"Les antibiotiques et nous" : Information patient 18/11/2009

"Les antibiotiques et nous" : Information patient 18/11/2009

-

Documents
4 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Lire aussiNuméro thématique – Surveillance de la consommation et de la résistance aux antibiotiquesL’ANSM contribue au bon usage des antibiotiques à plusieurs titres :Les recommandations que l'ANSM  établit dans le domaine de l'antibiothérapie depuis une dizaine d'années définissent une stratégie médicale optimale en France en fonction de l'état des connaissances. Elles tiennent compte :Il est possible que ces recommandations nationales ne soient pas strictement en adéquation avec des AMM d’antibiotiques (les libellés d’AMM sont accessibles à partir du Répertoire des spécialités pharmaceutiques ). Il arrive que des décisions européennes relatives à l’information mentionnée dans les AMM de certains antibiotiques, résultant d’un consensus communautaire, peuvent ne pas considérer de façon extensive des spécificités nationales (épidémiologie, pratique médicale). Cette situation est cependant prise en compte dans la rédaction des AMM des antibiotiques. En effet, conformément à la recommandation européenne, l’information " Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens" figure dans toutes les AMM d’antibiotiques.Aussi, les AMM d’antibiotiques ont une spécificité puisque le libellé-même de ces AMM intègre le respect de recommandations de bon usage.Antibiotiques - Bien utiliser les antibiotiques
18/11/2009

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 18 novembre 2009
Nombre de visites sur la page 13
Langue Français
Signaler un problème
L e b o n u s a g e d e s p r o d u i t s d e s a n t é
es antibiotiques et nous ovembre 
rene soin
 
es antibiotiques sont des médicaments dont on ne peut pas se passer  ils ont permis que des infections autrefois mortelles comme les méninites et les septicémies puissent être uéries. ais aujourd’hui certaines bactéries résistent de plus en plus aux antibiotiques et des infections deviennent plus difficiles à traiter. ’fssaps contrôle et surveille l’efficacité et la sécurité d’emploi de ces médicaments tout au lon de leur vie. 
es antibiotiques vous sont prescrits pour uérir et parfois prévenir une infection due à une bactérie. issons ensemble pour préserver leur efficacité aujourd’hui et pour les énérations futures.
a vie ’un a
vant d’être commercialisé, un nouvel antibiotique, comme tout médicament, fait l’obet d’un long travail de recherche. ’fssaps, au niveau national, ou l’, au niveau européen, sont les autorités de santé qui statuent sur la mise sur le marché des médicaments en évaluant les éléments fournis par les laboratoires pharmaceutiques.
De la recherche à la mi sur le marché un parco en plusieurs étapes
^ n laboratoire pharmaceutique découvre une nouvelle molécule. l procède alors à des tests pour déterminer sur quelles bactéries l’antibiotique est actif on parle de spectre d’activité.
^ À partir du spectre d’activité et des de la molécule, le laboratoire va ensuite conduire des études che l’homme pour valider son efficacité et sa sécurité d’emploi dans un ou plusieurs tpes d’infections.
^ es autorités de santé procèdent à une évaluation scientifique. Si le bénéfice démontré p nouveau médicament est jué supérie aux risques qu’il peut entraîner,
l’antibiotique reçoit une utorisation de ise sur le arché . Cette  est assortie d’une information aux prescripteurs qui précise ses conditions d’utilisation. ne attention particulière est portée à l’information des patients  des
conseils d’éducation sanitaire sont présents dans toutes les notices.
ne fois sur le marché, l’antibi tique est soumis à la réalité du terrain et fait l’obet d’une surveillance attentive pour en encadrer l’usage.
Après la mise sur le marché une surveillance constante…
^ vant l’, des effets indésir cliniques portant sur quelques centaines de patients. près l’, la surveillance permanente des médicaments permet de compléter la connaissance que l’on a des effets indésirables en conditions réelles d’utilisation.
^ ceci sinifie que l’antibiotique peut ne pluses bactéries résistent  être aussi actif, voire être totalement inefficace. ’fssaps va s’assurer que l’antibiotique demeure toujours efficace en analsant notamment les sinalements de résistance transmis par des réseaux officiels qui surveillent le comportement des bactéries.
^ surveille l’évolution des ventes des antibiotiques et contrôle’fssaps la promotion faite par les laboratoires auprès des médecins afin de repérer ou éviter les abus.
… et es moens ’actions
^ es autorités de santé peuvent être amenées à modifier l’ de l’antibiotique, voire à le retirer du marché, en raison de problèmes de résistances bactériennes ou d’effets indésirables plus raves ou nouveaux.
^ élabore des recommandations de bonne pratique’fssaps ou des mises au point, sur une infection ou une famille d’antibiotiques. Ces différentes recommandations précisent les antibiotiques les mieux adaptés aux différents tpes d’infections.
En pratique
• ’utilise un antibiotique que lorsque votre médecin vous l’a prescrit. e le réutilise pas de vous même et ne le donne jamais à une autre personne, même si les smptômes vous semblent les mêmes.
especte la prescription  dose, fréquence et horaire des prises, durée de traitement.
• ise toujours la notice pour vérifier les modalités d utilisation et les précautions d’emploi. n cas de doute, interroe votre médecin ou votre pharmacien.
• Sinale à votre   médecin ou à votre pharmacien tout événement indésirable survenu pendant le traitement.
• ne fois votre traitement terminé, rapporte à votre pharmacien toutes les boîtes entamées ou non utilisées.
ien utiliser les antibiotiques : une nécessité !
Parce que ce sont des organismes capables d’évoluer, les bac-éries ne cessent de trouver des parades à l’action des antibio-ues. Devenues résistantes, elles se propagent et peuvent infec-chacun d’entre nous. Ce phénomène est favorisé par la mauvaise tion des antibiotiques. C’est ainsi que, pour certaines infections que it usqu’ici traiter, des antibiotiques efficaces viennent à manquer. À terme, cela pourrait conduire à une situation comparable à celle rencontrée quand les antibiotiques n’eistaient pas encore. e pas utiliser à bon escient les antibiotiques représente donc un risque pour soi et pour les autres mais aussi pour les générations futures. fin de préserver l’efficacité de ces médicaments indispensables, l’fssaps en définit les règles de bon usage et les actualise régulièrement.
« J’ai  ans e n’ai amais eu e problème e santé ni ’arrêt e travail pour mala ie. n matin ’ai ressenti une ouleur thoracique brutale e toussais et crachais et ’avais beaucoup e fièvre. on méecin a ianostiqué une pneumonie et m’a pres  crit un antibiotique pour  ours. Au bout e  ours e vais mieu : puise arrêter le traitement ? »  Il faut toujours prendre son traitement antibiotique jusqu’au bout et sans sauter de prises. Cela assure l’efficacité du traitement et prévient les rechutes. Sinon, les bactéries peuvent devenir résistantes aux antibiotiques et les infections plus difficiles à traiter.
^ préserver les antibiotiques, il faut Pour toujours les utiliser conformément à la prescription médicale.
« J’ai  ans e suis rippé et e n’ai pas e problème e santé particulier. on mée cin m’a prescrit es méicaments pour soulaer la fièvre. Au bout e quelques ours la température ne baisse pas et e tousse beaucoup. on méecin me prescrit alors un antibiotique. J’entens pourtant ire qu’il ne faut pas en prenre en cas e rippe… » Devant un sndrome rippal, il est normal que le méde  cin ne prescrive pas d’emblée un antibiotique car il s’ait d’une infection virale.Les antibiotiques ne sont pas actifs sur les virus et n’ont aucun effet sur la fatigue.e médecin a constaté que l’état de son patient ne s’améliorait pas et a suspecté une surinfection bactérienne. l a alors prescrit un antibiotique. Prendre d’emblée un antibiotique pour un sndrome rippal n’accélère pas la uérison ni ne réduit le risque de surinfection. n revanche, la prescription d’un antibiotique est justifiée lorsqu’une surinfection bacté  rienne est suspectée.
^Pour préserver les antibiotiques, il faut les réserver aux infections qui le nécessitent.
En savoir plus ? www.afssaps.fr ^Dossiers thématiques^Antibiothérapie
143/147 boulevard Anatole France - F-93285 Saint-Denis Cedex tél 33  1 55 87 3  - ax 33  1 55 87 3 12