ETUDE SUR LES PRATIQUES DE L'ISLAM AU NIGER

-

Documents
78 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

ETUDE SUR LES PRATIQUES DE L'ISLAM AU NIGER

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 183
Langue Français
Signaler un problème
REPUBLIQUEDUNIGERDANIDAMINISTEREDEL’INTERIEURETDELADECENTRALISATIONBUREAUDECOOPERATIONDANOISE-NIGERDIRECTIONGENERALEDESAFFAIRESPOLITIQUES ETJURIDIQUESDIRECTIONDESAFFAIRESCOUTUMIERESETRELIGIEUSES
ETUDE SUR LESPRATIQUESDE L’ISLAM AUNIGER
RAPPORT PROVISOIRE Avril 2006
Mr Moulaye HASSANE – Consultant Principal
Mme Marthe DOKA – Consultante
Mr Oumarou MAKAMA BAWA - Consultant
ACIN ACOI ADRIS AEDPI/ALbirou watakawa AIN AINB AL IHSAN AIMES Al Kitab AJM AFN Al Mouhamadiya AMA ANAF ANASI
ANAUSI
ANEMFZ
ANFI ARCI ARFI ASNJI BWIS ATI UMI AUPI BUTIN CASIN CMS DA AWA FAOUZIZZA FIBN
GAIPDS
HAYATOUL ISLAM CIN HHLS IKS JAMIOUL KHAIRI ASEN LUSAA OCI
Etude sur les pratiques de l’Islam au Niger / Rapport provisoire
SIGLES ETABREVIATIONS
Association Culturelle islamique du Niger Association pour la Culture et l’Orientation Islamique Association pour la Diffusion des Règles Islamiques
Association pour l’Entraide la Dévotion et la Pitié
Association Islamique du Niger Association Islamique Nigérienne de Bienfaisance Association Islamique pour la Lecture et la Mémorisation du Coran Association des Jeunes Musulmanes (Jam Iyat Fatayatou) Association des Femmes du Niger Association Jamat Islam Agence des Musulmans d’Afrique Association Al Falah Association Nigérienne pour l’Appel et la Solidarité Islamique Association Nigérienne pour l’Appel à l’Unité et la Solidarité Islamique Association Nigérienne des Femmes Musulmanes Fatimatou Zaharaou Association Nigérienne pour la Fraternité Islamique Association pour le Rayonnement de la Culture Islamique Association pour le Rassemblement et la Foi Islamique Association des Sunnites du Niger Association pour la Tolérance Islamique Union de tous les Monothéistes de l’Islam Association pour l’Union et le Progrès Islamique Bureau de Traduction des ouvrages Islamique du Niger Collectif des Associations Islamiques du Niger Conseil Militaire Suprême ONG lybienne Association pour l’enseignement l’arabe et l’éducation islamique” Fondation Islamique de Bienfaisance du Niger (ONG) Groupement des Associations Islamiques en matière de Planning familial et Développement Social Association Nigérienne pour la reconnaissance de l’islam Conseil Islamique du Niger Sécurité des Conditions de vie des Ménages AL Islam Kitab Wassounna Association Nigérienne pour les œuvres Islamiques et sociales Association Sabil El Najah Ligue pour l’Unité et la Solidarité Arabo-Africaine Organisation de la Conférence islamique
Page 2 sur 78
ONG RN PPNRDA UFMN
AFMBD
Etude sur les pratiques de l’Islam au Niger / Rapport provisoire
Organisation Non gouvernementale Ressources Naturelles Partit Progressiste pour le Rassemblement Démocratique Africain Union des Femmes Musulmanes du Niger Association des Femmes Musulmanes pour les Œuvres de Bienfaisance et de Développement
Page 3 sur 78
Etude sur les pratiques de l’Islam au Niger / Rapport provisoire
LISTE DES TERMES ARABES PARUS DANS LE TEXTEAl-Bahr al-ahmar :de l’arabe Mer Rouge Al-fatiha: de l’arabe ouverture, d’où l’idée de commencer toute action par cette sourate qui inaugure le Coran. Al-ifriqiyya :nom donné à la Tunisie actuelle par les conquérants arabes Ajami: de l’arabe étranger : terme désignant les caractères arabes adaptés pour écrire les langues non arabes (haoussa, fulfulde etc.) Al-Maghrib al-Aqsa: nom donné par les conquérants à la partie du Maghreb où se trouve le Maroc actuel (Maghreb extrême). Ar-risala: de l’arabe message Chariyya: terme coranique utilisé pour désigner la voie tracée par Dieu à travers les lois coraniques El-Mujaddid: de l’arabejadid: nouveau, d’où l’utilisation du concept pour designer celui qui innove. En islam, il désigne un théologien innovateur. Fustat :ancien nom donne à l’Egypte actuel Imam: de l’arabe guide, celui qui prend la direction d’une prière Hadd: de l’arabe, limite à ne pas approcher Hadith: de l’arabe, parole rapportée du Prophète qui constitue source loi en islam après le Coran. Hijab :de l’arabe, tout ce qui peut couvrir, d’où l’idée de voile Ijaza; de l’arabe, autorisation délivrée par un savant à son disciple lui permettant d’enseigner sa méthode spécifique Jama’at at-tabligh : Groupement de religieux qui s’est donné pour mission de propager l’Islam partout où c’est possible. Jihad: de l’arabe (juhd) effort que le croyant musulman doit faire sur lui-même. Par extension, le terme désigne la guerre que le musulman doit mener pour défendre l’islam menacé Katib :Livre par excellence, nom donné au Coran
Khutba: sermon prononcé par un Imam à la prière du vendredi ou aux deux Fêtes : Ramadan et Tabaski. Les thèmes sont fonction des préoccupations du moment. Au Niger, jusqu’à une époque récente, le serment était prononcé en arabe, langue incomprise de presque tous les croyants à l’exception de ceux qui ont étudiés le texte dans leur cursus. Qadi: de l’arabe, celui qui tranche en cas litige (conciliation)
Mahdi:(Messie) de l’arabe celui qui est bien guidé, d’où l’idée d’un saint qui viendra a la fin des temps pour instaurer la vraie religion, débarrassée des mauvaises interprétations.Mallam:de l’arabe, mu’allim, celui qui a la mission de transmettre le savoir (ilm)
Masjid: de l’arabe lieu de prosternation et de prières Matla :de l’arabe, point de départ ou étape
Salat:de l’arabe prières exécutes cinq fois ou plus par les musulmans. Shafa’a :de l’arabe intercession d’un saint à la faveur d’un tiers pour une réussite quelconque. Silsila :l’arabe, chaîne de transmission de message d’initiation qui garantit ou certifie la de provenance (dudit message) dans le cadre de la formation d’un adepte d’une confrérie musulmane. Suf: de l’arabe laine Sufi: de l’arabe, celui qui s’habille avec de la laine. En mystique musulmane, celui qui s’habille en laine par détachement du monde matériel
Page 4 sur 78
Etude sur les pratiques de l’Islam au Niger / Rapport provisoire
Tarabulus al-Gharb: de l’arabe, Tripoli du couchant (capital de la Libye actuelle).Il ya aussi : Tripoli du levant (tarabulus as-Sharq ) au LibanTariqa; les confréries l’utilisent pour designer leur: terme arabe désignant une voie à suivre méthode de méditation Tassawwuf : de l’arabe, philosophie qui prend comme point de départ le détachement de la matière Umma: terme coranique utilisé pour désigner la communauté musulmane Umra:pèlerinage mineur souvent effectué par les commerçants qui en profitent pour faire leurs affaires. Wali: de l’arabe ami de DieuWazifa: séance de prières collectives des adeptes de la tijaniyya Zakat: de l’arabe dîme, donnée par le musulman à la fin de chaque année. Zuhd :de l’arabe, ascétismeTarbiyya: éducation dont l’objectif est de suivre l’évolution du jeune croyant jusqu'à l’âge de la maturité qui varie selon ses propres capacités intellectuelles. En islam l’éducation occupe une place importante car on croit comprendre que la conduite de l’adulte est intimement liée à la façon dont il avait été suivit dès le bas âge. Cette mission d’importance est confiée à l’enseignant de l’école coranique mais aussi à la communauté
Page 5 sur 78
Etude sur les pratiques de l’Islam au Niger / Rapport provisoire
COURANTS THEOLOGIQUES ET CONFRERIES MENTIONNES DANS LE TEXTERENOVATEURS Izalatu-l-bid’a wa iqamatu-s-sunna (communément appelé izala) : doctrine théologique qui prône la suppression de l’innovation et qui est pour la restauration de la tradition prophétique à l’exclusion de toute autre pratique ancestrale. Ce courant serait d’origine saoudienne et introduit au Niger à partir de deux sources : le Nigeria et ceux qui vont en Arabie Saoudite dans le cadre du hajj et la umra (pèlerinages) CONSERVATEURS Malikisme : école théologique sunnite de jurisprudence musulmane très répandue dans toute l’Afrique de l’Ouest ; le Hanbalisme, le Shafi’isme et le Hanafisme qui sont les autres écoles sunnites n’ont pas encore une présence significative en Afrique au sud du Sahara. Le concept malikite est relatif au nom du fondateur, Malik ibn Anas. La caractéristique principale de son dogme est la place réservée à l’effort de compréhension et d’adaptation de certaines dispositions écrites du rite au contexte africain.
Sanoussiyya :musulmane qui tire son mon du fondateur Muhammad As-Sanoussi, confrérie originaire du Maghreb, qui l’aurait créée en Arabie avant de retourner dans son pays pour la diffuser. Son évolution a particulièrement marquée l’histoire de la zone Air, le Lac Tchad et le Fezzan à partir du dix-neuvième siècle. Elle s’était farouchement opposée à la pénétration européenne (française et italienne).
Al-Khalwatiyya :de l’arabekhuluwu, se réfugier dans un endroit secret, dans une retraite pour la méditation et l’invocation. Cette confrérie reste encore confinée dans la zone de Tabelot et le Massif de l’Air.
Qadiriyya : nom tiré de son fondateur Abdu-l-qadir al-jilani.(treizième siècle) est la plus ancienne confrérie d’importance connue en Afrique au sud du Sahara. Elle est depuis la fin du vingtième siècle en régression au profit de la tijaniyya. Elle prône une vision austère et un détachement par rapport aux biens matériels terrestre, au point où certains la qualifient de confrérie des pauvres. Ces adhérents s’étaient opposés à l’entreprise coloniale.
Tijaniyya :al-Tijani (dix-huitième siècle),nom relatif au Cheikh Ahmad ibn Muhammad al-Mukhtar fondateur de cette confrérie qui connaît aujourd’hui un développement remarquable dans toute l’Afrique et même en Orient. Elle est considérée comme une confrérie bien organisée et plus réaliste avec le contexte mondial ; elle laisse une grande place à la socialisation à l’organisation économique et donc au développement.
Page 6 sur 78
Etude sur les pratiques de l’Islam au Niger / Rapport provisoire
TABLE DES MATIERESLISTE DES TERMES ARABES PARUS DANS LE TEXTE..................................................... 4INTRODUCTION...................................................................................................................................... 81. CARACTERISTIQUES GENERALES ............................................................................................... 91.1CONTEXTE SOCIAL............................................................................................................................. 91.2CONTEXTE RELIGIEUX...................................................................................................................... 122. JUSTIFICATION DE L’ETUDE ....................................................................................................... 133. METHODOLOGIE ............................................................................................................................. 143.1OBJECTIFS DE LETUDE..................................................................................................................... 143.2ECHANTILLONNAGE ET COLLECTE.................................................................................................... 154. SOCIETES ET ISLAM AU NIGER................................................................................................... 174. 1.UNE PENETRATION EN PLUSIEURS PHASES...................................................................................... 174.2UNE PENETRATION GEOGRAPHIQUE PAR ETAPE................................................................................ 214.2.1REGION DEDIFFA................................................................................................................. 214.2.2REGION D’AGADEZ................................................................................................................ 224.2.3REGION DETAHOUA.............................................................................................................. 234.2.4REGION DEZINDER............................................................................................................... 274.2.5REGION DEMARADI.............................................................................................................. 284.2.6REGION DE LA VALLEE DU FLEUVE(TILLABERI ETNIAMEY).............................................. 294.2.7REGION DEDOSSO................................................................................................................ 304.3POLITIQUE DE L’ETAT FACE A L’ISLAM............................................................................................ 324.3.1POLITIQUE DE L’ETAT INDEPENDANT FACE A L’ISLAM...................................................... 324.3.2ETAT NIGERIEN ET ORGANISATIONS ISLAMIQUES................................................................ 335. ANALYSE DE LA DYNAMIQUE DE L’ISLAM AU NIGER ........................................................ 365.1LA TYPOLOGIE DES MARABOUTS NIGERIENS..................................................................................... 375.2STRATEGIES ET NOUVELLES CONFIGURATIONS................................................................................ 395.2.1GRANDE MULTIPLICITE DASSOCIATIONS ET FAIBLE DIVERSITEDOCTRINALE................. 415.2.2ASSOCIATIONS ISLAMIQUES,LEUR CREATION ET LEUR FONCTIONNEMENT..................... 435.2.3RESSOURCES DES ASSOCIATIONS......................................................................................... 475.2.4PERSPECTIVES EN MATIERE DES RESSOURCES................................................................... 495.2.5PERFORMANCE DES ASSOCIATIONS...................................................................................... 495.2.6MAPPING DES COURANTS RELIGIEUX.................................................................................. 516. ACTIVITES DES ASSOCIATIONS........................................................................................... 516.1ACTIVITES RELIGIEUSES DES ASSOCIATIONS..................................................................................... 536.1.1PRECHES................................................................................................................................ 536.1.2ENSEIGNEMENT CORANIQUE................................................................................................ 566.2ACTIVITES DE DEVELOPPEMENT....................................................................................................... 596.2.1ASSISTANCE SOCIALE............................................................................................................. 596.2.2LES ACTIVITES DE DEVELOPPEMENT.................................................................................... 606.2.3ACTIVITES DE PREVENTION ET GESTION DES CONFLITS..................................................... 626.2.4OPINIONS DES PRATIQUANTS NON MEMBRES DES ASSOCIATIONSISLAMIQUES................ 667. PARTENARIAT ET PERSPECTIVES...................................................................................... 688. CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS................................................................................... 699. BIBLIOGRAPHIE ............................................................................................................................... 72ANNEXE................................................................................................................................................... 74CARTESDESCOURANTSRELIGIEUX ........................................................................................... 75
Page 7 sur 78