Cours n°3 d’Electrophysiologie Générale  Partie B  Généralités
12 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Cours n°3 d’Electrophysiologie Générale Partie B Généralités

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
12 pages
Français

Description

Cours n°3 d’E lectrophysiologie GénéralePartie BGénéralités sur les N eurotransmetteurs et les R écepteursCours d’Ele ctrophysiologie Générale n°3 Les neurotransmetteursUn même neurone peut libérer plusieurs neurotransmetteurs de façon simultanée à ses extrémités.Cours d’E lectrophysiologie G énérale5 critères doivent être sa tisfaits pour qu’une molécule soit Identifiée comme neurotransmetteur (NT) :1/ présence du NT putatif dans l’élément présynaptique2/ synthèse : les précurseurs et les enzymes nécessaires à la synthèsedu NT putatif sont présents ds l’élt présynaptique3/ libération : le NT putatif est libéré en réponse à l’activation du neurone présynaptique et en quant. suff. pr provoquer la réponse post-synaptique. Cet te libération doit être dep. des ions Ca .4/ fixation sur des récepteurs post-synaptiques spécifiques :a/ des ré cepteurs s pécifiques du NT sont présents dans la m b post- synaptique,b/ l’app lication de la substance au niveau de l’élément post-syn aptique reproduit la réponse obtenue a près stimulationde l’élément pré-synaptique,c/ les drogues qui bloquent ou potentialisent de façon spécifique la réponse post-synaptique ont les mêmes effets sur la ré ponse induite p ar l’application du NT putatif.5/ inactivation : des éléments du tissu nerveux synaptique possèdent un ou plusieurs mécanismes d’ inactivation du NT putatif.Cours d’Electrophysiologie Générale n°3 Les neurotransmetteurs : messagers extra-cellulairesLes ne ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 140
Langue Français

Exrait

Cours n°3 d’Electrophysiologie Générale
Partie B
Généralités sur les Neurotransmetteurs et les Récepteurs
Cours d’Electrophysiologie Générale n°3
Les neurotransmetteurs
Un même neurone peut libérer plusieurs neurotransmetteurs de façon simultanée à ses extrémités.
Cours d’Electrophysiologie Générale
5 critères doivent être satisfaits pour qu’une molécule soit Identifiée comme neurotransmetteur (NT) : 1/ présencedu NT putatif dans l’élément présynaptique 2/ synthèse: les précurseurs et les enzymes nécessaires à la synthèse du NT putatif sont présents ds l’élt présynaptique 3/ libération: le NT putatif est libéré en réponse à l’activation du neurone présynaptique et en quant. suff. pr provoquer la réponse post-synaptique. Cette libération doit être dep. des ions Ca. 4/ fixation sur des récepteurs post-synaptiques spécifiques: a/ des récepteurs spécifiques du NT sont présents dans la mb post-synaptique, b/ l’application de la substance au niveau de l’élément post-synaptique reproduit la réponse obtenue après stimulation de l’élément pré-synaptique, c/ les drogues qui bloquent ou potentialisent de façon spécifique la réponse post-synaptique ont les mêmes effets sur la réponse induite par l’application du NT putatif. 5/ inactivation: des éléments du tissu nerveux synaptique possèdent un ou plusieurs mécanismes d’inactivation du NT putatif.
Cours d’Electrophysiologie Générale n°3 Les neurotransmetteurs : messagers extra-cellulaires
Les neurotransmetteurs reconnus par des récepteurs membranaires ne pénètrent pas dans la cellule. On dit pour cette raison que ce sont des messagers extra-cellulaires Pour que l’information portée par ces messagers soit transmise : - soit au sein-même de la membrane cellulaire, quand il s’agit de modifier l’ouverture des canaux ioniques - soit à l’intérieur de la cellule quand il s’agit de modifie l’activité d’une ou plusieurs enzymes Il existe donc dessystèmes de transduction Il existe plusieurs centaines de messagers extra-cellulaires. Il n’existe qu’une dizaine de systèmes de transduction.
d’aprèsJ. BOCKAERT1986
Cours d’Electrophysiologie Générale n°3 Définitions :
Agonistes du NT:
molécules « messages » naturelles de l’organisme
Antagonistes du NT : molécules qui occupent le site récepteur de l’agoniste, ne produit aucun effet physiologique, empêche l’agoniste de venir se fixer sur son site récepteur et de produire le sien
ex: Histamine et Anti-histamine
Cours d’Electrophysiologie Générale n°3 Pour La Science mai 1991 n°163
Cours d’Electrophysiologie Générale n°3
RECEPTEUR
Les récepteurs membranaires ont donc au moins 2 fonctions pour la cellule :
-Assurer la reconnaissance du messager extra-cellulaire,
-Assurer la 1 ère étape de la transduction.
Cours d’Electrophysiologie Générale n°3
RECEPTEUR
Un récepteur est une molécule (généralement une protéine) existant en nombre limité dans quelques cellules cibles, capables dereconnaître spécifiquement une seule molécule« message » naturelle (hormone, neurotransmetteur, facteur de croissance, etc…) et d’introduire à la suite de cette interaction un effet biologique particulier.
Les récepteurs sont des protéines
Seules les protéines peuvent présenter des structures tridimensionnelles assez complexes pour assurer une grande spécificité de reconnaissance entre molécule « message » et récepteur.
J. Bockaert 1986
Cours d’Electrophysiologie Générale n°3
RECEPTEUR
Si un récepteur donné ne reconnaît qu’une seule molécule « message » naturelle, il peut exister en revanche plusieurs types de récepteurs pour une même molécule « message ».
ex :  l’adrénaline et ses récepteursaetbadrénergiques  l’acétylcholine et ses récepteurs nicotiniques et muscariniques  la dopamine et ses récepteurs D1, D2, D3, D4 J. Bockaert, 1986
Cours d’Electrophysiologie Générale n°3 RECEPTEUR
Comme toute protéine, les récepteurs sont en permanence :
DEGRADES et
SYNTHETISES. La concentration d’un récepteur peut donc être MODULEE, modification soit de sa synthèse, soit de sa dégradation.
La DESENSIBILISATION se produit lors de la stimulation excessive des récepteurs. Elle se caractérise par la perte de la capacité de certains récepteurs à induire une réponse biologique.
Cours d’Electrophysiologie Générale n°3
RECEPTEUR
L’affinité entre le NT et le récepteur doit être faible pour permettre une transmission rapide, fiable et répétitive de l’information.
Si l’affinité était haute, cela impliquerait une dissociation lente et un blocage de la transmission synaptique.
La désensibilisation protège contre un excès de NT.