5 pages
Français

L'eau de mille-fleurs qui fit danser le chat du roi - article ; n°323 ; vol.87, pg 343-346

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Revue d'histoire de la pharmacie - Année 1999 - Volume 87 - Numéro 323 - Pages 343-346
« Eau de mille-fleurs » which made King's cat dance.
King Louis XV had a cat and some of his courtiers forced it to dance using « eau de mille-fleurs » (thousand flowers water). This name was given both to cow urine and to the distilled water obtained from cow dung. In this case, the medicine used was George Bate's « eau de mille-fleurs », which contained alcohol.
L'eau de mille-fleurs qui fit danser le chat du roi.
Le roi Louis XV possédait un chat et certains de ses courtisans le firent danser en utilisant l'« eau de mille-fleurs ». Ce nom désignait à la fois l'urine de vache et le produit de distillation de la bouse de vache. Dans le cas présent, le médicament utilisé était l'« eau de mille-fleurs » de George Bate, qui contenait de l'alcool.
4 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1999
Nombre de lectures 74
Langue Français
Olivier Lafont
L'eau de mille-fleurs qui fit danser le chat du roi
In: Revue d'histoire de la pharmacie, 87e année, N. 323, 1999. pp. 343-346.
Abstract
« Eau de mille-fleurs » which made King's cat dance.
King Louis XV had a cat and some of his courtiers forced it to dance using « eau de mille-fleurs » (thousand flowers water). This
name was given both to cow urine and to the distilled water obtained from cow dung. In this case, the medicine used was George
Bate's « eau de mille-fleurs », which contained alcohol.
Résumé
L'eau de mille-fleurs qui fit danser le chat du roi.
Le roi Louis XV possédait un chat et certains de ses courtisans le firent danser en utilisant l'« eau de mille-fleurs ». Ce nom
désignait à la fois l'urine de vache et le produit de distillation de la bouse de vache. Dans le cas présent, le médicament utilisé
était l'« eau de mille-fleurs » de George Bate, qui contenait de l'alcool.
Citer ce document / Cite this document :
Lafont Olivier. L'eau de mille-fleurs qui fit danser le chat du roi. In: Revue d'histoire de la pharmacie, 87e année, N. 323, 1999.
pp. 343-346.
doi : 10.3406/pharm.1999.4973
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/pharm_0035-2349_1999_num_87_323_4973