Lettres à Elisa : sa biographie
246 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Lettres à Elisa : sa biographie

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
246 pages
Français

Description

i CH. DE COSTER ERRATUM Nous avons dit que De Coster écrivit »(p. à Octave Pirmez : Vous êtes un76) homme de cœur ». Il a été assez intime avec Firme/ pour que cela soit vraisem- blable. Mais cette phrase se trouve dans une lettre au poète Adolphe Mathieu, du août qui ne contient que ces mots. C'est3 1866, cette lettre dont nous avons emprunté la signature pour la placer au bas de son portrait. i CH. DE COSTER BIOGRAPHIESA LETTRES A ÉLISA PUBLIltES PAR CH. POTVIN suis de ceux qui saventJe attendre. Ch. De Coster BRUXELLES P. WEISSENBRUCH, IMPRIMEUR DU ROI ÉDITEUR RUE DU POINÇON,45, 45 1894 La biographie de Ch. De Coster fut écrite, en quelques pages, au lendemain de sa mort. Sa famille m'avait confié ses papiers; Camille Lemonnier et moi, nous nous étions partagé le devoir il le : glorifierait sur sa tombe, je résumerais sa vie dans notre revue ('). Nous n'avions qu'un même sentiment, alors comme aujourd'hui. Deux lettres montrent qne nous fûmes d'accord pour croire les premiers devoirs remplis. Sa sœur m'écrivait : • C'est bien cela; son caractère était beau. Que je vous remercie d'avoir bien fait voir qu'il se respecta et ne se vendit à rien ni à personne... J'aime le choix que vous avez fait dans les lettres de Thyes et d'Élisa; elles accentuent son caractère tt montrent qu'il était artiste et poète. » Lemonnier m'avait écrit déjà : • viens de lire votre fine et mélancolique étude Coster... et je neJe sur De résiste pas au désir de vous dire : Merci.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 59
Langue Français
Poids de l'ouvrage 10 Mo

Exrait

iCH. DE COSTERERRATUM
Nous avons dit que De Coster écrivit »(p. à Octave Pirmez : Vous êtes un76)
homme de cœur ». Il a été assez intime avec Firme/ pour que cela soit vraisem-
blable. Mais cette phrase se trouve dans une lettre au poète Adolphe Mathieu,
du août qui ne contient que ces mots. C'est3 1866, cette lettre dont nous
avons emprunté la signature pour la placer au bas de son portrait.i