La grotte des Adoutx à Caudiès-de-Fenouillèdes (Pyrénées-Orientales) et le Mésolithique des Corbières - article ; n°1 ; vol.30, pg 187-203
18 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

La grotte des Adoutx à Caudiès-de-Fenouillèdes (Pyrénées-Orientales) et le Mésolithique des Corbières - article ; n°1 ; vol.30, pg 187-203

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
18 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Gallia préhistoire - Année 1987 - Volume 30 - Numéro 1 - Pages 187-203
17 pages

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1987
Nombre de lectures 100
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Exrait

Michel Barbaza
La grotte des Adoutx à Caudiès-de-Fenouillèdes (Pyrénées-
Orientales) et le Mésolithique des Corbières
In: Gallia préhistoire. Tome 30, 1987. pp. 187-203.
Citer ce document / Cite this document :
Barbaza Michel. La grotte des Adoutx à Caudiès-de-Fenouillèdes (Pyrénées-Orientales) et le Mésolithique des Corbières. In:
Gallia préhistoire. Tome 30, 1987. pp. 187-203.
doi : 10.3406/galip.1987.2381
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/galip_0016-4127_1987_num_30_1_2381GROTTE DES ADOUTX À CAUDIÈS-DE-FENOUILLÈDES LA
(PYRÉNÉES-ORIENTALES) ET LE MÉSOLITHIQUE DES CORBIÈRES
par Michel BARBAZA
La brève intervention effectuée dans la grotte Adoutx (ou Adotx ou Adotz) (fig. 1). Ce terme, issu
des Adoutx. à Caudiès-de-Fenouillèdes (Pyrénées- de l'occitan Doizar (couler/ sourdre) désigne les
nombreuses résurgences et sources qui se manifestent Orientales) a principalement résulté du choix de
sauvegarder un site de faible extension ne pouvant à la base de ces terrains karstiques.
Elle se situe immédiatement sous la route accueillir à l'évidence que des groupes humains
restreints dont il convenait de définir les caractéristi reliant Quillan (Aude) à Caudiès-de-Fenouillèdes
(Pyrénées-Orientales), dans la parcelle 56 du teneques chrono-culturelles et palethnologiques. Ces
ment auquel elle doit son nom; elle est propriété objectifs n'ont été qu'approximativement atteints en
communale. Placée à 550 m d'altitude absolue, elle raison de l'importance des remaniements anciens ou
domine de près de 100 m le thalweg occupé par un plus récents qui affectaient les dépôts sédimentaires,
petit ruisseau temporaire qui recoupe la formation mais aussi en raison de la nature même de la
calcaire selon une direction nord-ouest/sud-est. Le documentation.
plissement qui a mis en évidence cette formation Présentées selon les habitudes les plus fréquent
géologique détermine l'orientation générale est-ouest es, les études archéologiques retiennent volontiers
les données spectaculaires et valorisantes telles qu'en de la dépression dans laquelle débouche le ruisseau
des Adoutx après un cours de 3 km environ. Ce elles-mêmes elles apparaissent parfois. A l'inverse, et
il ne saurait être question de prolonger ici artificiell couloir naturel sépare, depuis le cours de l'Aude
jusqu'à la Méditerranée, la chaîne pyrénéenne du ement l'analyse à partir d'une documentation limitée,
Massif des Corbières à qui il fournit sa limite c'est bien son indigence même qui crée son intérêt et
qui nous sollicite. Cette s'insère méridionale.
Le gisement s'insère dans un paysage très harmonieusement dans l'ensemble actuel des
escarpé et rocailleux, à mi-chemin vers le sud de la connaissances en étant tout à fait représentative du
dépression du Fenouillèdes ouvrant vers la plaine contexte régional du Massif des Corbières et des
roussillonnaise et vers le nord des petits plateaux et Pyrénées de l'Est, également documenté dans l'Aude
sommets des Corbières audoises placées entre 600 et par les sites explorés méthodiquement de La Cauna
1 200 m d'altitude (fig. 2 et 3). d'Arqués et de l'abri du Roc de Dourgne, en cours de
La grotte, ouverte au sud/sud-est, se présente publication, ainsi que dans une moindre mesure, par
sous l'aspect d'une étroite cavité sub-horizontale sur l'abri du Roc d'en Bertran à Camps-sur-1'Agly.
8 à 10 m à partir de l'entrée, puis rapidement
ascendante sur une longueur sensiblement équivalent
Le site, le gisement e. Un éboulis colmaté interdit ensuite la progression
(fig. 4). Selon Bernard et Sylvette Ournié qui ont
La grotte des Adoutx ou grotte-sous-la-route, réalisé l'étude méthodique des divers phénomènes
Coma dels Adotx, s'ouvre dans le banc de calcaire karstiques du plateau des Fanges, Pech de Buga-
massif Bédoulien-Gargasien bordant le ravin des rach, gorges de Galamus, et à qui nous sommes
Gallia Préhistoire, 1987-1988, tome 30, p. 187-204. 1 — Vue partielle du ravin des Adoutx. La cavité se situe sous la route, vers le centre au tiers inférieur du cliché. Fig.
Fig. 2 — Localisation des principaux gisements cités : 1, grotte des Adoutx; 2, abri du Roc d'en Bertran ; 3, Cauna d'Arqués;
4, abri du Roc de Dourgne; 5, Balma de L'Abeurador; 6, station d'Aussières. GROTTE DES ADOUTX 189
1.0 km
Fig. 3 — Le site dans son contexte topographique.
gisement n'avait livré que quelques escargots et silex redevable du relevé topographique de la grotte, la
galerie serait reliée à un vaste réseau souterrain (S. dans des remaniements localisés. Le caractère préhis
torique indubitable des premiers vestiges récoltés et B. Ournié, 1981). Vers l'extérieur, les parois
s'évasent légèrement et forment un petit porche intéressant selon toute vraisemblance le Néolithique
ogival de 5 à 6 m de largeur maximale à la limite du ancien ou le Mésolithique, mais aussi les détériora
surplomb. Un mur réalisé en gros blocs calcaires tions provoquées par des fouilles clandestines à la
obturait partiellement en hauteur et en largeur recherche probable de trésors mythiques, nous inci
l'entrée ; vers l'intérieur, un talus lui succédait. taient à réaliser une fouille de sauvetage.
Reconnu depuis plus d'une dizaine d'années, le MICHEL BARBAZA 190
Fig. 5 — Zone des fouilles. Dynamique essentielle du Fig. 4 — Grotte des Adoutx : a, plan ; b et c, coupes
remplissage; implantation des trois murs au porche de la transversale et longitudinale.
cavité ; en grisé : dépôts remaniés.
Apports internes. Il s'agit de la formation argilo- Les accumulations sédiment aires
sableuse commune à l'ensemble du karst de la zone ; La zone interne subdivisée par un carroyage elle est issue d'une très ancienne nappe alluviale à correspondait avec une surface proche de 25 m2 à la galets de quartz en cours de démantèlement surmont
zone maximale susceptible d'être explorée (fig. 5). ant les plateaux calcaires et infiltrée dans les Vers l'intérieur, les sédiments argilo-sableux diaclases. Dans la cavité, ce sédiment jaunâtre
jaunâtres devaient se révéler rapidement stériles stérile très facilement reconnaissable a pu être tandis que vers l'extérieur, c'est-à-dire au-delà de la observé depuis le fond de la galerie où il est apparent
limite du surplomb, le très fort pendage du sol dès la surface, jusqu'à la rupture de pente à l'aplomb retrouvant immédiatement la pente naturelle très du porche. A partir de cette limite et sur plus de 5 m
pronomcée du versant, s'opposait à la conservation vers l'intérieur, il est surmonté par des dépôts
d'éventuels vestiges. La fouille devait d'ailleurs archéologiques auxquels il sert de niveau de base. montrer par la suite que les bases des trois murs
successifs reposaient au niveau de la rupture de Apports externes. La part la plus importante est
constituée par un puissant éboulis de pente qui longe pente entre le remplissage sub-horizontal de la zone
médiane du porche et la forte déclivité du flanc de et dépasse le* pointement rocheux où s'ouvre la
vallée. L'observation des accumulations archéologi cavité. L'épandage des blocs, de module très divers
mais souvent fort, parvient sur un de ses flancs ques limitées d'une manière naturelle évidente, a
malheureusement été encore réduite par des rema jusqu'à l'entrée de la grotte à l'intérieur de laquelle il
pénètre sur quelques mètres. Cet éboulis a été niements insoupçonnés.
Les principes généraux qui ont présidé à la nettement reconnu dans les carrés G 11, G 10, H 11,
formation des dépôts sédimentaires à l'intérieur de la en dessous du niveau terreux archéologique qui le
recouvrait dans la cavité. Il poursuit sans équivoque cavité sont, semble-t-il, de deux ordres. .
GROTTE DES ADOUTX 191
possible dans cette zone la nappe d'épandage généra découverts. Il est possible de supposer que les
lement visible vers l'ouest à proximité immédiate du occupations plus anciennes n'aient pas concerné
porche (carrés I-J 10-9-8). Toute cette zone constitue cette zone p

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents