Troubles et Pathologies possibles de votre enfant adopté ...
9 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Troubles et Pathologies possibles de votre enfant adopté ...

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
9 pages
Français

Description

Troubles et Pathologies possibles de votre enfant adopté ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 532
Langue Français

Exrait

Expériences post-adoption
Petits et gros problèmes
 Suite à l’arrivée de votre enfant, beaucoup de joie envahit et bouleverse votre vie mais, nous ne pouvons vous en dire plus, il faut avant tout le vivre avec un enfant que l’on verra grandir chaque jour !
 On souhaitait aussi vous parler des différents problèmes que beaucoup de familles ont rencontrés. Il y en a des petits, d’autres plus grands et beaucoup de familles (pas toutes !) rencontrent les mêmes ! Vous n’êtes pas seuls dans votre cas !
Les « petits » problèmes (qui peuvent poser de gros problèmes à l’enfant), la famille pourra s’en sortir souvent toute seule
Rythme de vie à l’arrivée à la maison
 Votre enfant a vécu plus ou moins longtemps en collectivité avec des habitudes et une routine importantes. Il est conseillé dans les semaines (et plus pour certains) qui suivent l’arrivée de votre enfant, de respecter un rythme de vie « irréprochable ». Ce moment est important pour que de nouveaux liens se tissent mais aussi pour que l’enfant reconnaisse SA maison, lieu de sécurité future et « définitive ». On a envie de vouloir présenter l’enfant à la famille, aux amis. STOP ! Pensez d’abord à vous, parents et enfants, les autres sauront attendre et les plus proches viendront chez vous. On ne peut pas refuser aux grands-parents de voir votre progéniture ! L’enfant, même à 7 ans, est habitué à faire des siestes, il faut aussi essayer de continuer en suivant le rythme de l’enfant et en diminuant progressivement la durée de ces « temps calmes ».
Nouvelle langue
 La compréhension de cette nouvelle langue pose rarement un problème aux enfants mais il ne faut néanmoins pas le négliger, quelque soit l’âge de l’enfant à son arrivée. La détresse peut parfois être importante chez un enfant arrivé très grand qui « n’ose » pas se lancer à parler même s’il comprend tout et en est capable. Des retards de langage peuvent être observés dans le cas d’adoptions multiples. La langue maternelle continue à être parlée entre les enfants, le besoin de se faire comprendre en français est alors plus faible. Il faut aussi veiller à ce que l’aîné ne serve pas de médiateur et n’inhibe pas le plus jeune. Des retards de langage sont parfois observés et sont