Les vitraux du choeur de l'ancienne abbatiale de Königsfelden. L'origine des ateliers, leurs modèles et la place de leurs oeuvres dans le vitrail alsacien - article ; n°1 ; vol.121, pg 29-42

-

Documents
15 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Revue de l'Art - Année 1998 - Volume 121 - Numéro 1 - Pages 29-42
14 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1998
Nombre de visites sur la page 63
Langue Français
Signaler un problème

Madame Brigitte Kurmann-
Schwarz
Les vitraux du choeur de l'ancienne abbatiale de Königsfelden.
L'origine des ateliers, leurs modèles et la place de leurs oeuvres
dans le vitrail alsacien
In: Revue de l'Art, 1998, n°121. pp. 29-42.
Citer ce document / Cite this document :
Kurmann-Schwarz Brigitte. Les vitraux du choeur de l'ancienne abbatiale de Königsfelden. L'origine des ateliers, leurs modèles
et la place de leurs oeuvres dans le vitrail alsacien. In: Revue de l'Art, 1998, n°121. pp. 29-42.
doi : 10.3406/rvart.1998.348400
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rvart_0035-1326_1998_num_121_1_348400Brigitte Kurmann-Schwarz
Les vitraux du ch ur de ancienne
abbatiale de Konigsfelden
origine des ateliers leurs modèles et la place de leurs
uvres dans le vitrail alsacien
Illustration non autorisée à la diffusion
Konigsfelden ancienne abbatiale vue de extérieur
REVUE DE ART no 121 1998-3 29-42 Kurmann-Schwarz Les vitraux du ch ur de ancienne abbatiale de Königsfelden Brigitte
devaient avoir leur ch ur in fine
ecclesie pro divino officio faciendo
tandis que le ch ur chorus prin-
cipalis était attribué aux frères La
seule trace du ch ur des moniales
est encadrement une porte la
hauteur de la fenêtre dans la pre
mière travée du bas côté sud de la
nef elle permettait alors le passage
du premier étage de aile occiden
tale des bâtiments conventuels du
côté sud de église ancienne tri
bune où les Clarisses avaient leurs
stalles13
Au XIVe siècle la nef et le ch ur
ont re une vitrerie complète14
Quant la nef il en reste que des
fragments qui ont été utilisés au
cours du temps compléter les vi
Illustration non autorisée à la diffusion traux du ch ur et est seulement
après la grande restauration de 1896
1900 que les panneaux conservés
retournèrent dans les fenêtres de la
fa ade occidentale et des bas-côtés
de la nef5 Si en 1318 on installait
le ch ur des religieuses in fine ec
clesie on dû aussitôt réaliser la
vitrerie de la neP6 Il agissait en
plus grande partie une vitrerie en
couleurs sujets ornementaux17
Seules les fenêtres de la fa ade
occidentale ont été pourvues de
panneaux figurés Ces vitraux repré
sentent des personnages devant un
fond blanc le groupe du Christ et
de saint Jean le Christ en prière au
Mont des Oliviers et une sainte
Claire debout18 Ces sujets adres
saient aux moniales leur donnant
des exemples de comportement et
Königsfelden ancienne abbatiale intérieur de dévotion19 Les panneaux orne
mentaux ne forment pas un groupe
En 1311 la reine Elisabeth res Clarisses venant du couvent de cependant un document de 1318 homogène au contraire on trouve
épouse du roi Albert 1er et ses ls Soningen près Ulm entrèrent en parle déjà du ch ur dé abbatiale7 des motifs archaïsants côté autres
fondèrent un monastère double clôture en 13124 Selon la chronique La fondatrice mourût en 1313 et qui sont plus évolués20 Enfin six
pour quarante Clarisses et six Fran de Königsfelden qui ne nous est con en 13; elle fur-là première être panneaux un cycle dynastique qui
ciscains sur le site où le 1er mai nue que par un manuscrit perdu du ensevelie dans le caveau au-dessous été exécuté dans un atelier stras-
1308 un proche parent avec quatre XV siècle imprimé en 1772 éveque du monumènt.funéraire placé dans bourgeois une date postérieure aux
conjurés avait tué ce deuxième roi de de Strasbourg consacra la nef de la partie du vaisseau central autres fragments probablement
Germanie issu de la famille des église et ses quatre autels sous les .de la nef8 Sa lle.Agnès veuve An vers 1360 ont été conservés parmi
Habsbourg1 Après avoir traversé la arcs du jubé en 1320 En 1330 dré III roi de Hongrie continua son les vitraux de la nef21 étude de ces
Reuss en bateau les meurtriers évêque de Constance put consacrer uvre avec énergie Elle se fixa trois groupes de vitraux qui sont
avaient assommé le roi dans les rui son tour le ch ur de église et ses Konigsfelden dès 131710 et elle oc importants documents concer
nes de ancien camp militaire ro deux autels5 abbatiale représente cupa tout-de suite de organisation nant la vie spirituelle des moniales et
main de Vindonissa situé en le type courant des églises des ordres de la dotation et certainement aussi la topographie sacrée de ancienne
Argovie2 La reine dota richement sa mendiants de la Haute Rhénanie de la construction et du décor du abbatiale sera abordée dans un au
nouvelle fondation ce qui permit un ch ur long de quatre travées couvent et de son église11 Le docu tre article22 Nous nous consacrons
une construction rapide des bâti fermé de trois pans un octogone et ment de 1318 déjà mentionné12 ici essentiellement un réexamen
ments conventuels et également de voûté ajoute une triple nef basili nous apprend que le ministre géné des problèmes posés par les vitraux
église3 cale plafonds de bois6 En ral de ordre des Franciscains permit du ch ur qui comme nous le sa
Les Franciscains se trouvaient sur général on date donc la construc aux deux congrégations de se servir vons grâce au document de 1318
place dès la fondation et les premiè- tion de église entre 1310 et 1330 ensemble de église les moniales est église des Franciscains Comme
30 Brigitte Kurmann-Schwarz Les vitraux du ch ur de ancienne abbatiale de Königsfelden
nous avons montré ailleurs le pro
gramme de ces verrières adressait
cette communauté et ne peut pas
passer en premier lieu pour une au
toreprésentation des fondateurs du
monastère double de Königsfel
den23 Pour éviter toute ambiguïté
il faut aussi souligner que les monia
les ont jamais pénétré dans ce
ch ur et ont jamais vu ces vi
traux24
Un cycle christologique dont la
Passion forme le centre se trouve
dans les fenêtres des trois pans de
abside II et II 3)25 Deux
scènes de la vie du Baptiste et deux
autres de la légende de sainte Cathe
rine suivent dans la fenêtre du côté
nord III)26 La lapidation de saint
Edenne la conversion de saint Paul Illustration non autorisée à la diffusion
et son martyre ainsi que la Mort de
la Vierge et probablement son Cou
ronnement font pendant du côté
sud III)27 Quoique ce vitrail soit
dans un état très fragmentaire en
1900 il restait un nombre suffisant
de panneaux pour reconstituer sa
composition qui compte un mé
daillon de plus que son pendant du
côté nord28 Les douze apôtres sont
représentés dans les deux baies de la
travée voisine du polygone du
ch ur Les personnages échelle
monumentale se trouvent sous des
dais couronnés par des pinacles Un
membre de la famille fondatrice le
duc Henri Autriche apparaît dans
le premier registre de la fenêtre du
côté nord IV et une rangée de
bustes de prophètes forme une zone
intermédiaire entre les deux groupes
Königsfelden Vitraux du ch ur de trois apôtres placés un au-dessus
de autre29 Le vitrail du côté
sud par contre IV) ne montre décoration de église40 Au début la enfermant des scènes de la vie des épouse Catherine de Savoie au regis
que deux rangées de trois apôtres deux saints Enfin cinq médaillons tre inférieur du vitrail de sainte petite communauté de Franciscains sous des dais architecturaux dont la circulaires sont répartis dans les Claire VI)38 et enfin le duc Raoul été limitée six frères41 mais les hauteur est encore augmentée un deux dernières fenêtres du ch ur de Lorraine dans la verrière de saint fondations faites entre 1330 et 1337
registre supplémentaire de pan la verrière de sainte Anne du côté Nicolas V)39 Il est pas sûr que permirent de doubler leur nombre
neaux Les personnages po nord VI)33 et celle de sainte Claire Suivant les coutumes familiales des ces personnages soient représentés sent leurs pieds sur une corniche du côté sud VI)34 en tant que donateurs des verrières Habsbourg ces fondations ont dû portée par des consoles peintes en Comme nous avons déjà men comme les chercheurs ont toujours être confirmées par les deux fils Al perspective30 tionné il dans le premier registre cru Les documents archives ne bert 1er qui dans les années 1330
La description des quatre vitraux de cinq verrières des représentations soutiennent pas cette hypothèse en étaient encore en vie Albert et
avoisinant les trois pans du poly des fondateurs côté Henri revanche ils sont éloquents en ce qui Otton)42 est pourquoi le duc
gone du ch ur démontre que ces Autriche dans le vitrail des apôtres concerne les fondations obits et de Albert II apparaît également parmi
deux paires manquent homogé de la face nord IV fig 4)35 on prébendes pour six prêtres francis les bienfaiteurs des Franciscains de
néité Cela est pas le cas pour les trouve le duc Albert II Autriche et cains par les personnes honorées Königsfelden bien il ait pas
vitraux des deux travées occidentales son épouse Jeanne de Ferrette sous une image En outre la reine Eli participé la dotation des nouvelles
du ch ur qui se font vraiment pen les scènes de la vie du Baptiste sabeth avait si bien doté sa nouvelle prébendes mais sa présence été
dant Le vitrail de saint Fran ois III)36 le duc Otton sous les épisodes fondation il pas été nécessaire nécessaire en sa personne il
V)31 et celui de saint Nicolas V)32 de la vie de saint Fran ois V)37 le de chercher de argent pour mener garanti la légitimité des fonda
sont composés de cinq quadrilobes duc Leopold 1er Autriche et son bon terme la construction et la tions
31 Kurmann-Schwarz Les vitraux du ch ur de ancienne abbatiale de Königsfelden Brigitte
et IV autre part le démontrent Depuis presque quarante ans on
on dû encore changer de projet pensé que les problèmes chronolo
giques et artistiques des vitraux de après la livraison des deux premières
Königsfelden étaient résolus43 En verrières du côté nord adjacentes au
partant de idée un homme ou polygone du ch ur
une femme en prière laïque ou reli La chronologie des vitraux du gieux représente le donateur une ch ur de Königsfelden est pas le uvre art44 et que lui ou elle seul problème qui attend une solu toujours fait ses donations de son tion origine des verriers et la loca vivant on était convaincu que la lisation de leur atelier restent biographie de ces personnages pour inconnues Maurer est arrivé la rait fournir des dates exactes de la conclusion que des verriers venant création de ces dernières Dans le cas de Strasbourg et de Constance ont des vitraux du ch ur de Konigsfel- formé un atelier où ils ont créé la den les auteurs ont fixé la chrono vitrerie du ch ur Ensemble ils au logie aide des dates de mariage et raient développé expression artisti de mort des personnages représentés que des vitraux une qualité dans les vitraux Ainsi croyait-on extraordinaire mais restés isolés avoir trouvé une date sûre pour les dans le cadre de évolution artisti verrières du ch ur qui selon cette que de la région Il laisse ouverte la hypothèse auraient été créées entre question de savoir si les vitraux ont 1325 et 1330 Gerhard Schmidt45 et été exécutés sur place ou ils furent avant lui Christiane Block46 ont transportés Königsfelden un ate émis des doutes sur une date si pré lier situé dans une ville voisine48 coce du cycle entier Le premier Robert Suckale proposé une autre observé que certains détails des cos explication de la situation histori tumes et des coiffures ne se trouvent que Selon lui les Habsbourg au pas avant les années 1330 dans art raient choisi volontairement un fran ais pourtant le plus avancé de style rétrospectif rappelant art de cette époque Ainsi il ne date que les époque du roi Rodolphe 1er En trois vitraux de abside et la paire Illustration non autorisée à la diffusion
Illustration non autorisée à la diffusion agissant ainsi la dynastie aurait qui lui est voisine avant 1330 souligné ses droits la couronne des et II et III Les deux vitraux rois germaniques Par contre les vil aux apôtres sont selon les ennemies leurs seigneurs terri Schmidt si proches des verrières de toriaux auraient refusé de se servir de la chapelle Sainte-Catherine de la cette expression artistique pour con cathédrale de Strasbourg il con firmer ainsi leur position adversai sidère les deux cycles comme étant res49 propos des vitraux du ch ur contemporains fig Id) ainsi de Königsfelden des questions fon les quatre vitraux des travées occi damentales attendent une réponse dentales auraient pas été créés quelle est leur place dans évolution avant 1340 Chr Block est pas de art du sud-ouest de Empire allée aussi loin que Schmidt mais Sont-ils vraiment rétrospectifs ou elle propose une date pour les verriè sont-ils significatifs de art dans la res de sainte Claire fig 14 et de région présent les réponses sainte Anne peu avant 1336 Elle données ces questions nous sem adopte pour le reste des vitraux les blent peu satisfaisantes Nous ne dates proposée par Emil Maurer et connaissons pas assez art des autres Michael Stettier est dire de 1324 grands centres de la région comme 1330 Zurich ou Baie pour trancher
Des arguments de différente na comme Maurer en faveur de
ture artistiques et historiques nous Strasbourg et de Constance En ou
tre les vitraux de Königsfelden amènent proposer pour les vitraux
du ch ur de Königsfelden une exé ont pas été créés pour transporter
cution en plusieurs étapes et ceci en premier lieu un message politi
un rythme plus lent que on que comme le pense Suckale au
pensé présent Une repré contraire leur programme adres
Königsfelden sentation des bienfaiteurs des Fran sait aux Franciscains qui célébraient
Saine ciscains est peu probable avant les quotidiennement la messe conven Barthélémy années 133047 et apparemment tuelle et récitaient les prières des apôtre comme les différences entre les vi heures canoniales dans le ch ur de fenêtre
traux III et IV une part et III abbatiale50 Les images des fonda- IV)
32 Brigitte Kurmann-Schwarz Les vitraux du ch ur de ancienne abbatiale de Konio sfelden
teurs des prébendes leur rappelaient peu moins dans le vitrail de sainte
quotidiennement assumer les Catherine et du Baptiste III et très
obligations spirituelles que la com peu dans les trois verrières centrales
munauté avait contractées en accep II et II)54 impression que ces
tant les dons matériels dont les frères verrières nous donnent hui
est pour une grande partie faussée jouissaient de usufruit51
par cette restauration de goût classi- Pour trouver une réponse aux cisant Bien avant les vitraux questions posées ci-dessus il faut en avaient perdu la plupart des demi- même temps se demander quels teintes de grisaille qui jouent un rôle étaient les modèles dont les verriers important pour le modelé des for se sont servi en créant les vitraux et mes hui les visages des quels étaient les intermédiaires qui
personnages et les drapés de leurs auraient pu fournir ces modèles Les
vêtements semblent aplatis et gra réponses dépendent beaucoup de la phiques tandis origine ils ac chronologie du vitrail dans la région cusaient une plasticité modelée par qui est souvent daté en se référant le contraste des ombres et des lumiè aux verrières de Konigsfelden les res fig Enfin il ne faudrait pas quelles nous avons vu ont été oublier que les mêmes problèmes longtemps comme un point de re se posent aussi pour les uvres père Une réflexion ensemble sur on compare avec les vitraux de les vitraux de Konigsfelden et sur Konigsfelden55 Des rapprochements ceux du sud-ouest de Empire de ne peuvent donc être faits avec mande donc un examen critique des
beaucoup de prudence et du côté de dates de chacune des uvres com Konigsfelden il faut vérifier les parer Comme nous allons le mon comparaisons aide des photogra trer les relations artistiques de phies prises avant 189656 Konigsfelden Konigsfelden avec Alsace sont Apôrre assistane beaucoup plus étroites avec les présent chaque auteur ascension du Christ
monuments situés sur la rive droite souligné homogénéité de la com fenêtre III 7a)
du Rhin52 Il faudrait donc avant position des vitraux de Konigsfel
tout revoir la chronologie et les pro den dont on pensait elle avait été
blèmes artistiques du vitrail stras- le résultat du projet initial un seul ments de peintures monumentales date se reflète aussi dans les études
bourgeois il est le seul et grand maître Ce grand artiste conservés remplissent mal la lacune sur le vitrail alsacien qui font osciller
avoir conservé un nombre suffisant aurait créé la vitrerie du ch ur avec causée par la perte des vitraux de ces la création de oeuvre entre 1300 et
uvres qui couvrent ensemble un atelier réunissant des verriers de deux villes59 Néanmoins cette 132064 De avis des chercheurs les
de la période laquelle nous nous Strasbourg et de Constance installé deux saints de Westhoffen se placent époque plusieurs chantiers églises
intéressons spécialement pour la création des étaient en cours60 Il faut donc sup la même période fig Ellen
vitraux de Konigsfelden ad hoc Beer proposé une date autour de poser que on trouvait les ateliers Avant aborder les différents zusammengerufene Werkstattge de verriers nécessaires ces travaux 1320 pour le saint Oswald63 tandis problèmes enumeres considérons meinschaft 57 notre avis on que Chr Block croit avoir trouvé la un aspect particulièrement impor Parmi les vitraux conservés du franchement sous-estime ou même date exacte du saint Jean en identi tant En publiant les documents sud-ouest de Empire précédant les ignoré les divergences de la compo fiant le donateur avec Jean 1er de concernant intervention du verrier plus anciennes verrières du ch ur sition entre les deux paires de baies Lichtenberg entré en possession du Richard Nuscheler entre 1896 et de Konigsfelden peu ressemblent adjacentes au polygone du ch ur fief de Westhoffen en 1302 et mort 1900 Maurer été le premier ensemble argovien Seuls deux cy en 131566 Comme nous venons de et III et fig 5) ainsi que les décrire état de conservation des vi cles fragmentaires le vitrail grands différences formelles entre les vi le dire la datation en fonction de la traux de Konigsfelden53 Puisque les médaillons de église Saint-Thomas traux du polygone et ceux des tra biographie un donateur ou un documents restent flous sur certains Strasbourg fig y7)61 un saint Jean vées droites du ch ur Certes des commanditaire est aléatoire Toutes points comme les retouches faites avec un donateur fig et un saint diversités de style ne prouvent pas ces incertitudes nous amènent pro la grisaille seules de nouvelles obser Oswald de église de Westhoffen toujours un décalage chronologi poser que ces verrières furent proba vations détaillées des vitraux peu montrent une ressemblance frap que entre les différents ensembles blement créées dans un atelier vent nous renseigner sur ce sujet La pante avec le répertoire formel des Souvent des artistes se servant ex strasbourgeois pendant le premier restauration actuellement en cours vitraux de Konigsfelden fig et pressions divergentes travaillent en quart du XIVe siècle absence une fig et IO 62 La verrière mé montre que Nuscheler pas seu semble cas par exemple de la vitrerie représentation spatiale soutient lement complété les panneaux dans daillons de Saint-Thomas fig est du ch ur de église Saint-Denis cette proposition lesquels il trouvé des bouche-trous difficile dater La nef gothique de Essiingen créée autour de 130058 mais il éliminé toute déforma cette église été terminée vers 1330
date laquelle on aussi vitré les En faisant ressortir les traits com tion causée par la longue histoire des La perte totale des vitraux de la
vitraux En outre il largement re première moitié du XIVe siècle fenêtres de cette halle63 La verrière muns entre les trois ensembles de
peint la grisaille et est servi de mé Baie et Zurich centres artistiques médaillons se trouve dans le tran vitraux il ne faut pas non plus ou
thodes désastreuses surtout dans les les plus proches de Konigsfelden sept nord plus ancien et peut donc blier les différences qui se manifes
baies vitrail de saint Fran ois rend la recherche de leur origine avoir été créée avant celles de la nef- tent surtout par le choix des
couleurs67 Les deux exemples alsa- et VI vitrail de sainte Anne un extrêmement difficile Les frag halle incertitude concernant sa
33 Kurmann-Schwarz Les vitraux du ch ur de ancienne abbatiale de Königsfelden Brigitte
Illustration non autorisée à la diffusion
Königsfelden Christ de la scène de la rencontre avec sainte Madeleine II 3b)
ciens cités se servent une palette de de localiser atelier de Königsfelden
tons froids produisant de forts con Strasbourg
trastes entre les teintes claires blanc Tournons-nous vers la ville de
Strasbourg Saint-Thomas Christ du Couronnement de la Vierge baie 5) et jaune et foncées pourpre foncé Baie qui toujours entretenu des
violet vert) tandis que les couleurs relations avec les centres urbains de
Alsace époque moderne on chaudes le jaune et le rouge domi
nent le coloris des vitraux de perdu de vue importance de cette
Königsfelden68 Les comparaisons ville dans art du Moyen Age parce
établies entre les vitraux de Westhof que le mouvement iconoclaste de
fen 7) de Saint-Thomas de 1529 privé de ses chefs-d uvre
Strasbourg fig et du choeur de médiévaux Aussi les frontières des
Königsfelden fig 10) accen Etats modernes ont-elles fait oublier
tuent les relations de ces derniers au Moyen Age Baie était le cen
avec les ateliers alsaciens mais les tre culturel et ecclésiastique le plus
différences de coloration interdisent important une région qui éten-
34 Brigitte Kurmann-Schwarz Les vitraux du ch ur de ancienne abbatiale de Königsfelden
10 Königsfelden
Ange de la scène du
Baptême du Christ
II 9c)
dait au nord de Colmar et 10 Bale la perte totale
elle fait pendant Strasbourg uvres de comparaison nous
laisse dans une situation inconforta pour la partie méridionale de Al
sace histoire de la dotation du ble Quoique le style des personna
couvent de Königsfelden nous four ges des vitraux de Westhoffen
nit un argument en faveur de la fig et de Saint-Thomas de Stras
localisation de atelier de ses verriers bourg fig donne des repères im
Baie Dès son origine le couvent portants et pour la localisation et
possédait des biens en Alsace dans pour la date des trois vitraux de ab
la région de Rouffach et de Souitz69 side de Königsfelden ces oeuvres al
En rendant les représentants de saciennes ne intéressent pas la
abbesse de Königsfelden et de la représentation de espace Les ver
reine Agnès devaient passer par Baie riers peut-être balois au contraire
où la reine possédait une maison arrivent rendre espace dès le dé
Cette dernière aurait pu servir but de leur activité église du cou
étape aux envoyés du couvent se vent argovien fig 11 Dans les
rendant en Alsace70 En outre pen années 1325-1330 déjà ils ont dû
dant le deuxième quart du XIVe siè disposer de modèles qui étaient en
cle la construction de église des core inconnus aux verriers tra
frères mineurs et également celle des vaillant dans le premier quart du
deux couvents balois de Clarisses siècle Faut-il alors les considérer
Sainte-Claire et église du Gnaden comme des précurseurs comme
tal touchait sa fin cette époque Maurer et autres auteurs étudiant
ces trois églises re urent certaine les vitraux de Königsfelden ont
ment de nouveaux vitraux71 Les proposé
responsables du chantier de Westhoffen église Saint-Martin Saint Jean baie 2) Becksmann montré que le Königsfelden ont dû être informés vitrail strasbourgeois joué un rôle de ce qui était passé sur ces chan important pour le développement tiers balois de la représentation tridimension
Même si nous pouvons avancer nelle des architectures encadrant les
personnages ou les scènes fig des arguments convaincants pour
localiser atelier des plus anciens vi Dans ce but les verriers ne se ser
traux du ch ur de Königsfelden vaient pas de la perspective telle que
35 Brigitte Kurmann-Schwarz Les vitraux du ch ur de ancienne abbatiale de Konigsfelden
trouver au moins une chronologie avant 1320 au contraire Beyer
relative du vitrail strasbourgeois est même proposé une date autour de
la représentation spatiale des com 134070
positions figurées Pour la première La chronologie du massif occi
fois au nord des Alpes la peinture dental de la cathédrale ne nous offre
parisienne des années 1320 emploie aucun point de repère pour la créa
tion des vitraux77 Ceux-ci ont cer des éléments en trois dimensions
une manière conséquente73 Par tainement pas été posés avant que le
les échanges entre les grands chan mur occidental de la nef terminé en
tiers Strasbourg Cologne et la 1275 ait été démoli Ce fut le cas très
France les arts de la Rhénanie de probablement au cours des années
puis le XIIIe siècle suivent de près 1330 au plus tard vers 1340 et si
évolution fran aise et notamment nous acceptons au nord des Al
parisienne Que art de ouest de pes les compositions en trois di
Empire ait su adopter la représen mensions ont pas été connues
tation de espace dès 1325-1330 extérieur du milieu des artistes pa
peut nous aider mieux fixer la risiens avant 1325-1330 les vitraux
chronologie des oeuvres strasbour- des bas-côtés du massif occidental de
Illustration non autorisée à la diffusion geoises Comme nous venons de le la cathédrale ont pu être créés
dire les vitraux du bas-côté sud de après cette date En outre la vi
la nef de la cathédrale ont que peu trerie du choeur de église des Do
contribué évolution de la compo minicains de Strasbourg dont la
sition spatiale dans les vitraux74 En fenêtre axe re une Passion du
revanche ceux de Saint-Guillaume Christ vers 1331 hui dans
la chapelle Saint-Laurent de la ca 12 montrent dans deux pan
neaux un sarcophage représenté en thédrale 78 confirme cette
perspective et des groupements de date pour les vitraux du massif occi
personnages aménagés en profon dental de la cathédrale Enfin le
deur rendant un espace en trois di vitrail de la Genèse du bas-côté nord
mensions dans toutes les scènes du massif occidental de la cathédrale
Néanmoins on toujours daté la peut être attribué au même atelier
verrière de Saint-Guillaume du qui certainement exécuté au
début du siècle75 notre avis ce cours des années 1330 au moment
vitrail est très proche de celui de la donc où la démolition du mur occi
fenêtre méridionale du massif occi dental de la nef gothique été déci
dental de la cathédrale dont aucun dée et où les travaux du massif
auteur pensé il ait été créé occidental touchaient leur fin79
11 Konigsfelden Mise au tombeau fenêtre I)
les peintres italiens de époque em Saint-Guillaume fig 12 et le vitrail
ployaient niais une structure géo de la Passion de ancienne église des
métrique ils ont dû connaître par Dominicains fig 13) nous trou
vons comme Konigsfelden des des projets architecturaux Citons
en guise exemple ceux de la cathé objets représentés en trois dimen
drale de Strasbourg conservés au sions et également une composition
musée de uvre Notre-Dame72 des personnages qui prend en comp
est au milieu des années 1320 te un espace assez profond La chro
Strasbourg nous trouvons ces nologie de ces vitraux ne fait pas
cadres tridimensionnels pour la pre unanimité Le vitrail de Saint-
mière fois Saint-Thomas 1325- Guillaume est en général daté vers
1310 tandis que celui de église des 1330)
Si nous regardons les composi Dominicains oscille entre 1320 et
tions figurées un des ensembles les 1340-45 Les deux uvres peuvent
plus importants commencé peu de donc précéder ou dans le cas de
temps après la vitrerie de Saint-Tho celui des Dominicains aussi suivre
mas les vitraux du bas-côté sud de les vitraux de abside de Konigsfel
la cathédrale de Strasbourg nous den Pour sortir de cette incertitude
observons des cadres et des compo il faut réexaminer la chronologie du
sitions encore fortement attachés vitrail strasbourgeois 12 Strasbourg aux deux dimensions En ce qui con côté de histoire de la cons Saint-Guillaume Mise cerne les autres cycles importants le truction des différentes églises le au tombeau baie
vitrail de la fa ade occidentale de seul élément qui puisse nous aider ouest)
36 Brigitte Kurmann-Schwarz Les vitraux du ch ur de ancienne abbatiale de Königsfelden
Selon ces observations nous vitraux de Strasbourg la facture des
voyons Strasbourg la situation sui personnages de Königsfelden son
vante on trouve une vitrerie dans le origine dans art fran ais des deux
premières décennies du XIVe siècle bas-côté sud de la cathédrale qui
reste dans la tradition du vitrail at Si on avait vraiment employé des
tachée aux représentations en deux modèles italiens Königsfelden il
dimensions il faille prob serait étonnant que leur style eût
ablement la rattacher au projet de trouvé aucun écho dans aspect gé
évêque Berthold de Bucheck de néral des vitraux
construire la chapelle Sainte-Cathe Tout en optant pour hypothèse
rine pour laquelle celui-ci fait les des modèles italiens Emil Maurer premières fondations en 133l80 était déjà référé enluminure pa apparition de nouveautés dans les risienne de la troisième décennie du
vitraux de Saint-Guillaume fig 12 XIVe siècle pour expliquer les traits
et de église des Dominicains modernes des vitraux de Königsfel
13 se produit en même temps den83 cette époque les artistes Königsfelden est dire en parisiens notamment Jean Pucelle
1325-1330 11 Une vitrerie ont pas seulement introduit la re
traditionnelle est donc en cours présentation de espace des peintres
exécution dans le bas côté sud de siennois dans leurs uvres mais ils
la nef de la cathédrale au moment ont su entièrement assimiler les mo
où des verrières plus modernes sont dèles italiens leur propre expres
créées pour les églises de deux ordres sion artistique Ainsi traduites dans
religieux Mais dans les années un langage connu des artistes qui
1330 les responsables de la cathé travaillaient dans des régions in
drale passent la commande pour les fluencées par art parisien les nou
vitraux du massif occidental auprès veautés pouvaient plus facilement
de ces ateliers maîtrisant un art plus voyager et se répandre Pourtant
progressiste il semble que les dernières réalisa
tions de la peinture parisienne Les ateliers travaillant pour les
aient pas été transportées par les Dominicains et les Guillemites de canaux traditionnels des échanges Strasbourg ainsi que ceux de est dire au moyen des relations Königsfelden ont dû disposer de entretenues par les grands chantiers modèles très modernes provenant cathédraux Les vitraux du bas-côté de Paris présent on tou sud de la cathédrale de Strasbourg jours pensé que la peinture italienne montrent peu ou pas du tout ob avait fourni les modèles des objets et
jets tridimensionnels tandis que les meubles tridimensionnels dans les 13 Strasbourg cathédrale chapelle Saint-Laurenr Les Saintes Femmes au tombeau du
verriers travaillant pour les églises Christ Vitrail de la Passion de ancienne église des Dominicains baie A) compositions figurées de la vitrerie des ordres religieux de la ville epis du ch ur de Königsfelden81 Les re
copale étaient déjà au courant de ces lations des Franciscains avec leur été créés avant le milieu des années Königsfelden ne connaissaient pas
nouveautés église-mère Assise auraient permis 1320 nous trouvons comme lui que art contemporain fran ais par leur
propre expérience mais ils dis la revue de ces modèles En essayant Selon Rüdiger Becksmann les le style de ces vitraux est imprégné
posaient de modèles fran ais ayant de trouver des comparaisons concrè membres des ordres mendiants reve de arc fran ais Un verrier strasbour-
geois est-il vraiment venu Ess- déjà assimilé leur tour les nouvelles tes servant illustrer cette hypo nant de Paris où depuis le milieu du
lingen après avoir travaillé Paris réalisations de art italien Si thèse nous avons constaté que les XII siècle ils faisaient obligatoire
verriers de Königsfelden ont pu ment leurs études auraient trans Nous ne le savons pas Quoi il en comme le pense Becksmann le
connaître ni la peinture de Giotto ni porté des spécimens de art parisien soit son style montre la même di verrier du vitrail typologique de
celle des Lorenzetti Leur manière de comme modèles pour les artistes du vergence entre la facture tradition église des Franciscains Essligen
sud-ouest de Empire84 exem représenter espace est plus archaï nelle des personnages et emploi de avait séjourné lui-même Paris son
que et correspond celle de la géné ple des vitraux de église des Fran moyens modernes pour la représen art devrait accuser celui de Pucelle
ration de peintres italiens antérieurs ciscains Esslingen cet auteur tation de espace que nous obser autant que la vitrerie du ch ur de
Giotto Les verriers ont pas vons Königsfelden Les formes récemment démontré que ordre Saint-Ouen de Rouen qui reflète
volumineuses des draperies se déta art parisien des années 1320 Or poussé leur recherche de espace au dû disposer artistes connaissant les
delà de ce on trouve dans les chant du corps autant Essiingen ce est pas le cas tendances les plus avancées de art
Königsfelden sont plus pro Pour résumer disons que les vi mosaïques de Sainte-Marie de Tras fran ais et aussi les techniques les
plus efficaces du vitrail comme em ches de art fran ais des deux pre traux de abside du ch ur de tevere Rome créées autour de
mières décennies du XIVe siècle86 129082 Si on avait vraiment disposé Königsfelden se placent dans la tra ploi du jaune argent85 Quoique
de modèles italiens fournis par les nous ne pensions pas comme que de celui plus riche et plus raffiné dition du vitrail alsacien mais ils
Franciscains on aurait employé des Becksmann que les vitraux de la fe des enluminures de Jean Pucelle ne sont probablement pas strasbour-
nêtre centrale du ch ur de église Cette observation laisse supposer geois Comme ceux du vitrail de la prototypes déjà périmés Comme
nous avons déjà observé pour les des frères mineurs Esslingen aient que les artistes Esslingen et de Passion de église des Dominicains
37