Le livre blanc du chlore
249 pages
Français

Le livre blanc du chlore

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
249 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description







livre blanc du chlore
Remarques

1. La structure de ce livre blanc est conçue de manière à permettre une lecture de chaque
rubrique indépendamment des autres. Certains points font donc volontairement l’objet de
redites.

2. Les informations contenues dans cette édition sont conformes à l’état des connaissances et
l’expérience des industriels du chlore à la date de la rédaction. Toutefois, BelgoChlor
n’assume aucune responsabilité quant au contenu du présent ouvrage. Il n’engage en rien
ses auteurs.

3. La présente publication ne se veut pas exhaustive et nous sommes ouverts à toutes
suggestions destinées à en améliorer la qualité.

4. Nous autorisons la reproduction des informations contenues dans le Livre blanc à
condition d’en mentionner la source.

5. Toutes ces informations, en permanence mises à jour, sont disponibles sur le site Internet de
BelgoChlor: www.belgochlor.be


BelgoChlor
Diamant Building – Bd A. Reyers 80
1030 Bruxelles
tél. (02)238 98 38
e-mail belgochlor@fedichem.be














Editeur responsable: Jules Houtmeyers
BelgoChlor c/o Fedichem
Diamant Building – Bd A. Reyers 80
1030 Bruxelles
Sommaire
AVANT-PROPOS..................................................................................................................................................0
livre blanc du chlore – novembre 2006 QUELQUES FAITS ET CHIFFRES ............................................................... ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 208
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Exrait

livre blanc du chlore Remarques 1. La structure de ce livre blanc est conçue de manière à permettre une lecture de chaque rubrique indépendamment des autres. Certains points font donc volontairement l’objet de redites. 2. Les informations contenues dans cette édition sont conformes à l’état des connaissances et l’expérience des industriels du chlore à la date de la rédaction. Toutefois, BelgoChlor n’assume aucune responsabilité quant au contenu du présent ouvrage. Il n’engage en rien ses auteurs. 3. La présente publication ne se veut pas exhaustive et nous sommes ouverts à toutes suggestions destinées à en améliorer la qualité. 4. Nous autorisons la reproduction des informations contenues dans le Livre blanc à condition d’en mentionner la source. 5. Toutes ces informations, en permanence mises à jour, sont disponibles sur le site Internet de BelgoChlor: www.belgochlor.be BelgoChlor Diamant Building – Bd A. Reyers 80 1030 Bruxelles tél. (02)238 98 38 e-mail belgochlor@fedichem.be Editeur responsable: Jules Houtmeyers BelgoChlor c/o Fedichem Diamant Building – Bd A. Reyers 80 1030 Bruxelles Sommaire AVANT-PROPOS..................................................................................................................................................0 livre blanc du chlore – novembre 2006 QUELQUES FAITS ET CHIFFRES ...................................................................................................................0 1. LE CHLORE EN GENERAL....................................................................................................................... 1-0 1.1 Quelle est l’importance du chlore? ................................................................................................ 1.1-1 1.2 Les composés chlorés, un phénomène naturel? ............................................................................ 1.2-1 2. LA PRODUCTION DU CHLORE....... 2-0 2.1 Le sel, matière première du chlore.... 2.1-1 2.2 Comment fabrique-t-on le chlore? Techniques d’électrolyse et co- produits .............................. 2.2-1 2.3 Quel est l’impact sur l’environnement de la technique d’électrolyse à mercure?........................ 2.3-1 2.4 La sécurité dans le transport du chlore ......................................................................................... 2.4-1 2.5 La soude caustique, un co-produit du chlore aux multiples applications...................................... 2.5-1 3. LES APPLICATIONS DU CHLORE.......................................................................................................... 3-0 3.1 Applications: que peut-on faire avec le chlore?............................................................................ 3.1-1 3.2 Quelle est l’importance du chlore pour la santé?.......................................................................... 3.2-1 3.3 portance du chlore pour l’eau potable? ................................................................. 3.3-1 3.4 pour l’alimentation?................................................................ 3.4-1 3.5 Comment désinfecte-t-on les piscines?......................................................................................... 3.5-1 3.6 Quelle est l’importance des matières plastiques?........................................................................ 3.6-1 3.7 Le silicium pour cellules solaires et puces électroniques.............................................................. 3.7-1 3.8 Les matières colorantes.................................................................................................................. 3.8-1 3.9 Les solvants.................................................................................................................................... 3.9-1 3.10 Utilise-t-on encore le chlore dans le blanchiment de la pâte à papier? ....................................... 3.10-1 4. L’IMPACT SOCIO-ECONOMIQUE DE L’INDUSTRIE DU CHLORE............................................... 4-0 4.1 Que signifie le chlore à l’échelle mondiale?................................................................................. 4.1-1 4.2 Que signifie le chlore en Europe?.................................................................................................. 4.2-1 4.3 Que signifie le chlore en Belgique? ............................................................................................... 4.3-1 5. POINTS IMPORTANTS............................................................................................................................... 5-0 5.1 Le Principe de Précaution .............................................................................................................. 5.1-1 5.2 Pour un usage responsable du chlore et un développement durable.............................................. 5.2-1 5.3 Comment l’industrie du chlore gère-t-elle ses résidus? ................................................................. 5.3-1 5.4 Les dioxines ................................................................................................................................... 5.4-1 5.5 Les PCB ......................................................................................................................................... 5.5-1 5.6 Le dérèglement endocrinien........................................................................................................... 5.6-1 6. FEDERATIONS PROFESSIONNELLES................................................................................................... 6-0 6.1 BelgoChlor: la section professionnelle chlore de Fedichem......................................................... 6.1-1 6.2 La Fédération des Industries Chimiques de Belgique: Fedichem................................................. 6.2-1 6.3 Euro Chlor ..................................................................................................................................... 6.3-1 7. GLOSSAIRE ET ABREVIATIONS ............................................................................................................ 7-0 8. BIBLIOGRAPHIE ET REFERENCES....................................................................................................... 8-0 9. ANNEXES................................. 9-0 9.1. Annexe 1: Liste des publications disponibles auprès de BelgoChlor ........................................... 9.1-1 9.2. Annexe 2 : L’arbre du chlore - chimique....................................................................................... 9.2-3 9.3. Annexe 3: La définition, l’identification et la gestion des PTB et POP........................................ 9.3-1 9.4. Annexe 4: Principles for risk based decision making (ICCA)...................................................... 9.4-1 9.5. Annexe 5: Le dérèglement endocrinien : le point de vue de l’industrie chimique........................ 9.5-1 9.6. Annexe 6: Les oestrogénomimétiques ........................................................................................... 9.6-1 9.7 Annexe 7 : Données chiffrées sur la maladie du légionnaire......................................................... 9.7-1 livre blanc du chlore – novembre 2006 livre blanc du chlore – novembre 2006 Avant-propos Le chlore a été découvert par le chercheur suédois Karl Wilhelm Scheele, il y a plus de deux siècles, et depuis l’humanité en fait un usage utile. Le chlore est un élément très réactif qui, avec le carbone, constitue l'épine dorsale de l'industrie chimique. Plus de la moitié des procédés et produits chimiques dépendent directement ou indirectement du chlore. Le chlore est disponible en grandes quantités. La matière première de la chimie du chlore, le sel, est un des éléments les plus abondants sur notre planète: il est présent dans les mines et dans les océans qui en représentent une source presque intarissable. L’industrie chimique en général et l’industrie du chlore en particulier ont contribué à une amélioration considérable des conditions de vie. L’essentiel est que les avantages des produits chimiques compensent largement les risques inhérents à leur production et à leur utilisation. C’est dans cette optique que tous les dirigeants des entreprises chimiques en Belgique ont souscrit au programme de Responsible Care et se sont ainsi engagés à tout mettre en oeuvre pour améliorer constamment leurs performances en matière de santé, de sécurité et de protection de l’environnement. L’industrie chimique s’efforce en outre de se conformer aux principes de développement durable tels que définis pour la première fois au point 21 de la Conférence mondiale sur l’environnement et le développement (UNCED), organisée par les Nations Unies à Rio de Janeiro en 1992. Ces objectifs ne seront réalisables que par une ouverture d’esprit à l’innovation, combinée à un sens des responsabilités et une évaluation fiable des risques. Les répercussions environnementales, mais aussi économiques et sociales doivent être prises en compte. L’industrie chimique en général et l’industrie du chlore en particulier veulent s’investir à fond dans cette approche: • l’industrie chimique veut contribuer à une meilleure connaissance des effets des procédés de fabrication et produits existants et nouveaux sur l’économie, l’environnement, la santé, la sécurité; • elle veut promouvoir des procédés adéquats et un usage responsable des produits, dans le cadre de son engagement Responsible Care; • elle veut poursuivre et intensifier le dialogue avec les autorités politiques et administratives, le public et les groupements sociaux et environnementaux. Dans les pages qui suivent, nous passons en revue les nombreuses facettes de la chimie du chlore. Nous espérons ainsi mieux informer le lecteur sur ce secteur industriel et susciter un dialogue constructif. Jules Houtmeyers président de BelgoChlor livre blanc du chlore – novembre 2006 livre blanc du chlore – novembre 2006 Quelques faits et chiffres 1. Le chlore est l’un des éléments chimiques les plus abondants dans la nature. Il est pour ainsi dire inépuisable. Sous forme de sel, il constitue 3 à 4% des mers et des océans de notre planète, ce qui signifie 30 à 40 grammes par litre, et toutes les mers et les océans recouvrent 7/10 de la surface du globe. 2. A eux seuls, 16 des quelque 110 éléments chimiques existants forment 99,5% de la croûte èmeterrestre, l’eau et l’air compris. Le chlore occupe la 11 place. 3. L’activité humaine n’est certainement pas la seule source de production de composés chlorés : de nombreux phénomènes naturels produisent des composés chlorés, parfois en quantité bien plus importante que l’activité humaine, p.ex. des éruptions volcaniques. 4. Le chlore, par ses innombrables applications, contribue largement à la santé, au confort et au bien-être de l’homme. 5. 15 éléments seulement constituent 99,5% du corps humain. L’élément chlore y occupe la ème10 place. 6. Des composés chlorés d’origine naturelle sont présents dans notre organisme pour y assurer des fonctions vitales, comme par exemple l’acide chlorhydrique dans notre système digestif. 7. Le chlore est utilisé d’une manière ou d’une autre dans 55 à 60% des processus de production. Le chiffre d’affaires de l’industrie chimique européenne en 2003 se montait à €556 milliards. 8. Le chlore rend possible la production d’un large éventail de dérivés et de produits finis dont un tiers ne contient plus de chlore. 9. Plus de 9 millions de tonnes de chlore sont produites chaque année en Europe, dont plus d’un tiers est recyclé et réutilisé. 10. L’industrie du chlore en Europe assure environ 39.000 emplois directs et environ 2 millions d’emplois indirects. 11. La production de chlore va de pair avec la production de soude caustique et d’hydrogène, deux autres produits de base de l’industrie chimique. 12. La production et la manipulation de chlore sont soumises à des réglementations sévères et à des procédures rigoureuses. L’industrie chimique contrôle ces opérations et réduit au minimum les risques associés, dans le cadre de sa politique d’amélioration continue. 13. Au cours des 10 dernières années, l’industrie européenne du chlore a réduit de 74% les émissions de mercure dans l’environnement et les a ramenées à moins de 6 tonnes en 2003. Ces émissions ne représentent plus que 0,1% des rejets mondiaux de mercure. livre blanc du chlore - novembre 2006 14. Le transport de chlore sous forme liquide s’effectue la plupart du temps par pipe-line ou chemin de fer dans des wagons-citernes spécialement conçus. Il fait l’objet de mesures de sécurité extrêmement efficaces. 15. Chaque année, dans le monde entier, 2,2 millions de personnes meurent de maladies véhiculées par de l’eau non potable. La chloration est la méthode la plus répandue et la plus efficace pour désinfecter l’eau. Un gramme de chlore suffit à désinfecter et potabiliser 1.000 litres d’eau. Le chlore joue également un rôle important dans la désinfection de l’eau des piscines. 16. Le chlore et ses dérivés ne sont pas seulement employés pour la désinfection de l’eau à titre préventif. Ils servent également au traitement des eaux usées et des effluents industriels. En outre, sous forme d’agents de blanchiment ménagers et industriels, le chlore contribue au maintien et à l’amélioration de l’hygiène. 17. Les composés chlorés sont indispensables dans la fabrication de la vitamine C. 18. L’élément chlore entre dans la composition ou dans la fabrication de 85% des produits pharmaceutiques et de 96% des produits phytosanitaires. 19. De par sa structure chimique, le PVC (chlorure de polyvinyle) occupe une place unique parmi les plastiques. Ce produit se retrouve dans les domaines d’application les plus divers: construction, réseau d’égouts, électricité, emballage, médecine, habillement, industrie aéronautique et automobile. 20. Le chlore est un intermédiaire indispensable dans la production de polycarbonates et polyuréthannes. Ces matières plastiques importantes permettent de fabriquer des équipements destinés à l’électronique, aux télécommunications, aux appareils électriques, à l’industrie de l’automobile, au matériel sportif et même aux disques compacts. 21. Le chlore intervient dans la fabrication des produits agrochimiques, mais aussi dans la production de peintures et des matières colorantes (notamment le dioxyde de titane ou blanc de titane : un pigment blanc), des résines époxy (comme matériaux composites dans la construction aéronautique et navale), du trichlorure ferrique (pour l’épuration des eaux), des silicones (comme agents antifriction, comme matériaux d’isolation et d’étanchéité ou dans des applications médicales), du silicium ultra pur (pour cellules solaires et puces électroniques) et des fibres super résistantes de polyaramide (pour les câbles en fibres de verre des connections Internet ultra rapides). 22. L’absence du PVC dans les déchets ménagers ne conduirait pas à une réduction de la formation de dioxines dans les incinérateurs de déchets. Une réduction significative de l’émission de dioxines peut être obtenue par l’optimisation des conditions d’incinération et par l’installation d’un système d’épuration des gaz. livre blanc du chlore - novembre 2006 1. Le chlore en général 1-0 livre blanc du chlore – novembre 2006 1-1 livre blanc du chlore – novembre 2006
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents