Etymologie
6 pages
Français

Etymologie

-

Description

Etymologie, titre sans article, sans déterminant.
Ici se trouve sans aucun doute un des fondements de toute ma réflexion, constitutive de la foi qui m'anime. J'ai ben conscience que cela en fait une des propositions les plus discutables, mais qui sait, peut-être y trouverez-vous quelconque inspiration ?

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 09 décembre 2014
Nombre de lectures 56
Langue Français
2.14Etymologie Si lintelligence des individus humains sature à environ 200 de QI, jai le sentiment que le langage recouvre une intelligence exponentielle, fruit de la contribution de milliards dêtres humains, qui ont participé à son édification au cours des générations innombrables, depuis laube de notre humanité et depuis lorigine des temps, si nous considérons que notre langage est une stratification complexe par empilements successifs, de la communication inhérente à toutes les composantes de notre univers. 33 Jadopte Saint Jean qui proclame :  au commencement était la parole ».
Le verbe est une déclinaison dun nom, un concept. Nommer, cest déjà conceptualiser, produire une règle et générer du sens.
Si je fonde ma démarche sur létymologie, cest que létymologie au sens étymologique, signifie la recherche du vrai, au sens des véritables sens dun 34 nom .
Un nom na pas un sens, il a des sens, circonstanciés au regard de sa généalogie et de son usage.
En cela je dirais que létymologie consiste en toute chose à retracer lhistoire des sens du nom, depuis ses racines les plus lointaines, aux dérives les plus actuelles. A ce titre, le dictionnaire historique de la langue française, édité par le Robert sous la direction dAlain Rey, est de loin le meilleurs dictionnaire étymologique que jai eu loccasion de consulter et qui reste mon ouvrage de référence quotidien.
Je veux être clair ! Je nai aucune prétention à rivaliser avec les étymologistes et je respecte leur formidable travail dont je me sers. Létymologie est la matière essentielle qui alimente ma réflexion, car je trouve dans la construction des noms et de la langue, les trésors dune pensée universelle, celle dune immense communauté humaine.
Les langages que nous parlons en Europe, excepté le finlandais le hongrois et le basque, sont pour lessentiel, dorigine Indo-européen. Le proto langage sensé avoir servi de matrice à tous les nôtres. LIndo-Européen nest pas une langue en soit, cest une langue supposée par déduction des racines analogues à un ensemble de langues.
Il faut bien comprendre, quà lépoque où lindo-européen est supposé sêtre diffusé, il y a six mille ans environs, la population mondiale était de dix millions dindividus. Et même si cette communauté dhumains était très étendue, les échanges entre les différentes tribus étaient constants. Outre les flux migratoires incessants, nous avons pu retracer à cette époque, les pérégrinations de colporteurs tailleurs de lames en silex et vendeur de ferrite (pierre à feux), qui parcouraient des milliers de kilomètres pour exercer leur commerce.
La diffusion de lIndo-européen a du se faire très rapidement, tout donne à le croire !
Tout nom repose sur des racines, plus ou moins identifiables, racines dont le 33  Logos, dans la version originale de lévangile en grec, qui est parfois traduit par le verbe.  Au commencement était la parole, elle est dieu, elle est la lumière apportée aux hommes » Saint Jean.
34 Je nemploierais pas ici  mot », qui étymologiquement est une production vocale dépourvue de sens (Racine: mu)Lœuf ou la poule - Auteur : Emmanuel Bosc - Tous droits réservés Page 91/ 249 Edition du 8 déc. 14 à 16:48- mail :boscem@free.fr- Tel 06 73 11 25 31