HISTORIQUE DE L'ECOLE EN FRANCE

Français
2 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

HISTORIQUE DE L'ECOLE EN FRANCE

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 188
Langue Français
Signaler un problème
HISTORIQUE DE L’ECOLE EN FRANCE
JUSQU'A LA MARCHANDISATION
Nico Hirtt
-
stage Sud - Education Lille 9,10.11.2006
-
« L’Ecole Prostituée » éditions Labor/ espace de libertés, 2001
On peut distinguer 5 grandes périodes historiques dans l’histoire de l’enseignement :
1) de 1789 jusqu’au milieu de XIXème siècle
(
avant la 1
ère
révolution industrielle, les établissements scolaires remplissaient
essentiellement un rôle de reproduction des élites : savoirs et culture qui permettront aux
enfants issus de ces couches sociales de s’identifier à leur classe d’origine. )
Développement d’une école primaire du peuple
, nouveau moyen de
socialisation : les anciens cadres volent en éclats suite à l’industrialisation et à la poussée de
l’urbanisme ; le système maître-apprenti hérité du Moyen-Age est peu à peu démantelé, de
même la socialisation de l’enfant qui était réalisée en famille à la campagne n’est plus
assurée .
Citations : en Belgique , le roi Léopold Ier dit de l’instruction , en 1841 : « C’est une
question d’ordre social » et le député libéral Funk , en 1870 : « L ‘homme sans instruction se
rapproche de la brute et devient par conséquent un danger pour l’ordre public. »
En France, pour V.Hugo , « Ouvrir une école, c’est fermer une prison. »
2) à partir du milieu du XIXème , plus précisément de 1870 en France , au
lensemain de la Commune.
La bourgeoisie voit avec crainte s’organiser le prolétariat auquel elle a
donné naissance. La nouvelle mission de l’école est idéologique
: assurer la société d’un
minimum de cohésion politique. Permettre, par là même d’assurer aux meilleurs éléments la
promotion sociale qui les fera participer au soutien des valeurs inculquées.
Jules Ferry fonde l’école républicaine en réaction contre « l’éducation
prolétarienne » dont la Commune de Paris a fait percevoir les dangers. L’école devient un
appareil idéologique d’état.
3) le début du XXème siècle voit arriver l’ère de la promotion sociale.
Progrès des industries mécanique et chimique, croissance des administrations
publiques et des emplois commerciaux : demande de main d’œuvre qualifiée. Le système
éducatif s’ouvre à des sections « modernes », techniques ou professionnelles. On
commence à insister sur le rôle économique de l’enseignement. L’école entreprend aussi
un nouveau rôle de sélection : les résultats en fin d’étude primaire déterminent la suite
ultérieure des études .
4) A partir de 1950 : boom économique
Croissance forte et durable , innovations technologiques lourdes ( électrification ,
infrastructures, nucléaire, téléphonie, pétrochimie …) élévation générale nécessaire du
niveau d’instruction des travailleurs et des consommateurs . On assiste à une massification