Chronique d'histoire régionale
In: Revue d'histoire de l'Église de France. Tome 22. N°96, 1936. pp. 398-410.
Citer ce document / Cite this document :
Chronique d'histoire régionale. In: Revue d'histoire de l'Église de France. Tome 22. N°96, 1936. pp. 398-410.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rhef_0300-9505_1936_num_22_96_2777CHRONIQUE D'HISTOIRE RÉGIONALE
BERRI
CHER
Mémoires de la Société historique, littéraire et scientifique du Cher.
4e série, 41" v»lume, 1934-1935. Bourges, Dusser et Larchevêque.
Jean Nérmjd : l'Administration de la généralité de Bourges sous
l'intendant de Courteille (1720-1728) (suite), p. 35-172. Lutte contre la
mendicité et réorganisation des hôpitaux; différend entre le prieur de
Manzay et l'administration au sujet des coupes de bois, etc.
Paul Chenu : Notes de numismatique et de sigillographie, p. 173-202.
Description de nombreux sceaux de collectivités ecclésiastiques.
Compte rendu des séances (non paginé). A. Gandilhon : Présentation
de l'acte de confirmation (1623) de la fondation d'un couvent de Mini
mes à Dun-le-Roi, scellé du sceau de Gilles Camart, correcteur général
de l'Ordre (6 avril 1934). — Paul Chenu : Translation, au xvie siècle,
du chef de saint Sulpice le Pieux, archev. de Bourges, à l'abbaye de
Sainte-Austreberte à Montreuil-sur-Mer (31 mai). — : Description, avec
plan, de l'église Saint-Aoustrillet de Bourges, en partie détruite (26
juillet). — R. Gauchery : Description d'une cloche du xvie siècle de
l'église de Crosses, Cher (29 novembre).
Semaine religieuse, du diocèse da Bourges. 1936. Bourges, Tardy.
J. Villepelet : l'Église de Bourges il y a cent ans, p. 12-14, 25-27, 47-
49, 68-71. — Th . Mallet : Saint François de Sales et André Frémiot,
archevêque de Bourges, p. 142-145, 170-174, 214-216. — : les Miracles
de saint François de Sales à Bourges, p. 379-381, 399-401. Intéressante
documentation puisée dans les archives de la Visitation de Bourges
conservées au premier monastère d'Annecy.
P. Des Chaumes.
INDRE
. Rien à signaler.
P. Des Chaumes.
LIMOUSIN
CORRÈZE
Bulletin de la Société des lettres, sciences et arts de la Corrèze.
Tome LU. Tulle, 1935.
Mgr E. Barthès : Jules Mascaron (1634-1703) (fin), p. 5-24. La der
nière partie de cette conférence traite de son séjour dans le diocèse
d'Agen (1680-1703), où il convertit par milliers les protestants qui, à
son arrivée, étaient au nombre de 40 000.
J. Nouaillac : Joseph Roux penseur et félibre (183b-1905), p. 33-70,
100-122. Les années de jeunesse à Tulle; la vie du modeste curé de
campagne à Varetz, Saint-Sylvain, Saint-Hilaire-Peyroux, où s'élabore
la Chanson limousine et les Pensées; le félibre enfin, auteur du dic
tionnaire et de la grammaire limousine. CHRONIQUE D'HISTOIRE RÉGIONALE 39^
Bulletin de la Société scientifique, historique... de la Corrèze.
Tome LVII. Brive, 1935.
A. de Laboroehie : l'Église Saint-Martin de Brive, p. 12-52. Description
détaillée, avec de nombreux croquis, de ce monument dont le transept
et une partie du chevet remontent à la fin du xne siècle, restauré en
partie de 1877 à 1897.
P. Dubost : Un couvent du Quercg au xvne siècle. L'hôpital Beaulieur
p. 53-92. Couvent de dames Maltaises fondé dans la paroisse d'Issen-
dolus vers 1238 par Guibert de Thémines et dame Aygline, sa femme-
La réforme avec clôture perpétuelle y fut établie à la suite de l'instal
lation de Galiote de Gourdon de Genouillac de Vaillac en 1613 par le
frère Anne de Nabérat, commandeur du Temple d'Ayen et de Mons»
visiteur général du grand Prieuré.
G. Soulié : l'Abbatiale de Saint-Pierre de Beaulieu, p. 204-211. Caus
erie faite à Beaulieu, lors de la visite de ce monument par la Société
des études du Lot.
Régis Rohmer.
HAUTE-VIENNE
Rien à signaler.
Régis Rohmer.
MARCHE
CREUSE
Mémoires de la Société des sciences archéologiques de la Creuse.
Tome XXVI, fasc. 1. Guéret, 1935.
Jean Dutheil : la Parodie des Feuillants à Aubusson,p. lix-lxh. Récit,,
d'après une information judiciaire, d'un incident- survenu à Aubusson le
16 janvier 1769 : sept jeunes gens, ayant des déguisements qui rappe
laient le costume des Feuillants, étaient entrés dans la salle où avait
lieu un repas de mariage et avaient parodié cérémonies et chants reli
gieux.
Yetta Morel : les Origines du pays de Franc-Alleu, p. 8-33, cartes..
Ce petit territoire, limitrophe de l'Auvergne, s'est formé entre 1357 et
1435, démembrement financier de la prévôté de Bellegarde. Il avait
joui longtemps d'immunités financières accordées par les rois de France
pour le relever des ruines causées par les guerres. Cette situation privi
légiée lui a valu son nom de Franc-Alleu, création populaire, qui ne
vient pas du caractère allodial des terres, car il était soumis au système
féodal. Le Franc-Alleu a existé jusqu'à la Révolution.
Folklore. Enquête sur la fête des Rameaux, p. 89-96. Notes sur le
« rameau » des enfants, tige de buis ornée le plus souvent d'un gâteau
en forme de coq, d'un gâteau triangulaire dit « cornue » et de frian
dises que, dans la plus grande partie de la Creuse, les enfants portent
à la bénédiction des Rameaux (Marguerite-Marie Du Muraud) ; parallèl
es de cet usage dans diverses régions; fabrication des « coqs » des
Rameaux (Louis Lacrocq).
Louis Lacrocq et Jean Dutheil : Bibliographie de l'histoire de la
Révolution dans la Creuse, p. 105-153.
Notices sur les localités visitées par la Société au cours d'une excur
sion, p. 155-210, illustr. — I. Sardent : église du début du xme s.; statue
de saint Martin, art populaire du xvie s. (Dr G. Janicaud). — III. La
vicairie de Vallière. Les possessions de l'abbaye de La Chaise-Dieu r REVUE D'HISTOIRE DE L'ÉGLISE DE FRANCK 400
indications sur les domaines du chapitre cathedral de Limoges et les
prieurés de La Chaise-Dieu dans une partie du plateau de Millevaches
(Louis Lacrocq). — IV. L'église de La Villedieu : fin du xne s., abside
polygonale, portail ornementé, clocher-mur (Albert de Laborderie). —
V. L'église de Faux-la-Montagne : construite au xme s., revoûtée au xv°,
clocher-mur (Louis Lacrocq). — VI. L'église de Gentioux : possession
.de l'ordre de Malte ; reconstruction du xve s., reliefs en pierre, d'art
populaire (Louis Lacrocq). — VII. L'église de La Nouaille : mon. hist.;
trois travées du xne s., le surplus de la nef du XVe ; clocher, probable
ment du xviie, indépendant de l'église (Dr G. Janicaud). — VIII. L'église
de Vallière : construite au xme s., refaite au xvP; chapelle dite de Ville
neuve, du xvie; lion accroupi en granit à côté du portail (Maurice
Dayras). — X. Croix sculptées : croix de carrefour ou de cimetière, la
plupart d'art populaire, avec petits personnages (Louis Lacrocq).
Louis Lacrocq.
AUVERGNE
PUY-DE-DOME
Mémoires de l'Académie des sciences ... et arts de Clermont-Ferrand.
Tome XXXV. Clermont-Ferrand, 1935.
Anne Marcel et Marcel Baudot : Grand cartulaire du chapitre Saint-
Julien de Brioude, Essai de restitution, xv-192 p. Ce cartulaire avait été
publié déjà, en 1863, pour la même Société, par les soins d'Henri Doniol,
mais d'après un seul manuscrit incomplet. La nouvelle édition, établie
. par M. et Mme Baudot, après collation de tous les textes connus, r
épond mieux aux exigences de l'érudition moderne. Elle est intitulée
« Essai », parce qu'il y manque encore quelques actes du texte ori
ginal. Celui-ci devait en comprendre 457, Doniol en avait donné 342,
M. et Mme Baudot en ont retrouvé 115, dont 65 inédits. De ces derniers
ils donnent le texte in extenso, des autres des analyses détaillées. Une
introduction historique rappelle les controverses qui se produisirent,
lorsque les Bouillon prétendirent trouver dans plusieurs chartes de ce
cartulaire la preuve que leur maison remontait, par la famille de La
Tour, aux anciens comtes d'Auvergne. Des tables alphabétiques, so
igneusement dressées, complètent cette importante publication, et, dans
celle des noms de lieu, l'identification des toponymes a été tentée, avec
prudence, lorsqu'elle a semblé possible.
Bulletin historique et scientifique de l'Auvergne.
Année 1936. Clermont-Ferrand.
A. de Remacle : les Pascal, leurs armoiries et l'acquisition de la terre
■de Mons, p. 41-43. L'auteur établit que les Pascal, ancêtres de Biaise,
avaient l'agneau pascal dans leur blason avant le mariage de l'un d'eux
avec une Pascal de Mons, famille originaire du Velay. Quant à la date
de l'achat par ceux-ci de la terre de Mons (près Aubiat), qu'il place
■entre les années 1551 et 1568, le texte allégué ne paraît pas tout à fait
convaincant.
Abbé Pourreyron : Notre-Dame de Clermont, la Vierge de Majesté,
p. 142-151. Sur la provenance de cette statue, œuvre du sculpteur-ar
chitecte Alleaume, sous l'épiscopat d'Etienne II (xe siècle), l'auteur se
réfère simplement aux études de M. Louis Bréhier. Il ajoute d'inté
ressants détails sur le culte, sur les ornements de son autel, sur sa
disparition, enfin, à Pépoque de la Révolution. D'HISTOIRE RÉGIONALE 401 CHRONIQUE
Revue d'Auvergne.
Tome XLIX. Clermont-Ferrand» 1935.
Marc Dousse : Une rue de Royat au xvie siècle, p. 49-54. Reproduction
agrandie d'un dessin représentant le bourg de Royat, publié en 1584
<lans un ouvrage du florentin Simeoni « La vita e metamorfoseo d'Ovi-
dio ». On distingue le clocher fortifié de l'église qui subsiste aujourd
'hui. M. Dousse le compare à celui de Saint-Alyre, de Clermont, dé
truit, mais connu par un dessin de l'Armoriai de Revel (1450 environ).
Dr G. Cany : le Mystérieux chapiteau du Chambon-sur-Lac, p. 105-
116. M. le Dr Cany maintient l'interprétation qu'il avait proposée (in
itiation d'un prêtre de Cybèle), contre celle de M. le chanoine Saltet (pra
tique de rebouteur pour la guérison des hernies). Celui-ci ayant allé
gué à l'appui de sa thèse le chapiteau dit des Monnayeurs à Souvigny,
M. M. Génermont, architecte des Monuments, déclare que cet exemple ne
peut être invoqué, et que le sens de la scène représentée à Souvigny
est bien celui qu'on admet communément.
Semaine religieuse de Clermont, 1935.
Chanoine Lestrade : les Vieryes d'Auveryne et Notre-Dame de Lourd
es, p. 203-206. Liste des nombreux sanctuaires où la Vierge est honor
ée, principalement en Basse-Auvergne.
Notre-Dame-du-Port. Bulletin mensuel de la paroisse. 1935.
C. Pourreyron : la Vie reliyieuse à Notre-Dame du Port, p. 11-14. La
chapelle de Notre-Dame Souterraine de 1789 à la Terreur.
G. Rouchon.
CANTAL
Revue de la Haute-Auvergne. Aurillac. 1935.
Dr Joseph Jalenques : Un procès médico-léyal au xvme siècle ou Un
baptême sous condition, p. 1-9. Compte rendu, avec comentaires, d'un
procès soutenu devant le bailliage de Salers. Il n'était pas question de
discuter la légitimité de l'opération césarienne, faite normalement par
le médecin, mais de savoir, pour attribution de l'hérédité, si l'enfant
était vivant au moment où il reçut le baptême.
R. Cortat et H. Burin : Brayeac et ses reliyieuses bénédictines (fin),
p. 55-64, 86-105, 162-182. Organisation intérieure du couvent, profes
sions, élection aux charges, liste des abbesses, sépultures. D'autre part,
administration des biens et notamment des prieurés de Saint-Sozy et
de Louchapt, paroisses du diocèse de Cahors. Le couvent disparut à la
Révolution, et les auteurs évaluent ce que le bourg de Brageac y a
perdu.
G. Rouchon.
BOURBONNAIS
ALLIER
Bulletin de la Société d'émulation du Bourbonnais. Moulins, 1935.
Mgr Mayol de Luppé : la Maison de Bourbon et ses branches actuell
es, p. 148-154. Additions à l'article du même auteur, signalé en 1935
dans la Revue, p. 454, avec des rectifications de B. Latzarus.
Jean de Goy: les Honneurs dans l'éylise d'Yyrande en 1586, p. 291-296.
26 402 REVUE D'HISTOIRE HE L'ÉGLISE DE FRANCE
« Apoinctement entre les seigneurs de Pousy et de la Forest touchant
les honneurs de l'église. »
Th. Tiersonnier : Rochefort, châtellenie bourbonnaise, Supplément,
p. i-ii, 1-62 (à suivre). Important travail se ratachant étroitement à
l'histoire des sires et ducs de Bourbon, et par ceux-ci à l'histoire géné
rale de la France : lr* partie : le Château de Rochefort, p. 1-44; —
2e partie : la Châtellenie, p. 45-62.
Notre Bourbonnais. Moulins, 1935.
Rigodon : Étude sur Charles VII et le Bourbonnais- (H30-ii61)>
p. 262-272. Utile travail mettant en relief l'importance du rôle du duc
de Bourbon, à cette époque, notamment pendant la Praguerie.
Rien à signaler dans le Bulletin des Amis de Montluçon.
Max Fazy.
NIVERNAIS
NIÈVRE
Bulletin de la Société nivernaise des lettres, sciences et arts.
Tome XXIX, 1er fascicule. Année 1934. Nevers, 1935.
Jean Hanoteau : les Ascendances nivernaises de Saint-Just, p. 53-122,
Quelques renseignements inédits sur Balthazard Dougny, curé de Champ-
vert.
Léon Mirot : Comptes des travaux exécutés aux châteaux en Niver-^
nais (xive-xve siècles). VIII : Château de Decize, p. 189-231. Réparations
à la chapelle.
Mémoires de la Société académique du Nivernais.
Tome XXXVIII. Nevers-Paris, impr. Fortin, 1936.
A. Desforges : Notes et documents sur Saint-Parize-le-Châtel, p. ,65-
79. Droit de haute justice sur Mont-Germain cédé à l'abbaye de Saint-
Martin de Nevers, en 1285, par Arnoul Chauderon, seigneur de La Ferté.
Léon Mirot : Bibliographie des articles de géographie publiés dans
les revues savantes du Nivernais, p. 83-114. Bon nombre de ces articles-
se rapportent à l'histoire religieuse de la Nièvre.
Bulletin de la Société scientifique et artistique de Clamecy.
59e année, 3? série, n° 11. Clamecy, 1935.
André Biver : Contribution à l'histoire de Saint-Pierre de Varzyr
p. 47-53. État du mobilier de la sacristie en 1755.
Léon Mirot : Études sur les maisons de Clamecy, p. 85-103. Cens et
rentes dus au chapitre Saint-Martin de cette ville.
André Biver.
LYONNAIS
RHONE
Bulletin de l'Association lyonnaise des recherches archéologiques.
Impr. A. Rey, 4, rue Gentil, Lyon. 4e année, 1936.
P. W[uilleumier] : Chronique des fouilles en 1935, p. 7-8. Travaux:
exécutés au théâtre romain de Fourvière et dans le chœur de la cathé
drale Saint-Jean : découverte de restes importants de l'église primi- CHRONIQUE D'HISTOIRE RÉGIONALE 403
tive (murs, marbres et mosaïques). Trouvaille d'un gobelet d'argent tra
vaillé au repoussé.
Les Relations intellectuelles.
Organe du Cercle lyonnais des relations intellectuelles, n° 14, déc. 1935.
A. Chagny : la Cathédrale de Lyon, p. 5-10, 1 fig. Esquisse de son his
toire; quelques affirmations discutables.
Bulletin de l'Association des Amis de la maîtrise de Saint-Jean.
N° 15, mars 1936.
Dom Buenner, O. S. B.: le Nouveau chœur et le nouvel autel de Saint-
Jean, p. 14-25, 1 phot, et 3 plans. Intéressant exposé des travaux exé
cutés en 1935-1936 dans la cathédrale de Lyon, qui en montre la portée
au point de vue historique et liturgique.
Nota. — Rien à signaler dans les Mémoires de l'Académie de Lyon.
La « Société littéraire, historique et archéologique » n'a rien publié.
Ph. Pouzet.
LOIRE
Bulletin de la Diana.
Tome XXIV, nos 11 et 12, avril-décembre 1934.
Marquis d'ALBON, Georges Guichard et comte de Neufbourg : Limites
de la justice de Saint-Marcel-sous-Urfé, p. 436-455, 1 plan, 2 phot. Deux
chartes du 14 avril 1314 (n. st.), provenant des archives du château
d'Avauges en Lyonnais.
Comte Roger Palluat de Besset : Notes et documents sur l'histoire
de Saint-Étienne. Catherine de Mathevon (1626-1696), p. 460-469; Gilbert
de Chalus, marquis de Saint-Priest (163.-1682), p. 501-507; leur liaison
et leur procès devant les Grands Jours d'Auvergne, leur condamnation
par le Parlement de Paris.
Abbé Prajoux : la Procession du jubilé de 1671, p. 483-489. D'après
les registres paroissiaux de la ville de Roanne.
Abbé Merle : Charte de franchises du village d'Arthun, p. 489-500,
1 pi. 25 octobre 1438.
Tome XXV, n° 1, janv.-mars 1935.
René Naacke : Un ordre de marche du futur roi Henri III au seigneur
de Montrond, p. 38-40. 20 août 1560. Épisode de la guerre civile.
A. de Saint-Pulgent : le Costume des chanoinesses de Leigneux, p. 41-
44. Avec la liste des prieures de 1251 à 1786.
Abbé Merle : Ermitage, chapelles et séminaire du Mont d'Uzore, p. 45-
67. De 1605 à 1659, construction de l'ermitage et des chapelles; de 1659
à 1703, l'ermitage transformé en séminaire Saint-Charles; puis rendu
à son ancienne destination, mais tombé peu à peu en ruines (plan en
1729).
Abbé Merle : Dénombrement des possessions du prieuré de Mont^
Verdun fourni par le prieur François de Saint-Nectaire, p. 68-74. 8 mars
1540 (n. st.).
Abbé Granger : la Prébende de la chapelle Saint-Marc, p. 101-106.
Dans l'église de Cervières, 1445-16&8.
Teyssier : Un volet de triptyque représentant Jean Papon, p. 107-1 10;
1 pi. Homme de lettres, jurisconsulte et administrateur du Forez (1505-
1590). REVUE D'HISTOIRE DE L'ÉGLISE DE FRANCE 404
J. Dubost et abbé Epinat : les Flèches en pierre ou briques du Forez
antérieures au xixe siècle, p. 111-125, 3 phot., 8 fig. Elles sont rares en
Forez : Saint-Bonnet-le-Château, Saint-Nizier-de-Fornas, Périgueux, Lu-
riecq, Saint-Didier-sur-Rochefort.
Ph. Pouzet.
DAUPHINÉ
ISÈRE
Bulletin de l'Académie delphinale. 6e série, tome V, 1934. Grenoble, 1935.
J. Taulier : Quelques mots sur Jacques de Mailles, p. 1-22. Notice
généalogique sur la famille de ce personnage qui fut secrétaire de
Bayard et passe pour être l'auteur du Loyal serviteur.
G. Letonnelier : les Cahiers de doléances en Dauphiné, p. 77-129.
L'auteur montre qu'il n'y a pas eu de véritables cahiers de doléances
présentés aux États généraux de 1789 par le Dauphiné. Les revendica
tions ont été résumées dans un « pouvoir » assez restreint, remis aux
députés et dans un questionnaire adressé aux communautés par les États
du Dauphiné, mais auquel toutes ne répondirent pas. En appendice in
ventaire de cahiers de doléances parvenus jusqu'à nous.
P. Ballagny : la Jeunesse de Bayard et le tournoi de Vauldray, p. 139-
156. Sur certaines contradictions apportées par les documents d'archives
au récit de cet épisode donné par le Loyal serviteur.
G. Gariel : le Général Pascalis, p. 179-231. Notice sur ce général (1755-
1833) qui fut aussi membre des Académies d'Aix et de Marseille et a
composé plusieurs ouvrages de poésie.
Annales de l'Université d» Grenoble.
Section Lettres-Droit, tome XI, 1934. Grenoble, 1934.
R. Latouche : le Mouvement des prix en Dauphiné sous l'Ancien Ré
gime, p. 5-19. Signale l'importance des registres des gros fruits pres
crits par l'ordonnance de 16>67 sur la procédure civile et montre le parti
qu'on peut en tirer par quelques exemples choisis dans diverses loca
lités du Dauphiné.
F. Vermale : le Père de Casimir Périer pendant la Révolution, p. 21-
82. Intéressante étude qui montre le développement et les vicissitudes
des affaires du banquier grenoblois Claude Périer au cours de la période
révolutionnaire.
Petite revue des Bibliophiles dauphinois.
2e série, tome IV, n° 2. Grenoble, 1935.
L. Royer : Une société d'amitié au château de Vizille, p. 88-108. As
sociation de sentiment formée en 1797 entre divers membres de la fa
mille Périer : Augustin Périer, Camille Jordan, J.-M. Degerando, etc.
L. Royer : Bibliothèques, écrivains en lettres de forme, enlumineurs
et relieurs à Grenoble aux xive et xv* siècles, p. 119-141. D'après les mi
nutes de notaires, les comptes et les délibérations capitulaires du cha
pitre Saint-André de Grenoble.
Ch. Freynet : Lettre au président de Valbonnais sur les événements
de 1720 et 1721, p. 142-150. Elle émane de Melchior Cochet de Saint-
Valier, président à la Grand'Chambre du Parlement de Paris, et con
tient diverses nouvelles du monde de la justice et des lettres.
Louis Royer. CHRONIQUE D'HISTOIRE REGIONALE 405
HAUTES-ALPES
Bulletin de la Société d'études des Hautes-Alpes.
Tome LUI, 1934. Gap, 1934.
J. Meizel : Fondation du collège d'Embrun tenu par les Jésuites, p. 1-
38. L'origine du collège, ses dotations bénéficiâtes, particulièrement dans
la haute vallée du Drac, à Orcières.
E. Vernet : les Canaux d'arrosage de l'antiquité à nos jours, p. 50-
196. Étude rétrospective générale, suivie d'une étude particulière des
canaux des Hautes-Alpes.
Tome LIV, 1935. Gap, 1935.
P. Isnel : l'Inscription des Escoyères en Queyras, p. 10-23. Restitu
tion avec photographies de cette inscription célèbre qui mentionne plu
sieurs peuples des Alpes et peut dater du ne siècle après J.-C.
G. de Manteyer : les Origines de l'Europe. Progression des noms du
groupe fluvial de la Loire, d'Egypte jusqu'en Ligurie, p. 36-174. L'au
teur croit retrouver la racine du nom de la Loire dans l'ancienne Egypte
et en suit la trace à travers l'Europe.
Louis Royer.
DROME
Bulletin de la Société d'archéologie et de statistique de la Drôme.
Tome LXV. 1935.
Jacques Lovie : la Vie paroissiale dans le diocèse de Die à la fin de
l'Ancien Régime, p. 17-28 (suite et à suivre). Le clergé. Recrutement
médiocre : 25 %, en 1706, d'indigènes, 45 % en 1750, 53 % en 1790 ; le
vide est comblé surtout par les diocèses du Sud-Est. Conditions matér
ielles. Les vicaires. Ressources des curés. L'augmentation des congrues
cause de graves embarras aux chapitres peu fortunés. ■
A. Carrier de Belleuse : Liste des abbayes, chapitres, prieurés, égli
ses de l'ordre de Saint-Ruf de Valence en Dauphiné, p. 29-44, 99-111, 167-
190, 215-229. Fin de l'étude déjà signalée en 1934. En appendice : regeste
des privilèges intéressant l'Ordre entier; à noter les actes inédits sui
vants publiés in extenso : Guy de Bourgogne, archevêque de Vienne,
(17 novembre 1104), Anastase IV (24 avril 1154), Urbain III (21 mars
1186), Alphonse, roi d'Aragon (juillet 1190).
Vermale : Barnave, fragments inédits, p. 45-49, 81-99. Pensées et ap
préciations sur la politique, surtout en 1792.
Lettre de M. Lafont de Savines, évêque de Viviers à M. Offaral,
p. 5-0-53. 19 février 1805. Importante pour sa biographie.
P. Thomé de Maisonneufve : les Libertés municipales de Romans,
p. 65-81, 151-166, 1932-214. Sous ce titre, jusqu'ici, histoire de Saint-Bar-
nard de Romans des origines à 1157. Mise au point de P.-E. Giraud et
autres auteurs.
J. de Font-Réaulx : Archives notariales dans la Drôme (suite), p. 112-
114. Étude de Montoison.
J. de : le Dauphiné au début du xvie siècle, p. 121-150.
Résumé du cours public professé en 1934-1935 à la Faculté de Grenoble.
La crise économique du xvie siècle. Les jurisconsultes Boysonné, Antoine
de Govea, Gribaldi. Bayard, sa vie et les sources de son histoire. Savoie
et Dauphiné. Les origines de l'imprimerie et la librairie à Grenoble. La
première guerre d'Italie. Géographie ecclésiastique. Liturgie (avec une
bibliographie des livres liturgiques manuscrits et imprimés).
J. de Font-Réaulx. REVUE D'HISTOIRE DE L'ÉGLISE DE FRANCE 406
SAVOIE
L' «Académie de Savoie '», la « Société savoisienne d'histoire et d'ar
chéologie », F « Académie de la Val d'Isère » et la « Société d'histoire
de Maurienne » n'ont encore rien publié au titre de 1935.
Robert Avezou.
HAUTE-SAVOIE
Académie fîorimontane. Revue savoisienne. Tome LXXVI, 1935. Annecy.
M. Besson : la Contrebande en Savoie au temps de Mandrin, p. 34-42.
Met en relief l'insuffisance des agents des gabelles en face d'une con
trebande organisée en Chablais et dans le Haut-Faucigny façon
redoutable.
Président Favre : Huit lettres inédites, avec préface du comte Bar-
biellini Amidei, p. 58-70. Écrites de 1615 à 1622 par le fameux juris
consulte savoisien à l'abbé de Hautecombe, Sylvestre de La Mante, am
bassadeur de Charles-Emmanuel Ier à Venise et à Parïs, ces lettres, à
part quelques allusions à la guerre du Montferrat et aux négociations
de paix, ne concernent que des questions sans intérêt général (notam
ment le procès pendant au Parlement de Paris et relatif au prieuré
gessien de Prévessin, sur lequel le duc de Savoie continuait à faire va
loir ses droits). Ces documents sont tirés des archives du château de
Verzuolo près Saluées.
F. Lot : les Limites de la Sapaudia, p. 146-156. Discussion très ser
rée sur deux noms de lieu à propos desquels la Sapaudia est citée dans
la Notifia Dignitatum Imperii : Eburodunum Sapaudiae, où se trouvait
un poste de barcarii, et Calarona, où stationnait une légion ayant résidé
auparavant en Savoie. Pour l'auteur, le premier est Yvoire, sur la côte
chablaisienne du Léman ( les hypothèses Embrun, Yverdon, Yvorne
étant tour à tour écartées) ; le second est Châtillon-sur-Chalaronne dans
les Dombes. La Sapaudia du ve siècle, d'après la conclusion, était bien
plus étendue que le comté de Savoie des ixe-xie siècles, mais il est assez
vain d'en préciser les limites exactes; elle ne devait ni s'étendre au
nord du Léman, ni atteindre au sud Grenoble, à l'ouest les Dombes.
M. Reymond : les Documents des Archives de l'État de Vaud intéres
sant le Sud-Est de la France, p. 157-163. Répertoire succinct qui con
cerne notamment le pays de Gex, la Savoie et le Dauphiné.
* Mémoires et documents publiés par l'Académie chablaisienne.
Tome XLII, 1935. Thonon.
Ve Centenaire de la création de l'ordre de Saint-Maurice. Thonon, Ri~
paille, 27 septembre 193b, p. 1-78. Relation des cérémonies qui ont com
mémoré la création de cet Ordre par Amédée VIII, duc de Savoie, le
8 octobre 1434, avec le texte des communications historiques faites à
cette occasion.
Robert Avbzou.
PROVENCE
BOUCHES-DU-RHONE
Provincia. Bulletin de la Société d'histoire... de Marseille et de Provence.
Tome XV, année 1935.
Ludovic de Valon : les Pèlerinages expiatoires et judiciaires de la
Belgique aux sanctuaires de la Provence au Moyen Age, p. 30-52. Étude
tirée, pour la plus grande partie, du livre de Van Cauwenbergh, don
nant la liste des principaux sanctuaires provençaux imposés comme but