27 pages
Français

ZINFORO - ZINFORO 09012013 AVIS CT12539

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Présentation ZINFORO 600 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion B/10 flacons- Code CIP : 3400926818432 Mis en ligne le 21 mai 2013 Substance active (DCI) ceftaroline fosamil (acétate de) monohydraté Infectiologie - Nouveau médicament Progrès thérapeutique mineur dans les infections compliquées de la peau et des tissus mous de gravité modérée à faibleAvis défavorable au remboursement dans les pneumonies communautaires ZINFORO est une céphalosporine I.V. à spectre large qui a l’AMM dans les infections compliquées de la peau et des tissus mous (ICPTM) et les pneumonies communautaires (PC) de l’adulte.Dans la prise en charge des ICPTM, en raison de son efficacité clinique et de son activité sur le staphylocoque résistant à la méticilline, il représente un progrès thérapeutique mineur, mais seulement dans les formes de gravité modérée à faible.D’efficacité insuffisamment documentée dans les PC, il n’a pas de place dans la stratégie thérapeutique. Code ATC J01DI02 Laboratoire / fabricant ASTRAZENECA ZINFORO 600 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion B/10 flacons- Code CIP : 3400926818432 Mis en ligne le 21 mai 2013

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 09 janvier 2013
Nombre de lectures 31
Langue Français
 
 COMMISSIONDE LA TRANSPARENCE Avis 9 Janvier 2013    ZINFORO 600 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion B/10 flacons (CIP : 34009 268 184 3 2) Laboratoire ASTRAZENECA
DCI Code ATC (2011)
Motif de l’examen  
Liste(s) concernée(s)
Indication(s) concernée(s)      
ceftaroline J01DI02 (céphalosporine injectable) 
Inscription  
Collectivités(CSP L.5123-2) 
« - Infections compliquées de la peau et des tissus mous (ICPTM)  - Pneumonies communautaires (PC)». 
HAS - Direction de l'Evaluation Médicale, Economique et de Santé Publique Avis 2  
1/27
 
SMR
ASMR
Place dans la straté ie thérapeutique
Recommandations
 
importantdans le traitement des infections compliquées de la peau et des tissus -mous ICPTM -insuffisantdans le traitement des pneumonies aiguës communautaires (PAC).  Compte tenu : - de son activité sur le staph locoque résistant à la méticilline et d’une efficacité clinique non inférieure à celle de l’association vancomycine/aztréonam chez des patients atteints d’infections cutanées ou des tissus mous de ravité modérée à faible, - d’un profil de tolérance satisfaisant et comparable à celui des céphalosporines in ectables actuellement commercialisées, - d’une simplification de traitement réduction du nombre d’in ections et moins de surveillance que la vancomycine), la Commission considère que ZINFORO apporte une amélioration du service médical rendu mineure (ASMR IV) dans la prise en charge des « infections compliquées de la peau et des tissus mous ».  Dans le traitement des ICPTM, la ceftaroline peut être proposée dans les infections associées aux soins (nosocomiales ou non) non nécrosantes de type cellulites extensives, abcès, plaies ou escarres surinfectées sans notion de colonisation antérieure à p oc anique. Elle a l’avanta e d’être aussi efficace qu’une association d’antibiotique de t pe vancom cine/aztréonam. En revanche, en cas d’infection des parties molles et/ou cutanée avec nécrose ou de suspicion d’infection à pyocyanique, l’efficacité sera potentiellement moins bonne en raison de la moindre activitéIn vitroet de l’absence de données cliniques. La ceftaroline n’est pas moins bien tolérée que la vancom cine et ne nécessite pas de surveillance des concentrations plasmatiques et de la fonction rénale. Dans le traitement des PAC La ceftaroline n’a pas démontré d’intérêt dans les pneumopathies communautaires en raison : - de l’absence de données d’efficacité en cas de pneumopathies à staphylocoque et àS. pneumoniaenon sensibles à la pénicilline, - d’un risque de sélection de résistance du à son spectre trop lar e. En conséquence, la ceftaroline n’a pas de place dans les PAC compte tenu de l’existence d’alternatives thérapeutiques plus simples d’emploi et de spectre plus étroit.  La Commission donne un avis : -favorable à l'inscription sur la liste des spécialités agréées à l’usage des collectivités dans l’indication « traitement des infections compliquées de la peau et des tissus mous » -défavorable à l'inscription sur la liste des spécialités agréées à l’usage des collectivités dans l’indication « pneumonies aiguë communautaire ».
HAS - Direction de l'Evaluation Médicale, Economique et de Santé Publique Avis 2 
2/27