Qu
5 pages
Français

Qu'est-ce que la chaleur?

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

et pourquoi la température de Curie?

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 16 février 2014
Nombre de lectures 56
Langue Français
Qu’est-ce que la chaleur? et pourquoi la température de Curie?
parMiles Mathis
Ceci est un autre exemple de question toujours esquivée par les physiciens mo-dernes. Par exemple, allez sur la page Wikipédia parlant de la température de Curie. Si vous cherchez une réponse à la question «Qu’est-ce qui cause un chan-gement à la température de Curie? »(qui est bien sûr la seule question physique pertinente), vous n’obtenez rien, sinon une description : la température de Cu-rie est la température à laquelle un ferromagnétique devient un paramagnétique. Mais on ne vous donne pas le moindre indice sur ce qui cause ce changement ou pourquoi la température est différente pour diverses substances. C’est le type de réponse que la physique vous offre à chaque fois, une physique dont on nous dit qu’elle sait presque tout (voyez Hawking).
En cette matière et pour toutes les autres explications du magnétisme, on nous déclare que le magnétisme est un alignement de domaines. Mais cette sorte de phrase est heuristique à l’extrême. Qu’est-ce qui aligne ces domaines, et comment ? Qu’est-ce qui détermine les frontières de ces domaines? Qu’est-ce que le spin? Si les quanta possèdent seulement un « spin » mathématique, pas un spin réel, comment le magnétisme est-il créé? Souvenez-vous, les nombres de spin dans
QUEST-CE QUE LA CHALEUR?
1 l’EDQ nesont pas réels. On nous affirme qu’il n’existe pas de spin réel. S’il n’existe pas de spin réel, comment est créé l’alignement ? Qu’est-ce qui se retrouve aligné ?
Si vous insistez sur ces points, le physicien va se tourner vers des mathéma-tiques pures ou de la chicanerie, dans le but de vous mettre dans la confusion ou vous emmener hors du sujet. Il ou elle fera cela parce que, selon la théorie ac-tuelle, rien ne permet de répondre à cette question. La physique ayant abandonné la mécanique il y a environ 80 ans, ils ne peuvent donc pas vous donner de réponse mécanique (c’est-à-dire sensée) pour quoi que ce soit.
Pour répondre à la question sur la température de Curie, vous devez d’abord savoir ce qu’est la température, et la physique moderne ne le sait pas elle-même. Allez sur Wikipédia, sur la page consacrée à la température. La question est évitée, de haut en bas. On nous dit que la température est un mouvement moléculaire. Mais qu’est-ce qui cause le mouvement et l’augmentation de ce mouvement? Pas de réponse. Pour être plus spécifique, lorsque vous ajoutez de la chaleur dans une enceinte, qu’est-ce que vous ajoutez? Il vous sera répondu que vous ajoutez des molécules déjà en mouvement, et que celles-ci transmettent leur mouvement aux molécules de l’enceinte. Oui, mais cette réponse est déjà circulaire. Qu’est-ce qui cause le mouvement ou la chaleur dans les molécules ajoutées? Pourquoi sont-elles chaudes, pour commencer?
La raison pour laquelle la physique moderne ne peut répondre à cette question est qu’elle n’a jamais découvert lechamp de charge. Les physiciens savent que ce champ existe, en cela qu’ils lui ajoutent des petits plus ou moins lorsqu’ils parlent d’électromagnétisme, mais ils ne lui ont jamais attribué de présence réelle dans le champ. Ils expliquent la charge comme étant un échange d’information entre particules chargées, mais ils ne donnent aucune réalité au champ dans lequel se font ces échanges. La charge est couramment supposée être transmise par des photons virtuels ou messagers, ne possédant aucune masse, spin ou rayon. C’est à la fois non-mécanique et insensé. C’est du non-sens. Mais même s’ils attribuaient le champ de charge à des photons réels, ça ne servirait à rien, car les photons réels sont, eux aussi, supposés n’avoir aucune masse, spin ou rayon. Dans la théorie actuelle, les photons «réels »sont également virtuels.
Afin de pouvoir expliquer la chaleur et la température de façon sensée, vous devez avoir un champ de charge réel. Et pour obtenir un champ de charge réel, vous devez donner au photon de la masse, du spin et un rayon. Une fois cela fait, toutes ces questions trouvent une réponse évidente. Comment? De la manière suivante :
Puisque les photons se déplacent déjà aussi vite qu’ils le peuvent (à la vitesse c), nous ne pouvons pas les accélérer afin d’augmenter le mouvement, l’énergie ou la température. Nous pouvons uniquement augmenter le nombre de photons dans
2
1. ÉlectrodynamiqueQuantique.
QUEST-CE QUE LA CHALEUR?
un espace donné. Donc,la chaleur est la densité photonique. Lorsque vous ajou-tez de la chaleur dans une enceinte, vous ajoutez des photons. Oui, vous ajoutez également des molécules, des atomes ou des électrons, ou autre chose, puisque c’est la manière habituelle d’ajouter des photons; mais en termes de mécanique fondamentale, la chaleur est causée au niveau primordial par des photons.
J’ai montré dans d’autres articles que toute matière émet des photons de charge. Non seulement cela, mais toute matièrerecycledes photons de charge. Il en dé-coule que, plus vous avez de matière dans un espace, plus vous aurez de photons de charge. Et donc, si vous ajoutez de la matière d’un type quelconque, vous ajou-tez de la densité photonique, et vous augmentez donc la chaleur.
Cependant, toute matière ne recycle pas de la même manière, ou au même de-gré. Toute matière émet des photons, et cela est vrai des électrons comme des pro-tons. Peu importe quelle «charge »possède la particule (excepté pour les neutrons et autres particules neutres, qui piègent le champ de charge et l’annulent). Mais, quoique toute matière émette de la charge, certains types de matière émettent beaucoup plus. Le proton émet bien plus que l’électron, par exemple, simplement à cause de la taille. Les atomes et molécules peuvent également piéger ou bloquer des parties du champ de charge, agissant comme des corps neutres ou partielle-ment neutres.
Qu’est-ce que j’entends par là? Examinons la « neutralité » des molécules et des atomes d’un peu plus près. Sont-ils réellement neutres ou non-chargés? Non. Nous savons que les ions sont des particules chargées, ce qui signifie, selon ma théorie, qu’ils recyclent le champ de charge directement : ils le reçoivent et ils l’émettent, avec peu ou pas de blocage. Ils peuvent donc transmettre leur cha-leur ou leur mouvement à d’autres particules par l’intermédiaire des photons de charge. Les photons de charge transportent l’énergie à travers l’espace d’une par-ticule à l’autre. Mais dans des groupes plus complexes, comme des atomes ou des molécules, les champ de charge n’est pas recyclé de cette manière. Les photons de charge sont capturés par les spins, mais une fois capturés, ils traînent à l’inté-rieur, bloqués par des électrons ou des baryons dans le voisinage proche. Le champ de charge cause du mouvement, de la chaleur ou de l’énergieinterne, mais n’est pas ré-émis directement. Il est soit piégé, comme avec le neutron, retournant sur lui-même et créant des poches d’énergie nulle, ou bien il est éjecté en jets direc-tionnels, entre les particules.
Ce que cela signifie, c’est que les atomes et les molécules SONT chargés par le champ, mais ils sont surtout chargés de façon interne. Par cela je veux dire qu’ils ne peuvent transmettre cette énergie de charge en envoyant des photons à l’extérieur, car les photons sont bloqués. Ils ne peuvent transmettre cette énergie que par contact : par collision. Vous n’avez pas à entrer en collision avec un ion pour ressentir son énergie, car l’ion peut transmettre son énergie par les photons de charge qu’il émet. Mais vous devez entrer en collision avec une molécule ou un atome pour ressentir sa chaleur, ou charge.
3
QUEST-CE QUE LA CHALEUR?
C’est une vue d’ensemble, mais nous savons que les atomes, comme les molé-cules, peuvent être légèrement « chargés » par certains moyens. Le magnétisme est l’un de ces moyens. Le magnétisme est une perte de charge entre particules, soit se déplaçant au-delà des électrons en orbite ou se déplaçant au-delà des ba-ryons du voisinage. C’est pourquoi le magnétisme est directionnel. La structure de l’atome ou de la molécule détermine où se trouvent les ouvertures. Si nous pou-vions immobiliser une molécule, nous verrions des photons de charge émis dans certaines directions uniquement. En première instance, nous pouvons imaginer que tous les éléments chimiques sont ainsi perméables, à un certain degré, mais les éléments les plus magnétiques, comme le fer, sont soit les plus perméables, soit les plus directionnalisés.
Je ne vais pas m’étendre plus profondément sur le magnétisme dans cet ar-ticle, puisque le sujet en est la chaleur. Mais vous pouvez déjà comprendre que la chaleur est déterminée par le champ de charge. Elle peut être transmise soit par les photons de charge directement, par collision avec un photon, ou bien par collision entre particules plus grandes. Dans les deux cas, la chaleur est causée au niveau élémentaire par le champ de charge. Le champ de charge est soit re-cyclé soit internalisé, créant plus de mouvement à l’intérieur de l’atome ou de la molécule.
Vous allez me dire que je n’ai fait que reculer d’un pas, que mon explication est également circulaire et ne répond pas aux questions; que j’ai expliqué la chaleur d’une chose par la chaleur d’une autre chose, et que c’est justement ce que j’accuse la physique moderne de faire. Mais ce n’est pas le cas. J’ai expliqué la chaleur comme étant une densité de photons, ce qui n’est pas expliquer la chaleur par la chaleur. Cela explique la chaleur par de la densité et du mouvement. J’ai utilisé des choses qui nous ont été données — la vitesse c et la présence de photons — pour répondre à une question sans réponse. Tout comme Einstein a utilisé c pour expliquer la relativité, j’ai utilisé c pour expliquer la chaleur.
Vous allez me dire que j’ai expliqué un mystère par un autre mystère, car nous ne savons pas ce que cause c, et c’est vrai. Mais, au moins, j’ai simplifié la théorie en joignant les deux mystères. Nous n’avons plus qu’un mystère là où il y en avait deux. Je ne peux pas expliquer pourquoi les photons vont à la vitesse c, mais, prenant c comme premier postulat, je démontre que nous pouvons expliquer la chaleur comme en étant une fonction.
Nous sommes maintenant en bonne position pour pouvoir expliquer la tempé-rature de Curie. Si la chaleur est une densité de photons, alors la température de Curie nous dit qu’une certaine densité de photons ruine l’alignement magnétique d’une certaine substance donnée. Pourquoi ferait-elle cela? Nous savons qu’un champ électrique peut induire du magnétisme (c’est-à-dire le permet), et j’ai mon-tré que les champs électriques sont également causés par des champs de charge. Pourquoi donc un certain ajout de champ de charge va-t-il aider le magnétisme
4
QUEST-CE QUE LA CHALEUR?
et un autre ajout va-t-il l’interdire? Dans le cas d’un magnétisme induit, le champ électrique ajouté va aider à directionnaliser le magnétisme inhérent de la sub-stance, quel qu’il soit. Le champ électrique sera unidirectionnel lui-même, comme un jet; il va donc littéralement pousser tout jet existant dans une direction consis-tante, augmentant ainsi son magnétisme. Mais dans le cas où on atteint une tem-pérature de Curie, nous avons affaire à une énergie ajoutée d’une manière bien moins focalisée. Dans un tel cas, les photons ne seront pas ajoutés d’une façon cohérente et l’énergie n’aura pas de direction précise. Jusqu’à une certaine tempé-rature, l’énergie va ajouter de la densité photonique, ce qui augmentera le champ de charge émis par perte, ce qui augmentera le magnétisme ressenti. Mais en même temps, cette densité photonique supplémentaire fera augmenter l’énergie interne des molécules. À moins que les molécules soient parfaitement équilibrées, cette énergie interne s’exprimera sous forme d’oscillation. Nous pouvons imagi-ner qu’à la température de Curie, cette oscillation devient si forte qu’elle détruit le passage à travers lequel la charge s’échappe. En d’autres termes, l’ouverture se referme. Les photons ne peuvent plus passer à travers le tunnel d’oscillation et ils sont piégés. La neutralité de la molécule est augmentée, et nous disons qu’elle a perdu son magnétisme. Elle est maintenant « paramagnétique » à la place de « ferromagnétique ».
Ceci constitue l’essentiel de l’explication du phénomène, et je le présente sur-tout comme une suggestion. J’admets que cela ne constitue que le début d’une théorie et qu’il faudra l’examiner plus en profondeur et l’étendre. Néanmoins, je l’ai mise sous forme d’article afin de prouver que des réponses mécaniques peuvent être bâties assez facilement, et comme encouragement à en rechercher d’autres. Si vous n’aimez pas mon explication, bâtissez-en une meilleure. Ma réponse est déjà meilleure que celle donnée par la physique actuelle, et la raison en est que je me suis permis d’être visuel, logique et physique. Je ne me suis pas caché derrière des probabilités, des maths imposantes et des théories farfelues. Je me suis débarrassé de la virtualité et je me suis interdit d’emprunter au vide et autres trucages. Je vous encourage à faire de même.
❖ ❖ ❖
Si cet article vous a été utile d’une quelconque façon, veuillez considérer le don d’un dollar (ou plus) à laSAVE THE ARTISTS FOUNDATION. Cela me permettra de continuer à écrire des choses « impubliables ». Ne soyez pas étonné de payer à Melisa Smith — c’est juste un de mes nombreux noms de plume. Si vous êtes un utilisateur de Paypal, le service est gratuit ; il serait donc intéressant pour vous d’être membre, sans quoi ils vous voleront 33 cents à chaque transaction.
POUR FAIRE UN DON, CLIQUEZICI
5