Le choix du tracé d

Le choix du tracé d'une ligne de transport en commun en site propre et de la position de sa plateforme en milieu urbain : l'utilisation des outils mathématiques au service de la concertation, Choosing a public transport line dedicated layout and its platform position in an urban environment : the use of mathematical tools as an aid for concertation

-

Documents
440 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Sous la direction de Youssef Diab
Thèse soutenue le 26 septembre 2008: Paris Est
La prise en compte accrue de l’environnement et des nuisances dues à l’usage massif de l’automobile influence les politiques de mobilité des agglomérations françaises. De plus en plus, celles-ci se dotent d’un réseau de transport en commun en site propre ; l’idée est de rendre les transports collectifs plus attractifs pour les usagers et donc plus compétitifs par rapport à la voiture particulière. Pour toutes ces villes se pose alors la question de l’insertion de ces lignes de transport en commun à deux échelles spatiales : au niveau de la ville avec la détermination du tracé de la ligne de transport et au niveau de la voirie avec la position du site propre au sein de l’espace public et la répartition des autres usagers au sein de cet espace. Les projets de transport suscitent de l’intérêt de la part de la population locale et nombreux sont les acteurs qui souhaitent y participer. La multiplicité des acteurs concernés par le projet, et surtout la différence de points de vue qu’ils défendent, peuvent alors engendrer des blocages dans le déroulement du projet, allant parfois jusqu’à sa suspension. L’objectif de notre recherche est d’élaborer un processus permettant de déterminer d'une part le tracé de la ligne de transport et d'autre part l’implantation de la plateforme de transport et la répartition des usagers au sein de l’espace public. Ce processus doit prendre en compte les aspects liés au transport, ceux liés à l’urbanisme de l’agglomération ainsi que les points de vue des différents acteurs. La méthodologie alors développée repose sur l’utilisation de la méthode d’aide multicritère à la décision ELECTRE III comme support de la concertation. À partir de l’analyse historique des projets de transport qui se sont déroulés en France, les critères permettant de choisir l’implantation du tracé de la ligne et la répartition des différents usagers de l’espace public ont été déterminés. Dès lors, l’utilisation d’ELECTRE III constitue un support de débats avec les différents acteurs pour mettre en exergue les éléments du projet sur lesquels les points de vue divergent. Pour animer ces débats, un nouvel acteur, le facilitateur, est introduit au sein des projets de transport. À partir des recommandations issues de la phase de concertation, les élus, véritables décideurs du projet, peuvent prendre les mesures qui s’imposent, notamment en termes de communication, afin que le projet subisse le moins de retard possible et aboutisse à une variante acceptée par le plus grand nombre d’acteurs
-Transport en commun en site propre
-Concertation
-Aide multicritère à la décision
-Facilitateur
-Transports publics -- Politique publique
Taking into account the environmental aspects and the nuisances due to the massive use of private cars use has an influence on the French agglomerations mobility policies. More and more, these agglomerations develop their own public transport network; the idea is to make public transport more attractive for the users than today and therefore more competitive than private cars. For all cities, the question of the public transport lines implementation is posed at two levels: that of the city to determinate the public transport layout and that of the street in order to choose the position of the transport platform and the distribution of users in the public space. Public transport projects arouse the interest from the local population, and a lot of stakeholders are thus encouraged to participate in them. The multiplicity of stakeholders concerned by the project, and especially the different points of view they defend, can also block the project progress, even leading to its end. Our research is aimed to develop a process to determine, on the one hand, the public transport line layout and on the other, the platform implementation and the public space users distribution. This process has to take into account the aspects linked to transport, those connected to the agglomeration urban design and the different stakeholders’ points of view. The methodology we have created is based on the use of ELECTRE III, a multicriteria decision aiding tool, as a support for concertation¹. From the historical analysis of the French public transport projects, the criteria used to choose the line layout and the public space users distribution have been determined. Then, the use of ELECTRE III is a support for the debates with the various stakeholders, to highlight the parts of the projects that are problematic because the different viewpoints are divergent. To conduct the debates, a new actor, the facilitator, is introduced in the transport project. From the recommendations stemmed from the concertation stage, the elected representatives, the real project decision makers, can take the necessary steps, notably in terms of communication, so that the project suffers from as fewer delays as possible and attains the acceptance of most stakeholders ¹ The French word “concertation” does not have any real equivalent in English. It designates a participative decision-making process in which the various stakeholders are able to express their point of view and have it taken into account in the decision-making process
-Public transport line
-Concertation
-Multicriteria decision aiding
-Facilitator
Source: http://www.theses.fr/2008PEST0266/document

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 26 octobre 2011
Nombre de lectures 69
Langue Français
Signaler un abus


Université Paris-Est
École Doctorale Ville et Environnement
THÈSE
pour obtenir le grade de
Docteur de l’Université Paris-Est
Spécialité : Génie urbain
présentée et soutenue publiquement par
Sophie Labbouz
le 26 septembre 2008
Le choix du tracé d’une ligne de transport en commun en site
propre et de la position de sa plateforme en milieu urbain
L’utilisation des outils mathématiques au service de la concertation
Choosing a public transport line dedicated layout and its platform position in an
urban environment
The use of mathematical tools as an aid for concertation
Directeur de thèse
Youssef Diab
Jury
Michel CHRISTEN Examinateur – Responsable de thèse
Youssef DIAB – Directeur de thèse
Maria Franca NORESE Rapporteur
Jean-Michel PAUMIER Examinateur
Bernard ROY Examinateur
Christian TAHON
Pierre ZEMBRI Rapporteur
© UPE
tel-00468607, version 1 - 31 Mar 2010- 2 -
tel-00468607, version 1 - 31 Mar 2010





Qui es-tu pour tout comprendre ? -tu pour tout m’apprendre ?
Qui a décidé que ce serait toi
Sur qui j’allais pouvoir compter ce soir-là ?

Walden, 2007




- 3 -
tel-00468607, version 1 - 31 Mar 2010Remerciements
Mes remerciements les plus sincères vont tout d’abord à :

- Youssef Diab, qui m’a mise sur les chemins de la recherche en m’aidant à mener cette
thèse, du montage du dossier initial jusqu’à la rédaction finale du mémoire ;
- Michel Christen, qui m’a accueillie au sein de la RATP et de m’avoir ouvert tous ses
réseaux pour que je puisse connaître le domaine des transports en commun ;
- Bernard Roy, qui m’a suivie tout au long de ces quatre ans d’études, sachant me
remotiver et m’aider à trouver les clés pour avancer ;
- Frédéric de Conninck, directeur de l’EDVE, pour m’avoir apporté les formations
nécessaires à la réussite de cette thèse et d’avoir écouté les avis des doctorants lors des
conseils scientifiques ;
- Daniel Cadé, directeur de l’EIVP, pour m’avoir permis de finir ma thèse dans les
meilleures conditions possibles.

Ensuite, je tiens à remercier pour m’avoir soutenu et supporté durant la durée de ma thèse :
- En A : Alban (bonne chance pour ton nouveau poste), Amaury (à quand la pendaison
de crémaillère ?), Anthony (une jolie complicité, de très bons moments),
Arnaud (un des piliers des co-cifres), Aurélien (soutien toujours présent, durant
ces trois années) ;
- En B : Benoît (dit Ben ou Beubeu, vivent les titres de l’Équipe, du Canard et surtout
du Parisien ), Bertrand (merci pour tous ces contacts et pour ta gestion de
projets, c’est super agréable de travailler avec quelqu’un qui donne des règles
clairement établies), Bruno (mon premier co-délégué de l’école doctorale) ;
- En C : Caro (tellement de choses à dire… tu prends quel train ?), Catherine (4 ans de
travail ensemble, à l’école doctorale, toujours dans la bonne humeur, même si
le travail ne manquait pas), Cécile (la dyslexie n’a plus de secrets pour moi ),
les Co-Cifre (même si certains n’aiment pas ce terme… RDV 12h30
passerelle ?), Corinne (j’ai un peu perdu le fil de tes histoires, mais je vais le
reprendre) ;
- En D : Damien (depuis de simples mails, jusqu’à la cohabitation dans un bureau…),
Daniel (avec ta pelouse à tondre, tu trouves toujours un moment pour me voir),
David (et son électricité de puissance), Denis (toujours là, en cas de questions,
merci) ;
- 4 -
tel-00468607, version 1 - 31 Mar 2010- En E : l’EDVE (pour les formations données, pour les échanges organisés), l’EIVP
(merci pour tout, de la formation, à tout ce qui a été fait pour que je finisse ma
thèse dans les meilleures conditions), Emilie (grâce à toi, je maitrise la coxa
vara !), Eugenia (merci pour toutes tes corrections en anglais)
- En F : Felipe (petit lançage de gomme pour commencer  tu as été un collègue de
bureau parfait !), Florent (maintenant, ça va être possible, les pique-niques
sportifs !), François (mon premier collègue de bureau, qui m’a fait découvrir
les méandres de la RATP), François (dit Touti, j’avais pas fait Hum Hum mais
bon, je l’ai pensé très fort…), François (toujours disponible, qui m’a dispensé
de réunions pendant longtemps) ;
- En G : Gilles (ce fut un plaisir de travailler à tes côtés, sur le projet Induit ou sur le
projet d’espace public), Gwendal (mon prince préféré) ;
- En H : capitaine Haddock (vive les BD ! surtout quand on a besoin de se détendre un
peu l’esprit…) ;
- En I : Indiana Jones (j’ai pas vu le quatrième, alors chut, on me raconte pas la fin !)
- En J : Jean-Baptiste (oui, mes remerciements sont sans couleur, c’est un peu triste),
Jean-Benoît (toujours là, en cas de pépins informatiques et toujours avec le
sourire), Julie (Nantes est loin, mais c’est toujours un plaisir de te voir dans les
locaux de l’école) ;
- En K : Kaisheng (la cohabitation dans le bureau avec toi a été un vrai plaisir), Katia
(on a certaines idées en commun, et pourtant, on n’a jamais travaillé vraiment
ensemble) ;
- En L : Laurent (je te l’ai dit, je viens bientôt manger une glace sur la promenade des
Anglais), Laurent (qui a su me faire un super logiciel informatique),Lorenzito
(vivement le prochain japonais ensemble…), le LGUEH (pour tous les conseils
apportés, pour toute la disponibilité), Lisa (dit DG, une vraie tête en l’air, mais
elle fait des sacs et des pantalons supers, plein de couleurs), Lucie (dit Momo,
spécialement pour ma Momo-le-chili-sans-carne, je dois avouer, j’ai oublié le
vrai terme…), Lydie (une efficacité appréciable, un sourire toujours à tout
épreuve) ;
- En M : ma Maman (et sa jolie boîte à escargots, pour son soutien moral et les balades
en forêt), Marc (Monsieur Transport, merci pour toutes les informations que tu
m’as donné, pour être aussi passionné, pour avoir été disponible à chaque fois),
Mathieu (dit Duc, je viendrai en Martinique prendre le soleil ), Mehdy (à
notre contrat !), Mohamed (de la part de Miss IVP), Morgane (courage, ta thèse
se finit bientôt) ;
- En N : Nat’ (bisous copine de moi ! y a trop de choses à dire, alors je ne dis que
l’essentiel !), Nathalie (merci pour tous tes conseils, aussi bien pour me
remotiver que pour mes recherches d’emplois), Nathalie (on n’aura pas
- 5 -
tel-00468607, version 1 - 31 Mar 2010travaillé longtemps ensemble, mais ça a été un réel plaisir de trouver une telle
complice… merci pour tout), Nikolina (CC will be finished, maybe…) ;
- En O : mon Ours (avec qui je dors depuis vingt ans ) ;
- En P : mon Papa (merci pour les relectures ! et moi, je préfère une Gazelle, pas un
Batavius) ;
- En Q : Quelques autres, que j’oublie forcément, mais bon… vous êtes ici !
- En R : la RATP (pour l’accueil pendant ses trois années) ;
- En S : Serge (on s’est croisé, aux détours de TD d’étude d’impact, ce fut très
enrichissant), Sylvie (merci pour ton accueil, tes conseils, tes relectures) ;
- En T : Thomas (mon conseiller officiel en bibliographie, même s’il me demande de
corriger des copies en un week-end), Tom (une longue brève histoire…) ;
- En U : Uranie, de CCPMUETTE (ce sont les 9 muses , merci Papa pour ce moyen
mnémotechnique) ;
- En V : Vincent (vivement la prochaine fête du Doudou), Virginie (merci pour tous tes
conseils côté université… j’espère que je viendrai te voir quelque part en Asie
très bientôt) ;
- En W : Willy (bon, je ne sais pas qui c’est, mais j’avais quand même envie de le
remercier) ;
- En X : Xavier (tes enquêtes étaient rigolotes, c’est toujours un plaisir) ;
- En Y : Yvon (depuis 7 ans, ton contact est un vrai plaisir, un vrai enrichissement) ;
- En Z : Zorro sans oublier Tornado (bah oui, pourquoi je ne pourrais pas ??? il faut bien
finir sur une note majestueuse).

Enfin, merci à tous ceux que j’ai croisé, au détour d’un couloir, d’une entrevue, d’une
réunion, qui m’ont toujours accueilli et reçu avec gentillesse et m’ont permis d’aboutir à ce
travail.

Une page se tourne…
- 6 -
tel-00468607, version 1 - 31 Mar 2010Résumé
La prise en compte accrue de l’environnement et des nuisances dues à l’usage massif de
l’automobile influence les politiques de mobilité des agglomérations françaises. De plus en
plus, celles-ci se dotent d’un réseau de transport en commun en site propre ; l’idée est de
rendre les transports collectifs plus attractifs pour les usagers et donc plus compétitifs par
rapport à la voiture particulière. Pour toutes ces villes se pose alors la question de l’insertion
de ces lignes de transport en commun à deux échelles spatiales : au niveau de la ville avec la
détermination du tracé de la ligne de transport et au niveau de la voirie avec la position du site
propre au sein de l’espace public et la répartition des autres usagers au sein de cet espace.
Les projets de transport suscitent de l’intérêt de la part de la population locale et nombreux
sont les acteurs qui souhaitent y participer. La multiplicité des acteurs concernés par le projet,
et surtout la différence de points de vue qu’ils défendent, peuvent alors engendrer des
blocages dans le déroulement du projet, allant parfois jusqu’à sa suspension.
L’objectif de notre recherche est d’élaborer un processus permettant de déterminer d'une part
le tracé de la ligne de transport et d'autre part l’implantation de la plateforme de transport et la
répartition des usagers au sein de l’espace public. Ce processus doit prendre en compte les
aspects liés au transport, ceux liés à l’urbanisme de l’agglomération ainsi que les points de
vue des différents acteurs.
La méthodologie alors développée repose sur l’utilisation de la méthode d’aide multicritère à
la décision ELECTRE III comme support de la concertation. À partir de l’analyse historique
des projets de transport qui se sont déroulés en France, les critères permettant de choisir
l’implantation du tracé de la ligne et la répartition des différents usagers de l’espace public
ont été déterminés. Dès lors, l’utilisation d’ELECTRE III constitue un support de débats avec
les différents acteurs pour mettre en exergue les éléments du projet sur lesquels les points de
vue divergent. Pour animer ces débats, un nouvel acteur, le facilitateur, est introduit au sein
des projets de transport. À partir des recommandations issues de la phase de concertation, les
élus, véritables décideurs du projet, peuvent prendre les mesures qui s’imposent, notamment
en termes de communication, afin que le projet subisse le moins de retard possible et
aboutisse à une variante acceptée par le plus grand nombre d’acteurs.
Mots clés : Transport en commun en site propre, concertation, aide multicritère à la décision,
facilitateur.
- 7 -
tel-00468607, version 1 - 31 Mar 2010Abstract
Taking into account the environmental aspects and the nuisances due to the massive use of
private cars use has an influence on the French agglomerations mobility policies. More and
more, these agglomerations develop their own public transport network; the idea is to make
public transport more attractive for the users than today and therefore more competitive than
private cars. For all cities, the question of the public transport lines implementation is posed at
two levels: that of the city to determinate the public layout and that of the street in
order to choose the position of the transport platform and the distribution of users in the
public space.
Public transport projects arouse the interest from the local population, and a lot of
stakeholders are thus encouraged to participate in them. The multiplicity of stakeholders
concerned by the project, and especially the different points of view they defend, can also
block the project progress, even leading to its end.
Our research is aimed to develop a process to determine, on the one hand, the public transport
line layout and on the other, the platform implementation and the public space users
distribution. This process has to take into account the aspects linked to transport, those
connected to the agglomeration urban design and the different stakeholders’ points of view.
The methodology we have created is based on the use of ELECTRE III, a multicriteria
1decision aiding tool, as a support for concertation . From the historical analysis of the French
public transport projects, the criteria used to choose the line layout and the public space users
distribution have been determined. Then, the use of ELECTRE III is a support for the debates
with the various stakeholders, to highlight the parts of the projects that are problematic
because the different viewpoints are divergent. To conduct the debates, a new actor, the
facilitator, is introduced in the transport project. From the recommendations stemmed from
the concertation stage, the elected representatives, the real project decision makers, can take
the necessary steps, notably in terms of communication, so that the project suffers from as
fewer delays as possible and attains the acceptance of most stakeholders.
Keywords: Public transport line, concertation, multicriteria decision aiding, facilitator.

1 The French word “concertation” does not have any real equivalent in English. It designates a participative
decision-making process in which the various stakeholders are able to express their point of view and have it
taken into account in the decision-making process.
- 8 -
tel-00468607, version 1 - 31 Mar 2010Sommaire
Remerciements ....................................................................................................4

Résumé................. 7

Abstract................................................................................................................8

Sommaire.............9

Liste des tableaux.............................................................................................. 14

Liste des figures.................................16

Liste des annexes............................................................................................... 20

Glossaire............................................21

Liste des sigles ...................................................................23

Introduction.......................................25

Première partie Les transports en commun en France et la concertation .33

Introduction........................................................................................................................ 35

Chapitre 1. Le déroulement d’un projet de transport en commun en site propre ...... 37

1.1. L’histoire des transports en commun en site propre en France................................. 37

1.2. Les éléments constitutifs d’une ligne de transport en site propre............................. 41

1.3. Les étapes réglementaires d’un projet de transport................................................... 62

1.4. Synthèse .................................................................................... 65

Chapitre 2. L’analyse des projets de transport en site propre en France 67

2.1. Les projets de TCSP étudiés..................................................... 67

2.2. Des interrogations lors de la réalisation d’un projet................. 69

2.3. Des familles de critères de choix .............................................. 77

2.4. Synthèse .................................................................................... 83

Chapitre 3. Le jeu des acteurs dans les projets de transport en site propre ................ 84

3.1. Les acteurs impliqués dans un projet de transport en site propre ............................. 84

3.2. Le rôle de l’élu dans les décisions ............................................................................ 91

3.3. La concertation, un élément de réussite des projets.................. 96

3.4. Synthèse ................................ 108

Chapitre 4. L’objectif de la recherche et les propositions............................................ 110

4.1. Le contexte de la recherche..................................................... 110

- 9 -
tel-00468607, version 1 - 31 Mar 20104.2. L’objectif de la recherche ....................................................................................... 111

4.3. Les propositions ...................................................................................................... 112

Synthèse 114

Deuxième partie La présentation de la méthodologie développée .............117

Introduction...................................................................................................................... 119

Chapitre 5. Les fondements de la méthodologie............................ 121

5.1. L’analyse de projets de transport en site propre en France..................................... 121

5.2. Les méthodes d’analyse multicritère pour une meilleure aide à la décision........... 128

5.3. La présentation générale de la méthodologie développée...... 141

Chapitre 6. La phase d’élimination................................................................................ 152

6.1. La présentation de la phase d’élimination.............................. 152

6.2. Les contraintes techniques...................... 154

6.3. Synthèse .................................................................................................................. 160

Chapitre 7. La phase de présélection............. 162

7.1. La présentation de la phase de présélection............................ 162

7.2. Les différents critères.............................................................................................. 165

7.3. La modélisation d’un critère................... 177

7.4. L’utilisation des critères pour aboutir à la sélection du triplet "tracé – mode de
transport – atelier-garage"........................................................................................ 182

7.5. Synthèse .................................................. 183

Chapitre 8. La phase de sélection................... 185

8.1. La présentation de la phase de sélection ................................................................. 185

8.2. Les différents critères.............................................................. 187

8.3. L’utilisation des critères pour aboutir à la sélection de la répartition des différents
usagers de l’espace public........................................................ 202

8.4. Synthèse .................................................................................. 203

Synthèse 206

Troisième partie La méthodologie, support de la concertation..................209

Introduction...................................................................................................................... 211

Chapitre 9. La méthodologie située par rapport aux études actuelles........................ 213

9.1. Les différents acteurs et leur rôle par rapport à la méthodologie............................ 213

9.2. Un nouvel acteur : le facilitateur............................................................................. 217

9.3. L’insertion de la méthodologie dans les études actuelles....... 223

9.4. Synthèse .................................................. 225

Chapitre 10. Éléments de réflexion pour une application intégrée de la méthodologie...................................................................................... 228

10.1. Une méthodologie : pour quoi ? pour qui ?.......................... 228

10.2. Quelques précisions concernant l’utilisation de la méthodologie......................... 232

10.3. L’explication de la méthodologie ......................................................................... 235

- 10 -
tel-00468607, version 1 - 31 Mar 2010