12 pages
Français

Le surtout de mariage en porcelaine de Sèvres du Dauphin, 1769-1770 - article ; n°1 ; vol.76, pg 63-73

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Revue de l'Art - Année 1987 - Volume 76 - Numéro 1 - Pages 63-73
11 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1987
Nombre de lectures 98
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Exrait

Monsieur Pierre Ennès
Le surtout de mariage en porcelaine de Sèvres du Dauphin,
1769-1770
In: Revue de l'Art, 1987, n°76. pp. 63-73.
Citer ce document / Cite this document :
Ennès Pierre. Le surtout de mariage en porcelaine de Sèvres du Dauphin, 1769-1770. In: Revue de l'Art, 1987, n°76. pp. 63-73.
doi : 10.3406/rvart.1987.347634
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rvart_0035-1326_1987_num_76_1_347634Ennès Pierre
Le surtout de mariage
en porcelaine de Sèvres
du Dauphin 1769-1770
souper de temporains Mouchy peintre du La ensemble colonnade temps manufacture qui J.-J Bachelier de suivit modèles comme dorique de le dessina mariage Sèvres antiques fit dominée ly appel et réalisa lui-même du Gillet pour il par Dauphin fit un la réaliser également plusieurs grand Cet statue futur article cette surtout du groupes appel Louis Roi tente uvre en aux XVI en biscuit monumentale une inspirant sculpteurs uvres le reconstitution pour 16 artistes mai la Pigalle enforme 1770 table plupart con du Le de et
Le mariage du Dauphin futur Louis XVI avec chaque bout de la table tournant le dos artiste la
Marie-Antoinette archiduchesse Autriche fut le princesse de Lamballe et son beau-père le duc de Pen-
point de départ une longue suite de festivités la thièvre les détails de la décoration en revanche dis
cérémonie du mariage proprement dit célébrée dans paraissant dans une sorte de scintillement sont repré
la chapelle du château de Versailles le 16 mai 1770 sentés de fa on imprécise7
midi succéda le soir même un souper dans le nouvel Le centre de la table supportait pourtant une
opéra inauguré cette occasion Une table rectangu des décorations les plus notables qui aient été réalisées
laire de trente pieds sur quatorze2 avait été dressée occasion du mariage du Dauphin un grand surtout
sur le plancher relevé au niveau de la scène grâce en biscuit de porcelaine8 affectant la forme une
ingénieux mécanisme mis au point par Biaise-Henri colonnade dominée par la statue de Louis XV et
Arnoult le machiniste des Menus Plaisirs Le Roi accompagnée de fontaines et de sculptures disposées
assis seul au bout de la table faisait face la scène dans un jardin en miniature Ce surtout la fois par
convertie en un salon de musique pour quatre-vingts sa taille par ampleur de sa conception et par la per
musiciens Les convives enfants de France et princes fection de la porcelaine dont il était fait représentait
du Sang alignaient sur les deux grands côtés de la selon les témoignages de époque un des
table selon un plan qui est conservé aux Archives chefs-d uvre de la manufacture de Sèvres alors
nationales3 son apogée Une longue description parue dans le
Un dessin de Moreau le Jeune nous restitue Mercure de France du mois de juillet suivant le
aspect de opéra de Versailles le soir du festin mariage9 pièce justificative fort heureuse
royal fig Tournant le dos la scène Moreau le ment permis en conserver un souvenir assez précis
et est notamment en grande partie grâce cette Jeune représente la triple rangée de loges et le parterre
sur lequel est disposée la table Un autre dessin du description il est possible en tenter une reconsti
même artiste réalisé trois jours plus tard le 19 mai tution10 fig 2)
nous montre la scène du même opéra transformée en La colonnade ordre dorique qui se développait
une salle de bal au fond de laquelle on peut entrevoir au centre de la table en un rectangle angles découpés
derrière sept entrecolonnements le salon de musique5 en quarts de rond était constituée nous précise le Mer
Tous ceux qui sont entrés aux appartemens le jour cure de France de cinquante-six colonnes Une ouver
du mariage et au festin royal surtout conclut Bau- ture pratiquée dans les grands côtés11 permettait de
chaumont conviennent ils ont jamais vu de coup mettre en valeur la statue du Roi après le célèbre
il aussi miraculeux Ils prétendent que toutes les Pigale La statue de Louis XV réalisée par Pigalle
descriptions ils en feroient seroient au dessous de pour la place royale de Reims)12 posée sur un socle et
la vérité que celles on lit dans les romans de fée sur une double base circulaire dont la partie inférieure
rie ne peuvent encore en donner une idée très était pourvue de quatre escaliers en forme de croix
imparfaite La richesse le luxe des habits éclat des Des grouppes enfans qui suspendent des guirlan
diamans la magnificence du local éblouissoient les des autour une colonne surmontée un globe aux
spectateurs les empêchoient de rien détailler armes de France 13 flanquaient encore la statue du
Ce commentaire peut sa remarque Roi intérieur de la colonnade Douze paires de
finale appliquer au dessin de Moreau le Jeune car si colonnes jumelées sur les grands côtés quatre sur les
on devine assez bien en effet extrémité la plus petits et huit groupes de trois colonnes jumelées en
éloignée de la table le Roi coiffé un tricorne et si triangle aux huit angles de édifice soutenaient un
on compte sans difficultés sur le côté gauche du des entablement composé une frise de triglyphes et de
sin du moins le nombre exact de convives avec métopes sur lesquels alternaient le chiffre du Roi les
63 colonnade destinée pour le banquet royal le modèle armes de France celles de Empire celles du Dau globe aux armes de France soutenu de son piédouche
phine sur un fonds rayonnant 14 Des cartels conte orné de rustiques 19 ou encore des bornes où pen pour les saisons moule pour les enfants
représentant les saisons et le modèle des nant le chiffre des deux époux soutenus par des daient des guirlandes ponctuaient ce jardin disposé
enfans qui les ornent de guirlandes 15 couronnaient sur plusieurs terrasses reliées entre elles par des la colonne ces inventaires signalent ensuite en
177022 le modèle du vase la colonne et de la encore édifice chacun de ses huit angles Les guir escaliers
landes continuaient parcourir entablement en Seuls quelques éléments de cette description peu colonne pour le vase soit probablement comme
vent se deviner sur le dessin de Moreau le Jeune la on le verra la fontaine aux trois figures de sauvages) venant accrocher la hauteur de chaque paire de
colonnes jumelées seize cassolettes Chaque travée fontaine aux trois figures de sauvages représentée sur le modèle du groupe des fontaines est-à-dire la
fontaine des Grâces) le modèle de la statue de contenait en outre une statue sur un piédestal dont le la table par une masse élevée et légèrement ombrée
Mercure de France ne nous donne aucune description qui par un effet de perspective semble se dresser au- Reims selon il été payé Pigalle moule
la place de Reims et enfin le modèle de grou
pes enfants pour le surtout les enfants des
angles)
A)La colonnade
Premier élément du surtout être mentionné
dans les listes de modèles en 1769 cette colonnade
pas laissé de traces dans les registres des paiements aux
sculpteurs Un témoignage des colonnes subsiste
encore pourtant la Manufacture sous la forme de
moules grâce auxquels il été possible de couler deux
modèles en plâtre23 fig Ces moules correspondent
deux colonnes épaisseur légèrement différente Les
plus épaisses étaient-elles pour obéir une règle
architecture antique destinées aux angles de la
colonnade ou bien étaient-elles au contraire ali
gnées sur les côtés de édifice les colonnes les plus
fines servant pour corriger une éventuelle impression
de lourdeur aux groupes de trois
Illustration non autorisée à la diffusion Un mémoire de Bachelier24 daté de 1770 con
servé aux archives de la Manufacture nous renseigne
sur quelques-unes des étapes de la réalisation de cette
colonnade le sculpteur Mouchy25 tout abord en
réalisa ce que le document appelle un modèle pro
bablement un dessin ensemble pour lequel il re ut
800 livres Ce modèle donna lieu une épure pour
laquelle un certain Malhortie fut payé 300 livres
puis une maquette en bois uvre un menuisier du
nom de Viftere qui en re ut lui 96 livres pièce justi
ficative est sans doute après cette maquette
que les moules et les modèles en plâtre furent mis en
fabrication
Les registres de vente quant eux énumèrent
les pièces un surtout colonnes qui fut vendu une
marchande Madame Lair au cours du deuxième
semestre de 1770 Cette dernière paya en effet 11 164
livres pour un surtout en biscuit comprenant
cinquante-six colonnes le nombre exact de colonnes
dont était constitué le surtout du mariage du Dauphin
48 livres un nombre égal de socles et de chapiteaux Fig J.-M Moreau dit Moreau le Jeune souper donné occasion du mariage du Dauphin futur Louis XVI dans respectivement et 10 livres ainsi que quarante- opéra du château de Versailles le 16 mai 1770 lavis de sépia sur trait de plume Berlin Kunstbibliothek SMPK huit morceaux de la frise 96 livres par mor
ceau et huit groupes enfants pour garnir les Une des principales orginalités de ce surtout dessus de la tête des deux grands personnages du pre
encoignures des frises 60 livres pièce Le compte de venait de la présence de six fontaines qui crachaient de mier plan les fontaines des Grâces éléments circulai
res plus petits on aper oit aux deux angles visibles Madame Lair énonce encore seize petits vases pour eau dans de grands bassins Elles étaient de deux
le couronnement valant 48 livres et six mille cinq modèles différents quatre entre elles consistant en du surtout et les Saisons représentées par des enfants
cent soixante seize fleurs employées aux guirlandes qui sont les trois petites masses brunes situées entre ces trois figures des Grâces qui embrassent le piédes
dudit au prix de livres pièce26 pièce tal une cuvette du milieu de laquelle élève une fontaines
Les archives de Sèvres sont heureusement pour gerbe eau et où eau écoule par trois muf justificative 3)
ces années-là assez explicites on trouve notam Il semble bien il agisse dans ce compte des fles de Lion distribués sur extérieur 16 venaient se
pièces mêmes du surtout qui figura sur la table du ment des inventaires annuels20 généralement dressés placer dans les quarts de ronds découpés aux angles de
mariage du Dauphin Après le souper la Manufacture la colonnade deux fontaines un autre modèle le 1er janvier de chaque année dans lesquels figurent
dû en revendre les éléments Madame Lair et celle-ci les listes des modèles créés au cours de année écou décrit par le Mercure de France comme trois figures
lée on trouve aussi des comptes qui font état de dû ensuite composer autres surtouts plus petits En de sauvages qui soutiennent avec effort un vase17
effet il existe Versailles un surtout dont les colon paiements détaillés aux sculpteurs et bien entendu étaient disposées chaque extrémité du surtout en
des registres de vente nouvelle source identifica nes en marbre supportent un entablement en biscuit contrebas au milieu de parterres de broderie aux
dont le décor correspond très exactement la descrip tion par lesquels on peut connaître le prix des pro quels on accédait par des escaliers et dont la décora
duits de la Manufacture et le nom de leur acheteur tion du surtout royal27 fig Entré dans les collec tion était encore complétée par les saisons représen
tions du musée en 1900 il ne comporte que quarante tées par des enfans 18 Les inventaires annuels de modèles qui nous ser
viront de fil conducteur énumèrent tout abord en colonnes au lieu de cinquante-six et les grands côtés autres éléments en porcelaine comme des
176921 le modèle de chaque morceau composant la de cinq travées au lieu de six la différence du sur- vases sur des socles des piédestaux amortis par un
64 encore groupes Enfants la colonne et la tout qui figura sur la table royale ne présentent pas Fortune 41 interruption Il permet en outre de comprendre la
Ces mêmes registres de vente attestent également structure de cet entablement qui se compose de lin
que ces enfants la colonne pouvaient servir de base teaux indépendants venant emboîter au-dessus des
des vases Un exemplaire conservé au musée des Arts colonnes jumelées dans les parties saillantes formées
décoratifs42 fig illustre parfaitement une mention de deux éléments correspondant un la face et
telle que groupe les Enfants la colonne/1 vase autre au revers de la colonnade Les quarante-huit
pour ledit 43 morceaux de la frise mentionnés dans le compte de
Le petit vase qui surmonte le groupe du musée Madame Lair propos du surtout de cinquante-six
des Arts décoratifs appelle par ailleurs une remar colonnes pourraient donc représenter dix-huit lin
que car comme nous avons aucune idée de la teaux trente-six éléments saillants plus peut-être
forme des seize cassolettes qui scandaient entable quatre terminaisons disposées de part et autre de
ment de la colonnade nous serions tentés imaginer espace central
elles ressemblaient ce vase bien il soit
dépourvu anses où accrocher les guirlandes Il pour Illustration non autorisée à la diffusion rait très bien être également un des vases qui sur des Les enfants représentant les Saisons
socles ornaient le jardin autour de la colonnade Qua
torze vases guirlandes nom qui correspond bien Les moules de chacune de ces figures sont esti exemplaire du musée des Arts décoratifs furent en més dans la liste des modèles de 1769 24 livres et les effet réalisés en extraordinaire 44 avec leurs modèles 48 livres28 Des modèles en plâtre subsistent socles en décembre 1769 par le tourneur Delâtre45 encore la Manufacture29 fig Ils apparaissent Soixante-quatorze vases oreilles de cinquième assez tard dans les registres des paiements aux sculp grandeur fabriqués en même temps et toujours en teurs la première mention de saison remontant extraordinaire 46 pourraient également être mis en octobre 1771 seulement30 Dès décembre 1769 cepen relation avec le surtout du mariage du Dauphin les dant les registres de vente signalent la livraison au duc vases oreilles ayant été des accessoires indispensables de Prasiin de quatre Saisons 30 livres pièce31 Un toute décoration de table la fin du xvinc tarif du 1er janvier 178732 donne au milieu une liste siècle enfants un nouveau prix pour des Saisons qui de
24 livres est réduit 21 livres Entre 1769 et 1787 les
Saisons avaient donc déjà subi une baisse de livres Le vase la colonne et la colonne pour le Cette réduction pu se produire en 1774 date Fig Colonnes modèles en plâtre vase laquelle une pareille baisse est attestée pour autres Manufacture nationale de Sèvres modèles33 Les listes de moules et de modèles signalent en Le prix des moules et des modèles était respecti 1770 un vase la colonne et une colonne pour vement de 24 et de 48 livres et le prix de exemplaire le vase qui désignent pensons-nous les fontaines Les enfants la colonne en porcelaine 144 livres Ce dernier prix passa 96 aux trois figures de sauvages Ces deux mentions peu livres en 177436 et le tarif de 1787 le réduisit encore de vent encore être complétées par deux autres docu livres37 Des modèles en plâtre en sont toujours conser abord con pour porter un globe aux armes ments archives qui font sans nul doute référence vés la Manufacture38 de France ce groupe servit essentiellement par la ces mêmes fontaines un mémoire de Bachelier dans Plusieurs exemplaires en sont connus suite de base pour des statues et pour des vases Les lequel ce dernier demande le remboursement de dont deux au musée Camondo surmontés des statuet sept premiers exemplaires apparaissent dans les regis quarante-huit livres pour les modèles en plâtre de la tes de Hymen nouveau modèle de 1769 et de tres des paiements aux sculpteurs en décembre 1769 fontaine des hercules composé de cinq morceaux 47 VAmour discret modèle de 1773)39 Les archives con tantôt sous le nom enfants la colonne tantôt pièce justificative et les registres de vente firment bien existence originelle de telles associa sous celui de groupe Bachelier 34 partir avril ensuite qui signalent que deux groupes Atlas tions on trouve plusieurs reprises dans les 1772 on trouve encore expression de groupe furent livrés Madame Lair au cours du deuxième enfants Bachelier 35 qui pourrait également dési registres de vente des mentions telles que grou semestre de 177048 cf pièce justificative Des pes les Enfants la colonne et Espérance 4( ou gner les enfants la colonne Atlas qui apparaissent pourtant pas dans les inven
taires annuels furent bien mis en fabrication dès le
mois août 176949 Il subsiste encore la Manufac
ture le modèle en plâtre un Atlas qui pourrait tout
aussi bien passer pour un sauvage ou un Hercule fig
10 Si on se rappelle que Madame Lair avait déjà vrai
semblablement acheté la colonnade du surtout il ne
serait pas téméraire imaginer elle ait pu aussi
acheter par la même occasion les groupes qui figu
raient et donc les deux fontaines décrites par le Mer
cure de France appelées ici groupes Atlas
la lumière de inventaire de 1770 et du
mémoire de Bachelier qui précise que le modèle com
portait cinq morceaux on peut donc se représenter
cette fontaine comme un vase supporté par une
colonne au centre et par les trois figures Atlas la
périphérie La colonne centrale très certainement
creuse était nécessaire pour camoufler le conduit
eau
La source inspiration de ce groupe était une
fontaine qui se trouvait alors la villa Albani
Rome et dont les supports quatre et non trois comme
sur le surtout sont maintenant conservés au musée du
Louvre50 Cette fontaine célèbre au xvnic siècle fut Fig Reconstitution du plan du surtout du mariage du Dauphin la colonnade les enfants représentant les sai notamment gravée par Piranèse fig 11 La gravure sons les enfants la colonne le vase la colonne ou fontaine aux trois figures de sauvages le groupe des fon de Piranèse51 et toutes les autres gravures qui en furent taines la statue du Roi les groupes enfants des encoignures
65 faites52 semblent postérieures au mariage du Dauphin
après quels documents Bachelier a-t-il travaillé pour
réaliser son modèle après des dessins ou après
un moulage qui aurait pu se trouver par exemple
dans la salle des antiques du Louvre Cette dernière-
hypothèse est autant plus vraisemblable que Bache
lier la même année eut recours un moulage gran Illustration non autorisée à la diffusion
deur nature pour réaliser le groupe de Castor et Pol-
lux53 cf pièce justificative 4)
La fontaine de la villa Albani servit encore sous
le nom de vasque du palais Farnese un projet
pour une pièce de surtout qui aurait dû figurer sur la
table du mariage de Napoléon Ier avec Marie-Louise
le avril 181054 fig 12 De toutes les pièces projetées
cette vasque fut la seule avoir pas été exécutée Surtout bronze glace marbre et porcelaine Château de Versailles Fig était-on rendu compte entre-temps elle avait
déjà figuré quarante ans plus tôt sur la table de
oncle par alliance de Empereur le futur Louis
XVI
Le groupe des fontaines
Le groupe des fontaines désigne dans les archives
de la manufacture de Sèvres ce que le Mercure de
France décrit comme une fontaine avec les trois figu
res des Grâces Mentionné pour la première fois en
mars 1770 dans les registres des paiements aux sculp
teurs55 ce groupe connut par la suite un remarquable
succès Treize furent fabriqués pendant la seule année
1770 Quatre vendus au prix de 360 livres le Illustration non autorisée à la diffusion Illustration non autorisée à la diffusion
prix du groupe sans la vasque était de 240 livres
Madame Lair pendant le deuxième semestre de cette
même année56 en même temps que les deux groupes
Atlas cf pièce justificative si bien on pour
rait en conclure également il agit des quatre
fontaines ayant figuré sur la table du mariage du Dau
phin Le groupe est encore mentionné dans le tarif de
1787 le prix des nymphes la colonne groupe sans
le vase est alors réduit de 120 100 livres57 Il avait
donc probablement subi une première réduction en
1774 tout comme les enfants représentant les Saisons
et les enfants la colonne
Comme ce dernier encore le groupe des fontai
nes servit par la suite de base de statue exemplaire
le plus spectaculaire de ce type association étant ce
groupe des fontaines surmonté de Amour Bou-
chardon en porcelaine dure dorée sur biscuit acheté
par le Roi en décembre 1772 Versailles58 qui ne
semble malheureusement pas avoir survécu La collec
tion Fenaille comportait un ensemble identique en
porcelaine tendre non dorée59 Il semble bien que cela
ne soit pas attesté dans les archives que le groupe des
fontaines ait pu également être associé un vase Un
exemplaire au musée du Louvre est ainsi pourvu une
cassolette émaillée bleu en porcelaine tendre de
Sèvres ne portant malheureusement pas de date60
Illustration non autorisée à la diffusion Illustration non autorisée à la diffusion fig 13 Il en existe une autre du même modèle
Ermitage datée 177361
Le modèle du groupe des fontaines appelé dans
le document fontaine des Grâces cf pièce justifi
cative 4) pour lequel Bachelier réalisa des dessins
est directement inspiré une fontaine antique prove
nant de la villa Borghése maintenant conservée au
musée du Louvre62 Cette fontaine fit également
objet tout comme celle de la villa Albani une gra
vure de Piranèse63 et servit de source inspiration de
nombreuses autres bases en différentes matières64 Au
Cabinet de dessins sont encore conservés deux dessins
de Bouchardon représentant des fontaines ornées de
femmes pareillement disposées65 et un dessin
anonyme très certainement dessiné après la base Fig 5-6-7-8 Enfants représentant les saisons le printemps été automne hiver modèles en plâtre
Manufacture nationale de Sèvres antique du musée du Louvre66 divinités 81 pourraient avoir complété la série pré au chiffre du Dauphin et de Marie-Antoinette et le La statue du Roi
couronnaient de guirlandes Madame Lair en acheta cédente avec laquelle ils sont parfaitement assortis et
huit sous le nom de groupes enfants pour garnir par la taille et par le sujet Il agit de Diane82 Her La pièce centrale du surtout la statue du Roi en les encoignures des frises en même temps que la cule Junon Jupiter83 Mars et Neptune fig 27 32) empereur romain après oeuvre de Pigalle inaugu colonnade du surtout cf pièce justificative Ces Quant la dix-huitième divinité de la colon rée cinq ans auparavant sur la place royale de Reims quatre groupes se répétaient donc chaque extrémité nade aurait-elle pu être exemplaire de deuxième fig 14) est chronologiquement la dernière pièce de la colonnade Seul en subsiste un moule grâce grandeur une statue de Minerve dont le modèle en importante avoir été réalisée pour le surtout Le pre auquel il été possible de réaliser un modèle montrant plâtre de première grandeur est toujours conservé la mier exemplaire sortit de atelier des sculpteurs en
le torse et la tête un enfant fig 16 Le moule un Manufacture84 fig 33 Ce dernier présente la parti mars 177067 et les figures de la base Le Citoyen et La groupe complet était estimé 48 livres et le modèle 96 cularité être un portrait de Marie-Antoinette Une Douceur du Gouvernement royal en avril68 Ces deux
livres75 statuette en biscuit ornant une pendule appartenant figures étaient appelées Sèvres une abord Le une collection privée américaine est-elle un exemplaire Commerce puis partir du mois de juillet de son
de deuxième grandeur de cette effigie85 fig 34 vrai nom Le Citoyen et autre La France69 La sta
Cette hypothèse est autant plus séduisante que le tue du Roi seule valait 72 livres et la statue du Roi
pendant de cette figure de Minerve sur la pendule est et sa base 700 livres Il est encore une fois proba une figure de Mars très proche du modèle de la ng 31 ble que exemplaire acheté par Madame Lair en Dans le tarif de 1787 déjà mentionné86 sont même temps que les autres pièces du surtout déjà signalées parmi les figures de quatorze pouces est-à- citées était celui du surtout de la table royale cf pièce
dire de trente-huit centimètres environ celles de Mars justificative est en tout état de cause la seule et Minerve dont le prix est alors réduit de 120 80 occasion où les registres de vente mentionnent cette
livres Si cette Minerve est bien la représentation allé base si onéreuse Deux autres statues du Roi 72 livres gorique de Marie-Antoinette pourquoi ne pas imagi furent encore vendues cette année-là pour office du
ner que son pendant imberbe ait pu être un portrait Roi70 du Dauphin sous les traits de Mars Il est intéressant de remarquer que la réduction
du groupe fut confiée Pigalle lui-même qui en re ut Ce monument admirable digne être con nous précise inventaire des modèles de 1770 600
Illustration non autorisée à la diffusion servé ne connut pas le sort que lui souhaitait le Mer livres71 cure de France Démonté il fut nous avons vu Trois exemplaires de cette statue sont connus
vendu puis dispersé La mode des surtouts colonnes un au musée du Louvre72 fig 15). un autre au survécut cependant pendant plus un quart de siècle musée de Sèvres73 et le troisième pourvu un socle
encore en porcelaine émaillée fond bleu au Wadsworth
Déjà un premier surtout en porcelaine de Vin- Atheneum Hartford74 cennes livré Louis XV en décembre 1755 semble
avoir été une préfiguration de celui du mariage du
Dauphin puisque après Emile Bourgeois87 malgré Les groupes enfants pour le surtout invraisemblance chronologique il aurait représenté
la place Louis-XV inaugurée en 1763 dominée par la II agit là des groupes enfants qui disposés statue équestre du Roi par Bouchardon fondue en aux huit angles de entablement soutenaient un cartel
Fig IO Atlas modèle en plâtre Manufacture nationale
de Sèvres
Les statues de la colonnade
II convient encore évoquer pour terminer les
statues qui nous dit le Mercure de France occu
paient élevées sur un piédestal les travées de la colon
nade Si on exclut les quarts de rond vraisemblable
ment occupés par les groupes des fontaines nous pou
vons alors en compter dix-huit
Ces statues nous avons dit ne sont pas décrites
Illustration non autorisée à la diffusion dans le Mercure de France Si on admet cependant Illustration non autorisée à la diffusion pour base de réflexion que les modèles en étaient nou
veaux comme pour les autres pièces du surtout on
peut alors relever dans les inventaires de 1769 et 1770
onze figures inspiration mythologique dont le prix
uniforme de 48 livres par modèle laisse penser il
agit bien de statues de taille identique destinées for
mer une suite On les appelle en 1769 la petite ten
dresse la Vénus aux belles fesses 76 le faune de
Salis ly 77 Cérès Pandore Bacchus
Apollon Paris 78 et en 1770 le petit Mer
cure 79 Amour de Coypel et une Sibille 80
Tous ces sujets correspondent des modèles en plâtre
conservés la Manufacture fig 18 26 dont la hau
teur est de vingt-deux centimètres environ
Six autres modèles en plâtre également conser
vés la Manufacture dont on ne trouve mention ni Fig 11 Piranèse La Fontaine de la villa Albani posée Fig Groupe des enfants la colonne et vase guirlan dans les inventaires annuels ni dans les paiements aux sur une base qui se trouvait la villa Negroni Paris Bibi des porcelaine tendre de Sèvres Paris Musée des Arts
ateliers de sculpture sinon peut-être sous le nom de Nat décoratifs
67 Illustration non autorisée à la diffusion
Fig 12 Détail un projet pour le surtout de Illustration non autorisée à la diffusion Illustration non autorisée à la diffusion Empereur représentant la vasque du palais
Farnese plume Manufacture nationale de
Sèvres
Fig 14 J.-B Pigalle Monument érigé par la ville de Fig 16 Enfant de entablement du surtout
Relins montrant les deux statues de la base gauche La modèle en plâtre Manufacture nationale de
Douceur du Gouvernement royal et droite Le Citoyen Sèvres
estampe par P.-E Moitié après Ch.-N Cochin
Illustration non autorisée à la diffusion
Fig 13 Groupe des fontaines
surmonté une cassolette porcelaine tendre Illustration non autorisée à la diffusion
Musée du Louvre
Illustration non autorisée à la diffusion
Fig 17 Pandore modèle Fig 15 Louis XV porcelaine tendre de Sèvres Musée
du Louvre en plâtre Manufacture
nationale de Sèvres 1758 En tout état de cause il est certain que ce sur
tout représentait un pont et des terrasses et il
comportait des pilastres des balustres et des
rampes 88 autant emprunts architecture qui
font penser au surtout de 1770
On connaît plus tard grâce aux gravures de
Moreau le Jeune aspect général du surtout qui
ornait la table du souper offert par Madame Du Barry
Louis XV le septembre 1771 ainsi que celui du
repas offert par Hôtel de Ville de Paris Louis XVI
le 21 janvier 1782 occasion de la naissance du Dau
phin Sur ces deux surtouts les colonnes étaient dispo
sées en cercles et formaient de petits temples
Un curieux mémoire de ses travaux non daté de
architecte Joseph-Abel Couture signale un surtout
Illustration non autorisée à la diffusion Illustration non autorisée à la diffusion qui aurait été exécuté ordre corinthien pour la
table du Roy de 52 colonnes et un autre de 40
ordre ionique pour le mariage de Dormesson fils
avec les allégories analogues au sujet 89 Le Dor
Illustration non autorisée à la diffusion messon fils dont parle Couture est sans doute Henri-
Fran ois de Paule Le Fèvre Ormesson qui se maria
en 1773 On aimerait pouvoir le mettre en relation
avec le surtout du mariage du Dauphin mais il est
probable il résultait seulement de la mode pour les
surtouts colonnes
Cette mode dut encore survivre Ancien
Régime puisque Grimod de La Reynière put encore
écrire sous Empire propos un décorateur de table Fig 20 Vénus aux belles Fig 22 Faune de ly de son temps il construit des palais quand ses pré fesses modèle en plâtre modèle en plâtre Manufac décesseurs faisaient seulement des vergers et des Manufacture nationale de ture nationale de Sèvres gazons avec colonnes entablements chapiteaux Sèvres frontons architraves corniches selon les principes de
art et on peut apprendre la mythologie en admirant
ces surtouts 90 Cette remarque est en partie vraie
pour le surtout du mariage du Dauphin on pouvait
Fig 18 La petite tendresse modèle en plâ- certes apprendre la mythologie mais aussi passer
tre Manufacture nationale de Sèvres en revue les sculpteurs de époque Pigalle ly Gil-
let Bouchardon Falconet et autres encore illus
trant ainsi le programme que était fixé Bachelier
utiliser en même temps que des modèles antiques
les uvres des artistes de son temps91
NOTES
Le roi écrit Papillon de La Ferté arrêté définitivement le
nombre des spectacles et la durée des fêtes au 16 juin Je
comptais elles finiraient au 10 juin ce qui aurait fait une épar
gne considérable. Boysse Ernest Journal de Papillon de La
Perte Paris 1887 264 Une relation des fêtes pour le mariage
du Dauphin conservée aux Archives nationales rapporte que
celles-ci se terminèrent en fait le 14 juillet par un spectacle Ver
sailles Paris Arch nat. 147-14 fol 11
Illustration non autorisée à la diffusion Illustration non autorisée à la diffusion Illustration non autorisée à la diffusion
972 sur 463
Arch nat. 147-15 fol Ce plan été publié par Henry
Valloton Si Marie-Antoinette avait écouté sa mère. dans
Plaisir de France février 1963 la droite du Roi étaient
assis le Dauphin futur Louis XVI son frère le comte de Pro
vence Louis-Stanislas-Xavier de France Monsieur partir de
avènement de son frère) futur Louis XVIII Madame Marie-
Adélaïde-Clotilde-Xavière de France Madame avène
ment de son frère Louis XVI) future reine de Sardaigne
Madame Victoire Victoire-Louise-Marie-Thérèse de France) cin
quième fille de Louis XV le duc Orléans Louis-Philippe Ier
Orléans la duchesse de Chartres Louise-Marie-Adélaïde de
Bourbon fille du duc de Penthièvre le duc de Bourbon Louis- Fig 19 Bacchus modèle Fig 21 Apollon modèle Fig 23 Paris modèle en Henri-Joseph de Bourbon appelé Monsieur le duc de plâtre Manufacture natio en plâtre Manufacture en plâtre Manufacture fils du prince de Conde le comte de Clermont Louis de Bour nationale de Sèvres nationale de Sèvres nale de Sèvres bon) fils cadet de Louis III de Bourbon Monsieur le Duc et oncle
du prince de Conde le prince de Conti Louis-Fran ois de Bour
bon la comtesse de la Marche Marie-Fortunée Esté) belle-fille
du prince de Conti la princesse de Lamballe Marie-Thérèse-
Louise de Savoie-Carignan) belle-fille du duc de Penthièvre la
gauche du Roi la Dauphine le comte Artois Charles-Philippe
de France) futur Charles son beau-frère Madame Adélaïde
69 22 Ibidem carton inventaire du 1.1.1771) de France) quatrième fille de Louis XV Marie-Adélaïde Madame Sophie Sophie-Philippine- lisabeth-Justine de France) 23 des colonnes avec leurs chapiteaux 0549 Nous adres sixième fille de Louis XV le duc de Chartres Louis-Philippe- sons nos plus sincères remerciements Jean-Claude Fein Joseph Orléans) fils du duc Orléans et futur Philippe- galité Paul Cassonnet et Alfred Delépine de la Manufacture natio le prince de Conde Louis-Joseph de Bourbon la duchesse de nale de Sèvres qui ont bien voulu réaliser ces modèles ainsi que Bourbon Louise-Marie-Thérèse-Bathilde Orléans appelée celui un des enfants de entablement cf fig 16) Madame la duchesse de Bourbon) fille du duc la prin
cesse de Conti Louise-Elisabeth de Bourbon) ur du comte de 24 M.N.S. Arch. carton 12 1770 Il agit du peintre Jean- CIermont et mère du prince de Conti appelée aussi la princesse de Jacques Bachelier 1724-1806 qui fut directeur artistique la Conti douairière le comte de la Marche Louis-Fran ois-Joseph manufacture de Sèvres entre 1748 et 1793 Chargé notamment de de Bourbon) fils du prince de Conti le duc de Penthièvre Louis- fournir des dessins aux peintres Bachelier fut également responsa Jean-Marie de Bourbon) fils du comte de Toulouse et petit-fils de ble de la direction des ateliers de sculpture avant 1758 date Louis XIV Madame Elisabeth lisabeth-Philippe-Marie-Hélène laquelle il fut remplacé ce poste par Falconet puis nouveau de France) la plus jeune ur du Dauphin âgée de six ans seule entre le départ de ce dernier pour la Russie en 1766 et arrivée de ment était la seule enfant de France ne pas figurer la table Boizot la Manufacture en 1774 Esprit original et inventif royale
Illustration non autorisée à la diffusion Bachelier eut certainement une très grande influence la manufac
ture de Sèvres Dans un ouvrage il aurait rédigé en 1781 Bache Ce dessin qui appartenait la collection Doucet est maintenant lier enorgueillit sans on ait aucune raison de douter de son conservé la Kunstbibliothek SMPK de Berlin Inv 1977 59 assertion avoir eu le premier idée de la technique du biscuit Dimensions du dessin 0235 0275 Gouellain Gustave Mémoire historique sur la Manufacture natio
nale de porcelaine de France rédigé en 1781 par Bachelier Paris Ibidem Inv 1977 60 1878 20 Il affirme également avoir permis tout en restant
fidèle la production de Falconet la diffusion des modèles de Bachaumont Louis Petit de Mémoires secrets... Londres Bouchardon de Pigal de Salis et autres hommes célèbres et 1777 133 grâce aux copies après antique avoir réduit les dépenses occa
sionnées par achat de modèles aux artistes contemporains ibi Il existe une description contemporaine de la décoration des dem 21) fêtes du mariage du Dauphin publiée par les Menus Plaisirs Des
cription des fêtes données Versailles occasion du mariage de 25 Mouchy avait collaboré avec Pigalle dont il était le neveu la Monseigneur le Dauphin Paris s.d. 1770] Voir également Gru sculpture de la place de Reims en sculptant notamment le fron ber Alain-Charles Les Grandes fêtes et leurs décors époque de ton de hôtel des Fermes est sans doute ce paiement Mouchy Louis XVI Genève 1972 pp 62 et sq qui permet Emile Bourgeois affirmer Le Biscuit de Sèvres au
xvin siècle Paris 1909 II 13 que la colonnade comportait est-à-dire en porcelaine sans couverte Le surtout déjà été Fig 25 Amour de Coypel modèle en plâtre Manu deux frontons dont celui de hôtel des Fermes évoqué par Alain-Charles Gruber pp cit. 63 et Les Décors facture nationale de Sèvres de table éphémères aux xviie et xviii siècles dans Gazette des 26 M.N.S. Arch. Vy fol 228 Beaux-Arts LXXXIII janvier-juin 1974 292 et fig 11 Voir
aussi Eriksen Svend et Bellaigue Geoffrey de Sèvres Porcelain 27 Inv Vmb 14 295 0620 3000 Prof 1290 Vincennes and Sèvres 1740-1800 Londres 1987 108 Ancienne collection Beurdeley Don des Amis de Versailles juin 1770 391 citée en grande partie dans Gruber Les décors Le Mercure de France juillet 1770 pp 175 179 Cette descrip de table .. op cit 28 M.N.S. Arch. carton inventaire du 1.1.1770) tion avait été précédée une notice dans Avant-Coureur du 18
10 Le plan du surtout été réalisé par Fran ois Roubaud 29 0170 Voir le catalogue de exposition Porcelaines de architecte D.P.L.G qui nous adressons nos plus sincères remer Vincennes Les origines de Sèvres Paris Grand-Palais 1977-1978 ciements Les cotes ont été établies partir des éléments en porce nos 477 479 repr laine du surtout du musée de Versailles que nous évoquons plus
loin cf fig 4) 30 M.N.S. Arch. carton 13 1771)
11 La dimension de cette ouverture ne nous est pas connue Nous 31 Ibidem Vy fol 193
avons supposé elle était une longueur égale aux deux segments
de colonnade séparait Ceux-ci formant les côtés de deux
carrés dont le petit côté de la colonnade formait autre le surtout
aurait donc eu la forme un rectangle dont la longueur était égale
trois largeurs La longueur totale du surtout aurait alors été de
5m
12 Mercure de France op cit. 176
13 Ibidem
14 Ibidem 177
Illustration non autorisée à la diffusion 15 Ibidem 178
16 Ibidem
Illustration non autorisée à la diffusion 17 Ibidem 179
18 Ibidem 178
19 Ibidem 177
20 Les inventaires présentent abord les listes des moules puis
les listes des modèles correspondant avec leur prix estimation
Le prix des moules avec lesquels sont compris les contremoules est
généralement estimé au double du prix des modèles Nous pren
drons pour règle de citer le nom du modèle mais au cas où le nom
du moule correspondant présenterait des différences notables nous
mentionnerons également celui-ci entre parenthèses la suite du
nom du modèle Nous avons également pris pour parti de moderni
ser orthographe des inventaires et une fa on générale de toutes
les sources manuscrites
Fig 26 Sibylle modèle en plâtre Manufacture natio Fig 24 Le petit Mercure modèle en plâtre Manufac 21 Manufacture nationale de Sèvres M.N.S.) Arch. carton
nale de Sèvres ture nationale de Sèvres inventaire du 1.1.1770
70 32 Ibidem 19 63 Voir Focillon op cit. 682 XVI Versailles voir Baulez Christian Notes sur quelques meu
bles et objets art des appartements intérieurs de Louis XVI et de 33 Cette révision des prix des pièces de sculpture de la Manufac 64 Voir Baulez Christian Pierre Gouthière 1732-1813 dans Marie-Antoinette dans La Revue du Louvre et des musées de ture est peut-être en relation avec le nouveau règne et arrivée de Vergoldete Bronzen Die Bronzearbeiten des Spätbarock und Klas France 1978 nos 5-6 fig Ces deux globes ont servi de pro Boizot la Manufacture sizismus ouvrage collectif sous la direction de Ottomeyer Hans et totype des globes plus petits voir le catalogue de exposition
Proschei Peter) Munich 1986 fig et Ces atlantes ont égale Musée du Louvre Nouvelles acquisitions du département des 34 M.N.S. Arch. carton 11 1769) ment servi en 1777 de supports aux globes terrestre et céleste par Objets art 1980-1984 Paris 1985 102 Ces atlantes semblent
Lartigue et Lennel qui se trouvaient dans la bibliothèque de Louis encore avoir servi sur des meubles On en aper oit un en effet sup 35 Ibidem carton 14 1772) portant une console sur un tableau de 1799 représentant le prince
A.B Kourakine par le peintre russe Borovikovskii voir le catalo 36 Ibidem Vy fol 203 Livré aux marchands Poirier et gue de exposition La France et la Russie au Siècle des lumières Daguerre pendant les six derniers mois de 1774 Paris Grand-Palais 1986-1987 380)
37 Ibidem 19 65 Inv 24278 et 24677 Voir Guiffrey Jean et Marcel Pierre
Inventaire général des dessins du musée du Louvre et du musée de 38 Voir Troude Albert Choix de modèles de la Manufacture Versailles école fran aise II s.d 1908] 98 et 800 nationale de porcelaines de Sèvres appartenant au musée de cérami
que Paris s.d 1897] pi 11 66 Inv 24701 Ibidem 799
39 Musée Nissim de Camondo Union centrale des Arts décoratifs 67 M.N.S. Arch. carton 12 1770) catalogue présenté par Fr Mathey) Lausanne 1973 nos 686-687
sous les noms incorrects de Amour allumant son flambeau et de 68 Ibidem Amour mena ant et 688 repr 107
69 Ibidem 40 M.N.S. Arch. Vy fol 227 Livré au marchand Poirier pen
dant les six derniers mois de 1770 70 Ibidem fol 222
Illustration non autorisée à la diffusion 41 Ibidem fol 230 Livré au marchand Bachelier pendant les
six derniers mois de 1770
42 Inv 3136 0230 0157 Ancienne collection
Victor Paillard Acquis en 1886
43 M.N.S. Arch. Vy fol 222 Livré au président de Brosse
le 12 juin 1775
44 est-à-dire en heures supplémentaires
45 M.N.S. Arch. carton 11 1769)
46 Ibidem
47 Ibidem carton 12 1770)
Illustration non autorisée à la diffusion
48 Ibidem Vy fol 228 Fig 27 Diane modèle en plâtre Manufacture nationale
de Sèvres 49 Ibidem carton 11 1769)
50 Inv MA 597 600 cf Clarac de Musée de sculpture anti
que et moderne III Paris 1832-1834 pl 298
51 après Henri Focillon cette gravure ne pourrait être anté
rieure 1773 iovanni-Battista Piranesi essai de catalogue rai
sonné de son uvre Paris 1964 651)
52 Voir Beck Herbert et Bol Peter Forschungen zur Villa Albani
Berlin 1982 fig 11 et 210
53 M.N.S. Arch. carton 12 1770)
54 Voir Arizzoli-Clementel Pierre Les Surtouts impériaux en Fig 29 Junon modèle en plâtre Manufacture nationale porcelaine de Sèvres 1804-1814 dans Bulletin des Amis suisses de de Sèvres la céramique LXXXVIII 1976) 38
55 M.N.S. Arch. carton 12 1770) 71 Ibidem carton inventaire du 1.1.1771)
Illustration non autorisée à la diffusion 56 Ibidem Vy fol 228 72 Voir le catalogue de exposition Musée du Louvre Nouvelles
acquisitions... op cit. 85 57 Ibidem 19
73 Inv MNC 21866 Voir Verlet Pierre La Vie des musées 58 Ibidem Vy fol 42 dans La Revue des arts 1953 248
59 Vente Collection de Maurice Fenaille Biscuits tendres du 74 Inv 1917.958 Ancienne collection Pierpont Morgan Voir xviii siècle de la Manufacture royale de Sèvres Paris Hôtel le catalogue de exposition Pierpont Morgan collector Wads- Drouot salle 12 juin 1941 55 worth Atheneum Hartford 1987 70 notice rédigée par Sir
Geoffrey de Bellaigue auteur remercie Mme Linda Horvitz 60 Inv OA 9588 0420 0230 Anciennes collections Roth sous la responsabilité de qui ce catalogue été édité de lui du baron Charles de Rothschild et du comte Louis-René de Gra- avoir adressé une photocopie de cette notice avant sa parution mont Acquis en 1954 Voir le catalogue de exposition Vingt ans
acquisitions au Musée du Louvre 1947-1967 Paris Orangerie 75 M.N.S. Arch. carton inventaire du 1.1.1771) des Tuileries 1967-1968 298 intérieur de ce groupe est creux
confirmant il était bien destiné camoufler une conduite eau 76 Vénus Callipyge après antique Une Vénus Mediéis dont
le modèle en plâtre est toujours conservé la Manufacture mais qui 61 -793 ne figure pas dans les inventaires annuels est citée deux reprises Fig 28 Hercule modèle en plâtre Manufacture natio dans les registres des paiements aux sculpteurs en mars 1769 et 62 Inv MA 233 cf Clarac op cit. pi 323 nale de Sèvres vient ainsi ajouter la Vénus aux belles fesses de inventaire de la
71