La doctrine insensée du salut personnel par rapport à la théologie de l
19 pages
Français

La doctrine insensée du salut personnel par rapport à la théologie de l'Alliance

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

LA DOCTRINE INSENSÉE DU SALUT PERSONNEL PAR RAPPORT À LA THÉOLOGIE DE L’ALLIANCE par Clifton A. Emahiser Vous êtes libres de copier ce texte, mais pas de l’éditer. PREMIÈRE PARTIE Il est tout simplement incroyable de voir comment le pseudo-Christianisme des églises essaie de nous faire croire que Jean 3:16 constitue « le passage en or de la Bible ». Bien que Jean 3:16 soit bien dans les Écritures, ce passage est le mieux traduit par William Finck dans son Christogenea New Testament : « Car Yahweh a tant aimé la Société, qu’Il a donné son Fils préféré, afin que quiconque croit en Lui ne soit pas perdu, mais qu’il ait la vie éternelle ». « Croire » en le sang du Christ qui nous ramène, nous Israélites, sous l’Alliance Abrahamique, est la clé ! Afin de comprendre correctement le contexte de ce verset, il est impératif que nous demandions : quoi, quand, où, pourquoi, comment et à qui il s’adresse. Étant donné que le contexte tout entier de la Bible repose sur la Théologie de l’Alliance, le « à qui » ne peut être qu’Abraham, Isaac, Jacob et ses douze fils et leurs descendants ! En d’autres termes, qui a aimé Yahweh ? Quelle Société ? Ce n’est pas pour n’importe qui ou pour tout le monde ! Quand Yahweh prit une côte d’Adam, créa Ève et la présenta à Adam, celui-ci s’exclama : « Celle-ci est os de mes os et chair de ma chair . . . » (Gen. 2:23). Tout comme Ève était de la même race qu’Adam, nous, les Anglo-Saxons et peuples de la même famille, sommes de la même race que le Christ !

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 19 février 2014
Nombre de lectures 28
Langue Français
LA DOCTRINE INSENSÉE DUSALUT PERSONNEL PAR RAPPORT À LATHÉOLOGIE DE L’ALLIANCE
parClifton A. Emahiser
Vous êtes libres de copier ce texte, mais pas de l’éditer.
PREMIÈRE PARTIE
Il est tout simplement incroyable de voir comment le pseudo-Christianisme des églises essaie de nous faire croire que Jean 3:16 constitue «le passage en or de la Bible ». Bien que Jean 3:16 soit bien dans les Écritures, ce passage est le mieux traduit par William Finck dans sonChristogenea New Testament:
« CarYahweh a tant aimé la Société, qu’Il a donné son Fils préféré, afin que quiconque croit en Lui ne soit pas perdu, mais qu’il ait la vie éternelle ».
« Croire »en le sang du Christ qui nous ramène, nous Israélites, sous l’Alliance Abrahamique, est la clé ! Afin de comprendre correctement le contexte de ce verset, il est impératif que nous demandions : quoi, quand, où, pourquoi, comment et à qui il s’adresse. Étant donné que le contexte tout entier de la Bible repose sur la Théologie de l’Alliance, le «à qui» ne peut être qu’Abraham, Isaac, Jacob et ses douze fils et leurs descendants! En d’autres termes, qui a aimé Yahweh? Quelle Société ?Ce n’est pas pour n’importe qui ou pour tout le monde!
Quand Yahweh prit une côte d’Adam, créa Ève et la présenta à Adam, celui-ci s’exclama : « Celle-ci est os de mes os et chair de ma chair .. . »(Gen. 2:23). Tout comme Ève était de la même race qu’Adam, nous, les Anglo-Saxons et peuples de la même famille, sommes de la même race que le Christ! En Éphésiens 5:29–30, nous lisons :
LA DOCTRINE INSENSÉE DUSALUTPERSONNEL
Clifton A. Emahiser
« Carpersonne n’a jamais haï sa propre chair, mais il la nourrit et la chérit, comme aussi le Christ l’assemblée : car nous sommes membres de son corps, – de sa chair et de ses os [c-à-d de la même race] ».
Pour interpréter ce passage correctement, il faut comprendre qu’il se réfère à la race Adamique, et parmi cette race, plus spécifiquement à Abraham, Isaac, Jacob, ses douze fils et leurs descendants. Comment les églises osent-elles faussement proclamer que l’Évangile s’adresse aussi aux non-Blancs? David Livingstone et Henry Morton Stanley n’eurent jamais la moindre autorité biblique pour apporter l’Évangile de la Nouvelle Alliance aux noirs d’Afrique! David Livingstone, le soi-disant missionnaire médical écossais, écrivit imprudemment :
« Toutce que je puis ajouter dans ma solitude, c’est que puissent les riches bénédictions des Cieux tomber sur tout homme, Américain, An-glais ou Turc, qui aidera à guérir les plaies ouvertes du monde» (A History of England, par Goldwin Smith, page 658).
Nous ne pouvons que nous désoler pour l’erreur capitale de Livingstone, qui était incapable de faire la distinction entre des Blancs Américains ou Anglais et des Turcs de races mélangées (« Kirghizes, Sartes, Kalmouks, Ouzbeks, Tadjiks et autres races moins importantes en nombre»,World Scope EncyclopediaTurkes-, sous « tan »).Nous voyons ici David Livingstone accordant «. . .les riches bénédictions des Cieux .. .» à un peuple racialement très corrompu! C’est pourquoi j’insiste toujours sur le fait que le niveau le plus élevé de l’Identité Israélite-Chrétienne (I.I.C.) est la Théologie de l’Alliance! Le problème est que quand nous prenons connaissance de l’I.I.C. (et je m’inclus dans ce «nous »),nous emmenons un ba-gage superflu de ces dénominations variées que nous avons quittées. J’ai appris par expérience que je devais réexaminer toutes les choses que je croyais avoir ap-prises (ou que je croyais connaître) et que je devais tout recommencer depuis le début !
Maintenant, pour comprendre pourquoi Yahweh choisit Abraham, Isaac, Jacob, ses douze fils et leurs descendants parmi tous les autres, nous consulteronsThe Christogenea New Testamentde William Finck, en Hébreux 11:1–10 :
2
1 Or la foi c’est attendre une assurance, l’évidence des faits qu’on ne voit pas. 2 Car c’est par cela que les anciens furent accrédités. 3 Par la foi, nous comprenons que les âges ont été meublés par la parole de Yahweh, de sorte que ce qui se voit n’a pas été fait de choses visibles. 4 Par la foi, Abel offrit à Yahweh un meilleur sacrifice que Caïn, et par ce sacrifice il a été accrédité comme juste, rendant témoignage de Yahweh par ses dons, et ayant été tué à cause de cela, il parle encore. 5 Par la foi, Énoch fut enlevé pour qu’il ne vît pas la mort; et il ne fut pas trouvé, parce que Yahweh l’avait enlevé; car, avant son enlèvement, il fut accrédité pour avoir plu à Yahweh.
PAR RAPPORT À LATHÉOLOGIE DE L’ALLIANCE
6 Or, sans la foi il est impossible de lui plaire; car il faut que celui qui s’ap-proche de Yahweh croie que Yahweh est, et pour ceux qui le cherchent, il de entle rémunérateur. 7 Par la foi, Noé, étant divinement averti des choses qui ne se voyaient pas encore, craignit et bâtit une arche pour la conservation de sa maison; et par cette arche il condamna la société et devint héritier de la justice qui est selon la i. 8 Par la foi, Abraham, étant appelé, obéit pour s’en aller au lieu qu’il devait recevoir pour héritage; et il s’en alla, ne sachant où il allait. 9 Par la foi, il demeura dans la terre de la promesse comme dans une terre étrangère, demeurant sous des tentes avec Isaac et Jacob, les cohéritiers de la même promesse; 10 car il attendait la cité qui a les fondements, de laquelle Yahweh est l’archi-tecte et le créateur.
D’après ce passage en Hébreux, il est clair qu’Abraham était le dernier Homme Adamique qui croyait Yahweh. Comme Noé, Abraham fut mis à part pour rece-voir l’héritage de Yahweh sous la forme d’une Alliance. S’il y avait eu un autre Homme Adamique vivant qui croyait Yahweh à l’époque où Abraham crut et étant un dirigeant juste, Yahweh aurait du l’inclure cette autre personne avec Abra-ham. Il n’y en avait aucun, et donc Il ne le fit pas! En d’autres termes, Abraham, en cette époque, était la dernière chance pour Yahweh de sélectionner un peuple choisi (peut-être pour toujours). Nous ne pouvons que conclure que tous les autres Hommes Adamiques (venant de Cham, de Japheth ou de la portion restante de Sem) furent exclus de l’Alliance Abrahamique. Une autre façon de le dire est celle-ci : les dix premiers chapitres de la Genèse sont concernés par la création de la Race Blanche et le reste des Écrituresne s’applique qu’à un homme et à sa famille !Cette famille était (et est)patriarcalepar nature, pasmatriarcale. Les femmes doivent être soumises à l’autorité de leur mari dans notre société blanche israélite, mais les femmes possèdent une autorité déléguée et exercent une grande influence, à condition qu’elles soient restées pures de la contamination dûe à des relations sexuelles avec des étrangers d’une autre race! Le résultat de l’Alliance de Yahweh avec Abraham fut que ceux sous l’Alliance devinrent « libres » tandis que ceux qui n’étaient pas sous l’Alliance devinrent «tributaires »,ou serviteurs des « libres ».Il n’existe aucune possibilité biblique que qui que ce soit, de sa propre initiative, puisse recevoir Yahshua Christ en tant que sauveur personnel. La Bible proclame exactement le contraire!
LH O M M EU NL A Q U E L L ES E L O NS T U P ID EO T IO NA NP E U TC H O IS IR YA H W E H!
Il est clairement déclaré, en Jean 15:13–17 :
3
LA DOCTRINE INSENSÉE DUSALUTPERSONNEL
Clifton A. Emahiser
« Personne n’a un plus grand amour que celui-ci, qu’il laisse sa vie pour ses amis. Vous êtes mes amis, si vous faites tout ce que moi je vous commande. Je ne vous appelle plus esclaves, car l’esclave ne sait pas ce que son maître fait; mais je vous ai appelés amis, parce que je vous ai fait connaître tout ce que j’ai ouï de mon Père.Ce n’est pas vous qui m’avez choisi; mais c’est moi qui vous ai choisis et qui vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure; afin que tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne. Je vous commande ces choses, c’est que vous vous aimiez les uns les autres ».
Ceci devrait nous convaincre que si ne nous sommes pas «choisis »par Yahweh, nous n’avons aucun espoir de jamais venir à Lui. Ici, le Christ choisit personnelle-ment Ses disciples. Devrions-nous supposer que nous sommes d’une classe supé-rieure à Ses disciples? De plus, si l’on n’est pas « tiré » par Yahweh, il n’y a aucun espoir que l’on puisse être « tiré » vers Lui, Jean 6:44–45, 65 :
«Nul ne peut venir à moi, à moins que le Père qui m’a envoyé ne le tire; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. Il est écrit dans les prophètes : “Et ils seront tous enseignés de Yahweh”. Quiconque a en-tendu le Père et a appris de lui, vient à moi [.. .]Et il dit : C’est pour cela que je vous ai dit quenul ne peut venir à moi, à moinsqu’il ne soit donné du Père».
Un autre passage qui affirme cela haut et fort est I Jean 4:9–10. Nous verrons que Yahweh dans la chair vint à nous et pas nous à Lui!
« En ceci a été manifesté l’amour de Yahweh pour nous, c’est que Yah-weh a envoyé son Fils préféré dans le monde, afin que nous vivions par lui; en ceci est l’amournon en ce que nous, nous ayons aimé Yahweh, mais en ce quelui nous aimaet qu’il envoya son Fils pour être la propitiation pour nos péchés ».
Et de nouveau, Tite 3:4–6 nous explique la « bonté » de Yahweh envers l’homme, pas la « bonté » ou l’affection de l’homme envers Yahweh :
« Mais,quand la bonté de notre Dieu sauveur [c-à-d Yahweh dans la chair] et son amourenvers les hommes sont apparus, il nous sauva, non sur le principe d’œuvres accomplies en justice, que nous, nous eussions faites, mais selon sa propre miséricorde, par le lavage de la régénération et le renouvèlement de l’Esprit Saint, qu’il a répandu richement sur nous par Yahshua Christ, notre sauveur, .. . ».
Commentant Jean 6:44, Adam Clarke déclare, dans le volume 5, page 337 :
4
PAR RAPPORT À LATHÉOLOGIE DE L’ALLIANCE
« . . .Excepté si le Père[. . .]le tire– Mais comment un homme est-il tiré? Saint-Augustin répond à partir du poète,Trahit sua quemque voluptas: Un homme est attiré par ce qu’il aime. Dieu attire donc l’homme : Il lui montre ses désirs – Il lui montre le Sauveur qu’Il lui a procuré.À moins que Dieu attire ainsi, aucun homme ne vien-dra jamais au Christ : parce qu’aucun d’entre eux ne le pourrait sans cette attirance, [ni] ne ressentirait jamais le besoin d’un Sau-veur. [Toute influence extérieure, toute perception ou disposition inté-rieure qui amène l’homme vers Dieu et tous les pouvoirs par lesquels il le recherche sont des dons divins, et le salut du pécheur est dès lors purement une question de grâce de la part de Dieu envers lui .. .]» (l’emphase est de moi).
Quand allons-nous enfin apprendre que nous, les descendants d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, nous ne pouvons absolument rien faire pour aller vers Yahweh! Je l’ai déjà dit précédemment et je le répète une fois de plus : «Le niveau le plus élevé de l’Identité Israélite, c’est la Théologie de l’Alliance ». J’ai passé la plupart de mes 85 années dans le système des églises et je peux attester que les églises que j’ai re-jointes, ainsi que les nombreux sermons que j’ai entendus, ne m’ont appris que très peu sur les Alliances Bibliques, et lorsqu’elles le faisaient, elles les pervertissaient et les tordaient comme des bretzels. Dans le Livre de la Genèse, nous voyons une histoire très résumée de la Création, le Déluge de Noé, la tour de Babel. À partir de la Genèse chapitre 12, nous voyons l’appel d’Abraham. Avec l’appel d’Abraham, et pour tout le reste des Écritures, le contexte tout entier est celui d’un homme – Abraham – et de sa famille,et de personne d’autre!Il y eut huit autres Alliances avec l’Homme Adamique, et tous les descendants d’Adam seront dans la résurrec-tion. Cependant, tous ceux nés de Sarah seront « libres » tandis que ceuxNON NÉS de Sarah resteront « serviteurs ». À part ceux-là, je crois que la lignée des prêtres, Adam, Abel, Seth, Énos, Caïnan, Maléléel, Jared, Énoch, Mathusala, Lamech, Noé, Sem, Arphaxad, Caïnan, Sala, Éber, Phalek, Ragaü, Seruch, Nachor et Thara, en tant que prêtres premiers-nés de l’ordre de Melchisédec, lignée de laquelle Christ devint le plus grand, tiendra une place spéciale parmi les patriarches, équivalente à la place tenue par ceux sous l’Alliance Abrahamique (la Bible ne nous révèle pas l’origine des races non-Blanches et celles-ci ne font partie d’aucune des neuf alliances de Yahweh avec l’Homme Adamique!). C’est un sacrilège de croire autre chose !
Dans maWatchman’s Teaching Lettern°35 de février 2001, j’écrivais :
« Sile patriarche le plus âgé encore en vie était le roi-prêtre de la fa-mille, Abraham payait probablement sa dîme à Nachor, son frère, plutôt qu’à Sem. On trouve aussi dans les textes massorètes que Héber était l’arrière-arrière-arrière-arrière grand-père d’Abraham. Genèse 11:26– 27 nous dit qu’Abraham avait deux frères, Nakhor et Haran. Étant donné que Nachor (le grand-père d’Abraham) était mort et que Thara
5
LA DOCTRINE INSENSÉE DUSALUTPERSONNEL
Clifton A. Emahiser
devint païen, l’office de roi-prêtre fut probablement laissé à Nakhor, Haran étant mort avant qu’Abraham et Térakh quittent Ur en Chaldée (Gen. 11:28). Dès lors, je crois qu’il est possible que Nakhor peut avoir été le prêtre de l’ordre de Melchisédec d’Abraham. « Du fait que beaucoup utilisent la chronologie d’Ussher, ils croient que Sem était contemporain d’Abraham et que Sem était celui à qui Abra-ham payait sa dîme. Je croyais moi-même cela jusqu’à ce que je prenne le temps de vérifier une fois de plus les textes massorètes par rapport à la Septuagint. Après avoir établi un tableau des deux chronologies, je constatai que, selon la Septuagint, Sem était mort quelques 650 ans avant la naissance d’Abraham. Il existe une divergence totale de 1.486 années entre la chronologie des textes massorètes et celle de la Sep-tuagint ».
AvecDestiny MagazineHoward B. Rand publia un périodique intituléd’avril 1947, « LaMarche de l’Histoire», et sous le titre «La Vérité est Éternelle», il était écrit ce qui suit :
6
« Tout mouvement qui en vaut la peine est troublé par ceux qui, à cause des “pains et poissons”, prétendent suivre et promouvoir ses principes de croyance. La propagation de la vérité concernant l’identité moderne, la responsabilité et la destinée d’Israël ne fait pas exception. Ce sont les perversions particulières de la vérité que nous proclamons, perversions dues à certains individus mentalement infortunés ainsi qu’à des charla-tans et des imposteurs, que nos opposants adorent citer en opposition à la vérité elle-même. Bien sûr, les opposants qui agissent ainsi sont malhonnêtes car ils sont pleinement conscients des sources desquelles ils tirent cette désinformation; néanmoins, ils les utilisent car de telles fausses affirmations servent leurs buts dans cette campagne de défor-mation. « Après tout, l’Église elle-même a été affligée de charlatans qui ont uti-lisél’Évangile du Salut Personneldans des buts de gains personnels, mais personne aujourd’hui ne penserait condamner la vérité proclamée par l’Église du fait de telles mauvaises utilisations du message. Pour-quoi, alors,l’Évangile du Royaume, que nous proclamons, devrait-il être condamné sous prétexte que certains individus ont, non seulement utilisé faussement cet Évangile dans des buts de gains personnels, mais y ont aussi ajouté leurs propres doctrines ou des doctrines d’origine douteuse ?Parce qu’un homme, par son égotisme, se déclare être un prophète, ou même un Messie, cela ne peut en aucun cas militer contre la vérité, même si l’on doit immédiatement remettre en cause le statut et l’intégrité de cette personne. (l’emphase est de moi) « Lavérité est éternelle, et quelquefois même des imbéciles peuvent dire des choses vraies, mais les hommes ne doivent pas pour autant acclamer de tels fous ou condamner la vérité sous prétexte qu’un idiot
PAR RAPPORT À LATHÉOLOGIE DE L’ALLIANCE
a donné par hasard une voix à cette vérité. La vérité est complètement indépendante de l’individu par lequel elle peut être proclamée. Si les affirmations d’hommes supposément sages ne peuvent passer le test d’être séparées de ces hommes eux-mêmes, alors leurs affirmations se-ront attentivement examinées. « Ne commettons pas l’erreur de rejeter la vérité sous le prétexte qu’elle est mal utilisée par certaines personnes dont les activités devraient être suffisantes pour les discréditer ».
Je possède dans ma bibliothèque personnelle presque tout ce que Rand a jamais publié. Je note Rand à 50% en général, mais il a 100% raison dans cet extrait tiré de cette publication! Je ne peux que m’émerveiller, car en 1947 je n’avais que 20 ans et je ne savais absolument rien de l’Identité Israélite Chrétienne! Soixante-cinq ans plus tard, je me retrouve à critiquer son entreprise – dans ce cas-ci, une approbation. Je dois préciser qu’il y a 65 ans, Howard B. Rand avait exactement la même position que la mienne dans cet article en ce qui concerne la Théologie de l’Alliance contre le salut personnel!
Rand écrivit aussi un pamphlet de 15 pages intitulé «The Glory of the Emerging Kingdom». En pages 1 et 2, il déclarait, en partie :
« Ilexiste un comportement pernicieux qui se manifeste ouvertement aujourd’hui et qui consiste à éliminer toute attente concernant la res-tauration du Royaume de Dieu et son rétablissement sur la Terre. Ceux qui s’opposent au fait de la venue prochaine du règne terrestre de Jésus-Christ détournent, déforment et utilisent de travers les déclara-tions scripturales concernant Son Royaume, son universalité et sa per-pétuité. Il semble y avoir une tendance concertée en ce sens, avec des laïcs, des ministres et des évangélistes coopérant dans l’infâme désaveu de la proclamation de l’Évangile du Royaume annonçant l’émergence ultime de la restauration du Royaume de Dieu dans la justice sur la Terre. « Deplus, il existe une tentative de complètement remettre en cause toute possibilité du retour de Jésus-Christ pour régner sur un tel Roy-aume. Tandis qu’il est admis que la Seconde Venue de notre Seigneur doit être une réalité, il est dénié que, lors de Son retour, Il occupera, en tant que descendant de Son père David, le Trône de David, régnant sur un Royaume terrestre en accord avec l’annonce faite à Sa mère Marie : « “.. .le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père; et il règnera sur la maison de Jacob à toujours, et il n’y aura pas de fin à son royaume” (Luc 1:32–33). « À la lumière de cette annonce faite à Marie, garantie par son informa-teur divinement envoyé, l’Ange Gabriel, il est absurde de soutenir que, après le retour triomphant du Seigneur, il n’y aura pas de royaume sur la Terre sur lequel Il pourra régner. L’entreprise satanique, à travers
7
LA DOCTRINE INSENSÉE DUSALUTPERSONNEL
Clifton A. Emahiser
les âges, a toujours été d’annihiler le peuple du Royaume, de telle ma-nière que le règne promis de Jésus-Christ en tant que Roi sur la Maison de Jacob ne puisse jamais arriver. L’échec de cet objectif a donné un “plan B” satanique qui consiste à diffuser le mensonge selon lequel il n’y aura pas de Royaume réel sur la Terre, et de cette façon contre-dire la proclamation de l’Évangile du Royaume qui inclut la nécessité, pour le peuple du Royaume, de reconnaître son identité et ainsi rem-plir les conditions nécessaires pour pouvoir recevoir leur prochain Roi. Le Psalmiste déclarait : « “Tonpeuple sera un peuple de franche volonté, au jour de ta puis-sance, en sainte magnificence” (Ps. 110:3). « Afinque le peuple du Royaume puisse faire preuve de franche vo-lonté au jour de la puissance manifestée du Seigneur, il doit y avoir une acceptation de l’identité entre le peuple qui constituait originel-lement la Maison de Jacob et leurs représentants modernes dans le monde aujourd’hui. Sans cette connaissance, personne n’est en posi-tion de seulement aborder la moindre discussion sur le sujet du règne de Jésus et sur Son Royaume ».
Bien que Rand était très bon dans l’introduction de son pamphlet, je dois désagréer avec lui lorsqu’il écrit : «. . .son universalité et sa perpétuité .. .». Bien que le Royaume sera perpétuel, il ne sera en aucun cas universel, quel que soit le sens que l’on donne à ce mot! Maintenant, si Rand voulait dire universel uniquement avec les douze tribus d’Israël, il sera vraiment universel car il est écrit que tout Israël sera sauvé. Mais Rand n’a pas été très clair sur ce sujet.
Immédiatement sous le titre, en page 1 du pamphlet de Rand, celui-ci fait une citation de Psaumes 102:15–16, mais il rejette laKing James Version(Version du Roi Jacques); après avoir vérifié ces deux versets, je peux comprendre pourquoi il fait ainsi. Rand utilise en lieu et placeThe New English Bible,qui se lit ainsi :
« Alors les nations révèreront ton nom, ô Seigneur, et tous les rois de la terre, ta gloire, quand l’Éternel bâtira Sion, il paraîtra dans sa gloire ».
Je vais développer ce passage pour une meilleure compréhension :
« Alors les nations [d’Israël] révèreront [T]on nom, ô [Yahweh], et tous les rois [d’Israël] de la terre, [T]a [G]loire, quand [Yahweh] bâtira [la nouvelle] Sion, [I]l paraîtra dans [S]a [G]loire ».
De la même manière qu’Abraham avait la foi et croyait, nous en ferons autant, Hébreux 11:6 :
8
« Or, sans la foi, il est impossible de lui plaire ; car il faut que celui qui s’approche de Dieu croie que Dieu est, et qu’il est le rémunérateur de ceux qui les recherchent ».
PAR RAPPORT À LATHÉOLOGIE DE L’ALLIANCE
Plutôt que d’être «né à nouveau» (Jean 3:3), nous devons être «né d’en haut». C’était uniquement Nicodème qui ne comprenait pas, comme le verset 10 nous le prouve clairement. Le pseudo-Christianisme des églises a pris la même position erronée que celle de Nicodème! Nous, en tant qu’Israélites, nous devons plutôt répondre aux paroles d’Osée 2:7 :
« . . .J’irai et je m’en retournerai à mon premier mari; car alors j’étais mieux que maintenant ».
Ce «mari »n’était personne d’autre que Yahweh, qui vint sous la personne de Yahshua dans la chair! Être « né d’en haut » ne signifie rien d’autre qu’être né de la Race Adamique Céleste! La première partie d’Osée 2:7 se lit :
« Et elle [Israël] courra après ses amants, et ne les atteindra pas ; et elle les cherchera, et ne les trouvera pas ».
Il est donc de la responsabilité de tous les Israélites d’identifier qui (et quoi) étaient (et sont) les autres amants d’Israël, et de faire complètement marche arrière! Énoncer qui étaient et sont tous « ses amants » demanderait une étude à part et va bien au-delà du sujet de cet article.
✧ ✧ ✧
9
DEUXIÈME PARTIE
La doctrine du « salut personnel », telle qu’elle est promue par les églises, est fon-dée sur la fausse prémisse selon laquelle le Christ vint Se sacrifier sur la croix pour donner au monde entier, à toutes les races, une occasion de décider si oui ou non il voulait L’accepter et bénéficier ainsi de Son Alliance. Une telle supposition fait immédiatement de Yahweh un dieu de seconde classe! Pauvre vieux Dieu, Il ne peut vraiment rien faire correctement!
Comme je l’ai démontré dans la première partie, il suffit de se donner la peine de lire Jean 15:13–17, Jean 6:44, 45, 65 et I Jean 4:9, 10 pour découvrir que c’est Yahweh dans la chair – Yahshua – qui fait « le choix », « l’extraction » et « l’amour », et Il choisit uniquement Abraham, Isaac et Jacob ainsi que les douze enfants de ce dernier et leurs descendants. Il est dès lors impossible d’avoir à la fois « le salut personnel » et « la Théologie de l’Alliance » dans la même Bible !
Maintenant, je ne condamne aucun Blanc Israélite ayant fait une décision pour le Christ, mais je voudrais lui rappeler que Yahweh dans la chair – Yahshua – décida pour lui quand Il le racheta sur la croix, avant même qu’il ait pu prendre une telle décision! Le système des églises veut nous faire croire que nous acceptons d’abord Jésus-Christ en tant que notre sauveur personnel et, une fois ce choix fait, en second lieu Il nous achète. Ceci élève la décision de l’homme au-dessus de la décision de Yahweh! C’est la raison pour laquelle j’ai affirmé que cela fait de Yahweh un dieu de seconde classe!
Je vais maintenant faire la critique d’un article qui parut dansDestiny Magazinede mars 1949, intitulé «The Interdependance of the Two Testaments», de Henry D. Houghton. Je ne le citerai pas mais j’utiliserai des points de vue importants qui en découlent. Si vous possédez ce numéro, vous pourrez le lire par vous-même.
Parmi les dénominations variées d’églises sont largement répandues des idées se-lon lesquelles le Nouveau Testament, non seulement supplante l’Ancien, mais aussi annule la plupart des promesses nationales de Yahweh qui y sont si clairement en-registrées. Et non seulement cela, mais le statut, ou la position, d’Israël dans le Nouveau Testament se retrouve changé en nature par rapport à l’Ancien Testa-ment. Ces dénominations voudraient nous faire croire que l’Ancien Testament fut fait pour les conversos Juifs-Édomites tandis que la Nouvelle Alliance ou, nom sous lequel nous le connaissons aujourd’hui, le «Nouveau Testament», fut faite avec certains peuples identifiés erronément comme «Gentils ».Par cette fausse affirmation, ils proclament que le Nouveau Testament abroge l’Ancien. Rien ne pourrait être plus totalement faux et extraordinairement désastreux. Et pourtant, malheureusement, bien des gens croient en ce non-sens!
Comment ces fausses suppositions furent engendrées par le clergé et absorbées par les laïcs est incompréhensible, si pas complètement ahurissant par nature, car il