Initiatives sectorielles de l

Initiatives sectorielles de l'audit social

Documents
17 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Réunion club achat de l’ORSE
Initiatives sectorielles de
l’audit social
11 octobre 2006 -
C
éleste Cornu INTRODUCTION
Face à
l
a multiplicité
d
es référentiels, aux
nombreuses initiatives et aux différents
interlocuteurs dans le domaine de l’audit social,
devant les difficultés à
é
tablir une norme ISO,
peut-on parler d’une démarche cohérente ?
2 REPARTITION DES ORGANISATIONS
Depuis 5 ans, plus
ieurs initiatives sont nées au sein de la
distribution…

s
ans que l’une d’elle se soit imposée
3 REPARTITION DES ORGANISATIONS
De même les différents secteurs industriels se sont
organisés…

a
vec parfois plus
ieurs initiatives pour une même industrie
4 REPARTITION DES ORGANISATIONS
Ce qui n’a pas fait d’ombre aux
nombreux référentiels privés
ou initiatives mixtes …

la démarche privé
de l’entreprise restant incontournable pour
le suiv
i des plans d’action
5

REPARTITION DES ORGANISATIONS
Les pays eux-mêmes s’investissent dans des initiatives
étatiques…
Directes. Ex : Chine (9000T)
Incitatives. Ex Italie (incitat
ion fiscale certification SA 8000)

s
ans que l’on sache s’il s’agit de protectionnisme
ou de responsabilité
sociale
6 DIFFERENCES DE CONTENU
ICS
B
SCI
I
CTI
E
TI
FLA WRAP
SA
8
0
0
0
C
h
ild
Labo
u
r
Yes
Y
es
Yes
Y
es
Yes
Y
es
Yes
F
o
rced
labour
Yes
Y
es
Yes
Y
es
Yes
Y
es
Yes
D
i
s
c
r
imina
t
ion
Y
es
Yes
Y
es
Yes
Y
es
Yes
Y
es
F
r
eedo
m o
f
As
soc
i
a
t
ion
Y
es
Yes
Y
es
Yes
Y
es
Yes
Y
es
W
o
r
k
ing ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 93
Langue Français
Signaler un problème
Réunion club achat de l’ORSE
Initiatives sectorielles del’audit social
11 octobre 2006 - Céleste Cornu
INTRODUCTION
Face à la multiplicité des référentiels, auxnombreuses initiatives et aux différentsinterlocuteurs dans le domaine de l’audit social,devant les difficultés à établir une norme ISO,peut-on parler d’une démarche cohérente ?
2
REPARTITION DES ORGANISATIONS
Depuis 5 ans, plusieurs initiatives sont nées au sein de ladistribution…
… sans que l’une d’elle se soit imposée
3
REPARTITION DES ORGANISATIONS
De même les différents secteurs industriels se sontorganisés…
… avec parfois plusieurs initiatives pour une même industrie
4
REPARTITION DES ORGANISATIONS
Ce qui n’a pas fait d’ombre aux nombreux référentiels privésou initiatives mixtes …
… la démarche privé de l’entreprise restant incontournable pourle suivi des plans d’action
5
„
„
REPARTITION DES ORGANISATIONS
Les pays eux-mêmes s’investissent dans des initiativesétatiques…
Directes. Ex : Chine (9000T)
Incitatives. Ex Italie (incitation fiscale certification SA 8000)
… sans que l’on sache s’il s’agit de protectionnismeou de responsabilité sociale
6
DIFFERENCES DE CONTENU
Child LabourForced labourDiscriminationFreedom of AssociationWorking hoursCompensationDisciplinary PracticesGeneral working facilitiesHealthSafety precautionEnvironmentManagement systemSecurityCustom Compliance
ICS
YesYesYesYesYesYesYesYesYesYesNoYesNoNo
Scoring systemYes - A to D
BSCI
YesYesYesYesYesYesYesYesYesYesYesYesNoNo
Yes, 2 to 0
ICTI
YesYesYesYesYesYesYesYesYesYesYesYesNoNo
No
ETI
YesYesYesYesYesYesYesYesYesYesNoNoNoNo
No
FLA
YesYesYesYesYesYesYesYesYesYesNoNoNoNo
No
WRAP
YesYesYesYesYesYesYesYesYesYesYesNoYesYes
No
SA 8000
YesYesYesYesYesYesYesYesYesYesNoYesNoNo
No
7
Average Time for 500Workers
Who pays for the audit
Accreditation system inplace for Auditor
Audit announcedRecognition with otherschemeStakeholders includedOpen to suppliersCertification systemCommon database
DIFFERENCES ORGANISATIONNELLES
ICS BSCI
French UE
2 MD on site 2 MD
Buyer Supplier/Buyer
Yes, AuditingComp Yes, (SA8000)any
Yes
No
NoNoNoYes
Yes
SA 8000, ICTI
ContactsponctuelsYesNoYes
ICTI ETI FLA WRAP
China/HK/ UK US USMacao4 MD on-site2 MD2 MD +M 1.D5  2 MD off-site
SA 8000
US/World6 MD +1.5MD forsurveillancevisitSupplier Supplier/Buyer FLA Supplier SupplierYes, Yes,Auditing Yes, AuditingYes, Auditing Yes, SaALu8ed0ait0do0 r  qualifie CompanyCompa Comyp+ d ICTIauditor ny an auditorYes
Yes
BSCI
NoYesNoNon
Yes
No
YesYesNoYes (sedex)
No
No
YesYesYesYes
Yes
No
NoYesYesNo
No
YesYesYesNo
8
COMPARAISON PRINCIPALES INITIATIVES
La problématique résulte du fait que s’il y a accord sur lefond, il y a désaccord sur les moyens mis en oeuvre…
CONTENU DES AUDITS SOCIAUX
Travail des enfantsTravail forcéHygiène et sécuritéSalairesPratiques disciplinairesLiberté d’associationHeures de travailNon discrimination
ORGANISATION DES CAMPAGNESD’AUDIT SOCIAL
Paiement des auditsMise en commun des rapports d’auditIntroduction des parties prenantesAccès direct à des fournisseursSimple audit ou système de certification
9
dans le cadre deategd sec ûost( arPne esim  nummoc 
10
„Fonction support de communication
„Problématiques spécifiques au mode de fabrication
„Influence d une démarche globale par rapport à uneinitiative individuelle
„Référentiel adapté
AVANTAGES DES INITIATIVESSECTORIELLES
„Echanges sur les problématiques et fournisseurscommunsƒdes rapports notamment)
„Information claire et connue des fournisseurs
„
„
„
„
„
„
DIFFICULTES DES INITIATIVESSECTORIELLES
Rythme imposé par une initiative extérieure
Différences dinvestissement des entreprises au sein d une même initiative
Risque de méconnaissance par le “grand public”
Problème de la remediation reste entier
Difficulté d échange d informations entre entreprises’ ’concurrentes
Plus grande exposition aux sollicitations et attaques
11