Pré-étude sur la professionnalisation des acteurs de la ...
46 pages
Français

Pré-étude sur la professionnalisation des acteurs de la ...

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
46 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Pré-étude sur la professionnalisation des acteurs de
la coopération décentralisée pour les villes
françaises
Février 2008

Marina Hilaire, Alicia Emergui
Avec l’appui de Yannick Lechevallier,
Ève Derriennic et Mélanie Saubion
Agence COOP'DEC Conseil (ACDC)
SARL au capital de 7500 €
SIRET : 444 247 621 00022 - APE 7022Z
30 rue Claude Tillier – 75 012 Paris
Organisme de formation enregistré sous le n°11921442892 auprès du Préfet de la région d’Ile de France
Web : www.coopdec.org
Mél : contact@coopdec.org
Tél : 01 40 09 20 26 Étude sur la professionnalisation des acteurs de la coopération décentralisée en Île-de-France
Sommaire
Introduction............................................................................................................................................ 3
Le champ de l'enquête.......................................................................................................................... 3
I. Résultats de l’étude ....................................................................................................................... 5
Nombre de postes par collectivité........................................................... 5
Le profil (sexe et age) .......................................................................................................................... 6
Les services .......................................................................... 7
Les diplômes.......................................... ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 91
Langue Français

Exrait

Pré-étude sur la professionnalisation des acteurs dela coopération décentralisée pour les villesfrançaises
Février 2008 
Marina Hilaire, Alicia EmerguiAvec l’appui de Yannick Lechevallier,Ève Derriennic et Mélanie Saubion
Agence COOP'DEC Conseil (ACDC)SARL au capital de 7500 €SIRET :444 247 621 00022 - APE 7022Z30 rue Claude Tillier – 75 012 ParisOrganisme de formation enregistré sous le n°11921442892 auprès du Préfet de la région d’Ile de FranceWeb :www.coopdec.orgMél :contact@coopdec.orgTél : 01 40 09 20 26
Étude sur la professionnalisation des acteurs de la coopération décentralisée en Île-de-France
Sommaire
Introduction............................................................................................................................................3 Le champ de l'enquête .......................................................................................................................... 3 I. Résultats de l’étude ....................................................................................................................... 5 Nombre de postes par collectivité........................................................................................................ 5 Le profil (sexe et age) .......................................................................................................................... 6 Les services ......................................................................................................................................... 7 Les diplômes........................................................................................................................................ 8 Titulaires FPT ou contractuels ........................................................................................................... 10 Les fonctions...................................................................................................................................... 13 Le métier et la fonction de responsable RI ........................................................................................ 14 Temps plein – Temps partiel.......................................................................................................... 14 Les formations suivies.................................................................................................................... 15 Les sources d’informations............................................................................................................. 16 Les activites quotidiennes des acteurs .............................................................................................. 17 II. Confrontation des représentations du métier avec la réalité du terrain........................... 20 Les services et les fonctions.............................................................................................................. 20 Les diplômes...................................................................................................................................... 22 Les langues........................................................................................................................................ 23 Les contraintes du poste.................................................................................................................... 25 Acteur de la coopération décentralisée : un certain état d’esprit....................................................... 25 L’autonomie de l’agent ................................................................................................................... 26 La pérennité de la profession............................................................................................................. 28 Des acteurs spécialisés….............................................................................................................. 30 …et expérimentés .......................................................................................................................... 31 Leur avenir est celui de la profession............................................................................................. 31 Conclusion ........................................................................................................................................... 32 Questionnaire pour les responsables relations internationales ......................................................... 34 Liste des communes contactées........................................................................................................ 38 Villes de 30 à 40 000 habitants.......................................................................................................... 39 Villes de 40 à 50 000 habitants.......................................................................................................... 39 Villes de plus de 50 000 habitants ..................................................................................................... 39 Recrutement.......................................................................................................................................41 La fiche métier du Centre national de la fonction publique :.............................................................. 42 
Février 2008
Agence COOP DEC Conseil
2
Étude sur la professionnalisation des acteurs de la coopération décentralisée en Île-de-France
INTRODUCTION Les collectivités locales deviennent, depuis quelques années, des acteurs incontournablesdes relations internationales, aux côtés des institutions nationales et internationales, desentreprises et des ONG.L’Agence COOP DEC Conseil a pour vocation d'accompagner ces collectivités et leurspartenaires dans leur cheminement pour renforcer ce positionnement. Dans le cadre de la préparation de différentes missions de formation, nous avons doncréalisé une enquête conçue pour étudier la professionnalisation des responsables de lacoopération décentralisée. L’objectif pour ACDC était de vérifier ou d’infirmer certaines idéespréconçues affirmées dans différentes sources sur les activités quotidiennes et les profilsdes acteurs. Nous tenons à remercier ces agents qui ont alloué une partie de leur temps de travail pourrépondre à cette étude qui n’aurait pu sinon aboutir. LE CHAMP DE L'ENQUETE Au préalable, une étude a été menée afin de déterminer quels sont les concepts identifiésdans différentes sources (CNFPT, ARRICOD, dossiers d’experts, rapports d’étudiants…) telsque les profils types ou les activités quotidiennes relatives à ces métiers. Un questionnaire1aensuite été rédigé. Il a pour objectif de dresser une cartographie des acteurs des villesfrançaises via leurs parcours professionnels et leurs activités. Dès lors, il permet de savoir siles représentations qui sont faites des professionnels de la coopération décentralisée sontavérées et si elles reflètent le quotidien des acteurs. Une quarantaine de questions a été élaborée et répartie en six grandes parties :ofiche d’identité administrative,oactivités principales assumées,oqualités et aptitudes professionnelles,ocompétences, titres ou diplômes,omoyens de mise à jour des connaissances,oinformations plus personnelles et contexte administratif. Selon les personnes interrogées par téléphone, ce questionnaire dure entre 10 et 70minutes. Il concerne l’ensemble des agents chargés de la coopération décentralisée, dujumelage ou des relations internationales au sein des collectivités françaises. L’étude a été réalisée en deux parties :- entre le 28 juin et le 8 août 2007 pour l’Ile-de-France, auprès de l’ensemble descollectivités franciliennes (départements et région compris) suite à une étude réaliséepour l’AMIF au premier semestre 2007 sur l’engagement des communes d’Ile deFrance.- puis entre octobre et fin décembre 2007, auprès des communes entre 30 000 et100 000 habitants. 
1Annexe 1 : Questionnaire pour les responsables relations internationales 
Février 2008 Agence COOP DEC Conseil
3
Étude sur la professionnalisation des acteurs de la coopération décentralisée en Île-de-France
Finalement, 213 communes ont été sollicitées :- 172 communes de 30 000 à 100 000 habitants (sur 199) :- 41 communes franciliennes de moins de 30000 habitants En terme de réponses, pour les villes moyennes :- 81 collectivités n’ont pas de relations internationales ou délèguent cette gestion à uncomité de jumelage (soit plus de 45%)- 17 collectivités n’ont pas répondu à nos sollicitations pour diverses raisons (emploidu temps, refus de participer, …)- 27 collectivités n’ont pu être contactées. Pour certaines collectivités, nous avons pu réaliser plusieurs entretiens auprès de différentsagents du service RI sans toutefois pouvoir contacter l’ensemble des responsables. Au final, l’étude traduit les réponses de 118 agents issus de 98 communes, qui nous ontaccordé un ou plusieurs entretiens, (dont 4 par mél). 
Nombre total des N bre deTaille des communes Nombre de communes om engagéescommunes françaises (pour contactées comàmliuntneersn ational  mémoire)0-30 000 hab.sur l’Ile de France 41 23(1ère étude)30-50 000 hab. 124 108 4250000-100000 hab. 75 64 33Total 213 98
L’analyse des informations obtenues lors des entretiens est développée en deux partiesdans l’étude suivante. La première poursuit l’indication des résultats du questionnaire avecdes données brutes et des analyses croisées. La seconde permet une remise en questiondes idées généralement admises apportant une approche davantage pragmatique desactivités et profils des acteurs de la coopération décentralisée en France. 
Février 2008
Agence COOP DEC Conseil
4
Étude sur la professionnalisation des acteurs de la coopération décentralisée en Île-de-France
I. RESULTATS DE LETUDE L’étude menée tente de répondre progressivement à toutes les questions relatives auxactivités et parcours des acteurs des relations internationales et de la coopérationdécentralisée. Une analyse détaillée des réponses données au questionnaire est faite ci-dessous. Elle distingue les profils des acteurs de leur fonction au sein de la collectivité. NOMBRE DE POSTES PAR COLLECTIVITE Le nombre d’agents travaillant sur les relations internationales évolue en fonction de la taillede la collectivité. 
>50000 hbts30000-50000 hbts
Nombre d'acteurs en fonction de la taille de lacollectivité10080226040 176220 37 9 6 7 1413 9 16010 1 2 3 >3 NSPPNombre d'acteurs par collectivitéFigure 2 Total : 213 collectivités Ce diagramme démontre que les collectivités ayant le plus grand nombre d’agents sontcelles de plus de 50 000 habitants. Celles-ci ont tendance à segmenter leur activité internationale sur différents postes, chaqueagent se spécialisant davantage dans un domaine ou une région géographique particulière.Plus la taille de la commune régresse et plus on constate que les relations avec lespartenaires étrangers sont confiées à une association telle que le comité de jumelage de lacollectivité. 
Février 2008
Agence COOP DEC Conseil
5
Étude sur la professionnalisation des acteurs de la coopération décentralisée en Île-de-France
LE PROFIL(SEXE ET AGE)Lorsque l’on analyse le profil des acteurs, on constate une part importante de femmes dansla profession. Leur part est nettement plus élevée que celle des hommes. Ceci correspond àla statistique globale de la fonction publique territoriale où le taux de féminisation est de 59%pour l’ensemble des personnels en emploi permanent2.
Une profession plutôt féminine ... et équilibrée sur le critère del'âge
42FemmeHomme76
2745<35 ans35-49 ans>50 ans45
Figure 3 Total : 118 personnesFigure 4 Total : 118 personnes Concernant l’âge, la représentation des acteurs est équilibrée sur les tranches d’âges desmoins de 35 ans et des 35-49 ans. Sur ce critère, les plus de 50 ans sont plus faiblement3représentés par rapport à la moyenne nationale des agents du CNFPT .Les graphiques ci-dessous montrent que les femmes sont plus jeunes que les hommes, lamajorité d’entre eux ayant entre 35 et 49 ans, contre moins de 35 ans pour les femmes.Cette tendance est confirmée par l’étude de la moyenne d’âge nationale pour les emplois dedirection des grandes collectivités du CNFPT. Même si comme évoqué précédemment lesagents sont globalement plus âgés, la part des femmes de plus de 50 ans est moins élevéeque celle des hommes (44.8% pour les femmes contre 65.4% pour les hommes à la fin del’année 2003).Répartition des hommes enfonction de leur âge
1014<35 ans35-49 ans>50 ans18
Répartition des femmes enfonction de leur âge
17<35 ans3235-49 ans>50 ans27
 Figure 5 Total : 76 femmes et 42 hommesFigure 6 
2Source : INSEE, La parité : les fonctions publiques, Accès équilibré des femmes à l’administration publique,Observatoire de lafonction publique territoriale, fin 2003,//www.insee.fr/fr/insee_regions/lor/publi/pub_elect/femmes/parit i s.htm, consulté le 14/08/073httAp:insi à la fin de l’année 2003, la pyramide des âgee_sf o ndcteiosn se_pmupblloqiuse de direction dans les grandescollectivités indique une tendance vieillissante de la population : 56% d’entre elle ayant entre 50 et 59ans et 6% ayant plus de 60 ans.
Février 2008 Agence COOP DEC Conseil
6
Étude sur la professionnalisation des acteurs de la coopération décentralisée en Île-de-FranceLES SERVICES Le poste et l’activité d’un professionnel varient en fonction de la taille de la collectivité, deson budget et de la politique relative aux relations internationales qui est menée. La direction et le service de rattachement sont les deux premiers éléments qui influencentles activités du poste.Répartition du nombre d'acteurs en fonction desRépartition du nombre d'acteurs en fonction desdifférentes directionsdifférents servicesDirection de Direction del'action jeDuinsreepsco%tsriteo ne t l'évaluationdéSme2orvc%ircaet iecitoSyeervnicneet écomSme6urvn%iiccea tionrSeleartviiocnes  Direction de laterritoriale 1% Sans directionvill%e2%22%2%2SecrétariatDirection des DGSgénéralextpeuribleiuqrueess ou relations 15%Service vie 2% 6%publiquesassociative7% Direction4% Service Sans serviceDirection de la culturelleanim3a%tion28%citoyenneté 14%Service culture4%7%Cabinet de l'élu DirectionService16% relationsjumelage,Direction de la intern2a1tio%nalesinterrenlaattiioonnsa les communicationou coopération14%décentralisée40% Figure 7 Total : 118 personnesFigure 8 La répartition des acteurs au sein de la collectivité se fait en premier lieu au sein d’unedirection dédiée aux relations internationales. Ils seront dans une moindre mesure rattachésdirectement au cabinet de l’élu puis à la Direction Générale des Services.Au cours des entretiens, il est apparu qu’en fonction de l’importance politique du poste, lesactivités de l’agent, ses prises d’initiative ainsi que sa liberté d’application dans les projets àmener pourront être davantage influencées par ses supérieurs ou l’élu. Les agents sontencadrés de façon plus ou moins stricte en fonction de la direction de rattachement. L’intitulé des services de rattachement au sein de leur direction, correspond davantage à lafonction internationale du poste. Près de la moitié d’entre eux concerne un service jumelage,relations internationales ou coopération décentralisée, suivi par la culture et les relationsextérieures ou publiques. Le positionnement d’agents en dehors d’un service ou d’une direction spécifique, peuttraduire un engagement plus limité de la collectivité, et est à mettre en relation avec les lenombre d’agents effectuant cette activité de relations internationales à temps partiel (cf. ciaprès).Février 2008 Agence COOP DEC Conseil7
Étude sur la professionnalisation des acteurs de la coopération décentralisée en Île-de-France
LES DIPLOMES Les acteurs de la coopération décentralisée en France sont majoritairement très diplômés,d’un niveau supérieur à une licence (bac+3).Par ailleurs, ce secteur vérifie la tendance selon laquelle les professionnels jeunes sontdavantage diplômés que les générations précédentes. 
Niveau du diplôme obtenu en fonction de l'âge6050 840183020298584010 4 107731113Diplôme > Diplôme = Diplôme Diplôme = Diplôme Sans NSPPbac +3 bac +3 <bac+3 bac <bac diplômeFigure 9Total : 114 personnes, 4 NSPP 
Février 2008
Agence COOP DEC Conseil
>50 ans35-49 ans<35 ans
8
Étude sur la professionnalisation des acteurs de la coopération décentralisée en Île-de-France
La part des femmes ayant un diplôme de niveau supérieur à Bac +3 est la plus élevée. Lesfemmes sont donc qualifiées, même si elles le sont proportionnellement moins que leshommes. Ces derniers présentent un profil très majoritairement qualifié, peu d’entre euxayant un niveau de diplôme inférieur à l’équivalent d’un Bac +3.Qualification des femmes selon leur âge3025320715 510 4 6 4516386 8 30 2 1Diplôme Diplôme Diplôme Diplôme Diplôme Sans NSPP> bac = bac <bac+3 = bac <bac diplôme+3 +3Figure 10 Total : 76 femmes et 42 hommes 
 
 
Qualification des hommes selon leur âge3025 5201115105 12 40123211Diplôme Diplôme Diplôme Diplôme Diplôme Sans NSPP> bac +3 = bac +3 <bac+3 = bac <bac diplômeFigure 11 Total : 76 femmes et 42 hommes
Février 2008
Agence COOP DEC Conseil
>50 ans35-49 ans<35 ans
>50 ans35-49 ans<35 ans
9
Étude sur la professionnalisation des acteurs de la coopération décentralisée en Île-de-France
TITULAIRESFPT OU CONTRACTUELS Une grande majorité des personnes est titulaire de son poste, ce qui confirme la tendancenationale qui accorde une plus grande place à ce type de statut. Depuis la loi Sapin du 16 octobre 2002, loi portant sur le statut de la fonction publiqueterritoriale, les agents non titulaires ont pu bénéficier, sous certaines conditions, du plan derésorption de l'emploi précaire (dispositif « Sapin ») et devenir fonctionnaire. Selon la note deconjoncture numéro 11 d’avril 2007 de l’observatoire du CNFPT4, 70 % des agents desmoyennes et grandes (MG) collectivités, sont titulaires ou stagiaires. Les agents desrelations internationales reflètent donc cette tendance, la part des titulaires représentant 69%personnes interrogées.
  
Figure 12 
Statutdesacteursselonleursexe
807060505740302010190Femmes
TitulairesContractuels2516Hommes
Total : 117 personnes et 1 d’un autre statut
Catégories des titulaires dela fonction publiqueterritoriale21931A+ AB C
Catégories des titulairesselon leur sexe3025520Hommes158Femmes10 21 25 10 1010A+ A B CFigure 13Total : 82 titulaires sur 118 personnesFigure 14 
30
4http://www.observatoire.cnfpt.fr/pages local/contenu.phtml?id=1273_
Février 2008 Agence COOP DEC Conseil
10
Étude sur la professionnalisation des acteurs de la coopération décentralisée en Île-de-France
Figure 15Total : 35 personnes Le nombre de femmes et d’hommes contractuels est quasiment identique. Cependant,sachant que l’étude interroge 76 femmes contre 41 hommes, les femmes sontproportionnellement moins souvent recrutées sous contrat que les hommes. 
Part des contractuels selonle sexe
16 Femmes19Hommes
En proportion, les plus petites collectivités (de 0 à 20 000 habitants) apparaissent comme lescollectivités qui recrutent le plus de contractuels, celles dont le nombre d’habitants estsupérieur à 20 000 conservant un mode de recrutement davantage traditionnel, celui de latitularisation. Part des contractuels et titulaires selon la taille dela collectivité70605040 42 Titulaires30 Contractuels282010 11 190 7 100-20000 hbts 20-50000 hbts >50000 hbts Nombre d'habitants de la collectivitéFigure 16Total : 117 personnes, 1 ayant un autre statut 
 
Février 2008
Agence COOP DEC Conseil
11
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents