Institut de statistique de l
33 pages
Français

Institut de statistique de l'UNESCO (ISU): rapport annuel ...

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

RAPPORT ANNUEL 2003-2004 Réf : UIS/INS/04-0
© UIS 2004
Conception : J.C.Nicholls - www.oglethorpe.ca
Impression : Quebecor World Graphique-Couleur
ISBN: 92-9189-015-4 Institute de statistique de l'UNESCO Rapport annuel 2003-2004
Table des matières
1.0 Message de la directrice . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2
2.0 Sommaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3
3.0 Contexte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4
3.1 Présentation de l'Institut de statistique de l'UNESCO (ISU) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4
3.2 L'Éducation pour tous : un engagement international . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
4.0 Activités en 2003 et en 2004 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
4.1 Base de données internationale : mettre l'accent sur l'éducation . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
4.2 Développement des données : un processus d'amélioration continue . . . . . . . . . . . . . . 9
4.3 Renforcement des capacités statistiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13
4.4 Analyse et information : interpréter les chiffres . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18
5.0 Préparer ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 133
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo
RAPPORT ANNUEL 2003-2004
Réf : UIS/INS/04-0 © UIS 2004 Conception : J.C.Nicholls - www.oglethorpe.ca Impression : Quebecor World Graphique-Couleur ISBN: 92-9189-015-4
Institute de statistique de l'UNESCORapport annuel 2003-2004
Table des matières
1.0 Message de la directrice . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2
2.0 Sommaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3
3.0 Contexte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4
3.1 Présentation de l'Institut de statistique de l'UNESCO (ISU) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4
3.2 L'Éducation pour tous : un engagement international . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
4.0 Activités en 2003 et en 2004 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
5.0
4.1 Base de données internationale : mettre l'accent sur l'éducation . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
4.2 Développement des données : un processus d'amélioration continue . . . . . . . . . . . . . . 9
4.3 Renforcement des capacités statistiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13
4.4 Analyse et information : interpréter les chiffres . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18 Prép l' venir . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22 arer a . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . États financiers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23 . Direction de l'ISU . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 . Liste du personnel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25 . Liste des réunions et ateliers, 2003-2004 . . . . . . . 26 . Liste des principales publications, 2003-2004 . . . . . 29 . Renseignements pratiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30
Siège social de l'ISU, Montréal, Canada
1.0 Message de la directrice
Pour décrire une situation de façon claire et pénétrante, ou pour résoudre des questions de politique, il est impératif d'avoir accès à des statistiques de qualité, actuelles et pertinentes. Les statistiques jouent un rôle capital dans les initiatives de développement national et international. Par exemple, des données sur les personnes défavorisées peuvent renforcer, partout dans le monde, la volonté politique de réaliser, d'ici 2015, les Objectifs du Millénaire pour le développement des Nations Unies et de l'Éducation pour tous. Cependant, la production de statistiques de qualité dans tous les domaines relevant du mandat de l'UNESCO et sur tous les pays du monde représente une tâche aussi colossale que complexe.
Depuis sa fondation en 1999 et son déménagement à Montréal en 2001, l'Institut de statistique de l'UNESCO (ISU) a accompli d'énormes progrès en vue de rehausser le niveau d'intégrité et de transparence des systèmes internationaux de statistiques sur l'éducation. Il a jeté les bases d'avancées semblables dans les données mondiales sur les sciences et technologies et sur la culture et les communications. Grâce à l'Institut, des données standardisées et comparables entre les pays sont aujourd'hui accessibles à tous. L'ISU offre des services sur mesure à ses clients et partenaires. Enfin, l'Institut poursuit des travaux d'analyse et entretient d'étroits partenariats qui ne cessent d'accroître la pertinence des données pour les utilisateurs de tous les horizons.
e présent Rapport annuel fait état des travaux de l'ISU lors de son xercice 2003-2004, période qui a vu la publication de la première dition de notre Recueil de Données Mondiales sur l'Éducation et es percées dans nos recherches sur l'évaluation de 'alphabétisation, la qualité de l'enseignement et le financement de 'éducation. Pour être en mesure de répondre aux demandes sans esse croissantes qui lui sont adressées, l'Institut devra, au cours de a prochaine année, consolider son effectif, son administration et es systèmes d'information. Il lui faudra également cibler tratégiquement ses efforts et chercher de nouveaux partenaires inanciers qui l'aideront à accomplir son mandat. ujourd'hui plus que jamais, les États Membres ont besoin de onnées et d'analyse de qualité pour élaborer des politiques et des rogrammes qui leur permettent d'atteindre leurs objectifs. 'Institut de statistique de l'UNESCO est fier de leur offrir son outien. Nous espérons continuer sur la voie du progrès en 2005.
Denise Lievesley Directrice
2
2.0 Sommaire
En 2003-2004, l'Institut de statistique de l'UNESCO (ISU) a effectué des avancées majeures aux chapitres de la collecte, de l'analyse et de la diffusion de données. L'ISU est une entité semi-autonome qui a pour mandat de fournir aux États Membres et à d' utres clients des statistiques actuelles, exactes et pertinentes à l'égard des a politiques sur l'éducation, les sciences et technologies, et la culture et les communications. Son enquête annuelle sur l'éducation, qui fournit des données fondamentales à des clients tels que la Banque mondiale, des agences des Nations Unies et des gouvernements nationaux, a été perfectionnée et optimisée. Les délais de publication des données sont beaucoup plus courts qu'auparavant, un nombre croissant de pays sont couverts et de nouvelles thématiques d'enquête sont envisagées.Au cours de l'année, une nouvelle stratégie de collecte de données sur les sciences et technologies a permis de créer une nouvelle enquête sur les ressources humaines et financières dans ce domaine. En outre, les données sur la culture et les communications ont été revues et validées, et de nouveaux questionnaires sur les médias imprimés et électroniques sont en cours de développement. L'amélioration continue et l'innovation ont caractérisé les activités de développement de données. En 2003-2004, l'Institut a notamment terminé la phase pilote d'une enquête sur les écoles primaires, étudié des indicateurs sur les technologies de l'information et des communications, et participé au développement de nouveaux indicateurs sur l'éducation non formelle et l'éducation et le développement de la petite enfance. Dans le cadre de la Décennie des Nations Unies pour l'Alphabétisation (2003-2012), l'ISU s'est engagé dans un nouveau programme de développement de mesures comparatives en alphabétisation.
Un programme intensif de renforcement des capacités statistiques pour des États Membres s'est poursuivi en 2003-2004. Un programme pilote financé par l'UE pour le renforcement des capacités de suivi des objectifs en éducation a été mis en œuvre au Niger, ce pays ayant par la suite procédé à une refonte complète de ses méthodologies et systèmes de collecte, de traitement et de diffusion de données sur l'éducation primaire. En Amérique latine, le soutien de l'ISU au Projet régional d'indicateurs pour l'éducation a consolidé les systèmes nationaux de statistiques sur l'éducation et facilité les progrès dans des domaines cruciaux dans cette région du globe, comme l'équité. En Asie et dans le Pacifique, de nouveaux instruments sont mis à l'essai et de nouvelles études de cas pour les indicateurs sur les compétences de base sont également en cours. Un nouveau programme à l'intention des États insulaires du Pacifique aide à déterminer les besoins en données de la région. Dans l'ensemble, le renforcement des capacités, par l'intermédiaire du projet des Indicateurs de l'éducation dans le monde (IEM), développe des compétences au niveau des cadres intermédiaires et des professionnels dans de nombreux pays en route vers la réalisation des objectifs de l'Éducation pour tous d'ici 2015.
Les services d'analyse et d'information ont contribué à la production d'importants rapports internationaux en 2003-2004, dont leRapport sur le développement dans le mondedu PNUD,Indicateurs du développement dans le mondede la Banque mondiale, leObjectifs du Millénaire pour le développementRapport de suivi des du Secrétaire Général des Nations Unies et leRapport mondial de suivi de l'EPT a pour sa part produit deux éditions du. L'ISU Recueil de Données Mondiales sur l'Éducation, pour les années 2003 et 2004, deux rapports thématiques sur le financement de l'éducation et les compétences en alphabétisation, ainsi que deux rapports régionaux sur l'éducation, l'un pour l'Asie du Sud et de l'Est et l'autre pour les pays arabes. Signalons en outre que des études sur les enfants qui ne fréquentent pas l'école, sur l'équité en éducation et sur les enseignants sont en cours de préparation et seront publiées à la fin de 2004 et en 2005.
3
3.0 Contexte
La demande de statistiques s'accroît considérablement depuis quelques années, au fur et à mesure que les décideurs, les activistes, les planificateurs et les éducateurs s'intéressent à des objectifs de politique internationale et nationale, comme l'équité entre les sexes et l'amélioration de la qualité de l'éducation pour les élèves et étudiants de tous âges. Désigné par les Nations Unies comme l'organisation de référence en matière de statistiques internationales sur l'éducation, les sciences et technologies, et la culture et les communications, l'Institut de statistique de l'UNESCO (ISU) est devenu un leader mondial dans le domaine, aidant les États et les organisations à effectuer l'évaluation et le suivi de leurs progrès
3.1 Présentation de l'Institut de statistique de l'UNESCO (ISU)
L'ISU est le bureau de statistique de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO)1et le dépositaire des Nations Unies pour les statistiques mondiales dans les domaines de l'éducation, des sciences et technologies, et de la culture et des communications. L'Institut a été créé dans le but d' méliorer  a le programme de statistiques de l'UNESCO et d'offrir des statistiques à jour, exactes et pertinentes à l'égard des politiques. Ces statistiques sont indispensables pour relever les défis d'aujourd'hui.
L'Institut poursuit un double objectif : recueillir une vaste gamme de données statistiques de qualité pour aider les États Membres à analyser l'efficacité et l'efficience de leurs programmes et à prendre des décisions éclairées ; et interpréter ces données afin de brosser un tableau de l'état de l'éducation, des sciences et technologies, de la culture et des communications dans le monde.
Les activités de l'Institut se résument comme suit : • la collecte de données actualisées dans le monde entier en suivant des procédures de contrôle de qualité prédéterminées, et la transmission de ces données aux utilisateurs sous une forme qui leur convient ; • le développement de nouveaux concepts, de nouvelles méthodologies et de nouveaux standards statistiques, et la promotion de la standardisation dans la collecte de données et la production de statistiques et d'indicateurs de qualité ; • la collaboration avec les États Membres pour renforcer leurs capacités statistiques nationales en collecte et en analyse de données pertinentes à l'égard de leurs politiques ; • l'analyse de données en partenariat avec les décideurs et les chercheurs, et la promotion d'un emploi plus généralisé et mieux réfléchi des statistiques dans l'élaboration des politiques.
L'ISU collabore avec des partenaires du monde entier qui produisent ou utilisent des données : les gouvernements des États Membres, en particulier les ministres de l'Éducation et de la Culture ; les institutions de recherche et de statistique ; les universités, les collèges et les autres institutions d'enseignement ; les organisations internationales comme la Banque mondiale et les banques de développement régional ; divers secteurs de l'UNESCO ; la Division de statistique des Nations Unies, le PNUD, l'UNICEF et d'autres agences des Nations Unies ; l'OCDE ; l'Union Européenne. À ce jour, les travaux de l'ISU ont surtout porté sur les statistiques de l'éducation ; cependant, ses programmes de sciences et technologies, de culture et de communications sont en cours de réactivation, en raison d'un regain d'intérêt de la part des clients de l'ISU.
L'UNESCO mène des études dans ses domaines de compétence, partage ses connaissances acquises par la recherche, la formation et l'enseignement, élabore des normes de préparation et d'adoption d'instruments internes et de recommandations législatives, offre une assistance technique aux États membres et partage de l'information spécialisée.
4
3.2 L'Éducation pour tous : un engagement international
L'éducation primaire universelle est devenu un objectif à l'échelle internationale en 1990, lors de la Conférence mondiale sur l'Éducation pour tous (EPT) tenue à Jomtien, Thaïlande. Cette conférence s'est soldée par un engagement des gouvernements, des éducateurs, de la société civile et des organisations donatrices de réaliser l'Éducation pour tous avant l'an 2000. Une évaluation de l'avancement du projet, effectuée en 1996 à Amman, Jordanie, a révélé des progrès considérables, mais également une insuffisance de données exhaustives. En avril 2000, à l'occasion du Forum mondial sur l'éducation de Dakar, Sénégal, on disposait déjà d'un plus grand nombre de données pour orienter le développement du Cadre d'action de Dakar(voir l'encadré 1), mais des lacunes persistaient.
Encadré 1. Le Cadre d'action de Dakar : objectifs pour la communauté internationale
i) développer et améliorer sous tous leurs aspects la protection et l'éducation de la petite enfance, et notamment des enfants les plus vulnérables et défavorisés ; ii) faire en sorte que d'ici 2015 tous les enfants, notamment les filles et les enfants en difficulté ou issus de minorités ethniques, aient la possibilité d'accéder à un enseignement primaire obligatoire et gratuit de qualité et de le suivre jusqu'à son terme ; iii) répondre aux besoins éducatifs de tous les jeunes en assurant un accès équitable à des programmes adéquats ayant pour objet l'acquisition des connaissances ainsi que des compétences liées à la vie courante ; iv) améliorer de 50 % les niveaux d'alphabétisation des adultes, et notamment des femmes, d'ici 2015, et assurer à tous les adultes un accès équitable aux programmes d'éducation de base et d'éducation permanente ; v) éliminer les disparités entre les sexes dans l'enseignement primaire et secondaire d'ici 2005 et instaurer l'égalité dans ce domaine d'ici 2015 en veillant notamment à assurer aux filles l'accès équitable et sans restriction à une éducation de base de qualité avec les mêmes chances de réussite ; et vi) améliorer sous tous ses aspects la qualité de l'éducation et garantir son excellence de façon à obtenir pour tous des résultats d'apprentissage reconnus et quantifiables - notamment en ce qui concerne la lecture, l'écriture, le calcul et les compétences indispensables dans la vie courante.
5
Ce Cadre définit l'éducation comme un droit de l'homme et prévoit qu'aucun État fermement engagé envers l'Éducation pour tous ne sera entravé par un manque de ressources dans l'atteinte de cet objectif. Les cibles et les objectifs du Cadre ont été adoptés par des États et des institutions donatrices du monde entier. Ils ont également pris une place prépondérante dans la formulation des Objectifs du Millénaire pour le développement adoptés lors d'une séance extraordinaire de l'Assemblée Générale des Nations Unies à l'automne 2000. Ces Objectifs ont affermi l'engagement international à l'égard de l'EPT(voir l'encadré 2).
Encadré 2. L'éducation et les Objectifs du développement pour le Millénaire (ODM)
Les ODM sont un ensemble d'objectifs précis, assortis d'un calendrier, de cibles et d'indicateurs, dans les domaines de l'éducation, de la santé, du VIH/SIDA, de l'égalité entre les sexes et de la durabilité de l'environnement qui ont été convenus par les États Membres des Nations Unies. Les ODM liés à l'éducation sont les suivants.
ODM1 : Assurer l'éducation primaire pour tous Cible :D'ici à 2015, donner à tous les enfants, garçons et filles, partout dans le monde, les moyens d'achever un cycle complet d'études primaires. Indicateurs : • Taux net de scolarisation dans le primaire • Proportion d'écoliers commençant la première année d'études dans l'enseignement primaire et achevant la cinquième • Taux d'alphabétisation des 15 à 24 ans
ODM3 : Promouvoir l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes Cible :Éliminer les disparités entre les sexes dans les enseignements primaire et secondaire d'ici 2005 si possible, et à tous les niveaux de l'enseignement en 2015 au plus tard. Indicateurs : • Rapport filles/garçons dans l'enseignement primaire, secondaire et supérieur • Taux d'alphabétisation des femmes de 15 à 24 ans par rapport à celui des hommes
L'ISU collecte les données nécessaires et joue un rôle clé dans l'élaboration des indicateurs utilisés pour le suivi des objectifs liés à l'éducation ainsi que des objectifs que les États se sont fixés.
6
4.0 Activités en 2003 et en 2004
4.1 Base de données internationale : mettre l'accent sur l'éducation La base de données de l'ISU comprend des données sur l'éducation, la culture et la communication, et laEncadré 3. Bâtir la base de données sur science et la technologie. Grâce à l'accent mis annuelle l'enquêtel'éducation : la'IcStuUe lleemste nt dsuerv el'néudeu catliao n,lsao ubracsee  dec doomnpnaéreast idveeL'enquête annuelle sur l'éducation permet de recueillir des informations en fonction des besoins des terxahnasunsattiivoen adlue  mdeo nstdatisEtlilqe ueesst  smuirs l'éducation la plusutilisateurs et de la capacité des producteurs à fournir e. e à jour au moyen Il s'agit d'un questionnaire administratifdes données. de l'enquête annuelle sur l'éducation (voir encadré 3),portant sur les niveaux pré-primaire, primaire, qui fournit des données à un large éventail de clients non supérieur etsecondaire, post-secondaire nationaux et internationaux. Les statistiques et lessupérieur, et sur le financement de l'éducation. Les données recueillies servent égale indicateurs de cette base de données sont publiésircnelps xnipiua à émentrer labonoitacudl emmoc urtecadi'é ldes es taux dans leRecueil de données mondiales sur l'éducation, l'ouvrag er adpep oprrtes miimepr oprltaann tds es ul'rI SleU ,daéivneslio pqpuee mdeannts.itnoe  telr taoid'inscripT.tnsioreuq oitslè és-veseennaigon dcisi prés degeéredd er,snnia,stneréffi tous lessont utilisés : À la suite de la création de l'ISU et de sonqun )u1est envoase qui ri eedb seitnoanel sÉsà éyuot tats Membres ; déménagement à Montréal, Canada, un certain2) un questionnaire étendu qui est envoyé aux pays nombre d'améliorations importantes ont étéparticipant au projet sur les Indicateurs de apportées à l'enquête et à la capacité des paysl'éducation dans le monde (IEM)(se reporter à la répondants de répondre rapidement avecpage 9); et exactitude. Le dialogue permanent entre l'ISU et lesquestionnaire plus poussé qui est envoyé aux3) un experts nationaux favorise la qualité des données,pays de l'OCDE et de l'UE. fondées sur le système CITE2 d'assurer, afinUne copie papier et une copie électronique des questionnaires sont envoyées aux commissions ls'yusntifèomremsi tdé' éedt laa tcioomparabilité entre les pays et lesnationales et aux délégations permanentes de uc n.l'UNESCO, qui les font parvenir aux autorités nationales compétentes. Les questionnaires sont Au cours des deux dernières années, l'ISU aremplis par les experts nationaux et retournés à l'ISU amélioré ses techniques de collecte, perfectionnépour validation et saisie dans la base de données. ses instruments d'enquête et continué à travailler pays répondants éprouvent souventToutefois, certains d'accroître leur c édes difficultés à remplir les questionnaires en raison de taevcehc nisqeus e p(avrotirelnaa isreecst ioafni n4 .3 pour plus de détaaiplsa).Enctiplusieurs facteurs : • les données n'existent pas ou ne sont pas 2003, l'ensemble initial de données de l'annéedisponibles ; scolairei s 2a0u0x1 -o2r0g0a2n isa méetsé  irnetceurenialltii,ovnaaliudxé ,aavnaanlty slaé  feint• le pays ne dispose pas de ressources humaines transmfinancières suffisantes pour mener à bien laou de l'année civile. Ce cycle de 18 mois est le plustâche ; court jamais atteint. Les données ont été publiées• les priorités au sein des gouvernements et des dans le site Web de l'ISU en avril 2004, pendant lasystèmes d'éducation du pays sont divergentes ; Semaine de l'Éducation pour tous. Elles ont ensuiteet s u ations i catastrophe naturelle,• le pays est en crise (guerre, paru dans de nombreu'sepblicnter- et n'est pas en mesure defamine, maladie) nationales et continuent d y paraître.répondre.
2La Classification internationale type de l'éducation est un mécanisme adopté internationalement qui contient des concepts, des définitions et des classifications standard visant à faciliter les comparaisons transnationales.
7
L'ISU reçoit actuellement des données publiables sur l'instruction primaire de 81 % des pays du monde, représentant 93 % de la population mondiale. Au niveau secondaire, l'ISU recueille des données de 75 % des pays, représentant 87 % de la population. Dans le but d'accroître la couverture, l'Institut étudie un certain nombre d'initiatives, dont un projet de collecte rapide de données qui sera lancé en 2005 et qui permettra l'envoi, probablement aux pays du programme IEM, d'une mini-enquête ou d'un questionnaire visant à obtenir des données préliminaires sur le début de l'année scolaire. Des informations sur plusieurs indicateurs clés seraient ainsi accessibles plus tôt, et les données seraient alors validées et complétées par l'enquête annuelle plus tard pendant l'année.
Nouvelles directions L'Institut a mis sur pied une révision de l'enquête annuelle, en consultant des utilisateurs et des fournisseurs de données au sujet de leurs besoins et de leurs capacités. L'élargissement éventuel de la portée et de la profondeur de la couverture a entre autres été discuté. Par exemple, l'ajout dans l'enquête actuelle d'une question pilote sur la diplomation primaire pourrait constituer le fondement d'un nouvel indicateur important. Un certain nombre d'utilisateurs ont manifesté un intérêt pour l'amélioration de la collecte de données sur l'éducation non formelle (éducation académique et sur les compétence de la vie offerte par des organisations non gouvernementales, ou formation professionnelle communautaire ou privée), mais il demeure difficile de recueillir des statistiques dans ce domaine. L'importance confirmée des enjeux relatifs à la qualité de l'éducation et de ses résultats ainsi que la pertinence croissante des capacités et de l'utilisation de technologies de l'information et des communications (TIC) pourraient aussi entraîner l'ajout de ces thèmes à la collecte de données. Enfin, un certain intérêt a été manifesté pour les aspects qualitatifs, tels que la façon dont les données sur l'éducation sont recueillies, le contexte des divers systèmes éducatifs, les répercussions des réformes en éducation sur la collecte de données et d'autres informations contextuelles.
De plus, l'ISU renforce actuellement son travail en matière de statistiques sur la culture et la communication et sur la science et la technologie. En ce qui concerne la culture, une étude exhaustive du programme actuel est en cours. Les données passées sur la presse écrite, la production de livres, les musées, les bibliothèques, les films et e en le cinéma ont été validées et affichées sur le site Web d l'ISU. De nouveaux questionnaires sont élaborés prévision d'un second lancement des enquêtes sur la presse écrite et la radiodiffusion. L'ISU met actuellement en œuvre sa nouvelle stratégie pour les statistiques sur la science et la technologie, fondée sur les résultats d' une consultation mondiale menée en 2003. Le processus de consultation comportait un questionnaire envoyé aux responsables des politiques en matière de S et T et à des experts en statistiques du monde entier, de même qu'une série de réunions de groupes d'experts pendant lesquelles les conclusions furent débattues et les résultats interprétés. L'ISU a également présenté au cours de la réunion de 2004 de la Commission de statistique des Nations Unies un document préparé en collaboration avec l'OCDE portant sur la situation actuelle des activités mondiales en statistiques sur les sciences et de la technologie(voir encadré 4).
Encadré 4. De nouvelles enquêtes se penchent sur les ressources humaines et financières consacrées à la science et à la technologie (S-T)
La stratégie de l'ISU en matière de statistiques S-T a été de mettre l'accent, en priorité, sur la collecte de données de qualité supérieure portant sur le personnel et les dépenses consacrées aux activités de recherche et de développement (R-D). Pour atteindre cet objectif, un questionnaire en ligne sur les activités scientifiques et techniques, révisé et à jour, a été lancé en juin 2004. Le questionnaire recueille des données sur le personnel et les dépenses consacrés à la recherche et au développement dans plus de 145 pays.
Une autre priorité est l'étude des facteurs provoquant une pénurie de ressources humaines pour les activités S-T, phénomène également connu sous le nom d'« exode des cerveaux ». Une enquête annuelle suivant l'évolution de la carrière des « personnes hautement qualifiées », menée en collaboration avec l'OCDE, avec le soutien de la U.S. National Science Foundation, porte sur cette question.
8
4.2 Développement des données : un processus d'amélioration continue
Les indicateurs mondiaux mesurant les divers aspects de l'éducation continuent de s'améliorer. À titre de gardien des statistiques sur l'éducation de l'ONU, l'ISU est responsable non seulement de la production de
données de haute qualité, pertinentes et actuelles, mais aussi de leur amélioration continue. L'évaluation des projet sur les Indicateurs de LeEncadré 5. indicateurs utilisés en vue du Bilan à l'an 2000 de l'EPT al'éducation dans le monde (IEM) constitué l'une des premières initiatives de l'ISU. En 2001,Ce projet vise l'élaboration d'un nombre un groupe d'experts sur les indicateurs de l'EPT a validé les indicateurs utilisés dans le Bilan à l'an 2000 et a défini lerestreint mais crucial d'indicateurs de besoin de mettre en place de meilleurs indicateurs surlà s ntned arégl'itacudé'itrep nona tedm ptreemtttiques edes polinoited é'l acudta'édet ures ler l'alphabétisme, les compétences de la vie, l'éducation de lamanière efficace et rapide, à l'aide de données petite enfance, le niveau d'études et la qualité de Le projetcomparables à l'échelle internationale. l'éducation. L'élaboration de ces indicateurs faisait partie du' permet en outre d améliorer la comparabilité programme de travail de l'ISU de 2003 à 2004. c'est-à-dire d'élargir la portée desdes données, indicateurs internationaux de l'éducation. Il s'agit L'ISU joue un rôle prépondérant dans l'examen par l'ONUd'une initiative conjointe de l'UNESCO et de de tous les indicateurs des OMD. Il a fait des progrès dansl'OCDE, financée en partie par la Banque l'amélioration des indicateurs sur l'éducation, y compris le pays participants puisent dansmondiale. Les remplacement de l'indicateur d'alphabétisation existant parleurs propres ressources pour rassembler et un nouveau, élaboré en application du Programmeprésenter les données. projet englobe 70 % Ce d'évaluation et de suivi de l'alphabétisation (LAMP). Il ade la population mondiale, notamment celle des également mis en place, en collaboration avec la Banque Brésil, Chili, Chine, Argentine,pays suivants : mondiale, l'indicateur d'achèvement fondé sur laÉgypte, Inde, Indonésie, Jamaïque, Jordanie, assera e scolarisation. De plus, l'ISU p n revue les indicateurs,eisaraPMiala,Poulihiayguér,PdérétaoippniseF,ie,Sri Lnde RussT,ednalïahT,aknaayguru,Uieisun des technologies de la communication ainsi que l'Indicet Zimbabwe. d'accès au numérique proposé, qui comprend dese statistiques sur l'éducation.Une série d'indicateurs est publiée chaque année Collecte de données sur les écoles primairesedsiup 1998 et trois rpaoptr snalatyqios ueduropsnad stirdac el  proe duIME jet (vnoti ré tléa En vertu du programme sur lesIndicateurs desection 4.4). l'éducation dans le monde(IEM)(voir encadré 5), l'ISU conduit uneenquête sur les écoles primairesafinAu cours des sept années suivant le début du d'étudier la qualité de l'éducation et l'équité dans saprojet, un solide réseau de statisticiens a été prestation. Dans le cadre de ce programme, une nouvelleformé en vue de renforcer les capacités méthode d'enquête est élaborée et mise en œuvre auprès Lanationales et la possession des données. des écoles, qui constituera une nouvelle source de donnéesportée et la qualité des données de ces pays ont à l'échelle des écoles pour 14 pays. Il comprend quatre rendant les données plus utiles àété améliorées, questionnaires distincts : un pour les gestionnaires deis.spris la décie detiqip loteà eu sorabéll'den ioat projets nationaux, un pour les directeurs d'école et deuxon pour les enseignants. Des enquêtes pilotes nationales sont menées depuis août 2004. Le travail sur le terrain commencera en 2005.