10 pages
Français

Le médecin de papier, mythe ou réalité ? - article ; n°311 ; vol.84, pg 356-363

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Revue d'histoire de la pharmacie - Année 1996 - Volume 84 - Numéro 311 - Pages 356-363
Suite, notamment, à la réorganisation universitaire des études médicales, la Marine Marchande avait des difficultés à recruter des chirurgiens-navigants d'où exemptions de lever l'ancre sans personnel médical embarqué. Devant ce fait, le ministre de la Marine, le baron Portai, intervient le 4 août 1819 en soumettant au Roi une ordonnance s'inspirant des règlements antérieurs mais en les adaptant aux nouvelles pratiques de la Marine. C'est ainsi qu'elle obligeait les armateurs à fournir à leurs capitaines un coffre à médicaments accompagné d'une instruction lorsque l'équipage était de 8 à 19 hommes. Cette dernière définissait les maladies maritimes les plus couramment rencontrées et était munie d'un formulaire indiquant les principales propriétés des produits médicamenteux embarqués, avec la manière de s'en servir et surtout de les administrer. Ce compendium médico- pharmaceutique fut très vite surnommé, avec ironie, par les commandants « Le Médecin de Papier » surnom qui lui resta et qui fut adopté par un grand nombre de marines marchandes dans le monde.
L'exemple nantais est caractéristique de ce qui se passa dans les autres ports français et peut-être pris comme modèle pour expliquer ce phénomène qui existe encore de nos jours.
« Le médecin de papier » can be defined as a little handbook regularly brought up to date, which gave and still gives the captains of merchant ships, fishing-boats or yachts, elementary rules in order to care for their crew in case there were or are no - sea going - surgeons or doctors on board.
Generally speaking, it could be divided into two parts. The first one was a sort of summary of the symptoms and of the treatments of the most frequent maritime diseases. The second one included a list of the medicinal products on board and their main characteristics as well as the way to use and administrate them.
« Le médecin de papier » was created by the royal order of August the fourth 1819, as there were not enough surgeons applying for embarking due to the new academical organisation of the studies.
So, this « médecin de papier » was given to the captains of the ships who according to the law, wen allowed not to embark - sea going - surgeons. Those vessels had a crew which could be between eight to nineteen men. The editions were on the increase in every French harbour and all through the years, according to the progress of the pharmaceutic science and of the therapeutics ; it also depended on the good will and inspiration of the surgeons and chemists who were members of the committees checking on the médecine chests.
8 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1996
Nombre de lectures 14
Langue Français
Yannick Romieux
Le médecin de papier, mythe ou réalité ?
In: Revue d'histoire de la pharmacie, 84e année, N. 311, 1996. pp. 356-363.
Citer ce document / Cite this document :
Romieux Yannick. Le médecin de papier, mythe ou réalité ?. In: Revue d'histoire de la pharmacie, 84e année, N. 311, 1996. pp.
356-363.
doi : 10.3406/pharm.1996.4821
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/pharm_0035-2349_1996_num_84_311_4821