2 pages
Français

Plénière HAS Prescription Médicamenteuse chez le Sujet Agé - Prévention de la iatrogénie - Plateforme professionnelle - Indicateurs d’alerte et de maîtrise - Saint-Denis, 29 novembre 2012 - Plénière HAS PMSA 29 12 2012 - Synthese

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Mis en ligne le 02 sept. 2013 Synthèse de la journéeOuverture de la journée : Thomas Le Ludec, Directeur Direction Amélioration de la Qualité et de la Sécurité des Soins, HAS1. Echanges de pratiques : Prévention de la iatrogénie chez le sujet âgé (PMSA) et le malade Alzheimer (AMI-Alzheimer)Modérateurs : Armelle Leperre-Desplanques, HAS, Sylvie Royant-Parola, psychiatre, présidente du réseau MorphéePrincipes PMSA-AMI, alertes iatrogéniques nationales 2011, Armelle Leperrre-Desplanques, Nathalie Riolacci, HASRetours et échanges d’expérience, facteurs clés de succès et perspectives - Session interactive sur la base des 40 résumés reçusRegard du Grand Témoin sur la session, Philippe Michel, Directeur médical du CCECQA1, Président de la FORAP2, Vice Président de la Commission Sécurité des Patients du Haut Conseil de Santé Publique 2. Rôle des patients et des aidants dans la prévention de la iatrogénieModérateurs : Jean-Luc Harousseau, Armelle Leperre-Desplanques, HASCampagne de communication HAS « Sommeil du sujet âgé et somnifères »Projection du film HAS « Etre senior et bien dormir »Messages clés et partenariats, Jean-Luc Harousseau, Président, HASPoint de vue des patients, Claude Rambaud, Présidente, LIENOutils à disposition des patients, Armelle Leperrre-Desplanques, HASPolymédication et iatrogénie : le point vue des associationsOld’Up, Marie-Françoise Fuchs, PrésidenteFédération Nationale des Ainés Ruraux, Jean-Claude Jamot, Secrétaire GénéralUnion Nationale des Retraités et Personnes Agées, Josiane BaesAge Platform Europ, Julia Wadoux 3. Prévention de la iatrogénie : perspectives opérationnellesModérateur : Marie-Aline Bloch, Directrice de la Recherche à l'École des Hautes Etudes en Santé Publique, Armelle Leperre-Desplanques, HASRôle du pharmacien d’officine, Carole Micheneau, HASIntérêt d’une consultation iatrogénie en médecine générale ? Dr Antoine PiauEducation thérapeutique du sujet âgé, Pr Sylvie Legrain, AP-HPRegard du Grand Témoin, Philippe Michel 1 Comité de Coordination de l’Evaluation Clinique et de la Qualité en Aquitaine2 Fédération des Organismes Régionaux et territoriaux pour l’Amélioration des Pratiques et organisations en santé Mis en ligne le 02 sept. 2013

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 29 novembre 2012
Nombre de lectures 55
Langue Français
   Programme Pilote PMSA PRESCRIPTION MEDICAMENTEUSE CHEZ LE SUJET AGE PREVENTION DE LA IATROGENIE  Plateforme d échange HAS Plénière annuelle, 29 novembre 2012   Synthèse de la journée   Plus de 150 professionnels de santé sont impliqués dans la plateforme d'échanges d'expériences HAS sur l'amélioration de la prescription médicamenteuse chez le sujet âgé : gériatres, médecins généralistes, médecins coordonnateurs en EHPAD, pharmaciens, infirmiers, spécialistes du sommeil, psychiatres, orthophonistes, ergothérapeutes... Cette année, les associations de patients et de leurs familles ont rejoint la plateforme afin de développer le rôle des personnes malades et de leurs aidants dans la prévention de la iatrogénie et la préservation de l’autonomie.
Les retours d'expériences partagés et analysés montrent qu'il est possible, avec des outils efficaces,  d obtenir de réels résultats cliniques, une augmentation de la pertinence des traitements et une baisse du risque indu : exemple en USLD ou en EHPAD baisser de 30 à 50% de l'exposition aux par neuroleptiques (indicateur d’Alerte) et augmenter la pertinence pour 80 à 100% des prescriptions restantes (indicateur de Maîtrise) ou encore une baisse de plus de 80% des somnifères en 3 ans en EHPAD. En terme de retours d'expérience, 85 projets d’amélioration des pratiques de prescription médicamenteuse s’appuyant sur les programme PMSA ou AMI Alzheimer ont été recensés : 11 projets nationaux, 6 projets régionaux, 67 programmes locaux, le projet européen ALCOVE. Les projets français sont conduits au sein de structures/modes d’exercice variés, en ambulatoire (médecin généraliste, équipe mobile, réseaux gérontologiques, centre mémoire, ..) et en court et long séjours gériatrique, psychiatrique, USLD, et en EHPAD. Ils sont le plus souvent multidisciplinaires (médecins, pharmaciens, personnels infirmiers, autres paramédicaux) ce qui est d’ailleurs considéré par les acteurs comme un facteur clé de réussite.
L'implication des patients et de leurs familles dans la prévention de la iatrogénie est un levier majeur à développer et une réflexion est à mener avec les associations de patients et de leurs familles afin d'élaborer des outils d'information dédiés, d'une part sur la compréhension de la prescription chez le sujet âgé, la iatrogénie et sa prévention, et d'autre part sur les classes les plus à risque.
Il est aujourd'hui possible de déterminer les caractéristiques générales des outils d'amélioration de la prescription efficaces : au regard des travaux réalisés par les programmes pilotes en lien avec les professionnels de terrain et des experts de la iatrogénie depuis 2006, et au regard des derniers retours d’expériences de 2012 notamment.
— Caractéristiques générales des outils avec efficacité clinique :  pluri professionnels, comportant une composante d'éducation/information pourOutils fédérateurs - le patient et/ou ses proches   Outils utilisables dans les circonstances identifiéescomme favorables au changement,telles l'entrée en institution ou les réunions d'équipes
— 
  
Caractéristiques thématiques des outils avec efficacité clinique :  ciblés sur les classes de médicaments à risque iatrogéniqueOutils avéré en France, médicaments cardiotropes et psychotropes en particulier  Outils généralistes d'approche de la polypathologie, intégrant la majorité des étapes de la prescription chez le sujet âgé, depuis la démarche diagnostique, la priorisation des traitements, jusqu'au suivi des effets secondaires et de l'efficacité. Outils ciblés sur les principales situations cliniques,telle insuffisance cardiaque, ostéoporose ....  
HAS – DAQSS – SPPIC – Juillet 2013
 
 1