Ilya Ehrenbourg : Juif, Russe et Européen, 1891-1928 - article ; n°2 ; vol.26, pg 219-242

-

Documents
26 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Cahiers du monde russe et soviétique - Année 1985 - Volume 26 - Numéro 2 - Pages 219-242
Ewa Berard-zarzycka, Ilia Ehrenburg: Jew, Russian and European. 1891-1928.
This article deals with the first part of Ehrenburg' s life marked by two sojourns in the West : 1908-1917 and 1921-1940. This for him is a period of dilemmas and complex choices of a cultural identity : Jew, Russian or European? Ehrenburg starts by cutting himself off from his Jewish roots, turning first to Catholicism, then to Russianism. If later on he reverts to the Jewish heirloom, this is because it represents for him an essential element of challenge to Europe and to Russia, spiritually rent by war and revolution and dominated by the cult of progress, discipline and collectivism. He contrasts them with the Jewish spirit which he defines as a quest for universal ism, an eternal revolt and loneliness. However, in Ehrenburg1 s view this Jewish genius can conceivably exist only within the framework of the diaspora and cultural osmosis. This article presents numerous unpublished documents.
Ewa Berard-Zarzycka, Ilya Ehrenbourg : juif, russe et européen. 1891-1928.
Le présent article traite de la première partie de la vie d'Ehrenbourg, marquée par deux séjours en Occident : 1908-1917 et 1921-1940. C'est une période de dilemmes et de choix complexes d'une identité culturelle : juive, russe ou européenne ? Ehrenbourg commence par se couper de ses racines juives pour se tourner tout d'abord vers le catholicisme, puis vers la russité. Et s'il revient plus tard à l'héritage juif, c'est que celui-ci représente pour lui un élément essentiel du défi qu'il lance à une Europe et à une Russie, ravagées spirituellement par la guerre et la révolution et dominées par le culte du progrès, de la discipline et du collectif. Il leur oppose l' esprit juif qu'il définit comme une quête ď universal isme, la révolte et la solitude éternelles. L'épanouissement de ce génie juif ne se conçoit cependant, selon Ehrenbourg, que dans les conditions de la diaspora et de l'osmose culturelle. Cet article présente de nombreux documents inédits.
24 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1985
Nombre de visites sur la page 22
Langue Français
Signaler un problème
Ewa Berard-Zarzycka
Ilya Ehrenbourg : Juif, Russe et Européen, 1891-1928 In: Cahiers du monde russe et soviétique. Vol. 26 N°2. Avril-Juin 1985. pp. 219-242.
Citer ce document / Cite this document : Berard-Zarzycka Ewa. Ilya Ehrenbourg : Juif, Russe et Européen, 1891-1928. In: Cahiers du monde russe et soviétique. Vol. 26 N°2. Avril-Juin 1985. pp. 219-242. doi : 10.3406/cmr.1985.2044 http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/cmr_0008-0160_1985_num_26_2_2044
Abstract Ewa Berard-zarzycka, Ilia Ehrenburg: Jew, Russian and European. 1891-1928. This article deals with the first part of Ehrenburg' s life marked by two sojourns in the West : 1908-1917 and 1921-1940. This for him is a period of dilemmas and complex choices of a cultural identity : Jew, Russian or European? Ehrenburg starts by cutting himself off from his Jewish roots, turning first to Catholicism, then to "Russianism". If later on he reverts to the Jewish heirloom, this is because it represents for him an essential element of challenge to Europe and to Russia, spiritually rent by war and revolution and dominated by the cult of progress, discipline and collectivism. He contrasts them with the "Jewish spirit" which he defines as a quest for universal ism, an eternal revolt and loneliness. However, in Ehrenburg1 s view this "Jewish genius" can conceivably exist only within the framework of the diaspora and cultural osmosis. This article presents numerous unpublished documents.
Résumé Ewa Berard-Zarzycka, Ilya Ehrenbourg : juif, russe et européen. 1891-1928. Le présent article traite de la première partie de la vie d'Ehrenbourg, marquée par deux séjours en Occident : 1908-1917 et 1921-1940. C'est une période de dilemmes et de choix complexes d'une identité culturelle : juive, russe ou européenne ? Ehrenbourg commence par se couper de ses racines juives pour se tourner tout d'abord vers le catholicisme, puis vers la "russité". Et s'il revient plus tard à l'héritage juif, c'est que celui-ci représente pour lui un élément essentiel du défi qu'il lance à une Europe et à une Russie, ravagées spirituellement par la guerre et la révolution et dominées par le culte du progrès, de la discipline et du collectif. Il leur oppose l' "esprit juif" qu'il définit comme une quête ď universal isme, la révolte et la solitude éternelles. L'épanouissement de ce "génie juif" ne se conçoit cependant, selon Ehrenbourg, que dans les conditions de la diaspora et de l'osmose culturelle. Cet article présente de nombreux documents inédits.