Histoire de Jeanne d

Histoire de Jeanne d'Arc

-

Documents
284 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

HISTOIRE DE JEANNE D'ARC PAR M. LE BARON DE BARANTE DK i/aCADÉMIE FfiANCAISK Nouvelle édition POI OUR LA ""^-f PROPAGATION nu. s ,sS PAEIS LIBRAIRIE ACADÉMIQUE DIDIER ET G^ LIBRAIRES-ÉDITEURS 35, QUAI DES AUGUSTINS J. THE BOSTON PUBLIC LIBRARY OF ARC COLLECTIONJOAN 11 -V HISTOIRE DE D'ARCJEANNE ^ / :^ POUR LA V-y, h^^^^.^ PROPAGATION DESL't.^'Oy,% O^y ARCJEANNE D HISTOIRE DE JEANNE D'ARC PAR LE ^BARON DE BARANTÉ^a;;: tj,M. ». DE L'ACADÉMIE FRANÇAISE ,l.•r^ '"-•• ^'./r^i EditionNouvelle PARIS LIBRAIRIE ACADÉMIQUE LIBRAIRES-ÉDITEURSET C'%DIDIIER QUAI DES GRANDS-AUGLSThNS, 3535, J872 Tous droits réservés i i A ^i l*aris — Typographie de Ad. Laine Suints-Pcre?,, rue dus 19. 6>^ \ AUX SOCIÉTÉS CHRÉTIENNES D'OUVRIERS DE LA VILLE DE PARIS Vous vous rappelez sûrement, mes chers amis, qu'en 1 au milieu des848, désordres de cette époque, on eut la bonne pensée de réunir dans les différents quartiers de 4 Paris les ouvriers de bonne volonté, pour leur faire des lectures aux jours et aux heures dont leurs travaux leur laissaient la disposition. L'on reconnut alors avec satisfaction qu'ils écoutaient^ avec intérêt, les mor- ceaux choisis qui pouvaient leur inspirer de bons sentiments ou leur donner des enseignements utiles.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 17
Langue Français
Signaler un problème

HISTOIRE
DE
JEANNE D'ARC
PAR
M. LE BARON DE BARANTE
DK i/aCADÉMIE FfiANCAISK
Nouvelle édition
POI OUR LA ""^-f
PROPAGATION
nu. s
,sS
PAEIS
LIBRAIRIE ACADÉMIQUE
DIDIER ET G^ LIBRAIRES-ÉDITEURS
35, QUAI DES AUGUSTINS
J.THE BOSTON PUBLIC LIBRARY
OF ARC COLLECTIONJOAN
11-V
HISTOIRE
DE
D'ARCJEANNE
^
/
:^ POUR LA V-y,
h^^^^.^
PROPAGATION
DESL't.^'Oy,% O^yARCJEANNE DHISTOIRE
DE
JEANNE D'ARC
PAR
LE ^BARON DE BARANTÉ^a;;: tj,M. ».
DE L'ACADÉMIE FRANÇAISE
,l.•r^ '"-••
^'./r^i
EditionNouvelle
PARIS
LIBRAIRIE ACADÉMIQUE
LIBRAIRES-ÉDITEURSET C'%DIDIIER
QUAI DES GRANDS-AUGLSThNS, 3535,
J872
Tous droits réservési
i A
^i
l*aris — Typographie de Ad. Laine Suints-Pcre?,, rue dus 19.6>^
\
AUX SOCIÉTÉS CHRÉTIENNES D'OUVRIERS
DE LA VILLE DE PARIS
Vous vous rappelez sûrement, mes chers
amis, qu'en 1 au milieu des848, désordres
de cette époque, on eut la bonne pensée
de réunir dans les différents quartiers de
4
Paris les ouvriers de bonne volonté, pour
leur faire des lectures aux jours et aux
heures dont leurs travaux leur laissaient la
disposition.
L'on reconnut alors avec satisfaction
qu'ils écoutaient^ avec intérêt, les mor-
ceaux choisis qui pouvaient leur inspirer
de bons sentiments ou leur donner des
enseignements utiles.
Je me souviens surtout qu'ils prirent
grand plaisir au récit de l'histoire de Jeanne
d'Arc sansdéjà, doute, ils avaient entendu;
ICHRÉTIENNESSOCIÉTÉSAUX2
hautsd'Orléans, desla pucelleparler de
de la piété, ducourage,faits d'armes, du
fillepatrie, de la jeuneà ladévouement
pour sauver la France.Dieu suscitaque
l'ap-n'ignore que c'est àAucun de vous
fille que cessèrentcette vaillanteparition de
aboisFrance, réduite auxles revers de la
d'Angleterre etpar la coalition des armées
belles provincesde Bourgogne. Les plus
envahies Parisroyaume avaient été ,du
leur pouvoir, et depuis sept moisétait en
d'Orléans était assiégée et se voyaitvillela
à la dernière extrémité. A son ap-réduite
le courage de cette brave popula-proche,
de temps elle battitse ranima, en peution
mit en fuite leurs cohortesles Anglais et
puis, pour achever la missiondécouragées;
glorieuse qui lui avait été donnée, Jeanne
à Reims le roi Charles VII, oùconduisit il
fut sacré et solennellementreçut l'onction
sainte.d'ouvriers de paris. 3
Mais les récits d'une si merveilleuse his-
toire, les détails d'une vie si courte et si
miraculeuse sont si pleins d'intérêt, que
j'ai cru qu'il vous serait agréable de les voir
exposés dans leur ensemble; ils sont tex-
tuellement reproduits de VHistoire des ducs
de Bourgogne. L'auteur l'histoirede de
cette grande époque a bien voulu per-
mettre qu'ils en fussent extraits pour vous
être dédiés.
Dieu fit voir, en la personne de cette mi-
raculeuse jeune fdle, qu'il aime souvent à
se servir des instruments les plus faibles et
les plus humbles, pour mieux manifester
sa puissance sa gloire.et N'est-ce pas des
rangs du peuple qu'était sorti ce célèbre et
éloquent Pierre l'Ermite sa! A voix puis-
sante l'Europe entière est ébranlée, d'in-
nombrables armées se forment comme par
miracle, traversent l'Europe et viennent
fondre lasur Palestine, afin de soustraire.CHRÉTIENNES4 AUX SOCIÉTÉS
lala domination des Sarrasins, sainteà
et le de Notreville de Jérusalem tombeau
Seigneur.
N'était-elle pas aussi sortie des rangs du
Jeanne Hachette,peuple cette vaillante qui
un si grand courage la villedéfendit avec
de Beauvais, et dont l'énergie sut conser-
ville presque sansver à la patrie une dé-
fense, attaquée parune armée considérable,
dont toutes les forces vinrent échouer de-
résistance des habitants,vant la vigoureuse
la voix dese levant spontanément à cette
jeune héroïne ?
Notre Seigneur lui-même n'a-t-il pas
choisi une vie simple et laborieuse? N'est-ce
humble position parolepas de cette que sa
l'exemple de sa glorieusemort enflammè-et
courage de douze pauvres pécheursrent le
changèrent la face du monde ?et
récits sont bien consolantsDe tels pour
ils témoignent hautementrhumanité, que