Les limites de la déchristianisation de l'an II éclairées par le retour au culte de l'an III : l'exemple du district de Compiègne - article ; n°1 ; vol.312, pg 285-299

-

Documents
17 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Annales historiques de la Révolution française - Année 1998 - Volume 312 - Numéro 1 - Pages 285-299
Jacques Bernet, Les limites de la déchristianisation de l'an II éclairées par le retour au culte de l'an III : l'exemple du district de Compiègne.
In der großen Mehrheit « konstitutionnel » im Jahre 1791, kannte der Bezirk von Compiègne, der im Jahre II der Republik frühzeitig und völlig entchristianisiert zu sein schien, eine unwiderstehliche und kräftige Rückkehr zum Katholizismus im Jahre III der Republik. Es handelt sich, vor allem auf dem Land, um eine volkstumliche und spontane Bewegung, die während des Winters von ven Dörfern ausgeht und die Stadt während des Sommers 1795 erreicht. Durch die ökonomische und soziale Krise des Jahres III der Republik begünstigt und für die Republik sehr gefährlich, bestätigte dieses unwiederbringliche Phänomen das Scheitern einer oberflächlichen « Entfanatisation », die in den Jahren 1793-1794 der Mehrheit der Bevölkerung von außen aufgezwungen wurde.
Jacques Bernet, I limiti delta scristianizzazione dell'anno II alla luce del ritorno al culto dell anno III : l'exempio des distretto di Compiègne.
Con una forte maggioranza « costituzionale » nel 1791 che dava a vedere une précoce e compléta scristianizzazione nell'anno II, il distretto di Compiègne (Oise) conobbe un irresistibile e massiccio ritorno del cattolicesimo nell'anno III. Si trattava di un movimento popolare e spontano, sopratutto nelle campagne, che era nato nel cuore dei paesini durante l'inverno e aveva raggiunto le città nel corso dell' estate 1795. Facilitate della crisi economica e sociale dell'anno III, col rischio di allontanare molti cittadini dalla Repubblica, questo fenomeno irreversible consacrava il fiasco di une « defanatizzazione » superficial, imposta dall'esterno alia maggior parte della popolazione negli anni 1793-1794.
Jacques Bernet, New Light Shed on the Limits of De-Christianisation in Year II by the Religious Revival of Year III : the Example of Compiègne.
Highly constitutional in its make-up in 1791, prone to an early and complete de- Christianisation in Year II, the District of Compiègne (Oise) experienced an irresistible mass return to Catholicism in Year III. This was a grass-roots movement, especially in the countryside, where it took hold in the villages during the winter and enveloped the city by the summer of 1795. Facilitated by the economic and social crisis of Year HI, and threatening to turn many citizens away from the Republic, this irreversible trend put an end to abortive attempts made from without to de-fanaticize most of the population in 1793-1794.
Jacques Bernet, Les limites de la déchristianisation de l'an II éclairées par le retour au culte de Van III : l'exemple du district de Compiègne.
Très majoritairement «constitutionnel» en 1791, donnant l'apparence d'une précoce et complète déchristianisation en l'an II, le district de Compiègne (Oise) connut un irrésistible et massif retour catholique en l'an III. Il s'agit d'un mouvement populaire et spontané, surtout dans les campagnes, parti du fond des villages pendant l'hiver et achevant de gagner la ville au cours de l'été 1795. Favorisé par la crise économique et sociale de l'an III, risquant de détourner maints citoyens de la République, ce phénomène irréversible consacrait l'échec d'une « défanatisation » superficielle, imposée de l'extérieur à la majorité de la population en 1793-1794.
15 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1998
Nombre de visites sur la page 0
Langue Français
Signaler un problème