Le cheval à trois pattes
3 pages
Français

Le cheval à trois pattes

-

Description

Ce qui est rare est cher.
Or un cheval à trois pattes est rare.
Donc un cheval à trois pattes est cher.
Ce syllogisme attribué généralement à Socrate, recèle un sophisme.
Vous en comprendrez l'artifice en lisant cet article.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 20 novembre 2013
Nombre de lectures 145
Langue Français
2.4.Le cheval à trois pattes. En matière de réflexion, il y a deux sortes de chevaux dont il faut se méfier, les chevaux de Troie et le cheval à trois pattes.
Des chevaux de Troie, vous en trouverez un certain nombre dans cet ouvrage, à vous de les dénicher. Un cheval de Troie consiste à mettre en évidence une vérité et à la faire admettre comme indiscutable, ou plutôt à faire croire que lintégration de cette proposition comme vraie est un préalable incontournable à la compréhension de la problématique posée. Il sagit en fait dune mystification. Mon cheval de Troie favori consiste à faire croire que létymologie est nécessairement porteuse de sens. Cela est aisé, puisque létymologie raconte elle-même lhistoire du sens dun terme. Létymologie se pose comme un axiome irréfutable sur lequel peut se construire une démonstration.
Dans une proposition, il faut analyser le sens des termes et leurs relations dans le contexte. Létymologie est bien souvent une aide précieuse, mais pas toujours suffisante ou nécessaire. Il y a bien des cas où lévolution du sens dun terme dévie de son sens étymologique et peut même parfois recouvrir un sens contraire. Pour exemple : tuteur, intuition et tuer sont des termes ayant la même origine : voir, contempler.
Le cheval à trois pattes consiste à construire un raisonnement sur un cheval de Troie. Jemprunte cette appellation au fameux syllogisme du même nom, car il constitue un parfait exemple de développement logico absurde. -
Rappelons le syllogisme : Tout ce qui est rare est cher Or un cheval à trois pattes est rare Donc un cheval à trois pattes est cher.
Cette histoire de cheval à trois pattes cache deux Chevaux de Troie.
Le premier consiste à faire croire que la transitivité permet irréfutablement de déduire la solution.
Si A est B, et C est A alors C est B.
Rappelons que dans une suite généalogique, la transitivité peut être fausse :
Si A est fille de B et C est fille de A alors C est fille de B, est faux.
Pour vérifier si la transitivité est fondée dans une proposition, il faut sassurer de la compatibilité de ses termes. Dans une relation généalogique, les termes dascendance ou de descendance directe sont restreints au premier niveau de relation, ce qui interdit toute transitivité.
Maintenant examinons le second Cheval de Troie qui postule : tout ce qui est rare est cher. Le bon sens de cette idée préconçue nous semble acquis, parce que cest une expression de notre patrimoine populaire. Le bon sens est souvent le fruit damalgames simplistes et source de confusions qui reposent sur des approximations de sens.
vrai dire, est-ce que ce qui est rare est cher ? Réfléchissons, est-ce que leau est rare ? Tout dépend. Leau est relativement abondante dans certaines régions du monde et manque cruellement dans dautres. Dans le désert, vous pouvez payer pour un verre deau le prix quil vous en coûtera pour un mètre cube ailleurs. Est-ce parce que leau est rare dans le désert ? Peut-être, mais il y a bien des choses qui sont rares dans le désert, et qui pourtant nont aucune valeur. Les excréments de dromadaire sont rares dans le désert et pourtant ils ne sont pas chers et même si certaines tribus se servent de ces excréments comme combustible, à priori ils nen manquent pas.
Ce nest pas la rareté dune chose qui lui donne de la valeur mais le fait quelle manque. Pour manquer, il faut quelle soit rare certes, mais aussi que nous en ayons besoin. Cest le ratio entre la disponibilité dun produit et le besoin que