Le CADTM place l audit au coeur de son combat
4 pages
Français

Le CADTM place l'audit au coeur de son combat

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
4 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Le CADTM place l’audit au coeur de son combat
Extrait du CADTM
http://www.cadtm.org
Afrique centrale et Afrique de l’Ouest
Le CADTM place l’audit au
coeur de son combat
- Français -
Date de mise en ligne : lundi 29 octobre 2007
CADTM
Copyright © CADTM Page 1/4 Le CADTM place l’audit au coeur de son combat
Depuis plusieurs années maintenant, l’audit de la dette constitue un objectif commun de la plupart des campagnes «
dette » du Nord et du Sud. Ce travail nécessite du temps et une forte collaboration nord-sud, mais il commence
véritablement à prendre forme et à donner des résultats concrets. Dans cette dynamique, le CADTM passe à la
vitesse supérieure. En Afrique centrale et Afrique de l’Ouest, les objectifs sont ambitieux mais très clairs : en
réalisant un audit de la dette des pays concernés, il s’agit de pousser les gouvernements à stopper les
remboursements et aboutir à une répudiation de cette dette odieuse.
Interview de Victor Nzuzi |1| par Olivier Bonfond
Peux-tu dire quelques mots sur l’audit de la dette en général ?
La chose la plus importante à mes yeux est qu’il faut être bien conscient que l’audit de la dette n’est pas un travail
uniquement du CADTM. Il concerne l’ensemble des campagnes « dette » du monde entier et constitue en ce sens un
axe de résistance mondiale. Logiquement, comme beaucoup d’autres organisations, l’ensemble du réseau CADTM
s’est engagé activement dans cette voie et deux années plus tard, il est très positif de constater que les choses ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 82
Langue Français

Exrait

Le CADTM place l’audit au coeur de son combat
Extrait du CADTM http://www.cadtm.org
Afrique centrale et Afrique de l’Ouest
Le CADTM place l’audit au
Copyright © CADTM
coeur de son combat
 Français 
Date de mise en ligne : lundi 29 octobre 2007
CADTM
Page 1/4
Le CADTM place l’audit au coeur de son combat
Depuis plusieurs années maintenant, l’audit de la dette constitue un objectif commun de la plupart des campagnes « dette » du Nord et du Sud. Ce travail nécessite du temps et une forte collaboration nordsud, mais il commence véritablement à prendre forme et à donner des résultats concrets. Dans cette dynamique, le CADTM passe à la vitesse supérieure. En Afrique centrale et Afrique de l’Ouest, les objectifs sont ambitieux mais très clairs : en réalisant un audit de la dette des pays concernés, il s’agit de pousser les gouvernements à stopper les remboursements et aboutir à une répudiation de cette dette odieuse.
Interview de Victor Nzuzi |1| par Olivier Bonfond
Peuxtu dire quelques mots sur l’audit de la dette en général ?
La chose la plus importante à mes yeux est qu’il faut être bien conscient que l’audit de la dette n’est pas un travail uniquement du CADTM. Il concerne l’ensemble des campagnes « dette » du monde entier et constitue en ce sens un axe de résistance mondiale. Logiquement, comme beaucoup d’autres organisations, l’ensemble du réseau CADTM s’est engagé activement dans cette voie et deux années plus tard, il est très positif de constater que les choses vont dans la bonne direction. Une vraie dynamique est lancée, les collaborations nordsud mais aussi sudsud se renforcent, des ouvrages de référence de qualité ont été réalisés |2| et diffusés à l’ensemble des mouvements sociaux qui veulent se lancer dans ce travail.
Il faut également souligner les résultats significatifs obtenus récemment en Equateur, où, grâce à une bonne collaboration nordsud, le gouvernement norvégien a été poussé à annuler une dette illégitime et à reconnaître sa coresponsabilité dans l’endettement de l’Equateur. Rajoutons que le CADTM joue un rôle important dans la nouvelle commission d’audit mise en place par le nouveau gouvernement équatorien |3|. Ces décisions et actions constituent des victoires très importantes et doivent encourager les mouvements sociaux africains et du monde entier à continuer le combat pour l’annulation de la dette du Tiers Monde.
Où en est le CADTM en Afrique sur cette question ?
Malgré un contexte social et économique très difficile, et malgré d’énormes difficultés (manque de ressources financières, matérielles, humaines,...), les organisations africaines du réseau CADTM ont réussi, grâce à une grande créativité, à développer de nombreuses actions et à obtenir des résultats significatifs, en particulier en terme de campagne d’information, de sensibilisation, de conscientisation et de mobilisations. Cela, soulignonsle, tout en gardant une grande indépendance politique |4|.
Cependant, un « point noir » reste la faiblesse relative de communication et de collaboration entre les organisations d’une même région. Face à une mondialisation qui impose au continent africain les mêmes politiques néolibérales destructrices (privatisations, libéralisation, austérité budgétaire), nous devons comprendre le développement, relever les défis et construire des réponses de manière globale. Dans cette perspective, les organisations d’Afrique centrale et d’Afrique de l’Ouest ont mis en place des mécanismes visant justement à pallier cette « faiblesse » en renforçant les connections et le dialogue entre ces deux sousrégions. Des listes électroniques de discussion sont créées, les échanges d’informations et d’expériences se développent, les rencontres se multiplient, et deux grands séminaires internationaux en Afrique centrale et Afrique de l’Ouest se préparent |5|. Il faut noter que l’audit est au coeur de ce processus et constituera le point focal des deux séminaires.
Quelques mots sur l’état d’avancement et les grands objectifs du séminaire en Afrique centrale ?
Après une première conférence internationale sur la dette illégitime et odieuse de la RDC tenue en avril 2004, les objectifs de ce deuxième séminaire sont nombreux et très ambitieux. L’objectif principal est d’avancer sur l’audit de la
Copyright © CADTM
Page 2/4
Le CADTM place l’audit au coeur de son combat
dette, mais aussi sur l’audit des ressources naturelles. Il s’agira de faire le point sur l’état d’avancement de ce travail dans chaque pays, de partager les expériences, les forces et les faiblesses, tant au niveau du contenu que des stratégies adoptées. Tout en respectant et intégrant la spécificité de chacun, nous voulons renforcer les liens de solidarités mais aussi avancer vers une analyse globale au niveau de la région. Un des objectifs à moyen à terme pourrait être de réaliser un ouvrage collectif au niveau de la sousrégion. Notons qu’il est très important pour nous que ce document ne soit pas destiné avant tout aux « spécialistes » mais constitue un outil pédagogique de sensibilisation et de renforcement des mouvements sociaux.
Ce séminaire se tiendra fin novembre à Kinshasa et impliquera prioritairement les organisations membres du réseau CADTM en Afrique centrale (Kinshasa, Lubumbashi, Brazzaville, PointeNoire et Luanda). Pour nous, travailler à renforcer les liens entre les mouvements sociaux de cette région est pertinent à plusieurs niveaux. En effet, la République démocratique du Congo, le Congo Brazzaville et l’Angola ont une histoire et une culture commune, mais aussi un passé récent identique à différents niveaux : dettes odieuses, guerres liées à l'exploitation des minerais (pétrole, diamant, cobalt, coltan) ; destruction des infrastructures (routes, hôpitaux, écoles...) ; précarisation des populations rurales...
Mais nous n’avons pas oublié d’impliquer également des organisations du réseau CADTM en Afrique de l’Ouest ainsi qu’au Maghreb, de manière à rester dans une vraie dynamique continentale. En plus de cela, nous avons réalisé un gros travail pour élargir l’implication des organisations congolaises dans ce processus. Dès le départ, ce n’est pas le NAD/CADTM mais bien la Plateforme dette et développement (PDD) (voir pages suivantes) qui a pris en main l’organisation de cette activité. Par ailleurs, le Forum social congolais a été un moment fort pour intégrer d’autres mouvements sociaux, a priori non impliqués dans la question de la dette. Nous avons notamment réussi à ce que bon nombre de mouvements sociaux congolais signent une pétition pour l’audit de la dette de la RDC |6|, ce qui représente pour nous une preuve que la coordination du travail sur la question de la dette odieuse et illégitime congolaise va dans la bonne direction. Précisons que cette pétition pourrait faire du bruit et ne pas plaire à tout le monde, en particulier à certains dirigeants de l’époque de Mobutu, de retour dans les institutions politiques.
Nous avons également fourni un effort pour impliquer d'autres campagnes « Dette » du Nord. Il faut être conscient que beaucoup de pays sont impliqués dans l’endettement des pays de la sousrégion (Suisse, Allemagne, France, Italie, Belgique... ) et que les organisations dans ces pays (EURODAD, CNCD, SLUG, JUBILE SUD, ODG Espagne, Plateforme Dette et Développement en France, Campagne italienne sur la dette, campagne suisse...) peuvent nous apporter des appuis de divers ordres (documents, pressions sur les gouvernements) pour propulser la dynamique et relancer le débat sur la responsabilité des créanciers dans l'endettement des pays du Sud.
Nous allons également réaliser un travail de sensibilisation et de formation envers les parlementaires de la région. Les expériences récentes montrent que l’intégration des parlementaires est fondamentale à plusieurs niveaux, notamment pour récolter des informations mais aussi pour susciter des débats publics et plus globalement, pour construire un mouvement social africain fort, solidaire et capable d’intervenir sur les décisions politiques.
Enfin, il faut être conscient que cet objectif d’audit s’inscrit dans une perspective à moyen terme. En ce sens, ce séminaire n’est pas une fin en soi mais doit constituer un moteur et un tremplin pour faire progresser durablement les collaborations et déterminer des stratégies à adopter pour l’avenir. Nous continuons la lutte.
|1| Coordinateur du NADRDC et de la Plate Forme Dette et Développement RDC ( PDD)
|2| Voir le manuel : « Menons l'enquête sur la dette  Manuel pour des audits de la dette du Tiers monde » http://www.cadtm.org/article.php3 ?id_article=2299 ou encore la brochure « A qui profitent toutes les richesses du Congo ? Pour un audit de la dette congolaise. » http://www.cadtm.org/texte.php3 ?id_article=2599
Copyright © CADTM
Page 3/4
Le CADTM place l’audit au coeur de son combat
|3| Pour plus d’infos, voir http://www.cadtm.org/spip.php ?article2667
|4| La « récupération » des organisations par la Banque mondiale ou autre tenant du néolibéralisme constitue un phénomène très préoccupant
pour l’avenir du mouvement social africain
|5| Le séminaire pour l’Afrique centrale se tiendra du 21 au 27 novembre à Kinshasa en RDC) et le séminaire pour l’Afrique de l’ouest aura lieu
en décembre à Abidjan en Côte d’Ivoire.
|6autorités doivent| Cette pétition a été lancée le 9 mai 2007 et a été déposée aux autorités le 25 mai. Selon la constitution de la RDC, les
répondre dans les trois mois suivants.
Copyright © CADTM
Page 4/4
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents