Étude du métier de chauffeur-livreur[ 4 ]
Resultats de l’etude terrain
Definition du metier
Activités administratives et règlementaires >Prendre les documents nécessaires à l’accomplissement de sa journée de travail (bons de livraisons-factures-documents douaniers, etc.) – Gérer l’ordonnancement des documents en préparation de la tournée, marquer les commandes si besoin. >Remplir le disque de chrono-tachygraphie ou dispositif équivalent. >Remettre les documents de la journée et faire le point des encaissements avec le responsable.
Entretien du véhicule-sécurité >Faire les vérifications de base et assurer le bon entretien de son véhicule. >Faire le plein de carburant de son véhicule. >Garer son véhicule à l’endroit affecté et le fermer – Gérer la complexité des stationnements et les conditions de circulation. >Remettre les clefs et le disque du chrono-tachygraphe (ou équivalent) au responsable.
Livraisons >Charger le véhicule – Gérer l’espace dans le véhicule pour avoir accès aux produits, être en relation avec les préparateurs, optimiser l’espace en fonction des différents conditionnements, gérer son effort. >Organiser sa tournée en fonction des spécificités des clients – Amener le client à se conformer aux règles de fonctionnement de l’entreprise. >Conduire son véhicule – Composer avec les obstacles, l’encombrement, les possibilités de parking. >Ouvrir les accès de l’établissement et positionner les éventuels équipements de manutention. >Rentrer éventuellement en contact avec le client – organiser la livraison avec le client. >Décharger les colis/ transporter jusqu’aux réserves et éventuellement ranger chez le client – Composer la commande au moment de la livraison. >Encaisser – Gérer les différents moyens de paiement, recompter en fin de journée. >Signer le bon de livraison et/ou la facture.
Gestion des vides >Assurer la reprise du vide et le pointage des consignés – Connaître les tarifs des consignes. >Consigner les informations relevées chez le client – Transmettre les informations aux différents interlocuteurs dans l’entrepôt, transmettre les réclamations. >Recharger les vides et répartir les charges – Gérer la variété des conditionnements. >Au retour en entrepôt, contrôler les vides contradictoirement avec le responsable.
Effectifs
>La filière logistique représente 46 % des effectifs du secteur. Les chauffeurs-livreurs représentent sans doute un peu plus de la moitié de la population de la filière logistique. Dans ce cas, le secteur des DCHD devrait compter entre 2 700 et 3 300 chauffeurs-livreurs.
>Les chauffeurs-livreurs sont des hommes dans leur immense majorité.
Étude du métier de chauffeur-livreur[ 5 ]
Constats
Une amélioration progressive de conditions de travail dures Les conditions de travail sont difficiles : volume soulevé, répétition des manipulations, accès aux caves, température dans les caves, horaires décalés… Cependant, ces éléments sont connus et font l’objet d’efforts importants : introduction de rolls, préparation de commande, mise hors circulation des fûts de 60 L, équipements chez le client (monte-charge électrique), ergonomie des camions et des engins de manutention.
Une variété croissante de produits Les produits et les conditionnements tendent à se diversifier en posant des problèmes d’empilement des produits de conditionnements différents. Cette variété des produits se double d’un changement dans les produits phares au profit des cafés et des vins.
Des conditions de circulation qui poussent le métier vers des horaires plus matinaux Les conditions de circulation en ville deviennent de plus en plus difficiles avec une évolution de la réglementation de stationnement, un encombrement de plus en plus important, des modifications dans l’urbanisme (réduction des places de livraison, poteaux interdisant l’accès aux trottoirs), les pistes cyclables. Les chauffeurs-livreurs sont amenés à intervenir de plus en plus tôt (à partir de 4h30 dans les grandes agglomérations).
Une automatisation des opérations Les opérations de calcul du vide, de commandes exceptionnelles, de gestion des tournées tendent à s’automatiser. Dans les grandes entreprises, presque toutes ces fonctions sont informatisées, dans les plus petites entreprises cette informatisation est progressive.
Une diversification des systèmes de chargement Les systèmes de gestion des chargements/livraisons tendent à se diversifier. Dans les entrepôts, on voit aujourd’hui des chargements à partir du sol, à partir de faux quais, sur palette préparée, sur rolls. À chaque système correspond une organisation différente de l’entrepôt.
Développement progressif du service La notion de service tend à se renforcer avec un développement de la relation client autour des conditions de livraison, de relais d’information, transmission de documentation.
Étude du métier de chauffeur-livreur[ 6 ]
Facteurs d’evolution
L’évolution des outils de manutention et de chargement L’évolution des camions (ouverture des deux côtés, hauteur abaissée, largeur adaptée à celle des palettes, radar de recul, confort, haillons…) et des engins de manutention influence la manière de travailler des chauffeurs-livreurs. De même l’équipement de calcul des vides et de suivi (informatisé ou non) a un impact sur les compétences requises dans le cadre du métier de chauffeur-livreur.
L’évolution quantitative et qualitative de la clientèle L’évolution de la clientèle en quantité et en profils de clients influence le métier : le développement des CHR ou du troisième marché modifie les conditions de livraison et les volumes manipulés à travers le nombre de coups de frein. L’évolution des volumes est également susceptible d’affecter la rémunération lorsque le chauffeur-livreur a une rémunération liée aux volumes manipulés.
L’élargissement ou la stabilisation de la gamme de produits L’étalement de la gamme de produit influence le métier dans la variété des références à traiter, des produits promotionnels à gérer et des ruptures de stocks éventuelles à anticiper.
Le développement du service et de la personnalisation de l’offre Le développement du service et le positionnement des DCHD vis-à-vis de leurs clients est susceptible d’influencer le contenu du métier de chauffeur-livreur à travers les missions supplémentaires éventuelles confiées au chauffeur.
Les conditions de circulation et de stationnement La législation routière, les conditions de circulation et les conditions de stationnement impactent directement le travail de livraison et d’enlèvement des vides à la fois à travers les limitations de vitesse, la complexité des accès aux caves des clients ou les contraintes de circulation liées aux changements dans l’urbanisme.
Prix du carburant Le prix du carburant influence les coûts des DCHD. Il est susceptible de modifier le coût du coup de frein et donc de modifier la typologie des clients qui sont livrés en affectant la rentabilité des clients faisant de petites commandes.
Donnees de l’environnement
Baisse de la consommation d’alcool C’est la tendance fondamentale qui implique une baisse de la fréquentation des CHR. Elle est liée à la fois au changement des habitudes de consommation, à la conjoncture économique et aux évolutions de la réglementation. Les volumes d’activité restent marqués par des pics de saison importants.
Le secteur est de plus en plus dur La concurrence du Cash&Carry se fait plus forte car la baisse de la fréquentation amène les CHR à diminuer leurs coûts mais à augmenter leurs prix afin de maximiser la marge.
Intervention des producteurs Les producteurs, pour maintenir le placement de leurs produits et la consommation auprès du public, tendent à intervenir de plus en plus directement auprès du client en envoyant des commandes via l’entrepôt.
Étalement des gammes La bière, qui occupait une place centrale, est en repli progressif. Les gammes de café, de vins, de jus prennent une place plus importante qu’auparavant.
Étude du métier de chauffeur-livreur[ 7 ]
Analyse des constats
Une amélioration progressive de conditions de travail dures Les politiques de branche et d’entreprise ont sensibilisé les acteurs aux accidents du travail et aux problématiques de conditions de travail des chauffeurs-livreurs. Les personnes rencontrées ont toutes mentionné les difficultés du métier mais aussi les progrès réalisés en la matière. En dépit des efforts du secteur, le métier reste dur. Ces conditions de travail affectent à la fois l’attractivité du secteur et posent la question de la gestion des fins de carrières. La politique de l’amélioration des conditions de livraison conduit à contraindre progressivement les clients à proposer de meilleures conditions d’accès en cave.
Une variété croissante de produits La variété des produits transportés modifie les conditions de chargement, les types de manipulations possibles, le mode de palettisation sur le camion. Cette variété des produits demande une connaissance fine des types de conditionnement, de leurs caractéristiques, et des produits eux-mêmes qui doivent être reconnus facilement afin de limiter le risque d’erreur.
Des conditions de circulation qui poussent le métier vers des horaires plus matinaux Les conditions de stationnement et de circulation (réglementation, piétonisation, limitation des voies de circulation, voies cyclistes…) incitent les chauffeurs-livreurs à réaliser de plus en plus tôt la partie de leur tournée qui se fait en ville. Cette modification des horaires amène une relation différente avec le client qui n’est plus là au moment de la livraison. Le chauffeur-livreur se voit, par exemple, confier les clefs de ses clients. Ceci suppose une capacité à mettre le client en confiance et un bon relationnel. Les difficultés de circulation sont également un facteur de stress supplémentaire dont les conséquences à long terme restent difficiles à cerner.
Une automatisation des opérations L’automatisation des opérations de calcul ou d’encaissement à travers les outils informatiques modifie les compétences requises pour l’exercice du métier. Les outils d’automatisation simplifient certaines tâches et limitent les erreurs. Ils complexifient cependant le métier et l’intégration des nouveaux personnels qui doivent maîtriser une compétence de plus.
Une diversification des systèmes de chargement Chaque système de chargement (palette, roll, faux quais…) correspond à une organisation fondamentalement différente de l’entrepôt et à une gestion différente du chargement, de la livraison et des retours vides. Les différents modes de chargement impliquent des compétences différentes et modifient les conditions de travail. Cette diversification des systèmes témoigne de la volonté d’innovation et d’expérimentation des entreprises du secteur.
Développement progressif du service Le repli d’une partie de la clientèle sur une stratégie de prix du fait de la baisse de la consommation a amené les DCHD, selon la stratégie choisie, à se positionner sur le service. Ce repositionnement a pour conséquence une implication croissante des chauffeurs-livreurs dans la politique de services. Le chauffeur-livreur tend à être de plus en plus fréquemment un vecteur d’information, de relais d’information, et de confiance auprès du client.
Étude du métier de chauffeur-livreur[ 8 ]
Diagnostic
Données de l’environnement
Changement des habitudes de consommation
Accidents du travail et maladies professionnelles
Développement des outils informatisés
Circulation en hausse, piétonisation des centres ville
Baisse de la fréquentation et des volumes d’activité
Baisse du nombre d’établissements CHR
Difficultés de recrutement (en particulier en saison) et problème d’attrac-tivité du métier
Nécessité d’une gestion optimisée des informations
Accès plus difficile aux clients
Stress lié à la circulation
Recentrage sur les prix
Développement d’une politique de branche de prévention et d’amélioration des conditions de travail
Gain de temps
Tension sur le planning des tournées
Réaction du secteur
Développement du service
Étalement des gammes
Rentabilité plus forte des tournées
Effort d’attractivité, innovations, gestion des fins de carrières
Modification des équipements de calcul et d’encaissement des chauffeurs-livreurs
Horaires de tournée plus matinaux
Conséquence sur le métier
Développement des compétences liées au service
Nécessité d’une connaissance des produits et des clients
Modification des contenus et des conditions de travail
Développement des compétences des outils de saisie informatique
Modification des horaires de travail
Étude du métier de chauffeur-livreur[ 9 ]
Scenarios d'evolution
Introduction
Les scénarios présentés ci-dessous sont les grandes tendances qui semblent constituer l’évolution du métier. Il ne s’agit que d’évolutions possibles du métier. Ces scénarios peuvent se combiner.
Scenario 1 Développement des outils et des techniques
Le secteur développe aujourd’hui une forte innovation sur les outils et les techniques et les expérimentations sont nombreuses. Le développement de ces outils devrait se poursuivre et entraîner une évolution des compétences requises pour tenir les postes et une amélioration progressive des conditions de travail. Ces innovations sont susceptibles d’intervenir dans plusieurs domaines : >L’informatique qui influence la gestion et l’optimisation des tournées, la gestion de l’encombrement par les radio-liaisons des GPS, ainsi que par le développement des terminaux embarqués pour le calcul des vides ou la facturation. >Les équipements de chargement et de livraison : le développement de haillons mieux adaptés aux conditions de travail, des trains roulants, des rampes de stockage pour les fûts, sont autant d’innovations susceptibles d’alléger la charge des chauffeurs-livreurs. >Les équipements de déplacement se modifient, les camions deviennent plus confortables et mieux adaptés aux contraintes du métier. >L’organisation logistique des entrepôts peut modifier les façons de faire et entraîner un changement dans les compétences requises.
Scenario 2 Modification progressive des horaires de travail
Les conditions de circulation et de stationnement devraient poursuivre leur durcissement. Le métier se tournerait alors vers un travail de nuit ou semi-nocturne. Se pose alors la question de l’organisation matérielle autour de ces changements. >Vers une organisation différenciée en fonction des zones ? Il est possible qu’à terme, une organisation différenciée en fonction des zones voit le jour. Les zones urbaines seraient desservies de nuit et les zones rurales de jour ; Une organisation en 2 x 8 ou en 3 x 8 pourrait être mise en place. >Cette organisation pourrait également modifier le rapport avec les clients qui seront de moins en moins présents lors de la livraison. Une organisation différente dans laquelle le chauffeur disposerait des clefs pourrait voir le jour, la question des remplacements posant alors problème. >Les changements de réglementation du travail à appliquer en cas de passage à des horaires nocturnes et leur implication sur le métier restent à définir.
Scenario 3 Accentuation de l’articulation entre le chauffeur-livreur et les autres fonctions La multiplication des acteurs et le développement de la notion de service amènent les chauffeurs-livreurs à opérer de moins en moins souvent de façon isolée. >En faisant remonter auprès des différents interlocuteurs (télévente, qualité, logistique, commerciaux) les informations collectées dans le cadre de la livraison, le chauffeur-livreur est amené à être plus souvent en relation avec les autres fonctions dans l’entreprise. Le lien avec les fonctions commerciales, en particulier, semble devoir se poursuivre. Les compétences relationnelles du chauffeur-livreur sont donc appelées à se développer.
Étude du métier de chauffeur-livreur[ 10 ]