5 pages
Français

EPP infos n° 17 - Septembre 2007 - Participez à notre enquête en ligne

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Mis en ligne le 05 sept. 2007 EPP infos La lettre des Chargés de missions régionaux pour l'évaluation (CMRE) et des professionnels de santé Votre avis nous intéresse. Cliquez ici pour remplir un court questionnaire d'évaluation de la lettre EPP infos [ Edito ]> Laurent Degos Président du Collège de la HASLa démarche qualité dans le domaine de la santé est un phénomène généralisé à l’ensemble des pays de l’OCDE et la France est engagée dans ce mouvement. Tout le dispositif réglementaire est en place. Lire la suite...[ Un entretien avec... ] > Rose Derenne (référente pour les professions médicales et pharmaceutiques : médecins, chirurgiens-dentistes, sages-femmes et pharmaciens) Chef de projet - Service évaluation des pratiquesQuelles sont les professions médicales et pharmaceutiques concernées par l’obligation d’évaluer leurs pratiques ?Seuls les médecins ont une obligation d’EPP. Lire la suite... [ Questions à... ]  > Marie Erbault (référente pour les infirmières, les orthophonistes, les orthoptistes)> Pierre Trudelle (référent pour les masseurs-kinésithérapeutes et les podologues) Chefs de projets du service évaluation des pratiques Les infirmières, les kinésithérapeutes et les podologues disposent chacun, depuis peu, d’un Ordre professionnel. Quel est le rôle de ces ordres dans la mise en place de l’EPP de ces professionnels ?La loi portant création d’un Ordre national des infirmiers a été publiée le 21 décembre 2006 et son décret d’application le 13 avril 2007. Lire la suite...   [ Références ]> Jean Brami Service évaluation des pratiquesLe système de soins idéal existe-t-il ? Celui dont il est question dans cette rubrique affiche des performances régulièrement mises en avant par toute une série de publications et le prix Harvard de l’innovation lui a été décerné en 2006. Lire la suite...   [ La reco du mois... ] > Recommandations de pratique clinique Stratégie de prise en charge en cas de dénutrition protéino-énergétique chez la personne âgée - juin 2007 En France, la dénutrition concerne 350 000 à 500 000 personnes âgées vivant à domicile et au minimum 100 000 à 200 000 vivant en institution. Lire la suite... [ L'EPP dans la presse ]   Lire la suite...     _____________________________________________________________________ Comité de rédaction : Michèle Allard, Jean Brami (coordinateur), Philippe Cabarrot, Karen Candau, Jean-Michel Chabot, Arielle Fontaine (rédactrice), Raymond Le Moign, Claude Maffioli, Frédérique Pagès, François Romaneix, Christiane Rossatto - S'abonner à EPP infos [ Questions à... ] > Marie Erbault (référente pour les infirmières, les orthophonistes, les orthoptistes)> Pierre Trudelle (référent pour les masseurs-kinésithérapeutes et les podologues) Chefs de projets du service évaluation des pratiques Les infirmières, les kinésithérapeutes et les podologues disposent chacun, depuis peu, d’un Ordre professionnel. Quel est le rôle de ces ordres dans la mise en place de l’EPP de ces professionnels ?La loi portant création d’un Ordre national des infirmiers a été publiée le 21 décembre 2006 et son décret d’application le 13 avril 2007. Lire la suite... [ Références ]> Jean Brami Service évaluation des pratiquesLe système de soins idéal existe-t-il ? Celui dont il est question dans cette rubrique affiche des performances régulièrement mises en avant par toute une série de publications et le prix Harvard de l’innovation lui a été décerné en 2006. Lire la suite... [ La reco du mois... ] > Recommandations de pratique clinique Stratégie de prise en charge en cas de dénutrition protéino-énergétique chez la personne âgée - juin 2007 En France, la dénutrition concerne 350 000 à 500 000 personnes âgées vivant à domicile et au minimum 100 000 à 200 000 vivant en institution. Lire la suite... [ L'EPP dans la presse ] > Recommandations de pratique clinique Stratégie de prise en charge en cas de dénutrition protéino-énergétique chez la personne âgée - juin 2007 En France, la dénutrition concerne 350 000 à 500 000 personnes âgées vivant à domicile et au minimum 100 000 à 200 000 vivant en institution. Lire la suite... [ L'EPP dans la presse ] Lire la suite... _____________________________________________________________________ Mis en ligne le 05 sept. 2007

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 septembre 2007
Nombre de lectures 27
Langue Français
EPP infos n° 17 - Septembre 2007 
EPP infos La lettre des Chargés de missions régionaux pour l'évaluation (CMRE) et des professionnels de santé    
[ Edito ] >Laurent Degos  Président du Collège de la HAS La démarche qualité dans le domaine de la santé est un phénomène généralisé à l’ens emble des pays de l’OCDE et la France est engagée dans ce mouvement. Tout le dispositif réglementaire est en place et, récemment, un document cadre qui définit les modalités de coopération entre les acteurs concernés a été approuvé par les membres duGroupe Contactqui réunit, sur le thème de l'EPP, des représentants des Conseils nationaux de formation médicale continue, de l'Ordre des médecins, des Conférences médicales d'établissement de santé, des Unions régionales des médecins libéraux et des doyens. L'EPP est en marche pour les médecins et cette évolution est irréversible. Mais l’amélioration du service rendu aux patients concerne l'ensemble des autres professionnels de la santé pour lesquels il existe une obligation de FMC mais pas encore d’EPP. C'est à la même préoccupation d'amélioration de la qualité de leurs prestations qu'il s'agit de répondre. Ce numéro d’EPP infos leur est consacré, avec les contributions de Rose Derenne, Marie Erbault et Pierre Trudelle, chefs de projets au service évaluation des pratiques. La HAS, pour sa part, va continuer dans les prochains mois à favoriser la réflexion et la maturation de ce chantier auprès des organismes représentatifs des pr ofessions concernées.
  [ Un entretien avec... ]  >Rose Derenne (référente pour les professions médicales et pharmaceutiques : médecins, chirurgiens-dentistes, sages-femmes et pharmaciens) Chef de projet - Service évaluation des pratiques  Quelles sont les professions médicales et pharmaceutiques concernées par l’obligation d’évaluer leurs pratiques ? Seuls lesmédecinsont une obligation d’EPP. Les autres, (chirurgiens-dentistes,sages-femmeset pharmaciens) ont, comme tout professionnel de santé, une obligation de formation continue et les textes précisent que l’on peut accomplir son obligation de formation en réalisant une EPP. Les instances qui seront en charge de l’organisation de l’EPP ne sont pas connues à ce jour. Les professionnels qui s’engagent aujourd’hui dans l’ EPP sont des pionniers. Ils donnent l’impulsion. Parce qu’ils n’ont pas de pression réglementaire, ils peuvent expérimenter, détecter ce qui marche et ce qui est acceptable par la profession. Demain, ils pourraient être une force de propositions pour la rédaction éventuelle des textes réglementaires.
Seule l'EPP des médecins est donc obligatoire. Pensez-vous qu’une loi puisse bientôt être promulguée pour organiser l’EPP des autres professions médicales et pharmaceutiques ? Il y a un mouvement national et international qui pousse l’ensemble des professionnels de santé à s’inscrire dans une démarche qualité pour améliorer les soins dispensés à la personne soignée. Est -ce que cela se traduira par une loi généralisée à l’ensemble des professions de santé à l’instar de la formation continue ? Nous ne pouvons répondre à cette question aujourd’hui.
  La HAS a-t-elle déjà été sollicitée par ces professions pour les aider à initier des démarches d’EPP et comment a-t-elle répondu à ces sollicitations ? La HAS répond effectivement aux professionnels qui la sollicitent pour une demande d’accompagnement. À ce jour, la HAS collabore avec ces trois professions.