Le Libre arbitre
5 pages
Français

Le Libre arbitre

-

Description

Sommes-nous libres ?
Au-delà des considérations politiques, cet article examine à quelles conditions nous pouvons envisager un espace de liberté malgré le déterminisme qui nous construit.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 20 novembre 2013
Nombre de lectures 23
Langue Français
2.15Le libre-arbitre Sommes-nous libre ? Question épineuse sil en est, que le judéo-christianisme résout dans un paradoxe générationnel. Libres nous le sommes, car Eve avec la complicité passive dAdam, ont librement décidé daccéder à la connaissance, mais pour avoir fait ce choix, pour avoir commis ce pécher originel, nous payerons pour eux, jusquà la fin des générations. Cest une métaphore intéressante, des souffrances causées par le paradoxe de lacquisition du langage et de la douloureuse prise de conscience, même partielle, de ce que nous sommes en ce monde. Auguste Strindberg répondait :  I l l u i p r e n a i t p a r f o i s l  e n v i e d e v e r s e r d a n s u n v o l c a n , l e s s t o c k s d e m u n i t i o n s d e s a r m é e s p e r m a n e n t e s , e t s o u l a g e r a i n s i l  h u m a n i t é , d e l a d o u l o u r e u s e e x i s t e n c e e t d u p é r i l l e u x d e v e n i r1 
La Question de la liberté recouvre tant de conceptions contradictoires, que ce terme devient parfois haïssable, surtout quand il sert de fer de lance aux grandes puissances, qui en son nom, vont déverser leurs tapis de bombes sur les populations sensées y goûter. Le nom de liberté a remplacé celui de dieu, et donne aujourdhui, loccasion de commettre autant dhorreurs. Jean-Sol Partre2liberté cest le choix . Cest une conception qui, à monnous disait :  la sens, génère beaucoup de tergiversation, mais pas de solution en soi. Dans cette conception, la liberté est un état inerte qui soppose à laction. Faire un choix, la prise dun engagement, la saisie dune opportunité, sont autant de renoncements à notre liberté, qui compromettent la permanence du choix. Quand jai fait mon choix, je nai plus le choix. Cest évidemment un complexe de frustration bien connu des commerciaux, dont les efforts consistent à le dissoudre, par quelques manipulations, afin de conclure leur affaire. Mais la liberté est-ce vraiment cela ? La liberté, nest-ce pas la capacité à prendre des initiatives ?
Quand on vous accorde dêtre libre, êtes vous libre de lêtre ? Cest linjonction paradoxale, le double liens, modélisé par Grégory Bateson de lécole de Palo Alto.
 La liberté quon te laisse, est celle que tu ne revendiques pas , proclamait Eric mon frère, en référence au jeu social. Cest en effet une condition majeure afin de préserver son initiative, car toute revendication est nécessairement soumise à quelconque approbation. En dautres termes, dis oui à tout, et ne fais que ce que tu veux.
Sommes-nous libre ? La question sest posée sur le plan du déterminisme depuis Démocrite et sans doute bien avant, et par tous ceux qui se sont essayés à une approche matérialiste de nos destinés. Si nous considérons avec les matérialistes, que tout effet a ses causes, comment ne pas considérer que les kaléidoscopes de nos vies sont absolument probables. Sur le plan de la fatalité aussi, si nous acceptons le principe dune carte du temps qui viendrait se superposer à celle de lespace et des événements qui sy produisent, comment ne pas croire que tout est écrit. Comment ne pas se persuader que nos destinés sinscrivent inexorablement dans des chemins déjà tracés. Même si nous prenons des détours, si nous nous hésitons souvent, si nous restons perplexes devant tant de choix possibles, comment imaginer que les méandres que nous empruntons ne sont pas déjà figés dans le marbre de la nécessité. Cest une vision où se rejoignent bizarrement, les grands mystiques comme les matérialistes endurcis.
Tout dabord, il est aberrant de superposer une carte du temps statique sur la carte de lespace, précisément parce que nous vivons les événements qui sy produisent, dans une linéarité chronologique. Quand nous aurons les moyens de nous déplacer dans lespace-temps, il en sera peut-être autrement. Mais pour linstant, nous sommes dans la
1  Près de la vaste mer  A. Strinberg.2 Daprès Vernon Sullivan.