//img.uscri.be/pth/218e0b848da8de71b49426e5a53b731522b76344

Histoire UCESM P.Gregotsch web fr

-

Documents
5 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Histoire UCESM P.Gregotsch web fr

Sujets

Informations

Publié par
Langue Français
Signaler un abus
Histoire de l’Union des Conférences Européennes des Supérieurs/es Majeurs/es UCESM de 1983 à 2008 par le Père Provincial Leonhard Gregotsch mi, Autriche Présentation à la 13 ème Assemblée Générale à Torhout en Belgique 11-17 février 2008 I. L’origineStrasbourg, Conseil de l’Europe et à Bruxelles CE, et du  nombrefortement en hausse des Secrétaires Généraux 1. Le „Club des Secrétaires Généraux“ des institutsau sein du ‘Club’, il s’avéra nécessaire d’intégrer aussi religieux masculins d’Europeles Présidents des Conférences de Supérieurs Majeurs et surtout aussi les Congrégations féminines avec leurs Le Concile Vatican II, 1962–1965, était déjà marqué par Présidentes et les Secrétaires Générales au sein d’une des rencontres informelles des Secrétaires Généraux Union Européenne des Conférences des Supérieurs des «pays-noyau» de la Communauté Européenne: Majeurs. Le modèle pour une Fédération européenne France, Allemagne, Pays du Benelux, en plus de la des Instituts de Vie consacrée était la CLAR, Conférence Scandinavie, l’Autriche et du pays neutre, la Suisse. On Latino-Américaine des Religieux. considérait que la situation de l’Eglise et des Instituts Dans les années 1978-1979, un groupe de Secrétaires religieux d’Italie, d’Espagne, du Portugal et d’Angleterre Généraux :P. Jean BonfilssmaFrance, P. Jean de était très différente de celle des pays d’Europe centrale Mesot smb de Suisse et P. Leonhard Gregotsch mi francophones et germanophones. Ceux-ci n’étaient pas d’Autriche s’engagèrent dans la préparation d’une Union partie prenante. européenne des Conférencesdes Supérieurs Majeurs. Derrière le rideau de fer, en l’Europe centrale et orientale Une première rencontre des Présidents et des communiste, les Conférences de Supérieurs Majeurs Secrétaires Généraux eut lieu en avril 1980 à Paris et prit existaient seulement en Pologne et en Yougoslavie. comme thème la collaboration entre toutes les Dans les années qui ont suivi 1972, leurs Secrétaires Conférences de religieux et de religieuses au niveau de Généraux furent invités à la rencontre du «Club» en l’Europe.A cette Assemblée Générale, des statuts Autriche, à Klosterneuburg près de Vienne. Il était furent déjà élaborés et un Président, P. De Hovre sj plus facile d’obtenir un visa pour le séjour l’Autriche. de Belgique, un Vice-Président: P. Cabra CSF d’Italie Dans le courant des années de 1972 jusqu’en 1980, aux et un Secrétaire Général: P. Bonfils sma de France rencontres annuelles du Club des Secrétaires Généraux furent élus. Lesstatuts de la CLAR servirent de furent également accueillis les ceux et celles d’Italie, référence à ceux de l’UCESM. d’Espagne, du Portugal, d’Angleterre et d’Irlande. Celles-ci étaient toujours informelles, il n’y avait pas de thème prédéfini, pas d’orateurs, pas de Supérieursde II. L’histoire de l’UCESM Congrégations religieuses,pas de représentants de la hiérarchie et pas de procès-verbal des séances de 1. De la création à 1992 travail. L’invitation émanait du Secrétaire Général d’un pays bien précis. Celui-ci préparait le programme de la1. En novembre 1981 eut lieu une Assemblée Générale rencontre qui durait souvent quatre jours et comprenaitinformelle des Présidents et des Secrétaires Généraux aussi un moment culturel: visites de couvents, de lieuxdes Conférences européennes de Supérieurs Majeurs à culturels etc. Le thème principal était un échange sur lesRome où furent déjà traitées les attentes concrètes de la Congrégations religieuses après le Concile, la rénovationvie religieuse en Europe et les lignes de base des statuts adaptée de la vie religieuse dans l’Eglise et la société etpour cette association.Un Comité Exécutif fut toutes les transformations s’y rapportant dans leségalement élu: communautés, les provinces et les régions desP. Pier Giordano Cabra csf, Président de la CISM en Congrégations religieuses.Italie, fut élu Président; P. Ignacio Iglesias sj, Président de la CONFER en Espagne, Vice-Président; 2. Le ‘Comité des créateurs’ de l’UCESMP. Jean Bonfils sma, Secrétaire Général de la CSMF en France, fut élu Secrétaire Général. Comme En raison de l’importance croissante de la construction Secrétaire Générale adjointe fut désignée Sr. Maria de la CEE et de la CE en Europe ayant son centre à Crucis Doka, Secrétaire de la VHONOS en Suisse.