//img.uscri.be/pth/6b7378adc0ffcad024cfa55de05e2108ab0b295e
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication
Lire

IMMANENTISME

De
1 page

Universalis_Article publié par Encyclopaedia Universalis IIMMMMAANNEENNTTIISSMMEE Doctrine philosophique qui rejette la

Publié par :
Ajouté le : 27 mars 2014
Lecture(s) : 41
Signaler un abus
IMMANENTISME

Doctrine philosophique qui rejette la transcendance, c'est-à-dire l'irréductibilité de Dieu (ou bien d'un principe du réel) à ce qui relève des pouvoirs et des limites de l'esprit. Dans ce sens, Spinoza est taxé d'immanentisme ; il conçoit Dieu comme totalement intelligible à la raison. En fait, immanence et transcendance (intériorité et supériorité) vont ensemble chez beaucoup d'auteurs (Dieu est présent et transcendant) ; l'immanentisme abuse de la notion d'immanence pour la rendre exclusive de la notion de transcendance. Le terme a connu sa plus grande vogue au début du xxe siècle, à l'occasion du mouvement moderniste. On appelait immanentistes ceux qu'on accusait de tirer la religion tout entière de l'immanence vitale, de l'affectivité et des profondeurs de la subconscience. Maurice Blondel, lui-même, fut suspecté parce qu'il pratiquait une « méthode d'immanence », c'est-à-dire de réflexion sur le contenu de l'action (mais on faisait un contresens sur sa doctrine, puisqu'il déclarait apercevoir la transcendance dans l'immanence).

Auteur: HENRY DUMERY