Syndrome du canal carpien  Optimiser la pertinence du parcours patient - Outils3 SCC électroneuromyogramme
2 pages
Français

Syndrome du canal carpien Optimiser la pertinence du parcours patient - Outils3 SCC électroneuromyogramme

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Mis en ligne le 14 mars 2013 Maladies de l’appareil locomoteur Méthode Des membres du groupe de travail de l’évaluation technologique « Chirurgie du syndrome du canal carpien : approche multidimensionnelle pour une décision pertinente » élaborée en 2012 se sont réunis avec des experts en méthode qualité, pour développer des outils facilitateurs d’actions d’amélioration. Ils décrivent dans ce document deux parcours génériques de patient avec signes de syndrome de canal carpien et de patient opéré d’un syndrome du canal carpien. Des exemples concrets de méthodes et d’outils d’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins sont proposés aux différentes étapes des parcours. Les objectifs de qualité utilisés comme références sont issus de recommandations validées. Une liste de sources de données disponibles complète les exemples d’indicateurs possibles à développer localement. Afficher en grand format ObjectifLa bonne intervention de santé, au bon moment, au bon endroit, pour le bon patient : une exigence difficile à réaliser au quotidien, un objectif qui mobilise en permanence tous les acteurs impliqués autour des patients. Ce document entend apporter une aide concrète pour améliorer la pertinence du parcours des patients avec syndrome du canal carpien et diminuer les disparités de pratique.Une version évolutive Les retours d’expérience enrichiront la version électronique ; la diffusion des connaissances acquises favorisera l’amélioration continue des processus. Les outils utilisés sur le terrain accompagnés des témoignages sur leur mise en œuvre pourront être partagés par tous.Retours d'expérienceDisparités Canal Carpien Alsace 2008 Rapport Grille ( 273,78 Ko)Résultats Canal Carpien Alsace 2008 diaporama.pdf ( 134,59 Ko)  Date de validation  Février 2013 Documents complémentaires Outils1 SCC Recommandations liées au parcours du patient ( 559,38 Ko) Outils 2 SCC Consultation avec un professionnel de santé ( 632,34 Ko) Outils3 SCC électroneuromyogramme ( 260,08 Ko) Outils4 SCC Aménagement des activités ( 199,32 Ko) Outils5 SCC Traitement médical ( 188,27 Ko) Outils6 SCC Chirurgie ( 322,97 Ko) Outils7 SCC Persistance ( 194,56 Ko) Outils8 SCC Suivi du patient opéré ( 193,77 Ko) Outils9 SCC Revue pertinence ( 190,63 Ko) Outils10 SCC Audit ( 217,86 Ko) Outils11 SCC Revue morbidité ( 175,12 Ko) Outils12 SCC Chemin clinique ( 240,58 Ko) Outils13 SCC Indicateurs ( 186,31 Ko) Disparités Canal Carpien Alsace 2008 Rapport Grille ( 273,78 Ko) Résultats Canal Carpien Alsace 2008 diaporama.pdf ( 134,59 Ko) Outils1 SCC Recommandations liées au parcours du patient ( 559,38 Ko) Outils 2 SCC Consultation avec un professionnel de santé ( 632,34 Ko) Outils3 SCC électroneuromyogramme ( 260,08 Ko) Outils4 SCC Aménagement des activités ( 199,32 Ko) Outils5 SCC Traitement médical ( 188,27 Ko) Outils6 SCC Chirurgie ( 322,97 Ko) Outils7 SCC Persistance ( 194,56 Ko) Outils8 SCC Suivi du patient opéré ( 193,77 Ko) Outils9 SCC Revue pertinence ( 190,63 Ko) Outils10 SCC Audit ( 217,86 Ko) Outils11 SCC Revue morbidité ( 175,12 Ko) Outils12 SCC Chemin clinique ( 240,58 Ko) Outils13 SCC Indicateurs ( 186,31 Ko) Disparités Canal Carpien Alsace 2008 Rapport Grille ( 273,78 Ko) Résultats Canal Carpien Alsace 2008 diaporama.pdf ( 134,59 Ko) Mis en ligne le 14 mars 2013

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 14 mars 2013
Nombre de lectures 77
Langue Français
Outils de l’électroneuromyogramme
Analyse de l’électroneuromyogramme
Outils associés Analyse et amélioration des pratiques Syndrome du canal carpien Optimiser la pertinence du parcours patient 
Critères d’évaluation des pratiques ¼ laboratoire ou validées et publiées avec prise en compte de la temUne référence à des valeurs normatives propres au  -pérature est notée dans le compte-rendu. ¼ En cas d’anomalie de la vitesse de conduction sensitive du nerf médian, les études faites sur un autre nerf du membre supérieur et sur le nerf médian controlatéral sont notées dans le compte-rendu. ¼ Si le résultat de l’étude de la vitesse de conduction sensitive du nerf médian est normal, le résultat d’une étude complé -mentaire est notée dans le compte-rendu (comparaison médian/radial ou médian/ulnaire). ¼ Une étude de la vitesse de conduction motrice (VCM) du nerf médianetd’un autre nerf moteur du même membre et, en cas d’anomalie, une étude de la VCM du nerf médian controlatéral sont notées dans le compte-rendu. ¼ Le compte-rendu de l’électroneuromyogramme n’énonce pas de conduite thérapeutique (prise en compte nécessaire de la clinique et des préférences du patient).
Compte-rendu type d’électroneuromyogramme du nerf médian(Proposition de Dominique Latombe)
Tableau avec les données chiffrées Protocole d’examen Contrôle de la température cutanée des mains
Commentaires Il « n’existe pas/existe » un allongement « discret/modéré/sévère » de la latence distale motrice du nerf médian. Il « n’existe pas/existe » une réduction de l’amplitude de la réponse évoquée motrice. Les vitesses de conduction motrice dans les territoires ulnaires et les amplitudes des réponses évoquées musculaires sont normales. Les latences des ondes F sont normales. Il « n’existe pas/existe » un ralentissement « discret/modéré/sévère » de la vitesse de conduction sensitive distale du nerf médian. Il « n’existe pas/existe » une réduction de l’amplitude du potentiel sensitif distal du nerf médian. Les vitesses de conduction sensitive dans les territoires ulnaires sont normales. Il « n’existe pas/existe » des activités spontanées de dénervation dans le muscle court abducteur du pouce. Il « n’existe pas/existe » un trouble de la morphologie et du recrutement dans le muscle exploré avec un tracé neurogène. Les autres territoires musculaires testés sont normaux.
Conclusion Cet examen :  n’apporte pas d’argument en faveur d’une compression du nerf médian au niveau du canal carpien. Ou  est en faveur d’une compression du nerf médian au niveau du canal carpien (sur une échelle de 3 stades de sévérité discrète/modérée/sévère) :  discrète (retentissement myélinique sensitif),  modérée (lésions myéliniques sensitives et motrices, sans lésion axonale),  sévère (lésions axonales sensitives et/ou motrices).
Analyse et amélioration des pratiques  |Syndrome du canal carpien – Optimiser la pertinence du parcours patient 1| Électroneuromyogramme -
Information du patient sur le déroulement d’un électroneuromyogramme (Proposition de Dominique Latombe)
Vous allez passer un électroneuromyogramme (ENMG). Voici quelques explications qui vous permettront de comprendre le but de l’examen et son déroulement.
L’ENMG explore le système nerveux périphérique moelle épinière, les nerfs périphé -qui comprend une partie de la riques et les muscles.
Il comporte deux parties :  l’ENMG de stimulation, qui permet de mesurer la vitesse de conduction nerveuse après stimulation d’un nerf par un bref courant électrique ;  qui permet de mesurer l’activité électrique d’un muscle au repos et à la contraction volontaire.l’ENMG de détection,
L’ENMG permet  de différencier une maladie d’un nerf périphérique d’une maladie musculaire ;  de dire où est située la lésion nerveuse : nerf périphérique, plexus, racine cervicale ou lombaire, moelle épinière, trouble de la conduction neuromusculaire ;  d’apprécier le degré de la lésion : atteinte des fibres nerveuses, de l’enveloppe des fibres nerveuses (myéline) ou des deux.
Par exemple, lorsque le médecin recherche une atteinte du nerf périphérique, l’ENMG permet de localiser le ou les nerfs atteints, d’en préciser le mécanisme et l’importance (atteinte de la cellule nerveuse, de la fibre nerveuse et/ou de la gaine de myéline) et d’orienter la recherche de la cause.
Déroulement de l’ENMG
Aucune préparation n’est nécessaire. Il faut éviter tout étalement de lait ou crème sur le corps le matin. Le patient est généralement allongé sur la table d’examen.
L’électroneuromyographie se pratique en deux étapes, l’examen de stimulation puis l’examen de détection :  pour l’ENMG de stimulation, un stimulateur électrique est placé sur le trajet du nerf. Des électrodes cutanées de détection sont fixées par des adhésifs au niveau des muscles commandés par les nerfs stimulés ou sur le trajet des nerfs sensitifs. Différents nerfs peuvent être stimulés ;  pour l’ENMG de détection, de fines aiguilles jetables à usage unique sont introduites dans les muscles à explorer. Le patient doit contracter les muscles explorés. Cet examen ne peut se faire qu’avec la bonne participation du patient.
Cet examen est un peu désagréable (sensation de picotements lors de la stimulation, utilisation de fines aiguilles) mais pas douloureux.
La durée de l’ENMG varie entre 30 et 45 minutes, selon le nombre de muscles et de nerfs à explorer et selon la clinique.
Analyse et amélioration des pratiques  |Syndrome du canal carpien – Optimiser la pertinence du parcours patient 2| Électroneuromyogramme -