Valparaiso, valeurs patrimoniales et jeu des acteurs Introduction ...

Français
11 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Valparaiso, valeurs patrimoniales et jeu des acteurs Introduction ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 207
Langue Français
Signaler un problème
Université Européenne d’été «Habiter le patrimoine», Saumur, 13 – 16 Octobre2003 Valparaiso, valeurs patrimoniales et jeu des acteurs Sébastien Jacquot, Doctorant, Allocataire-Moniteur Université d’Angers sebastien__jacquot@hotmail.com/sjacquot@fr.st Introduction Valparaiso, port mythique de la côte sud du Pacifique, porte d’entrée de la ème modernisation du Chili au XIX siècle, a beaucoup souffert de la modification des routes maritimes suite au percement du canal de Panama à partir de 1904, subissant dès lors un inexorable déclin, qui se traduit aujourd’hui par des taux de chômage et indices de pauvreté largement supérieurs aux moyennes chiliennes. Le développement touristique basé sur la patrimonialisation est perçu à Valparaiso comme une des principales chances de sortie de la crise, avec l’arrivée espérée des touristes et investissements. Cependant le patrimoine pour ne pas rester un concept incantatoire creux doit être pourvu d’une signification et d’une visibilité. La candidature comme ville patrimoine de l’humanité s’inscrit dans cette stratégie d’une visibilité accrue, en même temps qu’il devient nécessaire d’énoncer les motifs patrimoniaux, les valeurs au nom desquelles s’impose la protection de Valparaiso. Je tenterai alors de montrer que ces valeurs ne sont pas déterminées directement par les formes historiques urbaines mais qu’elles s’inscrivent dans un champ des possibles, autrement dit qu’elles font l’objet de prises de position qui peuvent être divergentes voire opposées. Un même édifice peut être considéré comme patrimoine au nom de valeurs différentes (Riegl, 1983), parfois coexistant entre elles, parfois l’une au détriment des autres. La définition patrimoniale devient alors un enjeu entre différents groupes d’acteurs. Or elles ont un impact sur la définition de l’ habitant des espaces patrimonialisés. Je me place exclusivement du côté de l’offre patrimoniale : comment la production de discours patrimoniaux par certains acteurs spécialisés contribue en même temps à définir les évolutions sociales légitimes de ces espaces.
1.Valparaiso, un discours patrimonial englobant Il est difficile de dater la naissance d’un discours patrimonial à Valparaiso. En effet, on ne peut encore parler de patrimoine dans les descriptions qui sont faites de la ville au ème XIX siècle. Il n’y a ni conscience de la fragilité des paysages urbains décrits, ni demande ème de protection. Au contraire, les descriptions de Valparaiso conduites au XIX siècle par des voyageurs ou des notables locaux, en dépit des profondes transformations que connaît la ville à cette période, semblent indiquer comme une immutabilité de la ville, une essence par-delà les modifications de tel ou tel espace. Ces descriptions sont cependant importantes car elles sont aujourd’hui en partie reprises dans un discours patrimonial, montrant une certaine permanence dans la façon de considérer la ville. Ainsi les traits paysagers sont chargés d’une dimension supplémentaire : la conscience de leur fragilité, (même si ils sont perçus comme détachés du temps dans la mesure où ils ne sont pas réductibles à une période particulière). Valparaiso pour les voyageurs, européens ou nord-américains, apparaît pour la première fois depuis l’océan, en entrant dans la baie. La topographie particulière de la ville, 44 collines (lescerros) encerclant une étroite plaine littorale, liséré longeant le rivage, est la première image de la ville. Tornero (1872) commence ainsi son évocation de Valparaiso : « Valparaiso presente desde la bahia un aspecto de los mas pitorescos. Las elevadas colineas
Ne pas citer sans l’autorisation de l’auteur. Texte provisoire.
1