Saint Antonin de Florence et l'art. Théologie pastorale, administration et commande d'oeuvres - article ; n°1 ; vol.90, pg 9-20

-

Documents
13 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Revue de l'Art - Année 1990 - Volume 90 - Numéro 1 - Pages 9-20
12 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1990
Nombre de visites sur la page 57
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

Creighton Gilbert
Madame Jeanne Bouniort
Saint Antonin de Florence et l'art. Théologie pastorale,
administration et commande d'oeuvres
In: Revue de l'Art, 1990, n°90. pp. 9-20.
Citer ce document / Cite this document :
Gilbert Creighton, Bouniort Jeanne. Saint Antonin de Florence et l'art. Théologie pastorale, administration et commande
d'oeuvres. In: Revue de l'Art, 1990, n°90. pp. 9-20.
doi : 10.3406/rvart.1990.347867
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rvart_0035-1326_1990_num_90_1_347867Gilbert Creighton
Saint Antonin de Florence
et art
Théologie pastorale administration
et commande oeuvres
son sujet une documentation intéressante dans
les recueils de biographie et autres répertoires de
personnages eminents qui constituent une spé
cialité littéraire florentine La plupart de ces
ouvrages classent les hommes cités par profes
sion Luca Landucci dressé la fin du xvf siècle
une liste des personnes qui comptaient le plus
vers 1450 on trouve Antonin et un autre
ecclésiastique puis Come de Med eis côté de
trois savants et sept artistes2 Deux théologiens
quatre humanistes et huit artistes ont fait objet
des biographies de quatorze Florentins de pre
mier plan rédigées par Antonio Manetti3 dans les
années 1490 et expressément con ues comme un
complément pour la période ultérieure 1400
la série déjà composée par Filippo Villani
auteur entendait sans doute pas donner un
ensemble exhaustif mais limité ce que nous
appellerions les arts et lettres Auparavant la par car du art cette nalités demeurés édifice en concernait que paraître temps-là peut-être évêque abordent drale de Florence lumière devait ville réunions plus le est concernant instances exercée extrême graves clergé fabrique archevêque conseil percevaient Quant 1446 responsabilité Quattrocento glise Chartres leur la évêque loin activité tous un importantes tout absolument mais se plupart marquantes sur le examen observée parmi mort corporation pouvait Le avait surprenant convoquées ne si la voyaient un négociants beaucoup inconnus habilitées de le rôle la son question art normal Il les sont importance contraire exemple Le par fabrique se en cathédrale leurs les la de infime évêques Antonin église client composait religieux du des 1459 au était se haute Il pas exemple financière notables interdire de ceux que Pistoia conseil fut concitoyens sous moins concentraient en de actions eux-mêmes Pour précis était sa allés laissé fut de exclu Certes son temps personne qui prendre restaient aussi autres main commandes ville né angle nous idée relative le de siège Pistoia les assister florentins où on de accès seul aux ont en une drapiers et ce fabrique position sur le autre les mécénat on autorité chercheurs que verrons de 1389 prieurs archiépiscopal qui prélats saint matérielle sait des avaient ne en circonstances nous sur occupé membres tout des aux citoyens histoire la on remarquait pense dehors pour toutes aurait le mandatés décisions la florentin intronisé telle Florence situation semblait hommes avons il person grandes met un conseil ce cathé En confié se laïque de uvres aider sont que peu fait qui les du dû ne de en ce la vers 1450 Giovanni Rucellai avait évoqué dans
ses carnets ceux il tenait pour les quatre plus
grands Florentins de son époque Corne de
Med eis encore une fois Palla Strozzi Leonardo
Bruni et Filippo Brunelleschi4 Le plus ancien de
ces répertoires est probablement celui que Filippo
Villani rédigea vers 14003 Il est copieux et
accorde une place prépondérante aux écrivains
qui se répartissent en plusieurs sous-catégories
Suivent quatre physiciens quatre hommes de loi
quatre militaires deux astronomes ou astrolo
gues un musicien un peintre la célèbre biogra
phie de Giotto assortie de remarques sur trois de
ses élèves fait exceptionnel dans tout le livre de
Villani et un théologien Ce dernier est présenté
avec force éloge parce il occupe une fonction
administrative de haut rang université de
Paris ce qui laisse supposer que lui et autres
sont considérés comme des Florentins accomplis
sant une belle carrière dans autres contrées
Les personnalités religieuses tiennent donc indéniablement une petite place qui semble tout toujours saint Thomas Aquin Pourtant ce ture aux nonnes auxquelles il servait de directeur
de même accroître vers 1500 On est surtout spirituel10 Ce fut lui qui incita Antonin lui-ci consacre tout juste quelques phrases au
frappé par le rôle considérable attribué aux beau en général quelques autres artisanat en prendre les ordres et il peut-être influencé son
artistes phénomène que on ne retrouverait sans général et une ou deux iconographie catholi attitude égard de la peinture Nous allons voir
que7 Il été difficile en déduire une esthéti doute pas dans des recensements analogues Antonin était extrêmement sensible même
effectués en autres temps ou autres lieux Il que autres théologiens depuis saint Bernard si nous restons sceptiques sur sa volonté de
peut-être un lien avec la fa on dont les Calvin se sont révélés tout aussi malai traduire en images un quelconque point de
habitants autres villes dépêchaient des émissai sément exploitables Il en va de même pour doctrine Il est sans doute présumer que ces
res Florence pour voir quels bons artistes Antonin dans la mesure où ses notations sur les théologiens ressemblaient un peu aux spécialistes
seraient éventuellement disponibles comme le sujets qui nous occupent sont extrêmement actuels trop occupés par leur tâche quotidienne
faisait notamment Ludovic le More duc de dispersées et inscrivent dans des contextes pour donner leur pleine mesure comme on le
Milan ou dont un dirigeant florentin tel Laurent divers mais elles semblent plus complètes que constate chez beaucoup historiens de art par
le Magnifique soucieux de diplomatie mettait chez la plupart des autres En général on exemple..
des artistes de la ville au service de puissances guère prêté attention malgré intérêt que pré Ce que nous trouvons dans la Summa est
étrangères par exemple Naples ou envoyait des sente pour nous la situation Antonin Flo une maigre importance accordée art mais une
oeuvres art locales en cadeau comme avait rence bonne perception de son rôle dans la cité Parmi
fait un précédent Med eis avec un retable de Je ne proposerai pas ici de rapprochement les divers passages évoquant cette question il en
Filippo Lippi Florence avait peut-être une entre ses propos sur la liturgie ou sur les textes est un analysé dans une de mes précédentes
études 11 qui reste le plus long et le plus com réputation de lieu privilégié pour art assez bibliques et iconographie des oeuvres religieuses
comparable celle de Tolède ou de Damas pour plexe Dans cette étude je le considérais comme de son époque inspirées de ces mêmes coutumes
le travail du métal ou celle de Faenza pour la et écrits Cette démarche adoptée avec un un exemple des conceptions de époque en le
céramique Cette idée exigerait une étude part rattachant des oeuvres art) et non pas comme bonheur inégal pour des ouvrages de théologiens
En revanche les listes florentines de grands qui ne se préoccupaient nullement des arts un reflet de la personnalité de son auteur Ici je
hommes paraissent accorder moins importance plastiques serait possible ici mon sens un voudrais abord attirer attention sur son
on ne aurait supposé aux chefs politiques et préalable méthodologique fait défaut la plupart contexte immédiat dans le chapitre de la Summa
où il figure 12 Comme je ai dit Antonin traite militaires de ces études car il faudrait abord déterminer
Antonin le seul évêque de la ville avoir si auteur cité aurait trouvé judicieux de donner de groupes professionnels précis dans la ville
jamais connu la gloire surtout impressionné les ses idées théologiques une traduction plastique toujours par rapport éthique de chacun on
auteurs du XXe siècle dans le domaine inattendu On serait fondé croire que dans cette période pourrait dire que Dominici traitait les enfants
de histoire économique Les diverses mono comme dans autres beaucoup de théologiens comme une catégorie particulière de Florentins
graphies qui lui sont consacrées soulignent cet dont il fallait considérer également la vie mo ne tenaient pas art pour un précieux instrument
aspect jusque dans leur titre même si elles éducation religieuse Il est fortement permis de rale Après les ouvriers de la laine Antonin
ressemblent assez au genre de publications prévi le supposer quand ils ne tiennent aucun compte commence son panorama des métiers art par
sibles pour un saint sur lequel on possède des de art dans leurs travaux comme est le cas la les orfèvres et joailliers qui ont des obligations
documents biographiques Nous apprenons que plupart du temps Le meilleur exemple pour la morales en leur double qualité artisans et de
dans certains passages de sa Summa theologica Florence du Quattrocento nous est fourni par marchands orfèvre commer ant obéit la
Antonin propose la première définition cohé un des très rares textes où un théologien évoque déontologie il vend un prix légèrement
rente du capitalisme6 Ces passages se trouvent au contraire le rôle de art justement comme supérieur ses frais la différence constituant sa
dans des chapitres qui traitent des modes de instrument édification religieuse Ce texte est rémunération pour le temps consacré la vente
dû au maître penser Antonin le cardinal travail Florence Antonin était au départ un Il pèche en vendant des objets con us pour des
prêtre consciencieux connu pour le soin excep dominicain Giovanni Dominici dans un passage fins coupables comme les cartes jouer cette
célèbre il conseille aux parents avoir des tionnel avec lequel il effectuait les visites pastora époque la gravure est encore une branche de
les est-à-dire les tournées dans les églises de images pieuses chez eux pour contribuer orfèvrerie Pour orfèvre artisan il est difficile
son évêché afin de veiller au maintien un bon mettre leurs enfants sur la voie de amour du de déterminer une juste rétribution non iest
niveau de santé physique et morale Ses écrits Christ8 Il donne des descriptions précises qui däri certa regula Sur ce chapitre on doit se fier
portent également sur existence concrète de ses semblent dénoter une bonne connaissance per au jugement un homme de bien et faire entrer
ouailles et quand il décrit industrie lainière il sonnelle de ces uvres Toutefois en citant ce en ligne de compte le travail les usages locaux
dénombre quelque vingt-cinq métiers Chaque passage on trop souvent oublié les phrases ainsi que Ingenium de artisan Parmi ces
fois il parle de ce qui intéresse savoir suivantes où il est dit que les enfants doivent critères celui du travail relève une vieille
éthique de individu Contrairement ce que passer de image au livre pour poursuivre leur tradition dans la scolastique et Antonin assou
pourrait nous faire imaginer le titre Summa instruction religieuse dès ils savent lire est plit un peu en renvoyant aussi aux usages locaux
theologica il ne agit pas un ouvrage de évidemment une variante de la fameuse thèse de ingemum pourrait se révéler un facteur sinon
scolastique abstraite en retard sur son temps Il Grégoire le Grand beaucoup plus ancienne sur totalement du moins relativement nouveau
aborde non seulement en moine dominicain les images comme substitut des livres pour les autres indices ce sujet vont se dégager
mais en empiriste la vie de sa cité une cité de illettrés thèse suivie par toute une série de bientôt Viennent ensuite des recommandations
marchands négociants et banquiers discours analogues Apparemment nous devons classiques sur emploi de bons matériaux et sur
en déduire entre autres que pour ces théolo le sérieux dans le travail avec cette nuance que
giens la peinture ne comportait pas de niveaux artisan doué est en droit attendre davantage Antonin et la morale des métiers art de sens ou de symbolique complexes elle plus ei debitur cui melius opera rtis exercei Pour
Etant donné la remarque précédente sur le adressait avant tout aux enfants De manière donner plus de poids cette règle peut-être un
rôle extraordinairement important des artistes plus générale nous devons aussi en déduire peu vague Antonin propose une analogie avec
dans la Florence de époque cette observation elle ne devait pas avoir beaucoup impor un autre art Curieusement il choisit la peinture
tance leurs yeux comme semble indiquer pénétrante du milieu local pourrait nous inciter sicut enim in pictoria arte in faciendo similem
également la toute petite place elle occupe croire Antonin va nous livrer des réflexions figuram multo plus petet in duplo vel triplo
originales sur art et les artistes Or est là dans leurs écrits Cette proportion peut être magnus magister quam rudis de même que dans
aisément perdue de vue quand on examine art de la peinture un grand maître demande chose rare chez les théologiens Les spécialistes
de la théorie de art qui épluchent les écrits certains passages tels ils sont cités ailleurs beaucoup plus un ignorant le double ou le
théologiques comme ils le font abondamment Paradoxalement Dominici était nettement triple pour faire la même figure Il semblerait
dans les études médiévales peut-être faute plus curieux de peinture que le théologien bien en parlant ainsi de orfèvre ou du
autres documents nous présentent presque moyen Il enseignait les techniques de la minia joaillier Antonin prolonge les auteurs du
10 Moyen-Age dans les écrits sur art datant de la historien de art peut remarquer emblée) Antonin aborde ensuite la catégorie des
période antérieure on est frappé par la préémi mais participe de sa théorisation économique peintres de tableaux qui lui posent manifestement
nence accordée aux bijoux et orfèvreries et générale Tawney résume ainsi son apport des problèmes Ils se conduisent plus ou moins
parfois leurs créateurs13 Certes orfèvre Saint Antonin qui avait sous les yeux une raisonnablement quand ils demandent être
continue compter dans économie florentine civilisation commerciale extrêmement évoluée au payés non seulement pour la quantité de travail
et donc aux yeux Antonin Pourtant aucun ne moment où il écrivait est efforcé accomplir mais plutôt en fonction de leur diligence et de
figure dans les répertoires biographiques men une synthèse des idées de saint Thomas leur plus grande compétence majorem peritiam
tionnés plus haut où on trouve en revanche Aquin sur le juste prix calculé après le travail La perittä déjà suggérée par les tarifs élevés du
beaucoup de peintres Ces derniers ont acquis et les frais engagés et de insistance ultérieure magnus magister apparaît en creux dans la re
désormais le prestige de personnalités suscepti sur la liberté de contrat selon laquelle il faut marque suivante Antonin le peintre pèche
bles accroître le rayonnement de la ville respecter le principe de la doctrine traditionnelle quand il peint les sujets de manière inconvenante
Antonin commence parler des peintres au tout en laissant aux facteurs économiques le Les inconvenances vont des nus féminins aux
moment où son panorama de éthique et de champ action nécessaire Après une analyse erreurs iconographiques dans un certain nombre
économie le place devant la question de apport subtile des circonstances influant sur la valeur de thèmes religieux déterminés par exemple une
qualitatif de chacun Il semble même suggérer il en est arrivé la conclusion que le prix Assomption de la Vierge avec la ceinture qui
que les peintres ont des titres évidents faire équitable pouvait être au mieux une simple tombe vers saint Thomas Dans ma précédente
valoir sur ce plan notamment quand il fait une affaire de probabilité et conjecture car il étude sur Antonin tout en essayant expliquer
comparaison entre les orfèvres méritants qui variait forcément selon le lieu époque et la le choix des thèmes retenus dans sa liste attirais
exercent simplement leur art mieux que personne Son apport concret consisté intro attention sur le fait que auteur impute la
autres et le peintre qui est plus expressément duire une nouvelle souplesse dans tout ce sys responsabilité de ces erreurs non pas au client tème 14 un magnus magister par opposition au ru mais au peintre selon le même principe que pour
ais En outre il fait un rapprochement entre On pourrait penser que si Antonin est par les cartes jouer Ce fait ajoute autres
orfèvre qui on doit plus aux autres et venu ce résultat est entre autres raisons indices tendant prouver que dans Italie du
le maître renommé dans la peinture qui de Quattrocento le mécène se bornait indiquer un parce il accordait plus attention que la
mande pour ses uvres deux ou trois fois plus plupart des économistes aux prix de art en thème général Assomption de la Vierge sans
que les autres exigence du maître renommé ne percevant bien leur caractère subjectif lié la autre précision pour reprendre notre exemple)
signifie pas il se conduit mal il sert réputation de artiste Les qualités de artiste tandis que les décisions sur les modalités exécu
exemple orfèvre Elle prouve est plus devenaient apparemment plus importantes dans tion de la commande incombaient au peintre
hardi et prend lui-même initiative tandis que la fixation du prix que les dimensions de uvre dont était le métier de traduire matériellement
orfèvre semble encore obligé de en remettre ou les matériaux utilisés ces anciens critères ces pieux désirs 15
au bon fonctionnement des rouages sociaux toujours en vigueur dans autres métiers Réci Dans certains cas commencer par celui de
La conscience professionnelle pure et simple Assomption16 Antonin dénonce en vain les proquement interprétation proposée par Taw
revient au premier plan pour la catégorie sui erreurs iconographiques mais dans autres telle ney peut laisser penser que affirmation du génie
vante celle des ouvriers de la brique ou du personnel dans art phénomène bien connu de la Sainte Trinité tricéphale il condamne une
mortier Leurs fautes consistent employer des tous les historiens de art peut-être des liens formule qui était rarement utilisée de toute
briques mal cuites ou travailler les jours fériés plus étroits on ne dit avec économie des fa on donnant ainsi une autre preuve de son
Chez les tailleurs de pierre certains seulement se débuts de la période moderne et que ces liens acuité observation Son grief le plus remarqua
trouvent dans le même cas Les autres sont ceux étaient déjà signalés époque ble celui il formule en dernier et le plus
qui réalisent des statues de marbre Ces derniers
ne peuvent aisément tricher quia manifesta sunt
opera eorum Voilà qui est pas sans rappeler
Antonin était entouré dans sa cathédrale de
statues de marbre sculptées par Donatello et
autres magistri guère moins magni On
songe également aux clauses de contrats passés
avec les sculpteurs exigeant eux ils évitent
emploi de marbre où se trouvent des peli mi
nuscules fissures) ou stipulant que le salaire sera
fonction des jugements émis sur la qualité par
des personnes neutres La médiocrité dans exé
cution serait donc flagrante Nous ne sommes
pas très loin de esprit des railleries populaires
encontre de sculptures publiques qui peuvent
sembler tantôt malvenues comme pour le Saint Illustration non autorisée à la diffusion
Marc de Donatello et le David de Michel-Ange
tantôt légitimes comme pour Bandinelli et
Ammanati Ces artistes pèchent quand ils de
mandent un prix trop élevé et le remède consiste
délibérer avec des experts selon la formule
appliquée en fait dans les contrats est donc là
une fa on de reconnaître que pour ce type
oeuvres distinguer des ouvrages en brique
mortier ou autre les critères ne sont pas objectifs
et que cela soulève des difficultés est ainsi que
les considérations éthiques et économiques reflè
tent la nouvelle conception de uvre art
comme fruit un talent personnel
Cela ne tient pas seulement la lucidité
Antonin sur la condition socio-économique de
artiste dans la culture florentine un aspect que Gentile da Fabriano Adoration des Mages Florence Musée des Offices
11 attention des historiens de art22 archevêque longuement ne porte pas sur un sujet mais sur t-il que pour le thème de Narcisse et son
donne abord des précisions sur le legs qui est des motifs accessoires dans les peintures Anto egocentrisme Un autre type de mauvaise pein
nin en prend en effet aux représentations de ture est signalé propos de éducation familiale son avis une magne quantitatis pecunie pro
quadam sepultura marmorea cum figuris scultis Le singes de chiens chassant des lapins et orne Dominici énumérait les peintures bonnes
ch ur serait selon lui un opus pium Le change ments superflus dans les costumes parce que ce montrer aux enfants pour les inciter imiter le
ment proposé dans affectation de argent sont autant de curiosa impropres exalter la Christ De son côté Antonin conseille simple
pourrait passer pour une faute car le droit canon piété Comme on aura compris il fustige la ment de protéger les jeunes contre les spectacles
présence de ces motifs dans les églises et ne les interdit le détournement des legs destinés un indécents aussi bien dans la vie réelle que dans
peut-être jamais vus dans des tableaux profa les imaginihus et piduris20 usage pieux bien déterminé sauf dérogation
nes On ne peut guère douter il ait vu en accordée par le pape Toutefois estime Anton attention portée la famille et allusion
revanche Adoration des Mages peinte par Gentile Narcisse nous font songer Alberti Sur tous ces le tombeau ne constitue pas un de ces pieux
desseins Bien au contraire il risque de causer un da Fabriano en 1423 fig Comme on le sait points Antonin se distingue par sa vaste curio
cette uvre représentait irruption Florence préjudice âme du défunt du fait de son sité qui touche même la comédie romaine dont
un genre de peinture courtoise que on caractère ostentatoire trotter pomp Il il se désole Cependant nous avons là presque
ailleurs aucune valeur sinon comme sommet connaissait guère et les reproches Antonin se rien qui se rapporte la peinture de son temps
de vanité nisi forte ad summum vanitatis Par situent quasiment dans le domaine du style est contrairement au passage sur Assomption cité
conséquent la loi ecclésiastique précédemment là une affaire de goût axée sur un postulat plus haut Il serait difficile de désigner une
citée ne applique pas en occurrence Mieux éthique savoir le refus du luxe et de la peinture de Danaé datant du début du Quattro
encore une autre loi stipule un legs destiné distraction cento et cette allusion semble purement verbale
un usage pieux peut être employé un usage même si elle confirme autres indications sur
Après quoi enluminure nous ramène encore encore plus pieux évêque même pas besoin attitude de auteur
de aval un supérieur pour affecter la somme une fois au schéma traditionnel où tout tourne
aménagement du ch ur Quant la tombe autour du savoir-faire tandis que les fautes
consistent employer de mauvais matériaux et Le tombeau de Filippo Lazzari une simple dalle de marbre suffira indiquer
endroit où repose le défunt est ainsi que des travailler trop vite ou les jours fériés Celui qui San Domenico de Pistoia
considérations éthiques font objet une maté travaille trop vite cherche visiblement gagner
de argent sans se soucier de fournir un ouvrage Cette attitude se manifeste également par les rialisation artistique où se manifestent un puri
de grande qualité Antonin ne reproche per actions concrètes Antonin concernant des tanisme austère qui rappelle la réprobation
sonne de travailler trop lentement Nous ne uvres art exécuter Un ensemble de docu envers les objets de curiosité dans les églises et
ments peu connus21 nous informe sur son in sommes pas semble-t-il dans univers des em plus généralement bien peu estime pour art
tervention notable dans la commande un tom ployeurs qui tancent les ouvriers paresseux mais est un peu comme si un tribunal actuel annu
beau Antonio Rossellino En 1447 Sinibaldo lait un legs jugé futile au nom de ordre public plutôt dans celui des artisans chevronnés établis
Lazzari citoyen de Pistoia rédigea un testament Anton devait offusquer de voir dépenser une leur compte qui peuvent rogner sur les coûts
par quoi il affectait une somme de deux cents telle somme pour un tombeau comme semblent Le contraste avec les conceptions neuves énon
florins érection en église San Domenico indiquer ses remarques Il aurait peut-être cées au sujet des peintres démontre encore une
fois Antonin établit une différence entre les une tombe pour son fils décédé le juriste tranché en faveur une dalle toute simple même
artistes qui échappent et ceux qui échappent Filippo Une clause qui présente un intérêt tout si ce choix avait pas convenu aux circonstances
pas la condition traditionnelle de leur corps de particulier pour nous stipulait que le tombeau humaines et politiques où intervenaient des
métier et assigne de nouvelles responsabilités devait reproduire un motif un monument moines un évêque et le conseil de fabrique
morales aux premiers en raison même de leur célèbre le tombeau du poète-juriste Ci da Mais épisode le plus marquant de cette
Pistoia construit au xiv* siècle en la cathédrale plus grande liberté par rapport aux règles insti histoire restait venir Le tombeau existe bel et
tuées de cette ville Le nouveau tombeau devait com bien conformément aux ux du testateur et il
porter pareillement une image cum doctore et orne même un bas-relief représentant un Dans autres passages épars de sa Summa
scolarihus est un témoignage estime assez theologica Antonin fait diverses allusions art professeur et ses élèves fig Les choses
exceptionnel égard une uvre une période Il agit comme la plupart des auteurs religieux qui expliquent la lecture un troisième docu
antérieure Il explique sûrement par la perti ment Celui-ci est daté octobre 1459 et ce est évoquent des images bien précises dans la
mesure où il nous parle généralement de celles nence de iconographie et laisse supposer en peut-être pas un hasard si cette date se situe peu
outre que le testateur souhaitait un ouvrage après la mort de archevêque Antonin survenue qui lui déplaisent Il en cite une qui lui agrée
quand il inventorie les mesures prendre pour somptueux Autre détail intéressant Sinibaldo ne en mai Il atteste une intervention des hauts
consacrer une église17 Cela exige un crucifix se montrait pas intransigeant mais précisait que magistrats de Pistoia les prieurs Ils souli
peint qui rappelle la mortification des sens on pouvait ériger un tombeau in alia forma gnent la fa on dont le legs été détourné et ce
honorabili ce qui illustre bien attitude distante demandée aux fidèles En cette rare occasion où avec accord une autorité supérieure cum
licentia ut dicitur superioris Les prieurs déclarent il souligne la valeur religieuse une uvre art du mécène par rapport aux choix iconographi
Antonin tel Dominici intéresse la fa on dont ques Comme Sinibaldo avait pas héritiers il que ce détournement ternit le lustre de la ville
nomma comme exécuteur testamentaire le en la privant du tombeau de son famosissimi oeuvre en question sert diriger le spectateur
conseil de fabrique de San Giacomo chargé de juriste et que le conseil de fabrique de San sur la voie de la piété et lui remémorer que le
entretien du magnifique maître-autel en argent Giacomo dérogé par là même ses obligations Christ souffert pour nos péchés mais nulle
ment au symbolisme théologique sous-jacent de la cathédrale Pour réparer cette faute ils exigent que les
Nous revenons art reprehensible dans le cadre Quand les dernières volontés de Sinibaldo membres du nouveau conseil de fabrique qui
des protestations contre la culture païenne qui furent connues elles se heurtèrent la désappro vont entrer en fonction fournissent une somme
bation des moines de San Domenico qui avaient argent permettant de couvrir la moitié du coût ne sont pas sans évoquer les condamnations de
Dominici18 Antonin citant Terence raconte besoin aménager un ch ur et pensaient ils du tombeau décrit dans le testament et que ceux
histoire un jeune homme qui voit une pein auraient donc pu faire un meilleur usage des qui leur succéderont en 1461 fournissent autre
ture de Danaé et de Zeus métamorphosé en pluie deux cents florins Ils adressèrent une pétition moitié sous peine amende Les arguments du
or 19 il cède aussitôt la luxure en se donnant évêque lequel consulta son supérieur arche conseil qui dit avoir déjà dépensé argent pour
pour excuse que si un dieu suprême se permet vêque de Florence qui était autre Antonin aménager le ch ur sont jugés irrecevables
agir ainsi il peut en faire autant lui humble est ce que nous apprend le deuxième document Notons ici que ledit conseil est considéré comme
mortel art est encore un modèle de conduite le premier étant le testament) car il agit de la une association dotée une autonomie finan
fût-il néfaste Antonin accuse ici la poésie inci réponse envoyée par Antonin en 1454 Ce texte cière et qui reste collectivement responsable
été publié deux fois mais sans attirer beaucoup ter des écarts de conduite De même ajoute- malgré les changements de personnes
12 oeuvre art créée pour la cathédrale de Florence un quelconque des objets matériels contenus
sous administration Antonin soit la fresque dans la cathédrale pendant toutes les années où
la mémoire de Niccolo da Tolentino peinte par il en fut archevêque Et il exprime avec
Andréa dal Castagno en 1456 est encore un beaucoup énergie est un emplacement indi
hommage rendu par un gouvernement municipal gne déclare-t-il et contraire aux bienséances
un laïc La fresque ne doit pas son existence locus in quo est est cum verecundia et dedecore
aux activités normales des représentants de la gubernatorum dicte ecclesie
corporation des drapiers siégeant au conseil de Le conseil de fabrique suivant apparemment
fabrique mais un ordre ils re urent sous la les usages évoque la question avec les propriétai
forme un décret pris par les Prieurs de la res de la chapelle où est conservé le Saint-
ville Le texte du décret mentionne les images Sacrement car est sur eux que la faute retombe
antérieures la mémoire de John Hawkwood en principe Or la chapelle appartient aux capi
fresque de Paolo Uccello et de Dante que la taines du parti guelfe un autre comité laïque
peinture exécutée par Domenico di Michelino où sont réunis les dirigeants de organisation
remplacée depuis)24 Ce était manifestement politique autrefois puissante mais désormais
pas une décision Antonin et on peut être sûr plutôt honorifique Ils répondent que ils doi
il ne approuvait pas On est donc en droit vent dépenser de argent ils veulent pouvoir
estimer que dans ses fonctions administratives apposer leurs armoiries sur les objets payés par
Illustration non autorisée à la diffusion Antonin avait une conception des oeuvres art eux par exemple les lampes et refusent héber
la fois pointilleuse et cohérente avec ses idées ger dans leur chapelle un tabernacle aux armes
générales mais il était pas efficace de la corporation des drapiers Leur réaction est
on ne peut plus caractéristique ils éludent les
reproches pour insister uniquement sur ce que
Le tabernacle du Saint-Sacrement on peut exiger eux en échange une recon
naissance officielle est exactement le genre de la cathédrale de Florence
comportement qui va révolter plus tard Savona-
Malgré tout il peut encore nous sembler role27
difficile admettre un homme si haut placé Le 14 décembre le conseil de fabrique convo
et si sensible au pouvoir des images ne soit que plusieurs notables pour leur demander leur
origine aucune uvre art On se souviendra avis Après quoi il décide de retirer tout bonne
peut-être auparavant il avait la responsabilité ment le Saint-Sacrement de la chapelle Saint-
administrative du couvent de Saint-Marc en sa Antoine financée par les guelfes pour la transfé
qualité de père supérieur des dominicains de rer dans la chapelle Saint-Etienne Parmi les
observance Les fresques que Fra Angelico quinze chapelles que compte la cathédrale ce
peintes semblent cadrer parfaitement avec les sont les deux plus en vue respectivement situées
idées Antonin qui connaissait personnellement dans les transepts sud et nord fig Ainsi le
parti guelfe aura plus son mot dire mais le artiste Du reste elles se différencient des
autres peintures de Fra Angelico par une pureté Saint-Sacrement ne sera ni mieux ni moins bien Rossellino et son atelier tombeau de Antonio et une simplification extrêmes qui paraissent placé Selon toute apparence le conseil de fabri Filippo Lazzari Pistola église San Domenico correspondre aux opinions Antonin sur la que tenait régler la question soulevée par
Apparemment le conseil trouva la somme somptuosité Pourtant il ne semble pas possible Anton Nous verrons plus loin il avait déjà
exigée car il commanda officiellement un tom établir la moindre relation tangible entre ces commencé payer un nouveau tabernacle
beau Bernardo Rossellino en 1462 Le sculpteur oeuvres et archevêque De prime abord abon
mourut en 1464 sans avoir commencé travailler dante documentation sur la cathédrale ne paraît
et il fallut établir un nouveau contrat pour ses rien pouvoir révéler non plus Peu après intro
frères Antonio et Giovanni Ces circonstances ne nisation Antonin en 1446 événement le plus
sont peut-être pas étrangères la médiocrité de notable fut annulation du projet de portes en
bronze que Luca Della Robbia devait exécuter oeuvre exécutée de avis des historiens par
atelier Ce doit être un des rares cas où un pour entrée de la sacristie Ce projet sera remis
mécène en occurrence le conseil de fabrique ordre du jour moins de deux ans après la mort
Antonin25 Selon toute probabilité il avait dû commandé une oeuvre il ne souhaitait pas
avoir Le tombeau est resté quasi inconnu et les opposer des ornementations aussi fastueuses
auteurs qui ont fait allusion se sont quelque Un épisode très particulier apparemment
peu embrouillés Dans son ouvrage sur Bernardo méconnu ici signale toutefois une action Illustration non autorisée à la diffusion
concrète en faveur de la réalisation une uvre et Antonio Rossellino Planiscig le place fausse
ment dans la cathédrale information que re pour la cathédrale action qui fut menée son
prend Pope-Hennessy23 En outre Planiscig terme Selon toute vraisemblance la réussite de
situe en 1462 non seulement la commande mais opération reposait sur autorité morale recon
aussi la mort du défunt enseveli dans cette nue Antonin par le conseil de fabrique qui
sépulture comme il ne était rien passé détenait les fonds nécessaires est peut-être
entre-temps exemple inverse de la tendance trop aussi par respect pour Antonin il renoncé
courante dater les tombeaux après la date du aux portes en bronze affaire est abord
évoquée en décembre 1446 dans le procès-verbal décès quand elle est connue Voilà qui illustre
une réunion du conseil de fabrique26 Les bien la faible part du clergé dans le mécénat
membres du conseil se disent préoccupés parce même pour des oeuvres art destinées une
que archevêque exprimé en prenant ses Cathédrale de Florence plan de la croisée après église Les décisions des instances laïques pou
vaient prévaloir sur celles des moines de la ville fonctions in yntroitu sui offitii son insatisfaction Dehio et Bezold chapelle Saint-Etienne
mais aussi sur celles de archevêque quant emplacement réservé au Saint-Sacre chapelle Saint-Antoine
Il semble avoir un rapprochement faire ment de loco ubi manet corpus Christi Il agit là
entre cette situation et le fait que la principale semble-t-il de sa seule réaction connue devant
13 Le procès-verbal de la réunion avec les plier aux idées professées par archevêque en
notables nous apprend en outre que le transfert matière de dépenses somptuaires
dans la chapelle Saint-Etienne est prévu titre lire la description de emplacement destiné
provisoire per tempo non perpetuo en atten au tabernacle et selon toute apparence réelle
dant que on puisse conserver le Saint Sacrement ment attribué ce meuble après le transfert des
dans un lieu approprié un debito luogo perche reliques dans un endroit plus approprié) on
si dicte fermo el coro altare ara deputare nel impression il avait des colonnes derrière la
più degno luogo della chiesa tant que le choeur table autel Dans ce cas elles devaient se
et le maître-autel ne sont pas prêts le Saint trouver entre autel et le mur du fond de la
Sacrement ne peut être exposé endroit le chapelle et dépasser la hauteur de la table
plus digne de toute église où il ressort que elles étaient visibles Ces colonnes au
emplacement définitif choisi pour lui est le raient servi de support au tabernacle Pourtant
Illustration non autorisée à la diffusion maître-autel qui aurait occupé une position on est en droit de se demander si est bien là
centrale il avait été construit Le plus remar ce qui est décrit abord ce serait une formule
quable dans cette brève incidente est que le plus recherchée que nécessaire et donc aux
maître-autel soit considéré comme un endroit antipodes de état esprit que nous attribuons
convenable pour placer le Saint Sacrement alors archevêque Ensuite elle paraît difficile
que cela ne est jamais fait idée ne vient pas mettre en uvre du point de vue de la stabilité
du conseil de fabrique est simplement ce qui et je ne connais aucun exemple comparable Ce
est prévu ce que on dit Le projet ne peut qui semble exclure totalement est elle
guère émaner que Antonin la personne qui aurait fourni aucun support aux anges de Luca
déjà fait observer combien la situation actuelle Della Robbia qui étaient certainement con us
du Saint Sacrement était indigne pour flanquer le tabernacle Ils auraient reposé
En attendant le tabernacle provisoire de la sur rien car ils sont plus importants que au
chapelle Saint-Etienne est exécuté promptement raient pu être logiquement des sommets de
et peu de frais On utilise des matériaux colonnes dans ce genre de chapelle Il nous faut Luca Della Robbia Ange Florence cathédrale humbles tout fait dans la logique des opinions donc interpréter autrement la description Il
professées par Antonin idée que on puisse semble indéniable que on avait prévu de poser
réduire les dépenses et obtenir tout de même un cette époque il effectue par ailleurs un autre le tabernacle sur autel ou un peu plus haut
cadre de présentation plus prestigieux pour le peut-être sur un socle posé sur la table En effet travail dans la cathédrale commencé une date
Saint Sacrement procède manifestement une il avait été placé plus haut la présence des antérieure la deuxième lunette au-dessus des
démarche insolite qui est bien celle Antonin portes de la sacristie Elle est aussi en terre cuite reliques aurait soulevé aucune difficulté car il
Six jours avant la réunion commence une série bien entendu La continuation de ce projet suffisait dès lors de les placer directement sur
de paiements abord un homme la fois contrairement celui des portes laisse supposer autel il fallu installer les reliques plus
dipintore maestro ochiali puis un menuisier une approbation des images en question bas afin éviter une rivalité hiérarchique avec le
pour la fourniture du bois un autre H.W Janson regrette que Luca Della Robbia sommet ou la base du tabernacle est que ce
pour son travail au peintre du début pour son ait jamais fait de ronde-bosse28 Les anges meuble était bien posé sur la table comme
travail et pour or appliqué sur le tabernacle et constituent bien évidemment une exception et indiqué et légèrement surélevé par de petites
le socle un sculpteur pour son travail sur un sont puissamment travaillés en volume même colonnes Dès lors nous pouvons entendre drieto
pilastre et enfin en juillet 1447 un vitrier pour ils sont destinés être regardés uniquement de altare au sens de sur la partie arrière de la
les panneaux de verre allusion un pilastre face Ce fait joint impression de sérénité et table autel Ce qui permettait aux anges de
autorise établir un rapport entre ce projet et un reposer eux aussi sur la table Cela nous amène de reserv ils produisent probablement
autre paiement effectué dans cette période pour imaginer un tabernacle situé peu près incité Jai sous-estimer la hardiesse de leur
une raison non précisée un menuisier qui formule technique et donc artistique par rap hauteur de la poitrine de officiant ce qui
fourni deux colonnes Tout cela nous donne une port aux autres uvres du sculpteur Cet élargis semble raisonnable
vague image un petit meuble en bois porte sement exceptionnel des ressources de artiste oublions pas il avait aucun retable
vitrée posé sur un socle et doré cette dorure semble devoir beaucoup Antonin dans ces chapelles situation parfaitement nor
constituant son seul luxe encore que la autres précisions apportées par les docu male dont les auteurs ne tiennent pas toujours
sur bois soit assez couramment employée pour ments permettent imaginer un peu plus claire compte Nous le savons grâce aux documents
les objets relativement peu coûteux ment aspect du tabernacle provisoire Lors de comptables de 1440 relatifs aux fresques exécu
Un fait plus intéressant se produit un an plus la réunion déjà évoquée un fait observer tées sur tous les murs de fond par Bicci di
tard le 28 juin 1448 lorsque Luca Della Robbia un inconvénient de emplacement proposé pour Lorenzo qui étaient con ues per titolo di dette
le tabernacle dans la chapelle Saint-Etienne chapelle30 pour indiquer la consécration des re oit un paiement partiel pour deux anges en
terre cuite pr tenendo in capella carports Christi aneto altare in sulle colonne come ordinato chapelles leurs divers saints patrons fournir ce
Des dépenses ultérieures concernent la peinture En effet la chapelle abrite des reliques qui sont renseignement constituait la fonction primor
de ces anges et la confection ailes en bois pour placées plus haut più eminenti que endroit diale des retables qui étaient pas indispensables
ces personnages Contrairement au tabernacle prévu pour le tabernacle contenant le Saint sur les autels du moment que des fresques
lui-même ces anges sont parvenus nous Sacrement ce qui ne convient naturellement pas donnaient information comme atteste le do
et devenus des uvres célèbres fig Ils On décide donc de déplacer les reliques sous la cument cité Une conséquence de cet état de fait
transforment le tabernacle ce modeste réceptacle table autel Le transfert suppose que on est que le tabernacle devait être beaucoup plus
de bois en une uvre un raffinement classi entoure espace une grille protectrice fixée en évidence que il avait été placé devant un
aux pieds de la table Le plus singulier est que retable Selon toute probabilité la même formule que Malgré tout leurs matériaux simples leur
conception sobre et dépouillée correspondent cette clôture toujours en place hui) était envisagée pour emplacement définitif sur
eux aussi aux convictions Antonin Pour une réalisée en bronze dans un style fort élégant le maître-autel qui devait se dresser au milieu de
fois attitude de archevêque se révèle compati coûte plus cher prend plus de temps et suscite édifice sans être adossé aucun mur Nous
ble avec la création un chef-d uvre dans le plus de paperasseries29 que le tabernacle du Saint verrons que dans exemple comparable le plus
nouveau style Renaissance Sacrement qui occupe un rang autrement plus notable de tous ceux qui subsistent de cette
Il se pourrait bien que la commande Luca élevé dans la hiérarchie de la sainteté est que période un maître-autel ainsi isolé ne possédait
Della Robbia ait servi un peu de compensation le projet de clôture relève entièrement du conseil pas de retable mais un tabernacle contenant le
Saint Sacrement annulation du projet de portes en bronze de fabrique et il donc pas besoin de se
14 est le juillet 1447 Antonin consacre
autel de la chapelle Saint-Etienne in qua capella
etiam corpus Christi où se trouve le Saint
Sacrement ainsi que les reliques Le tabernacle
est prêt cette date mais pas les anges de Luca
della Robbia qui seront dits en cours exécution
un an plus tard On est fondé imaginer que leur
commande est née du sentiment ressenti au
moment de la consécration que le modeste petit
meuble en bois était vraiment insuffisant ou trop
discret sentiment Antonin lui-même aurait pu
partager car son désir de sobriété allait de pair
avec sa volonté de glorifier hautement le Corpus
Christi Quoi il en soit les anges jouent un
rôle capital dans le projet auquel Antonin
donné impulsion initiale Ils sont en harmonie
avec ses conceptions en la matière et auraient
pu être exécutés sans son accord Au demeurant
hypothèse que toute idée vienne de lui cadre
bien avec la nouveauté totale du style de cette
uvre
Le tabernacle de 1447 occupe une position
charnière dans un vaste mouvement historique
au cours duquel les rites catholiques tendent
mettre de plus en plus accent sur Eucharistie
Cette tendance encore faible durant le haut
Moyen-Age est affirmée nettement au concile
de Latran en 1215 Elle est bien visible aujour Illustration non autorisée à la diffusion hui même si on prête pas une attention
particulière car espace de église comme la
liturgie organisent autour de Eucharistie La
construction un tabernacle permanent pour
conserver le Saint Sacrement soit sur le maître-
autel soit sur autel une chapelle du Saint
Sacrement est devenue une pratique courante
au xvie siècle peut lire.ici ou là que cet usage
été introduit ou du moins mis en vogue vers
15.20 par évêque Giberti de Vérone un réforma
teur important dont action allait provoquer le
concile de Trente Or on observe déjà au
Quattrocento mais seulement dans quelques
rares églises toscanes
Hans Caspary fort bien étudié ce mouve
ment dans un ouvrage trop peu remarqué32 où
toutefois il ne semble pas avoir pleinement
mesuré importance de exemple fourni par la
cathédrale de Florence Comme il le démontre
les premiers réceptacles élaborés et bien visibles
con us pour le Saint Sacrement sont apparus en
Toscane au début du Quattrocento sous la
forme de tabernacles muraux Il agit de cadres
en marbre sculpté entourant des niches creusées
dans le mur assez près du maître-autel aupa
ravant en règle générale on sortait le Saint
Sacrement de la sacristie pour chaque messe Il
existait déjà des niches plus simples creusées
ces emplacements dans certaines églises de Flo Donatello Jacopo della Quercia et autres fonts baptismaux baptistère de Sienne rence au Trecento Celles de Santa Croce et de
Santa Maria Novella généralement méconnues
sont toujours visibles dans les murs latéraux de
la chapelle du ch ur33 Parmi les spécimens plus
somptueux du Quattrocento figurent des uvres
célèbres de grands sculpteurs commencer par
Donatello époque moderne on les systé
matiquement déplacés par suite de évolution de
la liturgie qui exige des réceptacles beaucoup
plus en évidence pour le Saint Sacrement où
certaines méprises sur leur signification
Martinelli montré que tabernacle mural de
Donatello provenait de la chapelle privée du 34 remplacée depuis par la Pauline Celui Vatican correspond sa principale prédiction la venue est un cylindre dont le pourtour est creusé de
de Luca Della Robbia été exécuté en 1441-1442 du Christ agneau de Dieu qui va racheter niches abritant des statuettes qui repose sur une
pour la chapelle du ch ur Sant Egidio unique colonne et qui est surmonté par un dôme nos péchés En outre le deuxième motif par
Florence 35 est église de hôpital Santa Maria ordre importance est un ensemble de cinq où sont juchés des anges Au sommet une
Nuova le plus grand de la ville et on sait que représentation en pied du Christ triomphant prophètes qui accompagnent Jean La principale
Ghiberti et Bernardo Rossellino réalisèrent en prédiction elle-même recoupe la signification de remplace le saint Jean-Baptiste acte de paie
1449-1450 un tabernacle analogue en plus petit Eucharistie qui nous renvoie la mort rédemp ment précise bien il été con expressément
pour un autel dans le pavillon des femmes 36 La trice du Christ commémorée par la messe41 pour être placé sur autel et pour contenir
plus célèbre uvre de Desiderio da Settignano De toute fa on la thèse de Paoletti selon le sacrement du corps de Notre Seigneur
laquelle hexagone supérieur devait servir de est son tabernacle de 1461 pour San Lorenzo qui Jésus-Christ45 Le choix de cette formule vi
fut peut-être installé origine près de la réceptacle eucharistique depuis le début est suelle moderne pourrait bien avoir un rapport
chapelle du ch ur37 Aucune de ces uvres est avec le fait il agissait une église toute fortement étayée par autres considérations qui
inconnue ni mal comprise Il en est pas moins neuve Comme dans le baptistère espace était semblent indiquer tout le moins que tel était
utile de rappeler elles correspondent une son usage dès 1467 donc bien avant 1575 relativement restreint de sorte que le tabernacle
période bien précise et plutôt brève dans le Comme il fut con en 1427 il aurait guère pu devait occuper une position vraiment dominante
développement progressif un rituel centré sur remplir une autre fonction entre-temps Si ico associée dans notre esprit aux innovations de la
le sacrement de Eucharistie nographie ne semble traduire assez vague Contre-Réforme Mais époque ses dimen
La proposition plus constructive long ment une vocation eucharistique est peut-être sions imposantes ont peut-être motivé son trans
terme faite par Antonin de conserver le Saint tout simplement parce que le tabernacle du fert dès 1506 sur le maître-autel de la cathédrale
Sacrement dans endroit le plus digne de baptistère constituait une innovation cet égard située de autre côté de la place Il occupe
toute église semble trouver un précédent où entreprise sans le soutien de intelligence subtile toujours cet emplacement où il semble parfaite
intervient aucun autel en 1427 dans le bap Antonin Son existence pourrait tout de même ment adapté la liturgie du concile de Trente
tistère de Sienne Son espace central est occupé refléter ne fût-ce indirectement la présence Quand on porta le tabernacle sur ordre du
par les célèbres fonts hexagonaux décorés de du grand prédicateur saint Bernardin Sienne en dictateur siennois Pandoifo Petrucci endroit
sculptures dues Donatello Jacopo della Quer 1427 est un personnage comparable saint occupé alors par la Maestà de Duccio
cia et autres qui constituent déjà une affir Antonin tous deux étant époque les prota quatre anges en bronze tout aussi majestueux
mation peremptoire de la vocation rituelle fig gonistes de la réforme respectivement chez les attendaient non pas genoux mais debout un
Quand ensemble fut presque achevé on franciscains et les dominicains Un autre événe chandelier massif la main Francesco di Giorgio
décida de agrandir vers le haut en ajoutant un ment connexe Sienne est exécution par Sas en avait exécuté deux et Giovanni di Stefano les
deuxième cuveau hexagonal imposant soutenu setta en 1423-1426 un retable destiné enri deux autres peu de temps auparavant46 fig
par une colonne dressée au milieu des fonts chir la célébration de Eucharistie Son panneau Petrucci était une des personnalités qui avaient
baptismaux38 Cinq prophètes presque tous central ne représentait pas une Vierge Enfant passé la commande Francesco di Giorgio en
anonymes sculptés par Jacopo della Quercia et ou un quelconque personnage mais image 1497 Quand ces anges furent réunis au taber
une Vierge Enfant ornent les six côtés Un extraordinaire un énorme calice42 nacle ensemble produisit un effet analogue
dôme placé au-dessus est surmonté une statue après Caspary le premier tabernacle non celui Antonin avait recherché soixante ans
de saint Jean-Baptiste Rien indique dans quel adossé jamais créé Florence serait celui au plus tôt du point de vue de la disposition et des
but ce deuxième cuveau été construit mais il hui perdu que Desiderio da Settignano connotations liturgiques malgré des différences
contenait le Saint Sacrement en 1575 cette réalisa pour San Pietro Maggiore une date radicales dans les dimensions et la magnificence
date ordre fut donné de le transférer sur le on ne peut préciser durant sa brève carrière Vecchietta avait re 100 florins et la jouis
maître-autel comme le voulait déjà la coutume autrement dit vers 1450-1464 Caspary évoque en sance une maison pour sa vie entière en
Caspary suppose que origine ce cuveau était quelques mots celui qui été réalisé auparavant paiement du seul tabernacle plus une prime de
destiné contenir huile utilisée pour onction pour la cathédrale et cite les documents il ne 50 florins parce que son uvre était encore
qui précède le baptême mais Paoletti pense il aper oit pas que est le plus ancien tabernacle plus belle que promis Si idée fondamentale
été con dès le début pour le Saint Sacre qui ait jamais été con pour être posé sur un Antonin était désormais passée dans les urs
ment39 Sa démonstration iconographique repose autel est visiblement cause des limites de sa était sous une forme modifiée par ce il
sur des bases réelles mais assez minces et objet méthode Caspary examine la chronologie des aurait appelé la pompa
est totalement dénué du symbolisme eucharisti tabernacles placés sur les maîtres-autels et non Petrucci avait pas besoin de connaître le
que habituel époque présent dans tous les sur les autels en général ce qui exclut celui modeste projet élaboré soixante ans auparavant
tabernacles muraux enumeres plus haut qui Antonin même si auteur prend acte de la par Antonin car il avait sous les yeux un modèle
accorde une place prépondérante au Christ mort décision de installer plus tard sur le maître- intermédiaire le tabernacle réalisé vers 1475 par
et parfois aussi la Sainte Trinité40 Ici nous autel43 Aussi fait-il trop honneur uvre le florentin Benedetto da Maiano pour église
dit-on nous avons affaire une variante le doigt perdue de Desiderio da Settignano très proba San Domenico de Sienne fig et Celui-ci est
tendu de saint Jean-Baptiste au sommet étant blement inspirée de celle Antonin avait fait parvenu intact nous ce qui nous permet
censé conduire notre regard vers un petit Agneau faire pour la cathédrale de voir le plus ancien exemple de cette formule
de Dieu sculpté dans la voûte symbole eucha Ailleurs en Toscane comme explique bien avec le ciborium dressé au-dessus de autel et les
ristique indéniable tandis que David un des Caspary la cathédrale de Volterra est dotée vers anges sur les côtés agenouillés comme ceux de
cinq prophètes est lié Eucharistie par ses 1470 un tabernacle comparable exécuté par Luca Della Robbia Le tabernacle proprement
psaumes et leur exégèse Enfin la Vierge Mino da Fiesole Là le meuble était flanqué dit emprunte ses formes aux deux cuveaux instal
Enfant tient une petite boule dans la main qui anges sans doute sur le modèle de ceux de lés antérieurement dans le baptistère et dans
doit être une pomme fruit rattaché Eucha Luca Della Robbia Comme presque tous les église de hôpital Sienne
ristie par saint Ambroise Il ne semble pas très tabernacles de cette sorte celui-ci été déplacé Les trois éléments en marbre emplissent es
facile en déduire que auteur du projet voulait il se trouve hui dans le baptistère pace de autel San Domenico sans subir la
nous faire comprendre que le thème principal en voisin Les anges ont disparu de sorte il concurrence un retable Dans la vaste nef
était Eucharistie ressemble présent celui du baptistère de gothique ils ont aucun mal frapper emblée
Sienne plus ancien Mais est une ressemblance Si nous concentrons en revanche notre le regard de tous ceux qui entrent Nous obser
attention sur les plus grands motifs ils semblent fortuite vons là un effet pré-tndentin dans toute sa
concourir renforcer la relation des fonts avec En revanche le majestueux tabernacle en splendeur et qui est pas sans évoquer le
la personne de saint Jean-Baptiste et souligner bronze exécuté par Vecchietta pour église de tabernacle de Bernin Saint-Pierre de Rome
plus particulièrement son rôle de prophète Nous hôpital Sienne en 1467-1474 en inspire pour la dynamique des relations dans espace et
le voyons en effet tendre le doigt un geste qui nettement comme autres ont déjà signalé44 la force affirmation religieuse La différence
16 Illustration non autorisée à la diffusion
Benedetto da Maiano tabernacle Sienne église
San Domenico détail de la partie centrale le cibo-
rium
Illustration non autorisée à la diffusion
Illustration non autorisée à la diffusion
Benedetto da Maiano tabernacle Sienne église
San Domenico détail un élément latéral un ange
réside dans austérité plastique de la sculpture
du Quattrocento aspect monumental de oeu
vre sûrement favorisé sa préservation Sur un Vecchietta et Francesco di Giorgio tabernacle du Saint-Sacrement Sienne cathédrale plan plus historique elle semble représenter la
concrétisation parfaite de ce quoi songeait
Antonin quand il parlait une place convenable
pour le Saint Sacrement
La formule il inaugurée probablement
son origine dans un type de reliquaire peu
courant qui comporte la même vitrine centrale
et les mêmes anges sur les côtés On peut en voir
un bel exemple situ en église San Domenico
17