L'atelier parisien de Bernard Palissy - article ; n°1 ; vol.78, pg 33-60

-

Documents
29 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Revue de l'Art - Année 1987 - Volume 78 - Numéro 1 - Pages 33-60
28 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1987
Nombre de visites sur la page 187
Langue Français
Signaler un problème

Bruno Dufay
Monsieur Yves Kisch
Pierre-Jean Trombetta
Dominique Poulain
Monsieu Yves Roumégoux
L'atelier parisien de Bernard Palissy
In: Revue de l'Art, 1987, n°78. pp. 33-60.
Citer ce document / Cite this document :
Dufay Bruno, Kisch Yves, Trombetta Pierre-Jean, Poulain Dominique, Roumégoux Yves. L'atelier parisien de Bernard Palissy.
In: Revue de l'Art, 1987, n°78. pp. 33-60.
doi : 10.3406/rvart.1987.347668
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rvart_0035-1326_1987_num_78_1_347668Bruno Du/ay
Yves de Kisch
Dominique Poulain
Yves Roumégoux
Pierre-Jean Trombetta1
L5 atelier parisien de Bernard
Palissy
les Tels entrailles livres pernicieux celle afin om de connoistre causé gratter les choses la terre elle espace produit de quarante dans soi. Bernard ans et fouiller Paîissy
Bientôt quatre siècles auront passé moy et même ceux qui me dévoient il agisse de organisation de ate
depuis que Bernard Paîissy est éteint secourir alloient crier par la ville que je lier de la structure et du fonctionne
aux cachots de la Bastille est en faisois brûler le plancher et par tel ment un four du matériel lié la pré
effet année 1590 que son anii Pierre moyen on me faisait perdre mon cré paration et la cuisson des rustiques
de Estuile écrit en son Journal En dit et estimoit-on estre fol En fait figulines et de leur répertoire anima
ce mesme an mourut aux cachots de la homme est infiniment plus complexe lier de la grotte dont la restitution
Homme de contradictions multiples Bastille de Bussi maistre Bernard devient chaque jour moins aléatoire
Paîissy prisonnier pour la religion aagé autodidacte et un des initiateurs de la des productions nouvelles certaines
paléontologie protestant affirmé et de quatre vints ans et mourut de évoquées par Paîissy mais non attestées
misère nécessité et mauvais traite artiste favori de Catherine de Mediéis ce jour la superbe série des médail
ment Conclusion presque naturelle faïencier de génie et docte conférencier lons transcription des originaux métal
une vie qui fut si largement de combat et homme de liberté mort embastillé. liques partis Italie une réalisa
de souffrance que la protection un Homme complexe aussi parce il vit tion en place même très mal conservée)
connétable de France puis une reine la charnière de deux mondes profondé qui nous rappelle importance accordée
apparaît comme un entracte voire une ment enraciné dans la Renaissance mais par Paîissy aux fontaines et jardins. Le
anomalie2 De la Conciergerie de Bor précurseur aussi des siècles scientifi changement échelle de nos connais
deaux exil sedanais de la véritable ques même si est par les voies de sances est ores et déjà décisif passer
guerre du feu livrée la poursuite de empirisme Ballotté de Saintes la de moins de deux cents pièces plu
émail aux disputes et scandales fami sieurs milliers de fragments objets com Bastille des Tuileries aux Ardennes il
liaux existence de Paîissy est guère reflète son siècle créateur et déchiré plets et moules implique bien au-delà
Curieusement lui qui avait tant une accumulation sur des éi.agères celle un artiste de cour favori des
grands et pensionné des rois image parlé de lui-même et surtout tant pro une réévaluation qualitative complète
Saisir organisation des structures de pinal que nous ont léguée nos livres duit était resté dissimulé derrière le
école celle un fou de génie qui brûle rideau de fumée que dressaient ses pro fabrication et leurs relations avec les tui
leries qui les entourent correspond une ses meubles pour découvrir pos et trop rares étaient ces objets créés
enfin le secret de fabrication de vaissel par lui que les chercheurs pouvaient lui autre approche qui nous était
les merveilleuses recouvre donc dans attribuer avec certitude Ce étaient présent impossible De bien autres
sa simplification une part de vérité pas les découvertes fortuites du xixe siè manières encore nous serons bientôt en
Simplification laquelle Paîissy lui- cle pour attachâmes elles fussent mesure de rendre Bernard Paîissy son
même nous encourage Il est pour en qui comblaient les lacunes de notre vrai visage et ses créations leur pleine
convaincre que de lire quelques lignes de dimension Les données qui suiveur sont information
ses Discours Admirables Je fut con Aussi en abordant un secteur plus un premier pas dans cette voie
traint de brûler les tables3 et planchers proche des Tuileries on pouvait au
de la maison afin de faire fondre la moins espérer un enrichissement quanti
seconde composition estois en une tatif des collections palisséennes ei donc Les fouilles du Grand Louvre
telle angoisse que je ne aurais dire un progrès dans notre connaissance des Cour Napoléon et Carrousel les
car estois tout tari et desséché cause productions de Maître Bernard Les découvertes palisséennes
des labeurs et de la chaleur du four contributions qui suivent même si elles
neau il avait plus un mois que ma viennent très tôt dans exploitation de Lorsque commen en mars 1984
chemise avoit séché sur moi encore acquis archéologique permettent exploration archéologique de la Cour
pour me consoler on se moquait de apprécier ampleur des découvertes Napoléon la fouille du secteur du Car-
33 rie Or ces aménagements sont posté Paris la date la plus basse applique
au comblement un atelier déjà aban rieurs arrivée du Saintongeais sur le
donné et permet donc envisager un site puisque déjà traînaient là quelques
arrêt des activités antérieur cette date débris de casettes typiques de son maté
Ces séries bien situées dans le riel de cuisson13
La grotte devait être édifiée dans le temps et bien caractérisées vont donc
Grand Jardin14 le seul envisagé cette conduire un renouvellement complet
époque où le projet de Philibert de des études palisséennes mais il con Illustration non autorisée à la diffusion Orme pour le palais de Catherine de vient avant en commencer la présen
Med eis prévoyait des corps de bâti tation de détail de bien saisir les limites
ments enceinte de la ville actuelles du travail La première tient
Palissy ne installa pas sur les lieux incomplétude de la fouille car même si
mêmes car le jardin commen ait être on peut estimer au vu des observa
suffisamment planté pour exclure de ses tions de terrain que la majeure partie de
parterres un atelier trop grand et trop emprise palisséenne été explorée
polluant15 Il établit plus est en deux lacunes subsistent est la zone
bordure du chantier du palais était la plus proche des découvertes du xixc
Le Palais du Louvre En noir emprise des fouilles du Carrousel une zone doublement apte accueil siècle pu être fouillée cette opéra lir chantier de construction mais aussi tion est programmée pour 1988 rousel et donc la découverte de vestiges mains quelle part respective du maître lieu anciennement consacré autres ouest les vestiges situés au-delà du châ palisséens étaient inscrites dans la logi et de atelier attribution une arts du feu la fabrication des tuiles et teau des Tuileries et en particulier le site que des choses comme le montraient les unité de production strictement dont il put réutiliser diverses éventuel de la grotte nous échappent trouvailles anciennes4 et la mise au jour palisséenne doit être considérée comme infrastructures En second lieu état avancement de dans la cour Napoléon de débris de pro acquise et dès lors il devient possible En effet et est là un des la recherche impose autres limites il ductions émaillées corail fruits légu étudier un corpus cohérent travers apports importants de la fouille ne faudra point trop chercher ici analy mes)5 occasion en fut fournie par le ses variations iconographiques techni espace où devait étendre le château ses et réflexions sur les origines de art début des travaux du nouveau labora ques et stylistiques était pas libéré en 1567 de toute occu palisséen sur ses modèles directs et indi toire des Musées Nationaux et de aire Nous nous trouvons face un pation antérieure On sait que les mai rects sur son insertion dans le climat de livraison destinée approvisionne ensemble topographiquement délimité sons bâties sur des terrains acquis par la intellectuel et artistique de époque Les dépotoirs hangars four entrepôt ment du futur Grand Louvre6 fig l) Reine-Mère ne furent rasées en travaux préparatoires nécessaires uti opération archéologique devait fosse aisance sont répartis dans des 156816 On de plus la preuve mainte lisation fiable de ensemble compré permettre étudier vestiges préurbains parcelles dont nous ferons plus loin nant que deux grandes tuileries étaient hension de atelier des structures ateliers de tuiliers et installations médié analyse celles-ci jointives corres encore en fonctionnement arrivée de analyse chronologique inventaire tri vales et modernes On pouvait égale pondent un espace de travail cohérent Palissy Paris est dans une troi consolidation et restauration des ment espérer résoudre les problèmes et bien caractérisé sorti de celui-ci les sième désaffectée il installa son objets9 ont pas encore permis vu la vestiges palisséens deviennent rarissi posés par les découvertes du xixc siècle propre atelier fig 3) quantité des données aboutissement que la documentation de époque avait mes Le matériel attribuable artiste Il en conserva un peu plus de de ce type de recherches retrouvé sur cette surface appartient souvent fait hâtivement interpréter la moitié de la superficie définie au Notre présentation restera donc comme strictement palisséennes En des ensembles se correspondant et se nord et ouest par un mur nouveau partielle elle tente toutefois indiquer complétant mutuellement aux moules effet ni le matériel ni les structures ren tandis au sud et est furent gardées des directions de recherche partir de contrés ne permettaient inférer autre en plâtre retrouvés dans le dépotoir 11 les anciennes limites de la tuilerie quelques certitudes acquises et de faire chose que la fabrication et la démolition voir plans de atelier correspondent fig Cet espace peu près carré 28 le point sur les apports de cet ensemble de la grotte des Tuileries commandée moules en terre cuite et tirages de la 30 840 m2 malheureusement notre connaissance de la nature et de fosse aux grands moules en plâtre de par Catherine de Mediéis vers 1565 Les pu être fouillé totalement17 et des pertur évolution des productions palisséen objets trouvés dans des remblais ayant entrepôt correspondent modèles bations des plus récentes ont fait dispa nes servi combler après son abandon un moules et tirages des dépotoirs 10 et raître une partie du reste18 Demeurent
des fours alors mis au jour ne pou 11.. cependant diverses constructions Au
vaient prouver attribution de ce der Ce matériel rendu ainsi cohérent sud un bâtiment allongé orienté est- Chronologie et organisation de nier atelier de Bernard Palissy7 par ses recoupements et regroupements ouest et appuyé son extrémité ouest au atelier Les aléas de la conservation archéo été intuitivement dès origine de la mur de clôture de atelier Perpendicu
logique heureux en occurrence ont fouille reconnu comme caractéristique lairement venait articuler un appentis
permis de lever nombre incertitudes de Bernard Palissy grâce la présence La date de arrivée de Bernard dont le mur du fond était la limite même
de appuyer sur une chronologie cer récurrente dans tous ces ensembles de Palissy Paris est pas connue avec de atelier autre part angle nord-
taine de comprendre organisation de moules et de tirages de serpents gre précision sa présence est attestée le ouest une partie de ancien four de tui nouilles rocailles acceptés comme élé atelier et ont livré un corpus palisséen octobre 1567 et il devait encore être lier fut récupéré la pièce de service qui
une importance considérable plus de ments identification suffisants Mais Saintes en 1565 où il aurait rencontré étendait devant fut utilisée comme lieu 000 individus regroupant moules en surtout cette attribution incertaine Catherine de Mediéis10 est là que de stockage19 En particulier on
plâtre moules en terre cuite tirages puisque fondée sur des données non séduite par ses travaux elle lui aurait retrouvé là dans une petite annexe laté émaillés ou non fragments de la grotte vérifiables issues des certitudes esthéti commandé une grotte émaillée sans rale un important empilement de
plaques et carreaux décoratifs éléments ques du xixe siècle établies sur des pièces doute sur le modèle de celle il était en grands moules en plâtre destinés la de collection non datées non signées et de vaisselle auxquels il faut ajouter plus train de fabriquer pour le connétable grotte aux origines mal connues8 est corrobo de 000 fragments liés aux techniques Anne de Montmorency11 archéologie Quelque temps après la disposition
de fabrication casettes colifichets rée par deux éléments probants la pré peut sur ce point de chronologie appor des lieux fut modifiée fig la place
montres pots contenant des essais sence attestée par les textes de Bernard ter une information supplémentaire il du petit bâtiment fut édifié un vaste
émaux.. Palissy sur le site des Tuileries et la chro est probable que Bernard Palissy était hangar trois nefs et sol en plâtre sur le
Ces découvertes posaient dès nologie du site lui-même En effet le déjà bien installé aux Tuileries en juin modèle de ceux qui abritaient les activi
matériel monétaire présent dans les abord une question fondamentale 1567 cette date est mentionné un tés des tuiliers Les murs latéraux min
étions-nous en droit attribuer Ber niveaux palisséens indique une durée astellier des marbres du Palais dis ces et peu fondés étaient sans doute
nard Palissy stricto sensu cet utilisation de cet espace entre 1565/66 tinct et relativement éloigné du magasin claire-voie une cloison légère entre les
ensemble de productions il est et 1584/90 La date la plus haute four des marbres localisé au sud du Grand poteaux séparait la nef nord de la nef
encore trop tôt pour répondre de fa on nie par des testons argent trouvés dans Jardin12 Nous avons retrouvé cet ate centrale des claies de séchage et/ou de
détaillée cette question en terme la fosse aisance de la maison corres lier ou une partie qui était en fait amé rangement devaient appuyer
histoire de art en particulier quelles pond bien la venue de Bernard Palissy nagé dans les anciens locaux une tuile comme attestent les traces sur le sol de
34 =====
cave un
ancien -L
four de four
il tuilier l.c Jr
Illustration non autorisée à la diffusion Illustration non autorisée à la diffusion
f-
W.
LJ
cher porche maison
Vr
tuilerie ii 15 2Om 1- 1- IO 11-
Première phase de atelier les éléments pochés en noir sont ceux qui apparaissent chaque phase Seconde phase de atelier
la nef centrale appentis fut détruit et bien souvent ayant point de quoy était joint un logement Peut-être un probable que lui-même ait habité aux
remplacé par un bâtiment au sol de plâ bastir il éstoit contraint accomoder rez-de-chaussée entièrement disparu Tuileries En revanche un de ses fils ou
tre dont les limites sont très mal con de liarres et autres verdures quant il ne avait-il été aménagé au-dessus de la cave un membre quelconque de son atelier
nues Ainsi atelier se trouvait-il pourvu pouvait pas emprunter charpenterie de ancien four de tuilier Surtout pu le faire
des commoditez requises dont lattes tuilles et clous Discours Admi nous avons deux maisons antérieures atelier tel que nous venons de le
Palissy se plaignait avoir manqué en arrivée du potier sur le site mais dont rables 389)20 décrire dut un jour être abandonne le
Saintonge au début de sa carrière car On peut se demander si cet atelier une au moins été habitée un chantier du château étendait et Ber
moment donné par un qui tou nard Palissy fut obligé de se replier vers
chait de près atelier Dans sa latrine le sud Le hangar fut partagé en deux
en effet mêlé au remplissage organique dans le sens de la longueur par un mur
habituel outre la vaisselle domestique et la partie nord pu alors être récupérée
la verrerie commune été retrouvé tout par le chantier fig La partie sud fut
un ensemble de productions palisséen- elle-même transformée et la file de
nes en particulier de la vaisselle émail- poteaux doublée une cloison ainsi
lée mais aussi des biscuits du matériel furent ménagés dans ce demi-hangar un
de cuisson et quelques ratés émaillage espace fermé et un appentis ouvert
Seuls quelques logements parisiens de constitué par ancienne nef sud Ce
Palissy sont connus21 mais il semble peu hangar était bordé au sud par un ancien Illustration non autorisée à la diffusion
Illustration non autorisée à la diffusion
Plan général archéologique du site époque de Bernard Palissy
Fondations du Palais des Tuileries mises au jour
Atelier de Bernard Palissy
Tuilerie
Hangar faisant partie de atelier des marbres
Maison occupée par un membre de atelier
Limite entre la zone artisanale et la zone palatiale
Maison
Tuilerie découverte au xix siècle) Fontaine de Bernard Palissy
10 Anciens bassins de marchage de argile ayant servi de fosse gravats lors de la démolition de
atelier
11 Dépotoir lié la maison et atelier Vue du four lors de sa découverte
35 est sans doute dans ce contexte laquelle il re oit une gratification de la
il faut replacer une autre structure duchesse de Ferrare27 Pour la suite
palisséenne un intérêt exceptionnel il nous avons aucun témoignage positif
agit une sorte de bâtiment arasé de son activité artisanale alors que ne
contenant essentiellement une fontaine manquent pas ceux qui concernent son
pour la partie qui nous en reste fig activité scientifique laquelle il dut
Cet ensemble est malheureuse consacrer essentiel de ses forces décli
ment largement amputé par des caves et nantes Il fut ailleurs obligé aban
un égout moderne On examinera plus donner son atelier pour fuir dans les
en détail ci-dessous mais il agisse Ardennes les exactions contre les Pro
une sorte de cabinet verd ou sim testants En 1576 il est pas sur que
plement un bassin on peut penser atelier reprit son activité Bernard
il été construit un moment où il Palissy se consacra plutôt ses confé
était envisagé établir un jardin cet rences et la rédaction des Discours
endroit donc peut-être dès 1570 Il est Admirables. parus en 1580 Il parle Illustration non autorisée à la diffusion possible ailleurs il ait jamais été ailleurs toujours au passé de son expé
rience de potier en particulier 430 terminé il fut en tout cas remblayé en
même temps que le hangar de atelier Enfin les quatre dernières années de sa
vie furent si mouvementées que on ne proximité duquel il se trouvait Cette
partie du site on vu ne pouvait être peut guère imaginer dirigeant un
atelier aménagée totalement en jardin une
date aussi haute 1570-1572 puisque la
démolition de atelier ne peut être anté
rieure 1584 mais il rien Le four et le matériel de cuisson
invraisemblable ce aient subsisté
un bâtiment et une fontaine en construc Ce est pas le moindre intérêt des
tion dans angle sud-est du jardin en fouilles du Louvre avoir mis au jour le
attente un agrandissement qui ne sur seul four connu qui puisse être avec
viendra avec les travaux Olivier de quelque certitude attribué Palissy28
Serres la fin du siècle la fontaine de Son type le distingue immédiatement
Bernard Palissy avait alors disparu défi des fours de tuiliers mais aussi des Troisième phase de atelier fours de potiers ordinaires trouvés en nitivement) mercy des pluyes et vents et ne Il est probable que ce dernier avait autres lieux est bien un four montait-il pas se coucher en tordant déserté son atelier bien avant sa démoli émailleur Son insertion dans le site ne sa chemise D.A. 390) tion La grotte était peut-être terminée laisse aucun doute quant ses liens avec On reparlera bien sûr de ce four en 1570 et 157l26 mais nous en avons atelier du Saintongeais il ailleurs exceptionnel bien des égards Mais il aucune preuve ni même elle fut été remblayé par une grande quantité de faut essayer évoquer maintenant la fin achevée Il travaillait en tout cas sûre casettes plus de 500 morceaux prises de cet atelier Ceci est pas aisé car le ment encore aux Tuileries en 1572 date manifestement dans un tas proximité sort de la zone étendant est du
Illustration non autorisée à la diffusion Palais après abandon de sa construc
tion en 1572 et la reprise des
aménagements sous Henri IV la fin du
siècle est pas clair archéologie
montre en tout cas elle ne fut pas
immédiatement transformée en jardins
sur toute sa surface Diverses trouvailles
monétaires montrent que atelier de
taille de marbre ne put être démoli avant
1578 le hangar de atelier avant 1584
Proposition de restitution du volume archi la maison voisine sans doute avant 1590 tectural du four attribué Bernard Palissy ailleurs ce est en 1577 une
chemin qui aboutissait un côté celui Ordonnance est prise ordonnant aux
qui longeait les fossés de la ville et de tuiliers de quitter Paris23
autre desservait les tuileries et les mai Cependant il est probable une
sons du site Passant sous un porche ce sorte de jardin été aménagée est du
chemin donnait accès la maison voi château après 1572 ou même un peu
Illustration non autorisée à la diffusion sine plus exactement un auvent la avant si le projet ambitieux de Philibert
bordant au sud est sous ce porche de Orme fut abandonné dès la mort de
ce dernier le janvier 1570 Ce jardin un peu remblayé que Palissy installa un
nouveau four22 Pour des raisons prati aurait été installé que dans la partie
ques on aurait pu attendre ce que la centrale en face du palais là où toute
fosse accès soit tournée vers est vers construction avait été rasée pour per
le hangar Or est inverse la zone de mettre aux bâtiments de se développer
vers enceinte fig no 24 Il paraît travail de artisan se trouvait abritée
par auvent de la maison alors presque en effet attesté par une lettre
sûrement abandonnée Cette insertion Henri III datée avril 1575 qui
demande que on interdise aux Pari est très astucieuse la position cheval
sous ancien porche permet une chemi siens de circuler sur le rempart pour
éviter ils ne regardent dedans les née air libre tandis que avant du
four se trouve protégé moindre frais jardins du pall is des Thuilleries jar
din qui ne peut être celui de ouest trop par une structure existante Ainsi le Plan du four trame claire arcs trame foncée parois de tuiles pointillés parties restituées
potier était-il pas toutes les nuits la éloigné et masqué par le palais25 tiretés parties cachées traits parallèles en dégradé parties pentues surmontées une grille)
36 Malgré absence de la preuve formelle incertaine sur le plan fig marqués
une cuisson en place nous pouvons respectivement et 3)
être assurés que ce four fut bien cons Le four principal comporte
truit par Bernard Palissy une chambre de cuisson légèrement tra
Son mode de construction et non pézoïdale La sole est de type suspendu
sa conception est tout fait tradition faite de trois arcs épais laissant peu de
nel par rapport aux techniques vide entre eux ce qui devait faciliter le
employées sur le site par les tuiliers Il chargement du four pour lequel est
est pas impossible que un entre eux requise une singulière géométrie
ait construit sous les directives de D.A. 392 La hauteur de ce four
Palissy En Saintonge ses fours étaient est bien sûr inconnue on peut esti
en briques D.A. 383) ici parois mer entre et pieds au-dessus de la
arcs et voûtes sont bâtis en tuiles plates sole de fa on que le sommet atteigne le
cassées pour être grossièrement réduites linteau du porche sur lequel il pouvait
un carré maintenues entre elles par un appuyer fig Les dimensions don
liant argilo-sableux cru qui cuit lorsque nées par Picolpasso décrivant au milieu
le four fonctionne fig Il est très du xvic siècle les fours des faïenciers Illustration non autorisée à la diffusion
Italie sont de cinq piedz larges sur probable enfin que les parois du labora
toire étaient chemisées avec une ma on six de hault et aussy longs et quatre
piedz hault sous les arcades soit plus nerie plus ou moins bien appareillée
de dix pieds de hauteur en tout29 Ce liée au plâtre comme ailleurs sur le site
Le seul indice qui nous en reste est la lar sont des mesures très voisines de celles
geur des tranchées de fondations du de notre four pieds de large sur de
haut pieds de long et sous la sole four on voit mal du reste se dresser
une telle construction plus de mètres soit 10 de haut Son volume utile se
situerait entre 46 et m3 au-dessus du sol sans ce renforcement
des minces parois de tuiles La restitution une couverture est
état de conservation du four est plus délicate aucun élément trouvé en
médiocre mais toutefois suffisant pour fouille ne permet la moindre hypothèse
une restitution satisfaisante puisse Les illustrations de Picolpasso attestent
être proposée fig Il est complexe que les fours de ce type pouvaient aussi
bien posséder une voûte que être tel point que la première réaction sur le
terrain fut de nous demander si nous munis aucune couverture fig 10 et
11 Les fours de Palissy en Saintonge étions pas en présence de plusieurs
10 Un exemple de four de faiencier couvert Picolpasso éd fran aise 1560 pl 15 fig 60) fours successifs imbriqués les uns dans étaient pas couverts et il le regrettait
vivement car parfois ils se levaient des les autres Un démontage soigneux nous Nous ignorons de même la manière supplémentaire Il agit un tunnel prouva que tout avait été construit en vents et des tempestes qui souffloyent de dont il enfournait les pièces cuire Si le débouchant dans la chambre de cuisson telle sorte sur le dessus et le dessous de même temps est donc un ensemble de et dont la voûte qui est aussi le sol de four était pas couvert peut-être par plusieurs structures conjointes il va ses fourneaux (il estoit contraint dessus Sinon une ouverture devait être alandier est interrompue vers le falloir étudier On peut en distinguer de quitter là tout avec perte de son ménagée dans une des parois et bou milieu de plus ce sol est incliné vers trois au centre le four principal au labeur D.A. 390 Il est donc pos chée chaque cuisson Il est possible cette ouverture Il était donc impossible nord un petit four au sud un comparti sible il ait couvert ses fours aux Tui enfin que une ou autre des parois ait de placer le combustible sur une telle ment symétrique la destination plus leries mais nous ignorons comment été munie de petites ouvertures destinées surface lacunaire et oblique Nous som
surveiller la cuisson et que Picolpasso mes donc amenés supposer une
appelle vedettes ou menues grille métallique enjambait cet espace
un rebord le long de chaque paroi de fenêstres
Ainsi décrit ce four ne possède pas alandier favorisait ailleurs son
de particularités notables en tout cas installation
par rapport aux fours italiens est au Si on restitue une telle grille le
rôle du tunnel éclaire immédiatement niveau -du foyer que se situe innova
tion Celui-ci est constitué un alandier est en somme un cendrier mais sa
de 35 pieds de long normalement évasé fonction est triple favoriser le tirage et
vers entrée pieds Mais il est muni la combustion évacuer les cendres en
dans sa partie inférieure un dispositif cours de cuisson éviter les coups de
flamme sur les pièces cuire Le prin
cipe du foyer grille horizontale est bien
connu il agit une part de ménager
Illustration non autorisée à la diffusion au combustible arrivée supplémen
taire air comburant par en dessous et
autre part de faire en sorte que le feu
risque moins de étouffer dans ses pro
pres cendres puisque celles-ci tombent
Illustration non autorisée à la diffusion au fur et mesure au fond du cendrier30
Pour remplir ces fonctions le débouché
dans la chambre de cuisson aménagé
dans notre four apparaît superflu Son
rôle spécifique devait être empêcher
toute présence du combustible sous la
sole et donc de préserver les pièces
cuire du contact de la flamme directe
En effet au fur et mesure que on 11 Un exemple de four non couvert Picol
Section est-ouest sur le four principal hypothèse de restitution passo ibid. pi 21 fig 79 charge un four en combustible celui-ci
37 tendance être repoussé vers le fond prins ériger un fourneau semblable
avec ce système il tombait automatique ceux des verriers D.A. 382 est
ment dans le cendrier dans un tel four il avait réussi pour la
Les Italiens ne connaissaient pas le première fois faire fondre ses émaux
système grille ce qui les gênait fort D.A. 381 Malheureusement il ne
II est encore aveoir appro nous le décrit pas assez précisément
chant vers les six heures de cuisson) les nous savons juste il avait deux
braises de tout le bois qui est ars se gueules ainsi (il avoit veu faire aux-
trouveront sus la bouche du four Lors dits verriers D.A. 382 et il
prend cet engin nommé chasse-braizes. agit bien de deux alandiers il
et avec cestuy engin tout barbouillé de fait brusier bois par les deux gueules
terre tu poulses en dedans les braizes ibid.)
Illustration non autorisée à la diffusion iouxte au mur du fonds les ezscartant Peut-être une recherche plus appro
par tous les costes puis tu remets du fondie permettrait-elle de préciser la
bois au feu 31 On voit bien inconvé date apparition du foyer grille dans
nient du procédé en débraisant et en les fours de verrier parcourir les
rechargeant il ne faut point laisser le grands textes sur la verrerie il pas
bois aller trop plus avant dans astre été possible de remonter sur ce point
que facilement pourroit nuire la au-delà de ouvrage de Italien Anto
fumée 32 nio Neri Arte Vetraria paru en 1612
Bernard Palissy est-il inventeur du Celui-ci comme Anglais Christopher
cendrier et du four grille horizontale Merr et qui traduit et commenté Neri
Il est admis que ce dispositif été en 1662 comme Allemand Johann
adopté au début du xvine siècle en Alle Kunckel un peu après fig 12) ou le
magne pour les fours porcelaine33 Il Fran ais Haudiquer de Blancourt en
existait cependant certainement avant 1697 se contente de reprendre pour les 13 Le four émail Section est-ouest hypothèse de restitution mais dans les fours de verriers Or fours les descriptions de Georg Agri
Palissy nous dit lui-même il se cola parues en 155634 Il est toutefois difficile de mesurer le degré anachro est incertaine mais absence de rubé
nisme de leurs paraphrases Les descrip faction indique il ne agit pas un
tions Agricola ne sont pas détermi four proprement parler Peut-être
nantes bien elles aient été comprises était-il réservé au séchage intensif de
par tous les commentateurs postérieurs certaines pièces avant la cuisson
comme faisant référence une grille et Palissy était évidemment sensible ces
un cendrier35 Les dessins eux-mêmes problèmes de séchage en particulier des
qui ne représentent pas de cendrier peu terres trop maigres pas assez sableuses
vent être simplifiés ou pécher par omis D.A. 367) auxquelles il faut un
grand feu au paravant elles soient sion volontaire36
Nous restons donc dans incerti cuittes au débuoir D.A. 365 On
peut se demander il ne faut pas com tude Palissy pu être inventeur com
plet de ce système et sa manie du secret prendre cette phrase en la ponctuant
fait il été retrouvé par les potiers
un siècle et demi plus tard après
avoir été expérimenté chez les verriers
dans le courant du xvne siècle ou bien
il est contenté adapter un dispositif
vu chez les verriers de Saintonge il
peut-être perfectionné en ajoutant un
débouché dans la chambre de cuisson
qui existe jamais dans les fours de Illustration non autorisée à la diffusion verriers Quoi il en soit son ingé
niosité est pas mince et ce four en
porte témoignage
est donc clairement un four
émailleur qui été retrouvé sur les
Tuileries toutes les comparaisons typo
Illustration non autorisée à la diffusion logiques nous indiquent Ce four com
porte en plus sur le côté un autre petit
four celui-ci destiné la fabrication
même des émaux marqué sur la
Hg fig 13 14 On retrouve la
même structure alandier et cendrier en
plus petit par contre la chambre de
cuisson en arrière existe pas les
creusets contenant les matières fondre
étaient placés directement au-dessus de
la flamme bénéficiant ainsi du feu en
sufficsance que plus de feu meilleur
est comme le dit Picolpasso37
Enfin symétrique du four fabri
quer les émaux un autre compartiment 12 Four de verrier du xviie siècle fours allemands de Johann Kunckel Il faut noter la similitude avec
le four émail de Palissy en le cendrier en la gueule de alandier en la porte enfournement flanque alandier du four principal 14 Le four émail vue axionométrique par des creusets en la banquette réservant entrée du cendrier marqué sur la fig Sa destination tiellement restituée
38 utilisées provenant directement de projections émail qui peuvent subve
usage domestique sont soit des vases nir en cours de cuisson Ce procédé était
en forme de saloir soit des albarelles bien connu des faïenciers italiens
En rapport avec remaillage mention fig 17 et le terme technique de casette
nons encore les montres qui servent passé dans la langue fran aise dès épo
tester la qualité un émail ou véri que de Bernard Palissy45 Celui-ci paraît
fier si la cuisson est suffisante cette pourtant avoir ignoré et le terme et la
fin Palissy utilise de petites albarelles chose mais expérience lui en fit com
Illustration non autorisée à la diffusion en pâte beige ou blanche ces dernières prendre la nécessité il les réinventa
étant de loin les plus fréquentes et per donc pour son propre compte en les
baptisant lanternes de terre D.A. cées un trou au fond peut-être pour
permettre de les récupérer en cours de 387)
cuisson au moyen un crochet
Leurs types et leurs dimensions sont Nous en avons retrouvé des milliers
variables mais tournent autour de de fragments sur le site mais aucune
est intacte ni même complète malgré cm de diamètre pour cm de hau
teur Il est également servi de coupel une patiente recherche de recollage
aussi en connaissons-nous pas les for les un type bien connu au xvic siècle
il dut acheter extérieur44 mes avec précision On peut distinguer 15 chantillonage de matériel technique montres creusets casettes colifichets
ainsi Un grand feu au paravant bre D.A. 431 ou dans des moulins
elles soient cuittes au debuoir Par bras D.A. 385 Il ne parle pas de
son etymologie le terme debuoir38 ren creusets mais Picolpasso en mentionne
voie bien idée un lieu pour sécher de plusieurs sortes poêles de fer
les pots le grand feu serait un grand une cruche ung vase bien clos
feu indirect en occurrence celui de ung vase de biscuit .41 Nous igno
alandier voisin Nous proposons donc rons si Bernard Palissy utilisé des réci
avec prudence de voir un debuoir pients métalliques mais nous avons
dans le compartiment en question retrouvé diverses sortes de creusets en
terre avec des restes de fritte manifes
tement fabriqués dans atelier même Outre le four la fouille de atelier Illustration non autorisée à la diffusion livré une très grande quantité de maté avec les mêmes pâtes que celles de la
grotte ou des casettes Il agit soit de riel de cuisson fig 15 et 16 qui permet
tra après son étude de préciser les tech petits récipients cylindriques plus ou
moins moulurés connus sous le nom niques de production palisséennes On
albarelles de taille variant entre et en trouvera ici une première présenta
tion générale On peut classer ce maté cm de diamètre pour environ 10 cm de
hauteur) soit de sorte de boîtes rectan riel en deux catégories ce qui trait
la fabrication des émaux et ce qui trait gulaires aux parois assez épaisses en
la des pièces moyenne cm)42 Certaines
Bernard Palissy est discret sur la sont percées un grand nombre de
fabrication de ses émaux les quelques petits trous peut-être pour faciliter le
phrases il sur ce sujet ont déjà été dégazage fig 16 autres récipients 17 Picolpasso exemples de casettes cylindriques pi 24 fig 88 91) présentent également des traces de fritte largement commentées et diverses
analyses effectuées39 Ces émaux sont et de gla ure Il ne peut agir de creu autre catégorie de matériel de cependant les casettes circulaires ova
sets au sens propre ils sont en tous plombeux de fa on être fusibles cuisson est donc formée par ce qui ser les rectangulaires triangulaires
des températures relativement bas grès technique céramique qui produit vait la cuisson des pièces ce sont les autres formes plus complexes se lais
ses40 Ils étaient préparés partir de des vases peu résistants aux fortes cuis casettes les colifichets et pernettes Les sent deviner trapézoïdales rondes un
sons43 mais ils sont manifestement liés divers minerais brûlés dans des creu sont des boîtes destinées -a pro bout et plates autre par exemple
sets puis broyés sur une plaque de mar la préparation des émaux Les formes téger les objets cuire des cendres et des Les plus courantes sont ovales et rectan
gulaires Leurs parois et parfois le fond
comportent des ouvertures permettant
la chaleur de bien circuler aux casettes
de ne pas exploser46 et éventuellement
aux anses de certaines pièces de dépas
ser47 fig 15)
Elles sont faites le plus souvent
une pâte assez poreuse réfractaire
allant du jaune au saumoné48 autres
moins nombreuses sont faites une
Illustration non autorisée à la diffusion sorte de grès jaune permettant obtenir
des parois très fines Les casettes fabri
quées avec ce matériau sont circulaires
tournées ou rectangulaires aux angles
arrondis dans les deux cas leurs bords
présentent des lèvres de différents types
Il est possible que cette catégorie de
casettes proviennent ailleurs que de
atelier de Palissy La technique de
fabrication des premières est assez
curieuse Le plus simple aurait été de
16 Ensemble albarelles ayant servi de montres procéder par moulage49 mais elles sont
39 tions et si on tient compte de la pré
sence un four émailleur sur le site
que nous ayons affaire des pièces pro
duites sur place et destinées la grotte
rustique que Bernard Palissy avait
entrepris de construire dans le jardin des
Tuileries
Illustration non autorisée à la diffusion intérieur de ancien four de tui
lier réutilisé comme lieu de stockage par
Bernard Palissy on retrouvé un dépôt
de grands moules visiblement rangés
avec un certain soin fig 18) peut-être Illustration non autorisée à la diffusion dans la perspective une réutilisation
postérieure Les pièces les plus caracté
ristiques de ce dépôt sont sans conteste
de grands éléments de moules hauteur 20 Grand moule en plâtre de la grotte tête de 54 cm figurant des personnages terme rustique une taille légèrement supérieure la
normale Nous avons là des femmes
drapées antique fig 19) la cheve plâtre représentant un personnage et des
lure relevée parfois rehaussée un dia éléments un terme en coquillages52
dème ou couverte un voile ou bien Même si on ne tient pas compte
des hommes remarquables par une du Devis une grotte pour la royne
barbe abondante et une chevelure hir Mère du Roy découvert par Benja
sute qui leur confèrent un caractère sau- min Fillon et dont authenticité est plus 18 Le dépôt de grands moules palisséens
en fait constituées de plaques pliées et La grotte rustique des Tuileries
assemblées les joints étant plus ou
moins beurrés pour assurer étanchéité Parmi abondant matériel
Il ailleurs pas de manière unique retrouvé on remarque un grand nombre
de faire le nombre et agencement des de pièces figurant de petits animaux
plaques étant variables Même les caset- espèces variées tels que poissons gre
tes ovales dès elles atteignent une nouilles tortues écrevisses serpents...
certaine taille sont faites de plaques le plus souvent posés sur un fond imi
juxtaposées épousant approximative- tant le rocher tapissé de nombreux
ment la courbure de la plaque qui forme coquillages de toutes tailles et de toutes
le fond sortes51 On trouve également une quan
Les dimensions des casettes sont tité appréciable de fruits légumes plan
difficiles estimer les hauteurs étant les tes et graminées poires pommes rai Illustration non autorisée à la diffusion mieux cernées elles oscillent suivant la sins concombres fougères épis de
forme entre et 19 cm autre dimen blés. Ces éléments se présentent des
sion estimable largeur ou longueur étapes diverses de la fabrication depuis
varie entre et 175 cm seules les caset le moule en plâtre ou en terre cuite
tes ovoïdes paraissant assez grandes la pièce émaillée en passant par
entre 20 et 40 cm dans leur grand axe les stades intermédiaires de la produc
il en soit ces dimensions restent tion pièces en terre cuite brutes etc.
relativement modestes De telles casettes On trouve aussi une proportion signifi
pouvaient donc convenir pour de la cative de ratés de cuisson Ce matériel
vaisselle de faible dimension mais qui présentait un taux de fragmentation
moins bien pour la grotte même si sa important la fouille était le plus sou
conception par éléments devait faciliter vent mêlé des fragments de casettes Il
la cuisson et nous ignorons comment semble bien la lumière de ces indica
Palissy procédait pour protéger des piè
ces avoisinant parfois le mètre de
longueur
21 Moule en terre cuite des armes de Fran oise de Brosse 127 mm) Dans les casettes les pièces étaient
posées sur des supports dont la forme
visait limiter le contact entre conte vage indéniable fig 20 Des éléments que douteuse53 Bernard Palissy nous
nant et contenu Le support pratique semi-circulaires de proportions équiva fait part plusieurs reprises de ses con
ment universel adopté est le colifichet lentes traités sur le mode de décor rusti ceptions en matière de programme ico
Illustration non autorisée à la diffusion ou patte oie 50 formé par trois que rochers incrustés de coquillages nographique pour ornementation des
branches en étoile de section triangu graviers surfaces moussues...) sont grottes et des fontaines Dans la Recepte
laire La pièce cuire repose seulement très certainement associés ces derniè véritable... il évoque une succession de
sur les arêtes de surcroît souvent plus res figures il agirait en effet de ter cabinets verds dans Architecture et
élevées aux extrémités de chacune des mes masculins soutenus par de tels ordonnance de la grotte rustique de
branches Les plus petites faisant moins piédestaux Monseigneur le Duc de Montmorency il
un centimètre de hauteur pour de Les divers fragments provenant de donne la description de la grotte
diamètre les plus grandes atteignant la grotte exhumés au siècle dernier sont laquelle il travaillé pour couen On
et 16 cm il peut en avoir au moins tout fait comparables ceux qui vien retrouve sensiblement les mêmes élé
deux par casettes si la taille de objet nent être découverts notamment en ments dans chacun des scénarios et les 19 Grand moule en plâtre de la grotte femme
cuire le nécessite fig 15 drapée ce qui concerne une série de moules en différences ne sont perceptibles que
40 été établi pour la deuxième épouse du niques conditionnant leur assemblage
Grand cuyer lors un des voyages de dans la paroi croisillons en terre cuite
Palissy peut-être en vue un projet servant de support au décor)
pour le château Oiron57 Ajoutons Le premier registre qui correspon
un dernier détail les nécrologies de drait une fosse remply de diverses
Claude Gouffier le décrivent comme un especez de poissons 59 se compose
grand amateur de portraits histori éléments fond jaune et blanc par
ques58 Serait-il le commanditaire de fois un vert fondu la fa on une
Palissy pour les médaillons et le grand algue traité de manière irrégulière sur
plat qui les accompagne décrits plus lequel évoluent des poissons bleus ou
bruns des grenouilles des tortues des loin infra 53
écrevisses Les croisillons du revers de
ces pièces sont de faible importance et Hypothèse de restitution de la parfois inexistants grotte des Tuileries fig 24 Sur certaines pièces ce premier Illustration non autorisée à la diffusion décor se raccorde après un léger ressaut
Les critères que nous avons retenus en saillant un fond gris imitant le
pour distinguer les éléments en notre rocher tapissé de coquillages de coquil
les Saint-Jacques de galets bleu ciel et possession sont de quatre ordres la
couleur du fond du décor le traitement algues vertes Un gros poisson gris se
trouve cheval entre les deux décors du fond par exemple rochers graviers)
la composition du décor et son icono comme il sautait hors de eau La tête
graphie enfin les caractéristiques tech manque mais sans doute crachait-il de
22 Moule en terre cuite des attributs de la charge de Grand cuyer 295 295 mm
dans la disposition de ceux-ci Nous
allons pas développer ici ces descrip
tions mais tenter de nous attacher plus
strictement étude et la compréhen
sion des fragments de décor dont nous
disposons réellement sans toutefois
nous priver des éléments que peuvent
nous apporter les textes
Il convient également de tenir
compte avec une certaine réserve du
dessin une grotte inventée par
Madame La Grant 54 dont attribu
tion reste hypothétique Deux pièces
palisséennes héraldiques tout récem
ment identifées55 paraissent devoir faire
rebondir la question La première
fig 21 est un moule en terre-cuite dia
mètre 127 mm aux armes de Fran oise
de Brosse deuxième femme de Claude
Illustration non autorisée à la diffusion Gouffier Grand cuyer de France
elle épousa en 1547 Dame hon
neur de la reine elle était en charge de
argenterie de la Maison de celle-ci Elle
mourut en couches au château Oiron
le 26 novembre 1558 En tant épouse
du Grand cuyer elle portait le nom de
Madame La Grant La seconde pièce
fig 22 est un moule en terre-cuite 295
295 mm avec epee posée en bande
dans un fourreau et entourée un cein
turon Il agit des attributs de la charge
de Grand cuyer occupée époque de
Palissy par Claude Gouffier
23 Tirage émaillé des armes de Catherine de Ces deux pièces héraldiques sont les Mediéis 317 mm écartelé en et de seules avec les armes de Catherine de en et contre-écartelé de La Tour et Mediéis fig 23) qui aient été trouvées Auvergne avec en abyme écusson de Bou sur le site Le rapprochement avec le logne La structure caisson de cet élément dessin de Berlin la grotte de inven ainsi que aspect marbre du fond permettent tion de Madame La Grant oblige de supposer il intégrait au décor de la 24 Hypothèse de restitution de la grotte En grisé les parties dont nous possédons des éléments en
grotte positif restitution et dessin Yves Roumégoux) poser la question de la date de ce dessin
41