Diversité, datation et paléoenvironnement  de la faune de ...
33 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Diversité, datation et paléoenvironnement de la faune de ...

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
33 pages
Français

Description

Diversité, datation et paléoenvironnement de la faune de ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 167
Langue Français
Poids de l'ouvrage 6 Mo

Exrait

Diversité, datation et paléoenvironnement de la faune de mammifères oligocène de Cavalé (Quercy, SO France) : contribution de lanalyse morphométrique des Theridomyinae (Mammalia, Rodentia)
Monique VIANEY-LIAUD Université Montpellier 2  CNRS, Institut des Sciences de lÉvolution, cc 064, place Eugène Bataillon, F-34095 Montpellier cedex 05 (France) monique.vianey-liaud@univ-montp2.fr Brigitte SCHMID Friedrich-Karl-Strasse 6, D-68165 Mannheim (Allemagne)
Vianey-Liaud M. & Schmid B. 2009.  Diversité, datation et paléoenvironnement de la faune de mammifères oligocène de Cavalé (Quercy, SO France) : contribution de lanalyse morpho-métrique des Theridomyinae (Mammalia, Rodentia).Geodiversitas 909-941. :31 (4) RÉSUMÉ Le gsement de Cavalé (Quercy, France) a fourn une très rche faune de mam-mfères fossles, les espèces domnantes étant les rongeurs  erdomydae et les artodactyles Canotherdae. Trente-cnq espèces de mammfères y sont pré-sentes, dont hut espèces de rongeurs (Blainvillimys gregarius,Atavocricetodon aff.nanus,Sciuromys cayluxi,Pseudoltimys major,Issiodoromys medius,Gliravus tenuis,Paleosciurus gotietLophallomys atavusn. comb.). Parm les rongeurs, deu famlles ont un tratement partculer. Lune, celle des  erdomydae, est très abondante et permet lanalyse fi ne des modaltés évolutves. Lautre, celle des Aplodontdae, nest documentée que par une dent : elle est le support dun nouveau genre pour lespèceLophallomys atavus. Lanalyse de la rche popula-MOTS CLÉSellec ce sed s nceoamopdayrméee  avrdu on tBglraaidnevsilélimlyust gfrse gdaeuasrilB iSncvhillloismseyrs, e ndt,a danstsé sl ocuatlre8148d  eecg  sme Mammala, vo erdomydae, our MP22, et Pech Crabt(Mas de Got et mApapllmoédomodalntedae,pe) etrmQu, cyer ress al ed véruo rPM32pp ,2 etnalP alOlde lerufnréen ogècstneové tula sfu ovultsf .Lneesmble des changem uem e rn édracas se éesèrctamtsyétedc uq e lgetteet dnée a versté nne, rongeurs,sen de la  remplssagesd karQstuqeruceys, g lnotconnlogoef de morph termes térpne é tsretnuéoq ee,enemévt arl-égént edonohypse lnt dsemesorccal tnemeuqunn not  ee,néd ,l snvnenorlus en psveabraru errtul sedp  àonttaou nne uoc ,ellepada emm u lméeosr pévhoolmétre,a nement bochronotempéré et relatvement arde du début de lOlgocène. Les éléments apportés lggnocène ultovgese,, O nféreur,par la présence deBlainvillimys gregariusauss par les autres espèces de la, mas nouveau genre.dater le gsement de lOlgocène nféreur (MP22).faune, permettent de
GEODIVERSITAS  2009  31 (4) © Publications ScientiÞques du Muséum national dHistoire naturelle, Paris. www.geodiversitas.com909
Vaney-Laud M. & Schmd B.
ABSTRACT Diversity, datation and paleoenvironment of the Oligocene Mammalian fauna from Cavalé (Quercy, SW France): the contribution of morphometrics analyses of the eridomyinae (Mammalia, Rodentia). e localty Cavalé (Quercy, France) has yelded a rch fossl mammalan fauna, n whch erdomydae (Rodenta) and Canotherdae (Artodactyla) are the most abundant. rty five mammal speces are documented, wth eght rodent speces (Blainvillimys gregarius,Atavocricetodonaff.nanus,Sciuromys cayluxi, Pseudoltimys major,Issiodoromys medius,Gliravus tenuis,Paleosciurus gotiand Lophallomys atavusn. comb.). e study of two rodent famles s partcularly developed. Frst are the erdomydae, of whch the abundance allows a subtle analyss of ther evolutonary modes. On the contrary, the Aplodontdae are documented by a unque upper molar, but t allows to defi ne a new genus for the specesatavus. e analyss of the therdomyneBlainvillimys gregariusSchlosser, KEY WORlDaS,compared to that of other lower Olgocene localtes (Mas de1884 populaton, MammaGot and La Plante 2, for MP22, and Pech Crabt for MP23, Quercy) lead to  erlodomyddaaee,,a revsed systematcs of ths lneage, wth a better defi nton of ts evolutonary odverst ,changes wthn the lneage, and not only thecharacters. e whole evolutonary MaQmumeracly anA s psburdehr ooo nldtlenngtsys,,ncrease of hypsodonty, are morpho-functonally nterpreted as an adaptaton metry,to a more abrasve det, related to the relatvely ard envronments of the early evolutomorrpeages,Olgocene. e arguments provded by the occurrence ofBlainvillimys gregarius Lobwneorac hOy rllognnoocleongey,,and other mammal speces allow to assess the dataton of the localty close to new genus.the mammal Paleogene standard level MP22, n the lower Olgocene.
INTRODUCTION sa poston chronologque proche de MP22 (Maître 2007; Maîtreet al.2008). Le gsement de Cavalé (Quercy) a été eploté Le présent artcle se propose dabord danalyser les par le laboratore de Paléontologe de lUnversté éléments ayant condut à son attrbuton chronolog-de Montpeller (UM2) en 2000 avec lade de T. que. Les lgnées évolutves des rongeurs  erdomydae Pélssé (Assocaton des Phosphatères du Quercy). consttuent loutl qu sest révélé le plus nformatf Il sagt dun remplssage karstque rchement en terme de bochronologe de lOlgocène européen fosslfère de lensemble des « Phosphortes du (par eemple Agularet al.1997). À Cavalé, cette Quercy » (vor par eemple  Remy ;Gèze 1938etfamlle est très ben représentée, notamment par le al.1987 ; Legendreet al. genre Vaney-Laud &1991 ;BlainvillimysGervas, 1852. Il sagt de carac-Marandat 1999 ; Pélssé & Sgé 2006). Sute à un térser la populaton de Cavalé pour la replacer pré-prélèvement dessa concluant, envron 600 kg de csément au sen de la lgnéeB. langeiVaney-Laud, sédment ont été tratés par lavage – tamsage et 1972 (Aubrelong1, MP21),B. gregariusSchlosser, tr. Une parte de la faune a été eamnée à des 1884 (Mas de Got, MP22),B. helmeriVaney-fins taphonomques (Laudet 2000). Lâge de las- Laud, 1972 (Les Chapelns et Pech Crabt, MP23). semblage faunque (Olgocène nféreur, MP22) Les apomorphes des tros espèces de cette lgnée – est mentonné dans cette étude sur la base dun outre la pentalophodonte, la sem-hypsodonte, et eamen rapde de la collecton de rongeurs (par lépasseur dfférente de lémal sur les flancs opposés Vaney-Laud). Enfin, létude des chroptères de des synclnau/synclndes et snus/snusdes – sont 36 localtés quercnoses a perms ddentfi er hut les snus et snusde oblques, peu à moyennement espèces de chauve-sours à Cavalé et de confi rmer enfoncés horzontalement sur la surface dusure, la
910
GEODIVERSITAS  2009  31 (4)
présence du synclnde I (SI) varable (de très rare chez lespèce la plus ancenne, à fréquent chez la plus récente) et sa fable profondeur, pusqul est vsble presque unquement sur les dents verges ou peu usées, alors que lhypsodonte est relatvement forte. Cette lgnée dffère de celle des autresBlainvillimys olgocènes à snus et snusde peu à moyennement enfoncés (B. vassoniPomel, 1853 ;B. heimersheimensis Bahlo, 1975) par loblquté plus grande du snus par rapport à lae de la rangée dentare, une tendance plus précoce et plus forte à lnclnason antéro-postéreure des crêtes, provoquant une dff érence plus marquée de lépasseur de lé l sur les fl ancs opposés des ma antclnau (antclndes) et du snus (snusde), et enfin par une hypsodonte plus forte (Vaney-Laud 1972 [p. 346], 1989, 1998). Ans, les éléments du « chronoclne »langei-gregarius-helmerise dfféren- cent essentellement par des crtères quanttatfs et qualtatfs, qu se modfient de façon contnue et progressve. De ce fat, la défi nton des espèces, enttés dscrètes représentant les stades évolutfs au sen de ce contnuum, est partculèrement délcate, dautant plus quà cela sajoute la forte varaton du dessn dentare avec lusure (varaton dte « ontogé-nétque ») au sen dune même populaton de dents hypsodontes (Vaney-Laud 1998: 256). Pour pouvor argumenter plus soldement la défi nton de ces tros stades évolutfs, et pour précser leur dagnose, une étude morphométrque comparée des rches popula-tons dsponbles a ans été eff ectuée. Par alleurs, les aspects morpho-fonctonnels des tendances évolutves enregstrées sont abordés. La parte systématque de cette étude compren-dra, outre la présentaton de toutes les espèces de rongeurs du gsement, la descrpton dun nouveau genre dAplodontdae :Lophallomysn. gen. Enfin, lobjectf plus global de cette étude est de présenter la dversté (lste faunque) et labondance relatve des mammfères consttuant la faune de Cavalé, pour la stuer dans lhstore de la bodversté mammalenne à lOlgocène. ABRÉVIATIONS AUB Aubrelong 1 ; CAT Cavalé ; MGT Mas de Got ; PCT Pech-Crabt ; PLA2 La Plante 2.
GEODIVERSITAS  2009  31 (4)
Faune de mammfères de lOlgocène nféreur de Cavalé (Quercy)
Les fossles de Cavalé sont déposés dans les collec-tons de lUnversté Montpeller 2 (Insttut des Scences de lÉvoluton). TERMINOLOGIE La termnologe classquement utlsée depus Steh-ln & Schaub (1951) pour la morphologe dentare pentalophodonte des rongeurs  erdomydae est spécfique (Fg. 1). Elle nomme les lophes/lophdes en antclnau/antclndes numérotés de lavant vers larrère, tands que les vallées sont des synclnau/ synclndes numérotés de même. Les ndentatons lnguale supéreure et labale nféreure sont désgnées comme snus/snusde. Cette spécfi cté tent au fat que le plan pentalophodonte des  erdomydae apparassat alors orgnal. Il nen demeure pas mons que Stehln & Schaub (1951) désgnaent les cus-pdes homologues à celles du plan trbosphénque sans ambgutés, seules les homologes de la crête antéreure, de la lason métaconde-protoconde et de léventuelle cuspde antéreure de la molare nféreure ont été nterprétées dff éremment en terme dhomologes (vor par eemple Marvau et al.2004).
MATÉRIEL ET MÉTHODES Les mesures classques de la longueur de la surface occlusale (L) et de la hauteur (h) ont été eff ec-tuées drectement sur les surfaces dusure des dents (Fg. 1B) à lade dun mesuroscope Nkon 10. Comme la majorté des mesures des structures consdérées sur des dents hypsodontes est dépen-dante du degré de lusure, cnq stades dusure, ou dâge, avaent été défins pour les erdomydae daprès Vaney-Laud (1972: 302), afi n de pouvor comparer les dents ayant appartenu à des ndvdus dâge sensblement équvalent (0 : dents verges ; 1 : dents à pene usées, dont la dentne découverte est dune épasseur nféreure à une fos lépasseur au bord eterne de lémal ; 2 : dents moyennement usées : lépasseur de la dentne découverte vare entre une et deu fos lépasseur de lémal ; 3 : épasseur de la dentne supéreure à deu fos lépasseur de lémal ; 4 : les synclnau sont réduts à létat dîlots fermés). La hauteur de la couronne est prse sur la
911
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents