Page COUVERTURE Livre résumés
56 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Page COUVERTURE Livre résumés

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
56 pages
Français

Description

Page COUVERTURE Livre résumés

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 150
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Exrait

 Livre des résumés 
 
SOMMAIRE  Les attentes des usagers – Mme Bernadette DEVICTOR, présidente du Collège Inter-associatif sur la Santé Rhône-Alpes (CISS-RA)   ……………………………………………….. p. 3 Session 1 - La prise en charge du patient en urgence ………………………………… p. 5 Présidente : Pr Françoise CARPENTIER, Chef de service des Urgences – CHU de Grenoble - SPIRAL, la plateforme d’échange de l’urgence en Rhône-Alpes - Dr Emmanuelle COMBES, Responsable pôle urgence - Hôpitaux des Pays du Mont Blanc - Présentation du projet OURAL V2 - M Laurent SIMON, chargé de mission, Agence Régionale d’Hospitalisation - Provence Alpes Côte d’Azur - Le projet SCA : support électronique à la continuité des soins en Région Lombardie - Dr Roberto NARDI, chargé de mission à la direction de la santé, Région Lombardie   - Mise en place du système d’information partagée dans les Maisons Médicales de Garde du Rhône - Dr Pascal DUREAU, vice-président de l’Union Régionale des Médecins Libéraux de Rhône-Alpes (URML-RA) Session 2 – La prise en charge en institution ………………………………………...…. p. 11 Présidente : Mme Elisabeth HUBERT, ancien ministre de la Santé, présidente de la Fédération Nationale des Etablissements de l’Hospitalisation A Domicile (FNEHAD) - Le soin au domicile : HAD Lyon – Dr Eric DUBOST, directeur de Soins et Santé - Le système informatique hospitalier au CHU de Québec. L’histoire d’un succès – M Jean BOULANGER, Responsable des secteurs télésanté et du développement informatique – Service d’informatique du CHU de Québec    Les ateliers e-santé : « Rhône-Alpes, l’innovante » …………………...…………….... p. 15 Coordination : Agence Régionale du Développement et de l’Innovation (ARDI) Rhône-Alpes     Atelier 1 : « Patient en établissement de soins » …………………….. p. 17 ICnthraoidrmucatino :n P :r  MA nGdréér aFlLd OCROY (MLITREITS, -IcNhSaAr,g Léy odne)  mission ARDI Rhône-Alpes - Be-iTech : M Antoine BERRY --  PCMA LDYSéTvEeNloE p: pDer Jmeeannt -: MMa rFlco rBiAaBn OLUUBCRHAKNINOE,  Dr Patrick CARLIOZ - Jet Multimédia : M Emeric FERRAND Atelier 2 : « Patient en situation de mobilité » ………………………… p. 23 ICnthraoidrmucatino :n  M:  MA nSdérbé aDstIiTeTnM BAERR (IGNELR-,I NcShAa-rCgNé RdS,e  Lmyiossni)o n ARDI Rhône-Alpes  - MTIC : Pr Paul RUBEL (Université Lyon 1 – INSA de Lyon) --  TMaomv eTéal :é sMa nYtaén :i s DCr JAeRIaTnU- Luc WEBER - IVèS : M Pascal DUPUY  1
Atelier 3 : « Patient au domicile » ……………………………………… p. 29 ICnthraoidrmucatino :n P :r  MN oFrrbaenrçt oNisO PUARYY O(IT,N Lc-IhNaSrgA-é CdNeR Sm, iLssyioonn)  ARDI Rhône-Alpes  - Arcan System : M Serge CHVETZOFF --  TReBIc Ihnnstorsuemnse :n tMa tTiohine :r ryM mCHe EGVilAaL IBEER NCHETRIT - Astelia : M Romain FRETON  Session 3 – La coordination de la prise en charge …………………………….…........ p. 35 Présidente : Mme Bernadette DEVICTOR, présidente du CISS-RA - Le dossier patient partagé - M Thierry DURAND, directeur du GCS SIS-RA - Les Réunions de Concertation Pluridisciplinaire en cancérologie : Dr Pierre BIRON, directeur du réseau ONCORA - La compatibilité avec le niveau national : intervenant institutionnel - « TRAJECTOIRE », logiciel pour la coordination dans le champ des soins de suite et de réadaptation (SSR) - Dr Alain DEBLASI, médecin animateur de la coordination « Rhône Réadaptation » - Hospices Civils de Lyon (HCL)  Table ronde  « Quels sont les freins au déploiement des outils ? » ……………….… p. 41 Président : Dr Jacques CATON, Union Régionale des Médecins Libéraux de Rhône-Alpes - Accompagner par la contractualisation, le déploiement du DPPR en Rhône-Alpes – Dr Fadila FARSI, Mme Juliette BALLESTEROS, M Hervé SPACAGNA, réseau ONCORA - Présentation du SOCLE et des ATIM – Dr Frédéric COSNIER, Société Française de Médecine Générale - Quel rôle pour les associations d’usagers pour desserrer ces freins ? – M André HENRY, vice-président du CISS-RA - e-toile : le réseau communautaire d’informatique médicale du Canton de Genève – Pr Antoine GEISSBÜHLER, médecin chef du service d’informatique médicale – Hôpitaux Universitaires de Genève - Les problèmes juridiques – Pr Marie-France CALLU, Institut de Formation et de Recherche sur les Organisations Sanitaires et Sociales (IFROSS) – Lyon 3  Session de clôture : les nouveaux défis …………………………………………………. p. 49 Animateur : Dr Marc BREMOND, conseiller à l’URML-RA - Définition d’une approche ethnologique et technique auprès des seniors en Europe – Dr David PRENDERGAST, Digital Health, Intel Corp - Le rôle des nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication dans l’organisation de la santé - Mme Nadia FRONTIGNY, Orange Health Care - Le point de vue de l’économiste - M Gérard DURU, Directeur de recherche - CNRS – Université Lyon 1   2
Les attentes des usagers Mme Bernadette DEVICTOR, présidente du Collège Inter-associatif sur la Santé Rhône-Alpes (CISS-RA) Les attentes des usagers en lien avec le développement de l’e-santé, dans les nombreuses acceptions que ce terme recouvre, peuvent être présentées sous trois grands chapitres 1) Amélioration de la qualité de la prise en charge 2) Accessibilité pour tous à des soins de qualité 3) Continuité du parcours de soins Le développement de la télémédecine, de l’e-santé doit s’inscrire dans une dynamique de qualité ; ce sont de nouveaux outils qui doivent permettre le partage de connaissances entre les professionnels, la coordination de leurs interventions, un meilleur suivi des patients à domicile ou en établissement (de santé ou médicosocial). Le développement de la télémédecine doit contribuer à favoriser l’accessibilité à des soins de qualité pour tous, quelle que soit leur localisation géographique, quel que soit leur point d’entrée dans le système de santé. Le transfert de données entre les professionnels, entre les structures d’accueil doit permettre de conforter la continuité du parcours de soins par une optimisation des ressources disponibles.  Le développement de l’e-santé doit se faire dans le respect des droits des usagers de la santé : - Il ne s’agit pas de faire du télédiagnostic ou « télésurveiller / télépiloter » le patient sans qu’il soit réellement, toutes les fois où cela est possible, partie prenante, acteur de sa santé - La délocalisation rendue possible par la télémédecine doit se faire dans le respect des modes d’exercice de la médecine sur notre territoire national - Les données produites par l’usage de l’e-santé doivent faire l’objet d’un usage et d’un stockage conformes à la réglementation dans le respect des règles de confidentialité Enfin, les usagers restent très attachés au fait que le développement de la télémédecine ne s’accompagne pas d’une déshumanisation de la médecine : un parcours de soins reste une aventure humaine.    www.cissra.org/  3